Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’œil qui a connu le malheur et qui n’a pas crevé, connaitra certainement le bonheur.» Proverbe Africain

Agriculture : Des semences améliorées pour des ménages vulnérables et des équipements pour les acteurs du mécanisme d’assistance de proximité de Nanoro

Accueil > Actualités > Société • Lefaso.net • jeudi 30 juin 2022 à 19h55min
Agriculture : Des semences améliorées pour des ménages vulnérables et des équipements pour les acteurs du mécanisme d’assistance de proximité de Nanoro

Pour renforcer la résilience des ménages et améliorer leur productivité, le programme agroalimentaire pour la résilience intégrée et le développement économique du Sahel (Pro-ARIDES) a remis ce 29 juin 2022 à Nanoro des semences améliorées aux ménages vulnérables et des équipements aux acteurs du mécanisme d’assistance de proximité. Ces équipements qui leur ont été remis, devraient permettre de faciliter le travail d’accompagnement qu’ils assurent auprès des ménages, en vue d’une amélioration de la productivité agricole et des produits d’élevage.

Au Burkina Faso, les exploitations familiales contribuent à plus de 70% de de la production nationale. Malgré leurs potentialités de production, ces exploitations restent confrontées à de nombreuses difficultés qui limitent leur évolution. C’est dans le but de leur permettre d’être résilientes et d’améliorer leur productivité, que la SNV et ses partenaires ont lancé en 2021 et ce pour 10 ans, le programme agroalimentaire pour la résilience intégrée et le développement économique du Sahel (Pro-ARIDES).

Le Pro-ARIDES couvre 24 communes des quatre régions d’intervention que sont l’Est, le Centre-ouest, le Nord et la Boucle du Mouhoun. Il bénéficie de l’accompagnement d’organisations à la base telles que la Chambre nationale d’agriculture (CNA), la Fédération des sociétés coopératives des professionnels agricoles du Burkina (FESCOPAB), l’ONG Tin-tua, l’Association formation développement et ruralité (AFDR) ; qui assurent la conduite des activités sur le terrain.

une vue des semences et équipements remis aux bénéficiaires

Afin de renforcer le réseau d’encadrement et d’appui conseils aux ménages, le programme a procédé à l’identification de plusieurs acteurs chargés du mécanisme d’assistance de proximité. Parmi ces acteurs, on dénombre 609 formateurs communautaires, 60 pépiniéristes, 80 vulgarisateurs volontaires villageois et 80 brigadiers phytosanitaires. C’est donc en vue de les rendre opérationnels dans leurs missions d’accompagnement et d’encadrement des ménages, que ces encadreurs endogènes de la commune de Nanoro, ont reçu ce jour divers matériels.

C’est ainsi que les formateurs communautaires qui font la promotion des bonnes pratiques agricoles ont été dotés de brouettes, de pelles, de bottes et de gants, pour leur permettre de faire la production de compost, de transporter les moellons pour les cordons pierreux. Les vulgarisateurs volontaires villageois, qui font la promotion des bonnes pratiques d’élevage, ont reçu des kits composés d’aiguilles, de gants, de seringues, etc.

Quant aux brigadiers phytosanitaires, qui accompagnent les ménages dans la protection des végétaux, ils ont été équipés en pulvérisateurs, des combinaisons, des gants, des bottes, etc. Les ménages vulnérables ont aussi reçu des semences améliorées de niébé, de maïs, de sorgho, etc. Le coût global du matériel acquis et des semences améliorées au profit de l’ensemble des acteurs des 24 communes d’intervention du programme, est estimé à environ 123 millions de FCFA.

Didier Coulidiaty, coordonnateur national de Pro-ARIDES

A en croire Didier Coulidiaty, coordonnateur national de Pro-ARIDES, le matériel reçu par un peu plus de 1000 encadreurs endogènes, va faciliter la diffusion et la vulgarisation des technologies agricoles et méthodes innovantes pour une production agricole durable « C’est dans ce sens que le Pro-ARIDES accompagne ces acteurs dans le renforcement des connaissances et en matériels pour qu’à leur tour, ils puissent accompagner les ménages ", a-t-il ajouté.

Le président de la FESCOPAB, Bassiaka Dao, a laissé entendre que l’accompagnement qui sera apporté par les encadreurs endogènes, va permettre aux paysans de se professionnaliser et de produire en quantité et en qualité suffisantes. Il a invité les bénéficiaires des différents kits de matériels, à faire un bon usage des équipements reçus, en se dévouant à la tâche, afin qu’à la fin de la première phase du Pro-ARIDES qui dure 5 ans, des résultats tangibles soient atteints pour espérer la mise en œuvre de la deuxième phase.

Armelle Ouédraogo
Lefaso.net

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Gestion des risques sociaux : 48h de dialogue entre les partenaires sectoriels et les acteurs de terrain
Lutte contre la cécité au Burkina : Du matériel roulant et des équipements médico-techniques pour renforcer les structures ophtalmologiques
Société burkinabè des fibres textiles : Fidèle Ilboudo désormais installé dans ses fonctions de président du Conseil d’administration
Caisse nationale de sécurité sociale : Le directeur général rend visite aux retraités
Dédougou : Des personnes déplacées internes crient famine
Promotion de l’emploi des jeunes au Burkina : Le plan stratégique de développement 2023-2027 de l’ANPE en cours de validation
Syndicats : L’Unité d’action syndicale dénonce les velléités de remise en cause des acquis des travailleurs
Bobo-Dioulasso : Le projet Archipelago forme 105 apprenants sur les métiers de la mangue
Burkina/Don de sang dans la région du Centre-est : Une assise nationale pour promouvoir l’adhésion de la population
Identification unique de base au Burkina : Vers l’adoption d’un avant-projet de loi
Vie de la rédaction : Zéliya Tamboura, responsable du Centre d’information des Nations Unies, au siège de Lefaso.net
Ligne électrique Ouaga-Sapouy : Des chauves-souris à l’origine de coupures de courant, selon la Sonabel
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés