Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un problème sans solution est un problème mal posé » Albert Einstein

Start-up challenge Moov Africa Burkina : Qui remportera la subvention de 5 millions de francs CFA ?

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • dimanche 24 juillet 2022 à 12h27min
Start-up challenge Moov Africa Burkina : Qui remportera la subvention de 5 millions de francs CFA ?

En appui aux efforts engagés par le gouvernement dans la transformation digitale et l’innovation, Moov Africa Burkina a lancé, ce 23 juillet 2022, la première édition de la « Start-up challenge ». Il s’agit d’une initiative du Groupe Maroc Télécom. Le lauréat de la finale nationale participera à la grande finale au Maroc, avec les lauréats des autres filiales du Groupe.

Avoir des projets de création de start-up, c’est bien ; mais les voir se concrétiser, c’est encore mieux. C’est pourquoi, Moov Africa Burkina, dans le cadre de son engagement citoyen, a lancé la première édition de sa Start-up challenge au profit des jeunes entrepreneurs et porteurs de projets au Burkina. C’était le samedi 23 juillet 2022, dans la salle PSUD de l’université Joseph-Ki-Zerbo. Le directeur général de Moov Africa Burkina empêché, c’est le directeur de réseau Moov, Abdoulaye Bassolé, qui a présidé la cérémonie.

Les porteurs de projets espèrent passer en finale après le programme d’accélération.

« Moov Africa, dans son engagement social, a compris que la jeunesse a un fort besoin d’innovations. Beaucoup s’exercent dans l’innovation. Moov Africa, en tant qu’acteur de la technologie de l’économie numérique au Burkina Faso, a pensé à lancer Start-up challenge pour favoriser l’innovation, révéler le talent des jeunes start-ups en activité et aider ces dernières à travers des subventions pour porter leurs projets à maturité », a argumenté M. Bassolé. Cette initiative du Groupe Maroc Télécom concerne les domaines de l’IOT, la heath-tech, l’ed-tech, l’agri-tech, la fin-tech et la smart city. Pour cette première édition, Moov Africa Burkina s’est attaché les services de Digitales, une agence ayant une expertise avérée dans l’organisation de challenges dans les technologies de l’information et de la communication, qui a travaillé à mettre en place un jury.

Le DG de Moov Africa Burkina, à travers la voix de Abdoulaye Bassolé (en costume noir), s’est réjoui de pouvoir offrir une plateforme de développement à la jeunesse burkinabè.

Le concours a suscité un intérêt puisque le jury a réceptionné plus de 150 candidatures. Après un examen minutieux, 83 projets ont été présélectionnés. Dix start-ups seront sélectionnées à l’issue du Barcamp qui a eu lieu ce samedi. Le directeur de réseau Moov Africa Burkina a fait savoir que ces dix candidats bénéficieront d’un accompagnement et d’un programme de mentoring durant quatre semaines pour améliorer leurs projets. A l’issue de cette phase, poursuit-il, il y aura la phase finale qui permettra de sélectionner les trois premières start-ups. En guise de récompense, les trois finalistes repartiront respectivement avec une subvention de cinq millions, trois millions et deux millions de francs CFA, soit un montant total de dix millions.

Des participants à a cérémonie.

La cerise sur le gâteau sera la participation de la start-up lauréate de la finale nationale à la grande finale prévue pour se dérouler au Maroc. Cette finale mettra en compétition les lauréats de Maroc Télécom et de ses dix filiales. A cette occasion, trois gagnants seront désignés et récompensés par des lots financiers. Ils bénéficieront également « de voyages dans des endroits paradisiaques », ajoute M. Bassolé.

Bourahima Ouédraogo, informaticien de profession, compte parmi les 83 présélectionnés. Son projet est intitulé EDUC-PRO. « C’est une application qui intervient dans le domaine éducatif et qui répond à trois objectifs spécifiques : faciliter le suivi scolaire au Burkina Faso et en Afrique en général ; digitaliser l’éducation et la rendre accessible à tous ; aider à rehausser le taux de rendement scolaire », a-t-il expliqué. S’exprimant sur sa participation à ce concours, M. Ouédraogo dit vouloir profiter du coaching des experts pour raffiner davantage son projet dans l’espoir de bénéficier de subventions. « Je sais que je suis capable de relever ce défi », a-t-il répondu lorsqu’on lui demanda s’il pense pouvoir arriver en phase finale.

Bourahima Ouédraogo se dit confiant.

Moov Africa, au-delà de son cœur de métier qui est de fournir un réseau de communication fiable, n’oublie pas d’accompagner les femmes dans leurs activités, selon les responsables. Et à ce titre, l’entreprise certifiée ISO 9002 version 2015 s’investit dans la promotion et l’autonomisation de la femme à travers l’initiative « trophée Bara Mousso » qui permet de primer les associations de femmes. Elle est également active dans le domaine de l’éducation. En termes de réalisation, à la faveur du 11-Décembre, Moov Africa Burkina érige une école dans la localité qui abrite les festivités et, ce, depuis quelques années. Elle accompagne aussi des initiatives sportives et culturelles, ainsi que les structures en charge de la santé.

Aïssata Laure G Sidibé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Bobo-Dioulasso : Des journalistes s’abstiennent de couvrir toute activité des manifestants
Institut Supérieur de la Communication et du Multimédia (ISCOM) : Offres de bourses pour jeunes blogueurs
Votre journal « Courrier confidentiel » Numéro 284 est disponible dans les points de vente habituels
Technologies : De jeunes enfants initiés à la robotique
Auto-régulation de la presse au Burkina : Des acteurs des médias sensibilisés à une meilleure pratique
Graphisme au Burkina : Moussa Ouédraogo et Wilfried Zoungrana deux autodidactes du domaine
TIC et éducation : Le groupe Kafyka lance « Kuuni », un logiciel gratuit de gestion scolaire
Photographie et vidéo : Amateurs ou experts, voici cinq chaînes YouTube à ne pas manquer
Afrique : Bientôt la création d’un réseau régional d’échanges de données pour la sauvegarde des écosystèmes
Autorégulation des médias en ligne au Burkina : Les suggestions de Carine Daramkoum à Burkina24 et Lefaso.net pour plus d’efficacité
Science au Burkina : Une école d’été en intelligence artificielle ouverte pour répondre aux défis actuels
Votre journal "Courrier confidentiel" N° 283 est disponible !
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés