Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un problème sans solution est un problème mal posé » Albert Einstein

Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 10 août 2022

Accueil > Actualités > Conseil des ministres • • mercredi 10 août 2022 à 17h45min
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 10 août 2022

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 10 août 2022, en séance ordinaire, de 09 H 00 mn à 13 H 42 mn, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Paul-Henri Sandaogo DAMIBA Président du Faso, Président du Conseil des ministres. Il a délibéré sur un dossier inscrit à son ordre du jour, entendu une communication orale, procédé à des nominations et autorisé des missions à l’étranger.

I. DELIBERATIONS

AU TITRE DU MINISTERE DE L’ECONOMIE, DES FINANCES ET DE LA PROSPECTIVE

Le Conseil a adopté un décret portant organisation du ministère de l’Economie, des finances et de la prospective.

L’adoption de ce décret permet au ministère de l’Economie, des finances et de la prospective d’assurer efficacement ses missions, conformément aux dispositions du décret n°2022-0026/PRES-TRANS/PM/SGG-CM du 31 mars 2022 portant attributions des membres du Gouvernement et du décret n°2022-0055/PRES-TRANS/PM/SGG-CM du 20 avril 2022 portant organisation-type des départements ministériels.

II. COMMUNICATION ORALE

Le ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité a fait au Conseil une communication relative à la participation du Burkina Faso à la 17ème rencontre des chefs de services de renseignements et de sécurité des pays membres de l’Initiative d’Accra, tenue du 26 au 27 juillet 2022 à Ouagadougou.

Cette rencontre a permis d’échanger sur les préoccupations sécuritaires du moment afin d’éclairer les décisions des hautes autorités des États membres de l’Initiative dans les domaines de la sécurité et du développement.

III. NOMINATIONS

III.1. NOMINATIONS DANS LES FONCTIONS INDIVIDUELLES

A.AU TITRE DU MINISTERE DE L’ECONOMIE, DES FINANCES ET DE LA PROSPECTIVE

- Monsieur Nyami Donatien BICABA, Mle 117 226 R, Inspecteur principal des douanes, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Membre Permanent Douane à la Coordination nationale de lutte contre la fraude.

B.AU TITRE DU MINISTERE DE LA SOLIDARITE NATIONALE ET DE L’ACTION HUMANITAIRE

- Monsieur Soumaïla ZOROM, Mle 82 024 S, Inspecteur d’éducation spécialisée, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Directeur général des études et des statistiques sectorielles ;
- Monsieur Guétaouindé Livingstone SABA, Mle 220 405 N, Conseiller en promotion du genre, 1ère classe, 7ème échelon, est nommé Chargé de missions ;
- Monsieur Koudbi Jérôme YAMEOGO, Mle 26 964 L, Administrateur des affaires sociales, 1ère classe, 14ème échelon, est nommé Chargé de missions ;

- Monsieur Karim ZINA, Mle 51 706 J, Administrateur des affaires sociales, 1ère classe, 7ème échelon, est nommé Chargé de missions ;
- Monsieur Ousséini OUEDRAOGO, Mle 58 120 K, Professeur certifié des lycées et collèges, 1er grade, 10ème échelon, est nommé Directeur de la Communication et des relations presse ;

- Monsieur Wenceslas Nina ZOUMBARA, Mle 53 471 D, Administrateur des affaires sociales, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Directeur régional de la Solidarité nationale et de l’action humanitaire de la Boucle du Mouhoun ;
- Monsieur Talato Alfred ILBOUDO, Mle 85 557 G, Administrateur des affaires sociales, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur régional de la Solidarité nationale et de l’action humanitaire des Cascades ;

- Monsieur Lucien YANOGO, Mle 43 805 R, Inspecteur d’éducation de jeunes enfants, 1ère classe, 10ème échelon, est nommé Directeur régional de la Solidarité nationale et de l’action humanitaire du Centre-Est ;
- Monsieur Bruno BAYE, Mle 53 491 A, Administrateur des affaires sociales, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Directeur régional de la Solidarité nationale et de l’action humanitaire du Centre-Nord ;

- Monsieur William Achille KABRE, Mle 53 533 N, Inspecteur d’éducation de jeunes enfants, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Directeur régional de la Solidarité nationale et de l’action humanitaire du Centre-Ouest ;
- Monsieur Yassia OUEDRAOGO, Mle 92 509 K, Inspecteur d’éducation spécialisée, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Directeur régional de la Solidarité nationale et de l’action humanitaire du Centre-Sud ;

- Monsieur Pierre LOMPO, Mle 108 599 R, Administrateur des affaires sociales, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Directeur régional de la Solidarité nationale et de l’action humanitaire de l’Est ;
- Monsieur Tiabié KARAMA, Mle 53 488 E, Inspecteur d’éducation spécialisée, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Directeur régional de la Solidarité nationale et de l’action humanitaire des Hauts-Bassins ;

- Monsieur Konsi Léonard Aboukar Abdou SAVADOGO, Mle 51 731 N, Inspecteur d’éducation de jeunes enfants, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Directeur régional de la Solidarité nationale et de l’action humanitaire du Nord ;
- Madame Aïssatou TRAORE/KARAMBIRI, Mle 26 186 W, Administrateur des affaires sociales, 1ère classe, 7ème échelon, est nommée Directrice régionale de la Solidarité nationale et de l’action humanitaire du Plateau-Central ;

- Monsieur Serge Gaétan COMBARY, Mle 35 805 Z, Administrateur des affaires sociales, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Directeur régional de la Solidarité nationale et de l’action humanitaire du Sahel ;
- Monsieur Innocent Stanislas TUINA, Mle 78 085 V, Administrateur des affaires sociales, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Directeur régional de la Solidarité nationale et de l’action humanitaire du Sud-Ouest.

C. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENVIRONNEMENT, DE L’ENERGIE, DE L’EAU ET DE L’ASSAINISSEMENT

- Monsieur Abdoulaye SEREME, Mle 52 131 K, Chercheur, catégorie P, classe exceptionnelle, 2ème échelon, est nommé Inspecteur général des services ;
- Monsieur Zossi Kévin SANOU, Mle 72 328 K, Administrateur civil, 1ère classe, 13ème échelon, est nommé Inspecteur technique des services ;
- Monsieur Salifou SAWADOGO, Mle 130 400 L, Magistrat, catégorie P5, grade terminal, 3ème échelon, est nommé Chargé de missions, en remplacement de Monsieur Adolphe Benjamin OUEDRAOGO ;

- Monsieur Marou Lazare OUEDRAOGO, Mle 29 801 N, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 14ème échelon, est nommé Chargé de missions ;
- Monsieur Winebèlè HIEN, Mle 84 885 H, Professeur certifié des lycées et collèges, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Chargé de missions ;
- Monsieur Gontran Yanbèfar SOME, Mle 215 332 G, Conseiller en études et analyses, 1ère classe, 7ème échelon, est nommé Directeur des affaires juridiques et du contentieux ;

- Monsieur Filly Bassirou Moïtché SOUGUE, Mle 11 080 (Mle CNSF), Ingénieur des eaux et forêts, catégorie 1, classe A, 5ème échelon, est nommé Directeur de la production et de la vulgarisation au Centre national des semences forestières (CNSF) ;
- Monsieur Wendpouiré Régis OUBIDA, Mle 11 065 (Mle CNSF), Ingénieur des eaux et forêts, catégorie 1, classe A, 4ème échelon, est nommé Directeur de la recherche au Centre national des semences forestières.

D.AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, DE LA RECHERCHE ET DE L’INNOVATION

- Monsieur Sombéniwendé NIKIEMA, Mle 212 091 H, Administrateur civil, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Secrétaire général de l’Université Nazi BONI.

E.AU TITRE DU MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE, DE L’ALPHABETISATION ET DE LA PROMOTION DES LANGUES NATIONALES

- Monsieur Seydou SOGOBA, Mle 39 913 S, Inspecteur de l’enseignement du primaire et de l’éducation non formelle, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Directeur régional de l’Institut national de formation des personnels de l’éducation du Plateau-Central ;
- Monsieur Mady SAVADOGO, Mle 32 587 X, Inspecteur de l’enseignement primaire et de l’éducation non formelle, 1ère classe, 9ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’éducation préscolaire, primaire et non formelle des Balé ;

- Monsieur P. Canut Blaise SYAN, Mle 43 409 E, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 7ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’éducation préscolaire, primaire et non formelle du Bam ;
- Madame Wendyam Véronique KOUDOUGOU, Mle 42 068 K, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 5ème échelon, est nommée Directrice provinciale de l’éducation préscolaire, primaire et non formelle du Bazèga ;

- Monsieur Maurice WAMDAOGO, Mle 48 099 M, Inspecteur de l’enseignement primaire et de l’éducation non formelle, 1ère classe,4ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’éducation préscolaire, primaire et non formelle du Boulgou ;
- Monsieur Boureima OUEDRAOGO, Mle 48 714 D, Inspecteur de l’enseignement primaire et de l’éducation non formelle, 1er grade,6ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’éducation préscolaire, primaire et non formelle du Boulkiemdé ;

- Monsieur Mamadou HEMA, Mle 34 512 Z, Inspecteur de l’enseignement du primaire et de l’éducation non formelle, 1ère classe, 10ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’éducation préscolaire, primaire et non formelle de la Comoé ;
- Madame Nobila Célestine ZAGRE/ZOUNGRANA, Mle 45 511 F, Inspecteur de l’enseignement du primaire et de l’éducation non formelle, 1ère classe, 6ème échelon, est nommée Directrice provinciale de l’éducation préscolaire, primaire et non formelle du Ganzourgou ;

- Monsieur Kamimana SINGBEOGO, Mle 37 997 B, Inspecteur de l’enseignement du primaire et de l’éducation non formelle, 1ère classe,7ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’éducation préscolaire, primaire et non formelle du Gourma ;
- Monsieur Adama NEYA, Mle 32 953 W, Inspecteur de l’enseignement du primaire et de l’éducation non formelle, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’éducation préscolaire, primaire et non formelle du Ioba ;

- Monsieur Brimpo DADJOARI, Mle 43 626 F, Inspecteur de l’enseignement du primaire et de l’éducation non formelle, 1ère classe,10ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’éducation préscolaire, primaire et non formelle de la Kompienga ;

- Monsieur Adama DAO, Mle 53 119 D, Inspecteur de l’enseignement primaire et non formel, 1er grade, 5ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’éducation préscolaire, primaire et non formelle de la Kossi ;
- Monsieur Sidi DRABO, Mle 41 903 D, Inspecteur de l’enseignement du primaire et de l’éducation non formelle, 1ère classe, 7ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’éducation préscolaire, primaire et non formelle du Kourwéogo ;

- Monsieur Souro SANON, Mle 35 032 B, Inspecteur de l’enseignement du primaire et de l’éducation non formelle, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’éducation préscolaire, primaire et non formelle de la Léraba ;
- Monsieur Enock DIASSO, Mle 48 912 U, Inspecteur de l’enseignement du primaire et de l’éducation non formelle, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’éducation préscolaire, primaire et non formelle du Mouhoun ;

- Monsieur Ouiraogo Bernard KABORE, Mle 52 533 P, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’éducation préscolaire, primaire et non formelle du Namentenga ;
- Monsieur Yahiya SEONI, Mle 39 997 D, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’éducation préscolaire, primaire et non formelle du Nahouri ;

- Monsieur Yacouba GUIGMA, Mle 86 509 S, Inspecteur de l’enseignement du primaire et de l’éducation non formelle, 1ère classe,5ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’éducation préscolaire, primaire et non formelle de l’Oubritenga ;
- Monsieur Dari Anselme DAH, Mle 41 423 G, Inspecteur général de l’enseignement, 1ère classe, est nommé Directeur provincial de l’éducation préscolaire, primaire et non formelle du Poni ;

- Monsieur Moussa OUEDRAOGO, Mle 30 518 M, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1er grade, 10ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’éducation préscolaire, primaire et non formelle du Sanmatenga ;

- Monsieur Tiabri Pascal THIOMBIANO, Mle 38 034 A, Inspecteur de l’enseignement du primaire et de l’éducation non formelle, 1ère classe,7ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’éducation préscolaire, primaire et non formelle de la Tapoa ;
- Monsieur Ladji OUATTARA, Mle 52 578 D, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’éducation préscolaire, primaire et non formelle du Tuy ;

- Monsieur Ives Placide NANA, Mle 37 455 S, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1er grade, 7ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’éducation préscolaire, primaire et non formelle du Zoundwéogo.

F.AU TITRE DU MINISTERE DE LA COMMUNICATION, DE LA CULTURE, DES ARTS ET DU TOURISME

- Madame Yelli Margueritte DOANNIO/SOU, Mle 104 103 R, Journaliste, est nommée Directrice générale de l’Office national du tourisme burkinabè (ONTB) ;
- Monsieur Souleymane GANSAORE, Mle 239 343 E, Conseiller en sciences et techniques de l’information et de la communication,1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur de la communication et des relations presse.

G.AU TITRE DU MINISTERE LA FONCTION PUBLIQUE, DU TRAVAIL ET DE LA PROTECTION SOCIALE

- Monsieur Jacob Yarassoula YARABATIOULA, Mle 257 228 A, Enseignant-Chercheur, catégorie P3, 1er grade, 1er échelon, est nommé Directeur général de l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM).

H.AU TITRE DU MINISTERE DES TRANSPORTS, DE LA MOBILITE URBAINE ET DE LA SECURITE ROUTIERE

- Monsieur Ganè Kpière Evariste MEDA, Mle 130 496 V, Magistrat, 1er grade, 1er échelon, est nommé Directeur général de l’Office national de la sécurité routière (ONASER).

III.2. NOMINATIONS DANS LES CONSEILS D’ADMINISTRATION
MINISTÈRE DE LA TRANSITION DIGITALE, DES POSTES ET DES COMMUNICATIONS ÉLECTRONIQUES

Le Conseil a adopté deux (02) décrets.
Le premier décret nomme Monsieur Lassina NIAMBA, Mle 37 038 H, Conseiller d’administration scolaire et universitaire, Administrateur représentant l’Etat, au titre du ministère des Transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière au Conseil d’administration de LA POSTE BURKINA FASO (LA POSTE BF) pour un premier mandat de trois (03) ans, en remplacement de Madame Claudine Flore DANGOURI/ILBOUDO.

Le second décret renouvelle le mandat de Monsieur Ferona MEDA, Mle 220 673 J, Conseiller des affaires économiques, Administrateur représentant l’Etat, au titre de la Primature au Conseil d’administration de LA POSTE BURKINA FASO (LA POSTE BF) pour une dernière période de trois (03) ans.

Le Porte-parole du Gouvernement
Wendkouni Joël Lionel BILGO

Vos commentaires

  • Le 10 août à 19:23, par FAZI En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 10 août 2022

    Ce qu’on peut dire c’est qu’il faut que le pouvoir de la transition arrête de faire les nominations ou affectations à n’en pas finir. Car ces responsables nommés seront encore remplacés dans 2 ans seulement ; cela ne permet pas l’efficacité dans les services de l’état. Il est claire que ce ne sont pas ces changements de responsables qui vont calmer l’opinion mais plutot les resultats probants sur le terrain de la lutte contre l’insécurité et la vie chère ; c’est tout. Sinon dans 2 ou 3 ans maximum encore tous ces gens là vont encore etre débarqués par les nouvelles autorités qui viendront après la transition. Cela été toujour ainsi

    Répondre à ce message

  • Le 10 août à 20:03, par HUG En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 10 août 2022

    Intzrnaute FAZI et si danS deux ans il y a transmission de pouvoir. En tout caS le mpsr a adpoté la voie du mpp c est a dire les nominations de complaisance., de copinage....Hum au ministere de la solidarité nationale ceux qui ont aidé L ex ministre Marschall à matter les travailleurs qui demandaient justes des meilleurs conditions de vie et de travail semblent etre tous partis a l exception de quelques rescapés.Peut etre qu ils vont reapparaitre au minstere du genre.Parmi les gens nommés aujpurdh ui il y a des gens que seul le temps nous departagera. La.refondation tant chanté par le mpsr est arrivé avec un pied cassê.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août à 20:34, par savadogo daouda En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 10 août 2022

    Avec ces nominations infinitésimales , effrénées et en cascade , et cela dans toutes les institutions touts azimuts je ne serais pas surpris que ce soit une forme de préparation de campagnes politiques en téléchargement.
    Le coup est classique et vieux comme le monde .
    Occuper tous les ministères , tous les postes stratégiques de l’administration par ses partisans, question de contrôler la machine électorale ainsi que les mécanismes et leviers de l’état , ce qui permet de
    gagner soit même les élections , ou de faire gagner le candidat ou partis politique de son choix.
    Mais à mon avis , c’est une vision erronée et
    pas très bien pensée.
    D’abord , il reste encore beaucoup de temps, deux ans c’est encore loin , surtout pour un pouvoir qui a
    complètement dévié à plus de mille degrés de
    l’ objectif premier , qui les avait fait toléré par notre peuple.
    Je doute que l’ acceptation et la patience de ce peuple
    puisse continuer si la question sécuritaire ne s’améliorait pas .
    Ce peuple ne peut pas rester passif et infifferent à la chute de l’ancien régime pour cause de son echec à protéger notre pays et s’accommoder du fait que leurs tombeurs ( non élus) fassent une éternité là bàs dans les mêmes conditions de gestion catastrophique de la crise sécuritaire , et avoir encore des velléités de se maintenir au terme de leurs transitions par des voies détournées.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août à 22:45, par sidbala En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 10 août 2022

    Près de 5h pour ne valider que des nominations !

    Répondre à ce message

  • Le 10 août à 22:45, par Le Nahourien En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 10 août 2022

    Mes chers internautes FAZI, HUG et SAVADOGO Daouda.Je crois que quand on n’a rien à dire,on se tait.Le MPSR est libre de nommer qui il veut ,où il veut et quand il veut quelle qu’en soit la durée de la transition.Laissez donc le Gouvernement faire tranquillement son travail.Quand vous aurez l’opportunité de venir au Pouvoir après la Transition,vous pourrez gérer le pays aussi à votre guise.Dites-moi quel est ce régime au Burkina qui nommait des personnes inconnues dans les services ou institutions ?.Depuis la nuit des temps,les nominations dans les postes de responsabilité ont toujours été faites par affinités.Arrêtez donc de distraire le Gouvernement.Vive le MPSR ! Nous implorons Dieu et les mânes de nos ancêtres pour que le Burkina recouvre sa paix d’antan pour le bonheur des citoyens.Que Dieu bénisse le Burkina.

    Répondre à ce message

    • Le 11 août à 06:46, par FAZI En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 10 août 2022

      Personne n’est contre le MPSR (qui est d’ailleurs dissout en principe en se référant à la charte) mais il faut qu’on arrete ces mouvements interminables des personnels de l’administration qui rend cette administration inefficace car comme selon votre idée meme chaque pouvoir qui vient va vouloir nommer les gens qu’ils veulent. Regarder plutot dans les pays ou nous avons été copier la democratie, est-ce que ça se passe ainsi labas ??? Et on veut depolitiser l’administration..... faut pas se leurer

      Répondre à ce message

  • Le 11 août à 02:40, par Par piment En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 10 août 2022

    Pendant ce temps le Faso n’est plus un Etat où 60 % du territoire est occupé. L’objectif premier sera de libérer le pays sinon demain sera trop tard pour les nominations

    Répondre à ce message

  • Le 11 août à 03:55, par Le silencieux En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 10 août 2022

    Humm le ministère de la santé est silencieux.
    Pas de nomination et la routine continue.
    Un nouveau organigramme a été adopté il faut absolument nommer ou confirmer les gens dans leurs postes.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août à 04:35, par HUG En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 10 août 2022

    Internaute nahourien,nous prenons ton mpsr au mot pusque les putschistes ont dit qu ils sont venus pour refonder et restaurer l Etat.Tes putschistes ont dit cela ou pas ? Mais on constate que ces promesses ont été rangées dans les oubliettes.Donc nous avons quelque chose a dire qui est la verité..internaute nahourien un jour j ai ecouté un ministre du mpsr sur 3tv dire que lui ne.connait les gens qui sont nommes dans son departement et que ce sont les 3 personnes designés comme etant intégres qui font des propositions de nomination.Que parmi ces 3 personnes il y a un syndicaliste.Mais curieusement dans son ministere on a presque tout changé les personnes nommés sous le mpp.On a meme.nommé un journaliste qui etait un journaliste qui chantait pour le cdp.Donc nahourien HUG a toujours quelque chose à dire mais il faut une capacité d analyse tres eléve pour comprendre HUG.Maintenant on.comprend quela restauration et la refondation chanté par le mpsr vise a restaurer le cdp et blaise compaoré et cela.ne passera pas.La creation de mouvements et autreS ce derniers temps montrent que beaucoup de gens ont desavoué le mpsr.nahourien retient ceci beaucoup de ceux que le mpsr a nommé hier au ministere de la solidarité nationale etaient dans les cellules mpp du ministere.On ne peut pas parler de depolitiser l administration et en meme temps ne pas tenir son.engagement.Se comporter ainsi c est insulter l intelligence des gens.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août à 04:38, par K-LIFA En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 10 août 2022

    Au ministère de la santé Mr le ministre donc ces responsables qui sont là depuis la transition de 2015 sont irremplaçable ??? Ce vaste ministère mérite une refondation .

    Répondre à ce message

  • Le 11 août à 09:16, par le fou En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 10 août 2022

    A moins de faire des concours pour nommer les personnes aux postes de responsabilité, ce qui n’est pas possible, que le schémas classique continue, car c’est sur la base de confiance et de mérite que l’on nomme ? Tout cela contribue à une des missions régalienne du gouvernement afin de gérer le Pays.Que la Paix puisse revenir au Faso les mois à venir afin de se focaliser sur une quelconque organisation d’élections !!!

    Répondre à ce message

  • Le 11 août à 10:40, par Citoyen LAMBDA En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 10 août 2022

    En termes de coûts et d’avantages ,est-il plus judicieux d’utiliser les ressources financières qu’on va consacrer à la construction de ces cités ou est-il plus avantageux et plus stable de consacrer ces moyens financiers au redéploiement et à l’équipement adéquat des FDS dans les zones occupées par les terroristes pour un retour des populations dans leur terroir ?
    Faut-il comprendre alors, qu’à chaque fois ,que les populations vont être obligées de refluer vers les centres urbains pour cause de terrorisme ,il faudra chaque fois aussi construire des cités dans ces centres urbains d’accueil ? Aujourd’hui c’est Dori ,KAYA ,et autres communes de l’EST ,du Centre Nord et du SAHEL .
    Faudra -t-il aussi se préparer à faire la même chose dans la région de la Boucle du Mouhoun ,du Sud-Ouest ,Comoé ?
    Ainsi donc, au lieu d’aller frontalement contre les terroristes dans les zones où ils sont ,on préfère les solutions de couardise et de fuite en avant très dangereuses . Plus grave cette solution arrange au contraire les terroristes qui non seulement pourraient exercer des infiltrations dans les centres urbains d’accueil de ces cités , mais vont s’installer confortablement et solidement dans les communes et villages qui leur ont ainsi été abandonnés .
    Franchement ,cette décision ne me semble pas être bien analysée et murie sous tous les angles et toutes ses implications potentielles avant d’être adoptée. Il n’est pas tard de revoir la chose, même si c’est la chose du PF DAMIBA .

    Répondre à ce message

  • Le 11 août à 13:56, par HUG En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 10 août 2022

    Le fou, on nomme sur la base.du merite car le fonctionnaire est astreint aux regles regissant la bo nne marche de l administration.En cas de.non respect le fonctionnaire peut etre sanctionné administrativement et penalement ou bien le fou Le hic dans ce pays on chante ce discours on ne nomme pas quelqu un à qui on n a pas confiance et apres les avoir nommé ils ne sont pas des exemples et on n a pas le courage de les sanctionner et malheureusement le cas au pays.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août à 14:17, par Le Nahourien En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 10 août 2022

    Vraiment,je ne comprends même certains de nos concitoyens.Pourquoi vouloir dicter le régime actuel dans sa gestion ?C’est parce que c’est un régime de transition ou quoi ?Quand le Président Roch KABORE avait pris le Pouvoir,avait-il fait de nouvelles nominations ou pas ? Pourquoi voulez-vous que le MPSR garde les responsables nommés par le pouvoir déchu ?Oui,la nomination à un poste de responsabilité est une question de compétences mais sachez qu’elle est avant tout une question de confiance.Internaute HUG,la préoccupation des Burkinabè présentement,ce n’est pas l’après Transition mais c’est plutôt la paix, la quiétude dans le pays pour que le pauvre paysan puisse vaquer paisiblement à ses occupations champêtres,le Fonctionnaire puisse mener à bien son devoir,le commerçant puisse vaquer à ses activités lucratives...Sinon,il n’y a pas un Président du Faso qui viendra distribuer de l’argent aux Burkinabè.Donc,peu importe celui qui va succéder la Transition pourvu qu’il soit un Burkinabè.Même si c’est Mr Roch Marc KABORE ou Blaise COMPAORE qui va reprendre le pouvoir après la Transition,pas de problème.Donc,soyons raisonnables.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Modernisation de l’administration au Burkina : Le magistrat Karfa Gnanou est nommé Secrétaire permanent (Conseil des ministres)
Réconciliation nationale : 28 679 contentieux administratifs et 282 contentieux fonciers urbains en instance
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 28 septembre 2022
Burkina Faso : Vers la formation de 40.000 animateurs sportifs de proximité
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 14 septembre 2022
Crise humanitaire : Le Burkina enregistre une baisse considérable du nombre des PDI, selon le ministre de la solidarité nationale
Burkina Faso : Bientôt un nouveau code du travail
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 7 septembre 2022
Burkina Faso : Le budget de l’État exécuté à hauteur de plus de 1.300 milliards de francs CFA en dépenses
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 31 août 2022
Fermeture de l’axe Boromo-Pâ : L’interdiction de circuler pourra certainement être levée dans les prochains jours selon le gouvernement
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 24 août 2022
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés