Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est seulement avec astuce qu’on parvient à chasser une mouche, non en agissant rapidement.» Proverbe Africain

Coopération Burkina-Nations Unies : Les acteurs en conclave à Ouagadougou pour dresser le bilan des actions

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • Lefaso.net • jeudi 30 juin 2022 à 21h55min
Coopération Burkina-Nations Unies :  Les acteurs en conclave à Ouagadougou pour dresser le bilan des actions

Dans l’après-midi de ce jeudi 30 juin 2022 à Ouagadougou, s’est ouverte une réunion de concertation entre le Burkina Faso et le système des nations unies dans le cadre de leur coopération. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le chef du gouvernement, Albert Ouédraogo, avec à ses côtés, la ministre en charge des affaires étrangères, Olivia Rouamba, et la coordonnatrice du système des nations unies et coordonnatrice humanitaire au Burkina, Barbara Manzi.

Faire le bilan de la coopération entre le Burkina Faso et le système des nations unies, c’est l’objectif de cette réunion de concertation qui se tient à huis-clos à Ouagadougou entre les deux parties. Ce, dans le but de s’accorder sur les priorités et les grandes orientations du système des nations unies au Burkina.

En ouvrant officiellement cette réunion, le Premier ministre Albert Ouédraogo a d’abord salué le système des nations unies qui accompagne le processus de transition en cours au Burkina et les politiques de développement mises en place. Une occasion pour lui de revenir sur la situation sécuritaire dans notre pays et la dégradation de celle humanitaire et alimentaire.

Vue des experts de la question réunis

Dans un tel contexte de gestion de ces crises issues des actes terroristes, dit-il, le Burkina Faso a plus que jamais besoin de l’accompagnement de ses partenaires habituels qu’ils sont. « En 56 ans d’existence, le système des nations unies, à travers ses nombreuses agences, a enregistré des acquis dans plusieurs domaines, entre autres, dans la bonne gouvernance, la santé, la préservation de la paix, de la promotion des droits de l’homme et de la lutte contre la désertification », a-t-il reconnu. Mais malgré ces acquis, poursuit le chef du gouvernement, des défis restent encore à relever. Cette réunion-bilan, espère-t-il, permettra de dégager les perspectives pour une coopération plus dynamique et fructueuse répondant aux besoins et aux priorités d’ordres sécuritaires, humanitaires du pays.

Albert Ouédraogo, Premier ministre

Entre le Burkina Faso et le système des nations unies, c’est une longue histoire d’amitié et de coopération fructueuse qui s’est renforcée d’années en années, a laissé entendre la ministre en charge des affaires étrangères, Olivia Rouamba. Et cette réunion de concertation est, selon elle, une occasion de faire une rétrospective dans son ensemble pour mieux baliser la coopération et dégager les axes prioritaires afin de bénéficier de l’accompagnement des nations unies.

Par ailleurs, il faut souligner que cette réunion de concertation qui se tient à quelques à jours du sommet de la CEDEAO (le 3 juillet 2022) se veut également être un cadre de plaidoyer pour le Burkina Faso. La présente réunion nécessite qu’ils puissent marquer une pause et voir avec objectivité la situation du Burkina Faso afin de l’accompagner comme il se doit.

Olivia Rouamba, ministre en charge des affaires étrangères

Intensifier son plaidoyer

Cette réunion de concertation entre le Burkina Faso et le système des nations unies qui s’est ouverte dans la capitale burkinabé a connu la présence de sa coordonnatrice résidente, Barbara Manzi, qui a pris la parole à cet effet. Selon elle, depuis le début de l’année, les nations unies ont redoublé leurs efforts dans le domaine de l’action humanitaire et de maintien des acquis afin d’accompagner les autorités dans la réponse aux besoins fondamentaux du peuple burkinabè. Et ce, malgré les nombreux défis auxquels le pays fait face, précise la coordonnatrice résidente.

Barbara Manzi, coordonnatrice résidente du système des Nations Unies au Burkina

C’est d’ailleurs pourquoi, rappelle-t-elle, le système des Nations Unies intensifie son plaidoyer auprès de ses partenaires pour leur rappeler les fragilités du pays, mais aussi les nombreuses opportunités d’avancement vers les ODD qui existent, malgré la crise. La présente réunion est donc pour elle une occasion de présenter au gouvernement le bilan de l’engagement multisectoriel des nations unies ces dernières années et de s’accorder sur les perspectives de cet engagement pour la période à venir pour mieux soutenir le pays durant la transition.

Yvette Zongo
Lefaso.net
Crédits photos (Primature)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Appel à manifestation pour le départ de l’ambassadeur de France : La FAIB dément l’implication d’associations membres
Coopération militaire Burkina-Russie : « Sur le terrain, ça ne se concrétise pas », déplore une OSC
Burkina Faso - Royaume du Maroc : « Une coopération africainement authentique », selon l’ambassadeur Youssef Slaoui
23e anniversaire de la fête du trône : Le roi du Maroc tend une main fraternelle à l’Algérie
Burkina : « Nous avons toujours été en coopération militaire avec la Russie, les actions se poursuivent » (LCL Bamouni)
Burkina/sécurité : Des militaires russes décorés
Mission de la CEDEAO au Burkina : Le président Umaro Sissoko Embalo rencontre le gouvernement de la transition
Mission de la CEDEAO au Burkina : « Nous appelons à la mobilisation derrière le gouvernement de la transition », Umaro Sissoco Embalo
Conduite de la Transition : le Président en exercice de la CEDEAO à Ouagadougou
Conduite de la Transition : Le Président en exercice de la CEDEAO en mission à Ouagadougou
Propos à polémique de l’ambassadeur de France au Burkina : Le ministère en charge des affaires étrangères proteste
Commission économique des Nations unies pour l’Afrique : Succès du plaidoyer du ministre Rouamba en faveur du Burkina Faso
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés