Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’œil qui a connu le malheur et qui n’a pas crevé, connaitra certainement le bonheur.» Proverbe Africain

Modernisation de l’administration : Le ministre de la fonction publique, Bassolma Bazié, sollicite l’engagement de tous

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • jeudi 30 juin 2022 à 22h15min
Modernisation de l’administration : Le ministre de la fonction publique, Bassolma Bazié, sollicite l’engagement de tous

La deuxième session ordinaire du Conseil national de modernisation de l’administration et de la bonne gouvernance (CN-MABG) se tient à Ouagadougou ce jeudi 30 juin 2022. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le chef du gouvernement, Albert Ouédraogo. La rencontre aura pour tâche l’évaluation des actions de modernisation de l’administration et de bonne gouvernance au titre de 2021.

Doter l’État d’une administration capable d’assurer des services publics de qualité, accessibles et répondant aux attentes des populations sont, entre autres, les finalités recherchées par le gouvernement de la transition. Pour ce faire, une stratégie nationale de modernisation de l’administration publique a été adoptée jusqu’en 2025 et la présente rencontre des membres statutaires du CN-MABG (ministres, présidents d’institution, gouverneurs des régions, organisations syndicales etc.) se veut alors être un cadre d’orientation des actions de modernisation de l’administration et de la promotion de la bonne gouvernance au Burkina Faso.

Albert Ouédraogo, Premier ministre

Pour arriver à faire de l’administration le socle sur lequel doivent reposer les stratégies et politiques de développement, Bassolma Bazié, ministre de la fonction publique, a demandé l’implication de tous les acteurs. Et en tant que premier responsable des ressources humaines de l’Etat, le ministre a émis le souhait que de cette session, puisse naître une administration résiliente. Car pour lui, malgré la crise sécuritaire qui frappe le pays, des agents publics continuent d’assurer la présence de l’Etat au péril de leur vie. « Pour nous, dit-il, ce sacrifice constitue la résilience indispensable à la modernisation de l’administration ».

Cette vision horizon 2025, a justifié de son côté le chef du gouvernement burkinabè, est de disposer d’une administration publique d’excellence soutenue par des valeurs républicaines et au service des usagers. D’où, a poursuivi Albert Ouédraogo, la mission du chef de l’Etat et son gouvernement qui est de travailler à la restauration de l’autorité de l’Etat sur toute l’étendue du territoire national et la sauvegarde d’une administration pour assurer la sécurité, la protection des citoyens, des biens publics et privés. « L’un des principaux défis que nous devons relever, est celui de la promotion d’une nouvelle vision de l’administration, pour en faire un véritable cadre d’impulsion du développement économique, social et culturel de notre pays » a indiqué le Premier ministre Albert Ouédraogo.

Les membres statutaires de la session

En rappel, le rapport annuel 2021 de l’Etat de la gouvernance a été analysé sous divers angles notamment démocratique, sécuritaire, administratif, économique et local. De façon globale, précise le rapport, « la gouvernance a été marquée par une situation préoccupante au regard de la recrudescence des attaques terroristes survenue sur le territoire national. En outre, le pays a été en proie à de nombreux remous sociaux engendrés par des citoyens de plus en plus exigeants sur la nécessité de promouvoir la bonne gouvernance à tous les niveaux de la gestion des affaires publiques et aussi dans un contexte d’effritement de l’autorité de l’Etat ».

Dofinitta Augustin Khan
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Gestion des risques sociaux : 48h de dialogue entre les partenaires sectoriels et les acteurs de terrain
Lutte contre la cécité au Burkina : Du matériel roulant et des équipements médico-techniques pour renforcer les structures ophtalmologiques
Société burkinabè des fibres textiles : Fidèle Ilboudo désormais installé dans ses fonctions de président du Conseil d’administration
Caisse nationale de sécurité sociale : Le directeur général rend visite aux retraités
Dédougou : Des personnes déplacées internes crient famine
Promotion de l’emploi des jeunes au Burkina : Le plan stratégique de développement 2023-2027 de l’ANPE en cours de validation
Syndicats : L’Unité d’action syndicale dénonce les velléités de remise en cause des acquis des travailleurs
Bobo-Dioulasso : Le projet Archipelago forme 105 apprenants sur les métiers de la mangue
Burkina/Don de sang dans la région du Centre-est : Une assise nationale pour promouvoir l’adhésion de la population
Identification unique de base au Burkina : Vers l’adoption d’un avant-projet de loi
Vie de la rédaction : Zéliya Tamboura, responsable du Centre d’information des Nations Unies, au siège de Lefaso.net
Ligne électrique Ouaga-Sapouy : Des chauves-souris à l’origine de coupures de courant, selon la Sonabel
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés