Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On ne tombe pas dans un piège les yeux ouverts.» Ferdinand Oyono

Burkina : L’ex majorité présidentielle déplore d’avoir été exclue des discussions sur l’agenda électoral

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • jeudi 30 juin 2022 à 22h05min
Burkina : L’ex majorité présidentielle déplore d’avoir été exclue des discussions sur l’agenda électoral

Le Premier ministre a rencontré, le mercredi 29 juin 2022, la classe politique et les acteurs économiques. Il s’agit d’une réunion d’information sur le dialogue entre le gouvernement et la CEDEAO. Le Premier ministre Albert Ouédraogo a donné aux acteurs politiques et économiques la teneur des différents échanges qu’ils ont eus avec la CEDEAO lors d’un sommet extraordinaire.

A cette réunion d’information, le Premier ministre a informé qu’à la suite du sommet extraordinaire tenu avec la CEDEAO le 4 juin 2022, il y a un facilitateur qui a été désigné. Ce facilitateur n’est autre que l’ancien président du Niger Mahamadou Issoufou. Un chronogramme a été présenté à la classe politique. Le même chronogramme sera présenté au facilitateur. Les points importants de ce chronogramme sont la restauration de la sécurité et l’organisation des élections en février 2022.

Pour Eddie Komboïgo, l’équipe technique a fait un excellent travail. « Nous avons demandé à ce que ces informations nous parviennent le plus tôt possible pour que nous puissions les soumettre à notre base pour appréciation. Dans tous les cas, nous leur faisons confiance. C’est la première fois que nous nous rencontrons et nous espérons que cela va continuer ainsi et que, petit à petit, la classe politique sera insérée de sorte qu’au terme de la transition, nous puissions organiser des élections libres et transparentes », a-t-il fait part.

En ce qui concerne l’ancien président de l’Assemblée nationale Bala Sakandé, il estime que, pour des questions d’une telle importance, il aurait fallu associer la classe politique. « Pour une question de cette importance, on nous convie à une rencontre d’information. Cela veut dire que nous n’avons pas la possibilité d’apporter une contribution quelconque. Nous jugeons que pour des questions d’importance et qui concernent le Burkina Faso, la classe politique doit être associée dans son ensemble, nous devrions pouvoir ensemble échanger sur ce calendrier qui a été monté par un groupe dit d’experts de 6 ou 7 personnes. Nous sommes des Burkinabè et ce qui arrive à notre pays nous préoccupe à plus d’un titre. Ce que nous avons constaté ce soir, nous pouvons appeler ça de l’exclusion » a-t-il indiqué.

Le chef du gouvernement a également rencontré la classe économique, pour l’informer sur le dialogue entamé avec la CEDEAO. Pour le président d’honneur de la Chambre de commerce et de l’industrie, Lassiné Diawara, cette réunion d’information est d’une grande importance pour le secteur privé. « Les pays qui sont dans la situation du Burkina Faso sont souvent exposés à des sanctions de la CEDEAO, qui impactent directement les activités du secteur privé. Donc c’était important pour nous d’assister à cette réunion pour savoir ce que notre pays a établi comme dialogue dynamique avec la CEDEAO pour sortir de la crise », a-t-il souligné.

La classe politique et économique ont reprochés au gouvernement d’avoir fait de l’exclusion, car n’ayant pas été associés à l’élaboration du chronogramme sur des questions très importantes pour l’avenir du Burkina.

Bela Ouédraogo (stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 30 juin à 18:29, par HUG En réponse à : Burkina : L’ex majorité présidentielle déplore d’avoir été exclue des discussions sur l’agenda électoral

    C est bien car vous avez montré votre limite en 6 ans de gouvernance. En france il y aura une augmentation de salaires de 3,5% pour tous les fonctionnaires dans les jours.a venir.C esr ca la justice sociale.Vous avec fameux cas par cas vous zvez crée une injustice salariale entre les fonctionnaires simplement parce que vous tremblez devant les soi disant syndicalistes forts La suite vous avez presque doublé la masse salariale en seulement 6 anneés.Vous ne pouvez pas apporté grand chose dans ce pays.Que dire de la corruption,....

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 21:29, par Ouedraogo En réponse à : Burkina : L’ex majorité présidentielle déplore d’avoir été exclue des discussions sur l’agenda électoral

    Merci Mr Hug pour votre commentaire
    Vraiment le mpp et ses 200 allies ont montre leurs limites. Vous régime est caractérisé par une injustice criarde la corruption le copinage et les crimes économiques les plus odieux. Vous Navez pas même pas un minium de respect pour l argent.les crimes économiques perpétrés sous votre régime en 7 ans doivent être supérieurs a ceux perpétrés en 27 ans sous le cdp.personne ne vous veut encore.votre régime a été le pire régime de tous les temps. Je demande a L ASC LC de publier les déclarations de patrimoine de tous les dignitaires du mpp et de mettre en examen les multi millionnaire et milliardaires pour enrichissement illicite et délit d apparence

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 21:58, par Sacksida En réponse à : Burkina : L’ex majorité présidentielle déplore d’avoir été exclue des discussions sur l’agenda électoral

    Me Sankara Benewende doit savoir que sous le Regime de Rock Marc Christian Kabore les crises multiformes graves ont apparues depuis 2016 : Crise Securitaire desastreuse, Crises Sociales, Crises Institutionnelles doublees de la Corruption endemique et des Malversations diverses, Crise de la Justice avec des Scandales Economiques et financiers criminels dont Rock Marc Christian Kabore et ses accolytes ont commis pendant que le Peuple Burkinabe paye un lourd Tribut a cause du Terrorisme et le grand Banditisme desastreux. Donc le Coup d’Etat etait enevitable car Rock n’etait nullement un Leadership central Eclaire et qui prend les problemes d’insecurite a bras le corps et n’a pas impulse une bonne gouvernance operationnelle et Vertueuse pour sotir le Burkina Faso du Bourbier
    Ce qui me chagrine c’est que Thomas Sankara et ses compagnons ont paye de leurs Vies detruites pour que des arrivistes incompetents s’accaparent des deniers publics, des Terres aux detriments du Peuple Burkinabe qui est integre. Que Dieu Sublime aide notre Peuple Burkinabe. Salut

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
39e anniversaire de la révolution burkinabè : Le mouvement ‘’ Endogène’’ invite le peuple à recourir aux valeurs patriotiques de la révolution
62e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso : Message du président du Faso
Conduite de la Transition : Le Président du Faso échange avec des représentantes de structures de femmes des 13 régions
Situation nationale : La « Mobilisation des intelligences pour le Faso » rejette la demande de pardon de l’ex président Blaise Compaoré
Burkina : Un Front patriotique est lancé pour « oeuvrer sans délai pour une transition politique légitime et souveraine »
Burkina Faso : L’ALT définit le rôle du Conseil d’orientation et de suivi de la transition.
Rumeurs sur l’enterrement des restes de Sankara et compagnons : L’UNIR/MPS prendra ses responsabilités si ...
Burkina : L’UNIR/MPS en congrès extraordinaire, transition oblige !
Montée des couleurs à la Primature : Pas de vacances pour le Premier ministre en août
Burkina : Le mouvement BUTS appelle à la mobilisation pour un « recadrage » de la transition
Café politique de l’ARGA : La première édition se penche sur la place des ethnies dans la crise sécuritaire au Burkina
Burkina : Une activité demandant le départ de l’ambassadeur français tourne au vinaigre
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés