Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’œil qui a connu le malheur et qui n’a pas crevé, connaitra certainement le bonheur.» Proverbe Africain

Coopération au Burkina Faso : La Banque mondiale octroie plus de 185 milliards de FCFA au gouvernement

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET • vendredi 1er juillet 2022 à 10h44min
Coopération au Burkina Faso : La Banque mondiale octroie plus de 185 milliards de FCFA au gouvernement

Ce jeudi 30 juin 2022, le ministre de l’économie, des finances et de la prospective, Seglaro Abel Somé, et la représentante résidente de la Banque mondiale au Burkina Faso, Maïmouna Mbow Fam, ont procédé, à Ouagadougou, à la signature de trois accords de financement.

D’un montant global de 185,58 milliards de FCFA, les trois accords de financement sont destinés à la mise en œuvre de projets dans les secteurs de l’environnement, de l’énergie, de l’agriculture, des ressources animales et halieutiques, de la santé, de l’eau et de l’assainissement.

Le premier accord est un financement additionnel destiné à la mise en œuvre du Projet d’urgence de développement territorial et de résilience (PUDTR). D’un montant de 73,8 milliards de FCFA, ce financement est composé d’un don de 39,9 milliards de FCFA et d’un prêt de 39,9 milliards d F CFA. Il vise à accompagner le gouvernement dans la formulation d’une réponse appropriée à la crise alimentaire. Ce financement additionnel apporté au PUDTR sera mis en œuvre par le ministère de l’Economie, des finances et du développement et celui de l’Agriculture, des ressources animales et halieutiques.

Les deux parties signant les différents accords

D’un montant d’environ 75 milliards de FCFA, le deuxième accord est relatif au financement du Projet de gestion durable des paysages communaux pour la REDD+ (PGPC/REDD+). Il a pour but de renforcer le bien-être des populations tout en les accompagnant dans la gestion des impacts liés aux changements climatiques, à travers la gestion communale durable des terres et à la compétitivité autour des ressources naturelles. Placé sous la tutelle technique du ministère de l’Environnement, de l’énergie, de l’eau et de l’assainissement, il cible 96 communes dans 8 régions du Burkina Faso.

Enfin le troisième accord d’un montant d’environ 36,8 milliards de FCFA est un financement additionnel destiné à la mise en œuvre du Projet de préparation et de riposte à la pandémie de covid-19 (PPR-COVID-19). Il est composé d’un don d’environ 22, 3 milliards de FCFA et d’un prêt d’environ 14, 5 milliards de FCFA. Le PPR-COVID-19 vise à prévenir, à détecter et à répondre à la menace posée par le COVID-19 et à renforcer le système national de préparation de la santé publique.

Maïmouna Mbow Fam, représentante résidente de Banque mondiale au Burkina Faso

Pour Dr Delwendé Innocent Kiba, le représentant du gouvernement et ministre en charge de l’agriculture, cette cérémonie est le couronnement d’une série d’échanges et de concertations entre les acteurs clés intervenants dans chacun des projets.
« C’est en tout un montant global de 309,3 millions USD, soit plus de 170 milliards de FCFA que la Banque mondiale mettra à la disposition du Burkina Faso. Cela traduit une fois de plus toute la bonne volonté de la banque à accompagner conséquemment notre pays dans sa dynamique de renforcement de la résilience des populations et du pays secoué par les crises sécuritaire, sanitaire, alimentaire et écologique », a indiqué le représentant du gouvernement à la cérémonie.

Il a traduit ses sincères remerciements au nom du gouvernement à la banque mondiale pour ce don. « Merci encore à la Banque mondiale pour le financement additionnel du Projet d’urgence de développement territorial et de résilience (PUDTR) qui viendra renforcer la résilience des systèmes alimentaires des populations pour une sécurité alimentaire durable », a-t-il laissé entendre.
La représentante résidente de la Banque mondiale au Burkina Faso, Maïmouna Mbow Fam, a salué le dynamisme et la qualité du partenariat entre le Burkina Faso et la Banque mondiale, qui ont permis une reprise des signatures de conventions avec le Burkina Faso.

Patricia Coulibaly
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 1er juillet à 11:06, par Le faucon En réponse à : Coopération au Burkina Faso : La Banque mondiale octroie plus de 185 milliards de FCFA au gouvernement

    Bonjour,
    Ces dons et prêts sont destinés au Burkina et non au Gouvernement !!!
    Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 12:17, par À qui la faute ? En réponse à : Coopération au Burkina Faso : La Banque mondiale octroie plus de 185 milliards de FCFA au gouvernement

    Où est-que la banque mondiale trouve autant d’argent à distribuer ? À moins que la partie prêtée rapporte suffisamment pour compenser ? Est-ce que les pays développés se retournent vers la banque mondiale pour se financer ?
    Chaque gouvernement vient endetter le pays pour enrichir quelques familles et après on nous demande de croire que nos problèmes viennent de l’Occident

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 16:27, par Gandaogo En réponse à : Coopération au Burkina Faso : La Banque mondiale octroie plus de 185 milliards de FCFA au gouvernement

    Est - ce un don ou un prêt ? Cette précision est importante pour nous pour apprécier votre affirmation " la Banque Mondiale octroie au Burkina...’

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 20:36, par Vérité Indiscutable En réponse à : Coopération au Burkina Faso : La Banque mondiale octroie plus de 185 milliards de FCFA au gouvernement

    Quelle honte !!!!!
    On n’a même pas honte de fabriquer la dépendance pour nos arrière-petits-enfants. On s’endette, on s’endette sans fin... la misère continue de s’appesantir sur nous de génération en génération et cela ne dit absolument rien à ceux qui reçoivent ces fonds de malheur !
    Quand est-ce qu’on aura un peu d’intelligence ?

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet à 06:30, par Alexio En réponse à : Coopération au Burkina Faso : La Banque mondiale octroie plus de 185 milliards de FCFA au gouvernement

    Pourquoi croire au pere Noel qui n a jamais exister ? Seulement dans l imaginaire des naifs croyants de cette religion importee qu est le Catholocisme.

    Un outil d alienation spirituelle de domination economique et culturelle.

    La Banque mondiale un instrument economique mis en plasse pour controller l economie mondiale par les 13 familles riches coiffees par la famille Rotchilds qui a son tour dirige les Banques centrales mondiales.

    Sur quelle planete vivons-nous ? Une banque n a jamais ete une institution de charite monetaire, mais le contraire. Elle vit des depots d argent de ses clients qu elle a son tour plassera (specule) ses fonds sur les marches financiers moyenant en retour une Plus-value de ses placements.

    Donc une poudre a nos jeux. C est du bluff. Ce don est un don masque. et empoisone.

    Pourquoi on etale pas les documents entitres a cet effet ?

    Nos autorites sont entrain d hypothequer l avenir de nos enfants par des deals qui leur rendrons esclaves de generations en generations.

    C est de l escroquerie mis en scene par la banque mondiale.

    Quel pays a ete developpe par la Banque Mondiale ou le FMI ?

    Le cordon ombilical des 14pays africains sous le controlle monetaire du Franc- CFA a parite fixe avec l EURO.

    C est ce defi qui est a relever. Pour qu on se procure notre propre planche a billets pour piloter l economie de nos pays respectifs.

    C est l Alpha et Omega pour l industrialisation de notre continent.
    Nous serons a la case de depart tant que nous relevons pas ce defi entre nous et la France.

    L Indochine a refuser ses instititions esclavagistes qui ont ete
    la source fondees de la prosperite des actionnaires par l exploitation des peuples non-nantis.

    A quand la fin de cette esclavage monetaire ? Cela dependra de la vision politique et economique de nos dirigeants non corrompus.

    Carton rouge pour ses instititions financieres. L afrique est devenue le berceau a cobayes de toutes les experiences mondiales du developpement humain.

    Dans tous les domaines : economique, militaire, de la medecine. Etc.
    Grace a nos dirigeants incompetants et corrumpus.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet à 10:20, par Plumeverte En réponse à : Coopération au Burkina Faso : La Banque mondiale octroie plus de 185 milliards de FCFA au gouvernement

    Et c’est ainsi que ce pays s’enlise chaque jour davantage dans la pauvreté. On le sait tous, mais on persiste dans l’erreur.

    Vive nous !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Coopération militaire Burkina-Russie : « Sur le terrain, ça ne se concrétise pas », déplore une OSC
Burkina Faso - Royaume du Maroc : « Une coopération africainement authentique », selon l’ambassadeur Youssef Slaoui
23e anniversaire de la fête du trône : Le roi du Maroc tend une main fraternelle à l’Algérie
Burkina : « Nous avons toujours été en coopération militaire avec la Russie, les actions se poursuivent » (LCL Bamouni)
Burkina/sécurité : Des militaires russes décorés
Mission de la CEDEAO au Burkina : Le président Umaro Sissoko Embalo rencontre le gouvernement de la transition
Mission de la CEDEAO au Burkina : « Nous appelons à la mobilisation derrière le gouvernement de la transition », Umaro Sissoco Embalo
Conduite de la Transition : le Président en exercice de la CEDEAO à Ouagadougou
Conduite de la Transition : Le Président en exercice de la CEDEAO en mission à Ouagadougou
Propos à polémique de l’ambassadeur de France au Burkina : Le ministère en charge des affaires étrangères proteste
Commission économique des Nations unies pour l’Afrique : Succès du plaidoyer du ministre Rouamba en faveur du Burkina Faso
14-juillet 2022 à Ouagadougou : L’intégralité du discours de S.E.M. Luc Hallade, Ambassadeur de France au Burkina Faso
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés