Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est seulement avec astuce qu’on parvient à chasser une mouche, non en agissant rapidement.» Proverbe Africain

Gratuité des soins de santé au Burkina : 3,4% des bénéficiaires affirment avoir payé pour des services

Accueil > Actualités > Société • Lefaso.net • dimanche 3 juillet 2022 à 22h10min
Gratuité des soins de santé au Burkina : 3,4% des bénéficiaires affirment avoir payé pour des services

Le Réseau accès aux médicaments essentiels (RAME) a animé, ce vendredi 1er juillet 2022 à Ouagadougou, une conférence de presse pour diffuser les résultats du rapport annuel 2021 de la veille citoyenne sur la santé au Burkina Faso.

Pour ce troisième rapport, qui concerne l’année 2021, l’Observatoire citoyen sur l’accès aux services de santé (OCASS), qui est un dispositif de veille citoyenne mis en place par le RAME et ses partenaires associatifs, a collecté des informations sur les bonnes pratiques, les dysfonctionnements et les difficultés rencontrées par les usagers et les prestataires de soins dans 710 formations sanitaires réparties dans 39 districts sanitaires des treize régions du Burkina.

Les domaines concernés sont la prise en charge du VIH, de la tuberculose et du paludisme, la mise en œuvre de la gratuité des soins pour les femmes enceintes et les enfants de moins de 5 ans, la gratuité de la planification familiale, la mise en œuvre de l’assurance maladie universelle, la prise en charge au niveau communautaire par les ASBC (Agents de santé à base communautaire) et le fonctionnement global des formations sanitaires.

Et il ressort du rapport une amélioration de plus de quatre points de la satisfaction des motifs de visite, par rapport au constat de 2020. Le rapport indique également, entre autres, que 92,67% des patients infectés par le VIH étaient à jour de leur examen de charge virale, et qu’il y avait une bonne disponibilité des produits de prise en charge du VIH et de la tuberculose dans les centres de santé visités ; 85% des ASBC rencontrés ont reçu des formations complémentaires pour améliorer leur prestation. Le rapport souligne aussi le démarrage effectif de l’assurance maladie universelle dans les communes pilotes des Hauts-Bassins, la distribution des cartes d’assurance maladie universelle pour 62% des personnes indigentes effectivement enrôlées.

91,30% des formations sanitaires visitées respectaient les normes en personnel de santé, et la disponibilité des moustiquaires imprégnées d’insecticide à longue durée d’action de routine était effective dans les centres de santé visités.

Hamidou Ouédraogo, directeur exécutif du RAME, a indiqué qu’au regard des points positifs relevés dans le rapport de l’OCASS, il convient de féliciter les agents de santé et les autres acteurs du système de santé qui, parfois dans des conditions difficiles, offrent leurs prestations.

Quelques dysfonctionnements et difficultés

Outres les points positifs relevés par le rapport, il est également ressorti des dysfonctionnements et des difficultés rencontrées dans les formations sanitaires visitées.

Ainsi, le rapport indique que 3,41% des bénéficiaires de la gratuité des soins ont affirmé avoir payé des services dans les formations sanitaires publiques, et 26,12% des formations sanitaires ont connu des ruptures de produits de prise en charge des bénéficiaires de la gratuité.

Le rapport note aussi la présence de vente parallèle des produits dans les centres de santé et des cas de stigmatisation des personnes indigentes bénéficiaires de l’assurance maladie universelle. Il y a aussi une dégradation continue de la disponibilité des médicaments dans les formations sanitaires.

Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Société : « La gestion des conséquences de l’insécurité est plus difficile et plus problématique que l’anticipation, la prévention » (Sanoussa Gansonré, CESEPAD, expert en police de proximité)
Burkina/Drame de Perkoa : Deux responsables de la société déposés à la maison d’arrêt de Koudougou
Sécurité urbaine au Burkina : Vers la mise en place d’une « Police de nuit » dans la ville de Ouagadougou
Burkina/Education : La coopération française prend en charge la scolarité d’Erwin Poussi
Conflits fonciers au Burkina : Les agents des services agro-sylvo pastoraux de l’Est renforcent leurs capacités
Bobo-Dioulasso : Des acteurs renforcent leurs capacités sur l’utilisation de l’outil de planification et de budgétisation « Onehealth »
Inondations récurrentes à Dakar : Victor Sondo se penche sur l’assainissement pluvial de Yeumbeul nord, pour sa thèse de doctorat
Université de Ouahigouya : Un incident de mine fait un blessé
Association destin en main : La coordination régionale des Cascades installée
Université de Ouahigouya : La salle de reprographie partie en fumée
Plainte des parents des victimes de l’inondation de la mine de Perkoa : Le jugement prévu pour le 24 août 2022
Pèlerinage à Yagma : « Nous devons abattre les murs de haine et construire des ponts de compréhension », cardinal Philippe Ouédraogo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés