Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’œil qui a connu le malheur et qui n’a pas crevé, connaitra certainement le bonheur.» Proverbe Africain

Sécurité : La réarticulation hors du Mali se poursuit pour la force Barkhane

Accueil > Actualités > International • LEFASO.NET • vendredi 24 juin 2022 à 11h02min
Sécurité : La réarticulation hors du Mali se poursuit pour la force Barkhane

La force Barkhane poursuit la réarticulation de ses unités hors du territoire malien en liaison avec l’ensemble de ses partenaires, tout en continuant la lutte contre les Groupes armés terroristes (GAT). C’est ce qui ressort de son bulletin d’information du mois de juin 2022.

Les opérations de désengagement de la force Barkhane au Mali se poursuivent avec des convois logistiques, appuyés par les hélicoptères du Groupement tactique désert aérocombat (GTD-A) et les Mirage 2000D de la Base aérienne projetée (BAP) de Niamey.

Du 9 au 20 juin, un convoi reliant Gao-Ménaka-Niamey, escorté par un sous-groupement du Groupement tactique désert logistique (GTD LOG) Phénix a permis de finaliser l’évacuation des matériels de la Base opérationnelle avancée (BOA) de Ménaka, rétrocédée le 13 juin.

La réarticulation s’effectue également dans le domaine aérien. Par des bascules d’efforts entre le fuseau est et le fuseau ouest, la force Barkhane est en mesure de mener des opérations de réassurance et d’appuyer les partenaires régionaux et les forces internationales dans les domaines logistique, renseignement et de l’appui feu.

Pour assurer la sécurité de la force Barkhane pendant la dernière partie de la réarticulation hors du Mali, le groupement tactique désert (GTD) Hermès à Gao, armé par le 21e régiment d’infanterie de Marine (21e RIMa) est désormais remplacé par le GTD Monclar, armée par la 13e Demi-brigade de Légion étrangère (13e DBLE).

Une opération d’envergure avec les forces armées nigériennes.

Dans la nuit du 11 au 12 juin 2022, des parachutistes français du Groupement tactique désert (GTD) Bruno et nigériens de l’opération ALMAHAOU ont été projetés par les airs dans le cadre d’un engagement d’envergure dans la région d’In Ates, au nord du Niger. Cette opération s’inscrit dans le cadre de l’action partenariat de combat comprenant une phase initiale d’entraînement conjoint entamée le 9 juin et rassemblant près de 200 parachutistes nigériens et français.

Visant à agir dans la profondeur, afin de surprendre l’ennemi et d’exercer sur lui une pression permanente, cette opération aéroportée conjointe est une première dans l’histoire de l’opération Barkhane.

Une fois larguées, les unités ont conduit un contrôle de zone puis une reconnaissance vers les Postes militaires de reconnaissance (PMR) d’In Ates, puis le détachement a conduit des patrouilles conjointes dans la zone d’In Ates, avant d’être héliportées vers Ayorou. Remotorisés, les militaires du GTD-3 ont enfin conduit une reconnaissance jusqu’à Niamey.

La force franco-nigérienne a eu pour mission de contribuer à la stabilité et à la sécurisation des populations locales, notamment à l’approche de la saison des pluies pendant laquelle débutent les travaux agricoles.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 24 juin à 12:29, par Mafoi En réponse à : Sécurité : La réarticulation hors du Mali se poursuit pour la force Barkhane

    Avec ces gros mots incompréhensibles,je note que vous êtes là depuis une décennie mais ces bandits ne font que progresser.C’est dire qu’il y ’a un sérieux problème à savoir que la France collabore mieux et plus avec ces criminels qu’avec nos États dirigés par des vassaux manipulés par la même France

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin à 12:53, par Un anti terroriste En réponse à : Sécurité : La réarticulation hors du Mali se poursuit pour la force Barkhane

    Force barkane, va ailleurs mais ne vient pas dans notre cher Burkina Faso, n’appui pas, n’arme pas, ne renseigne pas les terroristes qui tuent nos populations.
    Vous pensez que traiter avec des dirigeants d’un pays vous donne carte blanche pour venir dans le pays ; eh bien : ERREUR quand les populations vous désavouent ! C’EST VOTRE CAS FORCE KARKANE ET FORCES AMIES A BARKANE !
    Si vous venez au Burkina, ça ne sera pas des lances pierres mais les populations qui vont s’asseoir sur les voies et sentiers pour vous barrer, protester etc.
    Et si vos persistez, alors ça sera OPERATION BOUMPOAKA ! IL FONT PARTIE DE BARKANE A NOTRE COMPRENHENSION.
    Et puis, prenez vos élément basés à KAMBOINSIN ET PARTEZ AVEC EUX CAR ILS N’ONT PLUS DE RAISON D’Y ETRE ;
    Vous ne saurez la signification que quand vous tenterez. Alors là plus moyen de parler à personne pour dire : on se retire.
    A bon entendeur !

    WEB MASTER, LAISSE PASSER !

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin à 13:40, par Dibi En réponse à : Sécurité : La réarticulation hors du Mali se poursuit pour la force Barkhane

    Que toutes les Forces militaro-politiques de recolonisation Franco-occidentale Otanesque dégagent du Sahel et du Burkina-Faso ! Et que toutes leurs bases soient fermées !
    Ces voleurs-pilleurs violeurs de peuples sont là, pour la sécurité de leurs intérêts et bien plutôt pour notre Insécurité !
    Les Russes sont en train de le comprendre à leurs dépens ! Eux qui ont saccagé leur Révolution de 1917 pour se rendre compte, que depuis la années 1990, ils couchaient avec le Diable ; ces Occidentaux qui les violent aujourd’hui en Ukraine et qui menacent leur sécurité globale et civilisationnelle ; toute chose que les couches de Nègres débilités, vendus et domestiqués peinent à comprendre l’histoire chez nous !
    Et si Macky Sall, Ouattara et Bazoum ..., ont peur pour leur pouvoir, qu’ils embarquent dans les fourgons de la Coloniale de barbouzes et de légionnaires pour Paris et la Côte d’Azur. Et nous foutent la paix !
    Au moyen d’une reprise en main politique révolutionnaire de souveraineté démocratique et populaire, nous sommes en capacité de nous doter de forces armées populaires conscientisées, équipées et aguerries à mêmes d’assurer notre sécurité contre toutes les bandes d’éléments proxy (des drogués à l’Islam cannibale et aux narco-trafics criminels) à la solde de la France et des Occidentaux en Afrique.
    Nous sommes faits du même bois et du même sang et que tous les vendus arrêtent de nous pomper l’air, de nous vendre la peur et tout leur charabia de merde !
    Na an lara, an sara !
    La patrie ou la mort !

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin à 15:25, par Je suis fâché En réponse à : Sécurité : La réarticulation hors du Mali se poursuit pour la force Barkhane

    FORCES D’OCCUPATION !!!!!!!!!!!!
    Avec ce matos les djihadistes sont entrain d’occuper le terrain, on ne vous comprend pas.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin à 16:42, par Bernard Luther King ou le Prophète Impie En réponse à : Sécurité : La réarticulation hors du Mali se poursuit pour la force Barkhane

    Moi, le chapeau là est JOLI. Où nous peut acheter ça ? Nous va faire un tour à Zaabr-Daaga, Katr-Yaare et au Marché de Markousis. Ah j’oublie, j’irai à la Station de Metro Porte Cliancourt ou à la Gare du Nord. Comme le disait le Comedien Ivoirien Agalawal, "moi-même, je suis bête quoi !"

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Tchad : Le FACT, le groupe rebelle responsable de la mort d’ Idriss Déby Itno a refusé de signer les accords de paix
Mali : Un attentat aux cadavres piégés fait au moins douze morts
Elections législatives au Sénégal : Macky Sall perd sa majorité et peut être aussi ses désirs inavoués
RDC : Les protestations contre la MONUSCO font 36 morts, possible retrait de la force internationale
Crises institutionnelles en Afrique : Quand le président en exercice de la CEDEAO Embalo fait du vernissage !
Lutte contre le terrorisme : Le chef d’Al-Qaïda Ayman al-Zawahiri tué par les américains
Hydrocarbures en Côte d’Ivoire : Pas de changement de prix pour l’essence et le gasoil en août 2022
USA : "McKinney" a déjà détruit plus de 20.000 hectares en Californie
Arrestation des 49 soldats ivoiriens : Le Mali exige « des regrets » de la Côte d’Ivoire
Élections législatives au Sénégal : Abdoulaye Wade en tête de la liste nationale de Wallu
Mali : Les États-Unis ordonnent le départ de leur personnel non essentiel
50e session du Conseil des droits de l’homme : Sur l’initiative du Burkina Faso, un projet de résolution sur l’élimination des Mutilations génitales féminines adopté
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés