Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un problème sans solution est un problème mal posé » Albert Einstein

Affaire 49 militaires ivoiriens au Mali : La justice se met en branle, la diplomatie pour arrondir les angles !

Accueil > Actualités > International • LEFASO.NET • mercredi 20 juillet 2022 à 12h33min
Affaire 49 militaires ivoiriens au Mali : La justice se met en branle, la diplomatie pour arrondir les angles !

Le Procureur général près la Cour d’appel de Bamako a annoncé (18 juillet 2022) l’ouverture d’une enquête sur l’arrestation de 49 militaires ivoiriens (10 juillet 2022). Ainsi, la justice se met en branle, au même moment que la diplomatie qui vise, elle, à affaisser la tension entre Abidjan et Bamako.

L’arrestation de ces militaires ivoiriens, qualifiés par le gouvernement malien de « mercenaires », fait l’objet d’un flou à travers surtout les communications des deux capitales et de l’ONU. En effet, dans un premier temps, les équipes de l’ONU, à New-York et à Bamako, avaient soutenu les propos d’Abidjan selon lesquels, le contingent ivoirien « est bel et bien en mission officielle au Mali dans le cadre des opérations de la mission de maintien de la paix des Nations-unies, la MINUSMA ».

Par la suite, l’ONU est revenue sur sa parole en indiquant que les soldats ivoiriens n’étaient pas considérés comme des éléments nationaux de soutien par les Nations-unies (estimant qu’il s’agissait d’une affaire bilatérale).

Cette affaire d’arrestation de militaires a suscité une tension entre les autorités maliennes et ivoiriennes, dans un climat déjà pas au beau fixe entre Bamako et Abidjan, du fait de l’actualité qui a entouré les sanctions de la CEDEAO contre le Mali.

Une dizaine de jours après l’arrestation, le Procureur général près la Cour d’appel de Bamako a, par un communiqué signé du 18 juillet 2022, informé l’opinion nationale et internationale de « l’ouverture d’une enquête judiciaire pour faire toute la lumière sur cette affaire ».

Le Parquet précise que « l’évolution de ladite enquête fera l’objet de toute communication ultérieure utile ».

Cet épisode s’ouvre en même temps avec l’offensive diplomatique engagée par le Togo (qui appuie déjà la transition malienne).

Dans une annonce, le lundi, 18 juillet 2022, les autorités togolaises ont annoncé une mission de bons offices entre le Mali et la Côte d’Ivoire, afin d’aider à refroidir cette patate chaude.

Le fait majeur, c’est la disposition du président ivoirien et du président de la Transition malienne à privilégier le dialogue.

Mais, comment la justice et la diplomatie pourraient-elles s’exercer pleinement sans se heurter ? Cette affaire des 49 militaires donnera certainement des leçons à tirer.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 20 juillet à 13:01, par Mafoi En réponse à : Affaire 49 militaires ivoiriens au Mali : La justice se met en branle, la diplomatie pour arrondir les angles !

    alassane dramane ouattara reste et restera un sanguinaire,un putschiste chronique.Maintenant qu’il est pris les mains dans le sac comme dans le cas du Burkina lors du putsch de son guignol diendéré,ce larbin alassane dramane ouattara est maintenant prêt pour une négociation diplomatique alors que le même guignol ado bandait les muscles pour une libération immédiate de "ses" 49 barbouzes.A la place des autorités maliennes,j’exécute ces 49 bandits pour donner une ultime leçon à ce vassal alassane dramane ouattara

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet à 13:23, par Time Will Tell En réponse à : Affaire 49 militaires ivoiriens au Mali : La justice se met en branle, la diplomatie pour arrondir les angles !

    Mais on a tous vu le traitement diplomatique de l’affaire téléphonique entre Soro Guillaume et Djibril Bassolet. Alors le ministre des affaires étrangères chantait sur tous les toits que l’aspect judiciaire demeure ; la diplomatie a fini par noyer l’affaire jusqu’à la fin du régime Kaboré. Mieux le régime Damiba ne peut même pas toucher ça.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet à 13:29, par Alexio En réponse à : Affaire 49 militaires ivoiriens au Mali : La justice se met en branle, la diplomatie pour arrondir les angles !

    Ce mythomane (ADO) veut destabiliser la Mali pour emnrouiller ses magouilles de la FRANCAFRIQUE dont il est le sattelite Nr1 de la sous-region. Le Houphouet F, Boigny hybride de notre epoque. Un vassal et usurpateur du pouvoir presidentiel en Cote dIvoire des elections sanglantes de 2010.

    Alassane Le drame Quattara. D apres le neologisme de Kemi Seba notre Afrique des libertes et de la justice des peuples ne meritaient de pion des occidentaux qui a ses mains dans toutes sauces en Afrique de l Ouest.

    Cette fois-ci l homme estpris dans son propre filet. Humilier par la Minusma qui s en ait pris ses distances avec cette mascarade de rotation des soldats ivoiriens de cette organisation budgevore qui est parti de fiasco en fiasco par ses forces onusiennes instrumentalisees par les occidentaux.

    En particulier la France qui a le "Pen holder"au Conseil de Securite pour l Afrique des anciennes colonies. Les armees onusiennes sous sa domination envers l Afrique avec ses millions d habitants qui peuvent engloutir la France en demographie.

    Un outil absolete de domination imperaliste contre nos etats a l ONU pour les enjeux geopolitique de lheure sur notre continent. Cette tutelle infantile nous liant a la France est humiliante pour ce petit pays qui prend des decisions a notre nom.

    La France qui a perdu le Mali. a cause de son arrogance et son mepris de son president Emmanuel Macron, un imperialiste qui ne veut pas dire son nom. avec l appui de ses valets locaux les plus surs, le nigerien Bazoum et l ivoiro-burkinabe Alassane Dramene OUattara(ADO) tous contre MALI.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet à 13:59, par verite no1 En réponse à : Affaire 49 militaires ivoiriens au Mali : La justice se met en branle, la diplomatie pour arrondir les angles !

    " Cette affaire de 49 militaires donnera certainement des lecons a tirer." Bien dit Dans un premier temps, l’ONU affirme qu’il les connait et comme le Mali parle d’enquete, paf, l’ONU fait un virage d’angle de 180 degre en plein midi. C’est pas serieux !!!!!!!
    Dans un deuxieme temps, le president ivoirien dit qu’il n’est au courant de rien mais quand meme il menace le Mali de les liberer !!!!!!! Ca aussi ca fait pas serieux ! Tu attrapes quelqu’un dans ta cour avec un couteau, tu demandes, personne ne le connait mais quand meme on te demande de le liberer et tres vite !!!!!!
    La logique voudrait qu’on dise, bastonez le correctement car il est sorti sans autorisation !!!!!!!
    La lecon que je tire, il ne faut jamais faire confiance ni a la France ni a la RCI !!!!!!!!

    Répondre à ce message

    • Le 20 juillet à 17:21, par iso En réponse à : Affaire 49 militaires ivoiriens au Mali : La justice se met en branle, la diplomatie pour arrondir les angles !

      @verite no1
      je suis bien curieux de savoir les projets de déstabilisation menés par Ouattara en Afrique de l’ouest. Et surement vous n’en trouverez pas. Si vous faites allusion à Dienderé et autre Bassolé, l’écoute montre bien que Soro ne voudrait même pas que feu Hamed BAKAYOKO soit au courant car il le dirait immédiatement au PR. Maintenant si c’est parce qu’il a manoeuvré pour ne pas que la justice burkinabê poursuivre Soro Kignafori Christ Yapi, cela je vous le concède car il n’a pas voulu voir le président de son parlement dans cette situation. D’ailleurs, j’imagine que dans le sens inverse, il aurait probablement été la même chose avec le BF. Alors, j’attends vos preuves. Sinon pour les 49 militaires, il aurait suffit qu’ils rentrent par la frontière terrestre si leur intention était de renverser le pouvoir. Mais bon, comme nous sommes à l’heure des sachants 2.0, on peut balancer tout ce qui passe à l’esprit.

      Répondre à ce message

  • Le 20 juillet à 14:01, par Juste En réponse à : Affaire 49 militaires ivoiriens au Mali : La justice se met en branle, la diplomatie pour arrondir les angles !

    En tout cas la diplomatie a etouffé la justice dans l’affaire du coup d’état manqué du Général félon et félin au Burkina Faso. Le Mali devrait tirer toutes les conséquences dans l’affaire qui l’oppose à la Côte d’ivoire qui n’est pas à la première destabilisation dans la sous région. Il faut que quelque part on accepte que les gens doivent payer pour les fautes commises. C’est parce que le dossier avec le Burlkina a été mal traité que l’on assiste à la récedive. Les autorités ivoiriennes avec à leurs tête l’ancien Chef de guerre ADO se croient tout permis dans la sous région.
    Si la Côte d’ivoire tire des bénéfices dans la vassalisation avec les puissances impérialistes, qu’elle souffre que d’autres voies de développement plus digne peuvent aussi exister et à chaque état souverain de tisser les relations qui peuvent l’arranger.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet à 15:09, par porto En réponse à : Affaire 49 militaires ivoiriens au Mali : La justice se met en branle, la diplomatie pour arrondir les angles !

    La France est partie ; l’embargo est levé ces colonels cherchent un autre prétexte pour justifier leur échec sur le plan sécuritaire et rester encore au pouvoir pour longtemps.C’est bien de brandir a tout vas cette fameuse souveraineté mais avant commençons par prendre notre indépendance sur le plan alimentaire d’abord.

    Répondre à ce message

    • Le 20 juillet à 16:24, par Thera En réponse à : Affaire 49 militaires ivoiriens au Mali : La justice se met en branle, la diplomatie pour arrondir les angles !

      Monsieur, vous avez tout simple. Votre jugement est on ne peut plus incroyable. Assurer la sécurité et la protection des personnes et de leurs biens relèvent des Forces de Défense. Donc cette tâche échoit aux militaires. Un militaire ce n’est pas le treillis, mais des armes à hauteur de mission. Alors que c’est à ce niveau que les politiciens ont faussé le jeu, en refusant d’outiller convenablement nos hommes. Voilà ce qui explique ce pour quoi nos nations sont aujourd’hui impuissantes à endiguer le fléau du terrorisme. Nos enfants sont des soufre douleur dans nos armées par la faute de qui vous savez. Laissons le temps au temps pour que quelque part cette situation scabreuse soit élucidée. Les politiciens auront devant eux le temps et la sécurité nécessaire pour politiser. Donc un peu de Patience et tout rentrera dans l’ordre souhaité par tous. Car cette situation ubuesque ne plaît à personne. Que Dieu bénisse nos Nations ! Salut !!

      Répondre à ce message

    • Le 20 juillet à 16:29, par Thera En réponse à : Affaire 49 militaires ivoiriens au Mali : La justice se met en branle, la diplomatie pour arrondir les angles !

      Monsieur, vous avez tout simple. Votre jugement est on ne peut plus incroyable. Assurer la sécurité et la protection des personnes et de leurs biens relèvent des Forces de Défense. Donc cette tâche échoit aux militaires. Un militaire ce n’est pas le treillis, mais des armes à hauteur de mission. Alors que c’est à ce niveau que les politiciens ont faussé le jeu, en refusant d’outiller convenablement nos hommes. Voilà ce qui explique ce pour quoi nos nations sont aujourd’hui impuissantes à endiguer le fléau du terrorisme. Nos enfants sont des soufre douleur dans nos armées par la faute de qui vous savez. Laissons le temps au temps pour que quelque part cette situation scabreuse soit élucidée. Les politiciens auront devant eux le temps et la sécurité nécessaire pour politiser. Donc un peu de Patience et tout rentrera dans l’ordre souhaité par tous. Car cette situation ubuesque ne plaît à personne. Que Dieu bénisse nos Nations ! Salut !!

      Répondre à ce message

  • Le 20 juillet à 16:23, par Zoeyande En réponse à : Affaire 49 militaires ivoiriens au Mali : La justice se met en branle, la diplomatie pour arrondir les angles !

    ASSIMI GOITA, DOIT PRENDRE TOUT LE TEMPS QU’IL FAUT POUR FZIRE LA LUMIERE SUR CETTE AFFAIRE DE MILITZIRES IVOIRIENS DEBARQUÉS DANS SON.PA6S ET FONT MELE L’ONU NE RECONNAIT PAS LEUR MISSION. CE CAFOUILLAGE DE LA MINUSLA ADAILLI EMBROUILLER LES P8STES MAIS IL Y A DES HOMMES HONNETES QUI VEILLENT A L’HONNEUR DE L’ONU. LA CLARIFICATION DE CETTE AFFAIRE METTRA A NU CERTAINES PRATIQUES. LE CAPITAINE SANKARA A ETE VICTIME DE CES COMPLOTS. UN CERTAIN AMBASSADEUR QUI SE CROIT AU TEMPS COLONIAL TRAITE MEME DES BURKINABÉ D’IDIOTS UTILES"
    NOTRE AFRIQUE SOUFFRE A CAUSE DE SES VALETS LOCAUX.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juillet à 22:45, par Alpha2025 En réponse à : Affaire 49 militaires ivoiriens au Mali : La justice se met en branle, la diplomatie pour arrondir les angles !

    Ces militaires ivoiriens ont été interpellés à l’aéroport. Ils n’étaient pas encore en territoire malien. Ils n’ont posé aucun acte en territoire malien. Si leur situation n’est pas claire, on les refoule vers leur pays d’origine et c’est tout. On peut ensuite protester auprès de ce pays d’origine et faire tout ce que l’on veut. Ces soldats n’ont rien fait en territoire malien. Sur quoi on va les juger ? On les accuse d’être des mercenaires ! Va t’on les juger sur leurs intentions ? Expulsez les vers la Côte d’Ivoire et arrêtez de nous fatiguer. Laisser nous passer à des choses plus utiles !

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 06:39, par Alpha2025 En réponse à : Affaire 49 militaires ivoiriens au Mali : La justice se met en branle, la diplomatie pour arrondir les angles !

    Ces soldats n’ont posé aucun acte sur le territoire malien. Ils n’y sont même pas entré puisqu’on les a cueilli à l’aéroport. Qu’on les expulsé vers leur pays d’origine et qu’on passe à autre chose.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Pr Aristide Yoda : « C’est le Commonwealth qui a permis à la reine Elizabeth II de tisser des liens forts avec l’Afrique »
Tchad : Le ministre des affaires étrangères quitte le gouvernement
Tchad : Des sapeurs de la force Barkhane volent au secours des autorités locales et des populations
Gabon : Un ancien président de l’assemblée nationale arrêté avec plus d’un milliard de francs CFA
Soldats ivoiriens détenus au Mali : « Ce ne sont pas des mercenaires », déclare Antonio Guterres, SG de l’ONU
Belgique : Cinquante-cinq magistrats volontaires testent une prison pendant deux jours
Lutte contre la vie chère au Togo : Augmentation de 10% de la valeur indiciaire des salaires et pensions
Affaire Pogba : Mathias Pogba mis en examen et incarcéré
Sénégal : Amadou Ba nommé Premier ministre
Lutte contre l’insécurité : Des centaines de jihadistes fuient le Nigeria pour le Niger
Affaire 46 soldats détenus au Mali : Le conseil de sécurité ivoirien juge la proposition de Goïta inacceptable
Soldats ivoiriens : La junte malienne demande l’extradition d’exilés maliens comme condition de leur libération
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés