Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui veut faire quelque chose trouve un moyen ; Qui ne veut rien faire trouve une excuse.» Proverbe Arabe

Soutenance de doctorat en médecine au Burkina : L’hémorragie de l’abdomen disséquée par Hawa Mandé

Accueil > Actualités > Recherches et innovations • LEFASO.NET • mercredi 22 juin 2022 à 18h42min
Soutenance de doctorat en médecine au Burkina : L’hémorragie de l’abdomen disséquée par Hawa Mandé

« Hémoperitoines post contusions abdominales dans le service de chirurgie générale et digestive du CHU Yalgado Ouédraogo de Ouagadougou, au Burkina Faso : à propos de 51 cas ». C’est le thème sur lequel Hawa Mandé de l’Université Saint Thomas d’Aquin (USTA) s’est penchée, ce mardi 21 juin 2022, à Ouagadougou, pour l’obtention de son doctorat en médecine.

L’impétrante a axé ses recherches sur l’hémorragie à l’intérieur de l’abdomen (hémorragie interne). Ce traumatisme intervient généralement après un accident de circulation, une chute, une agression, un accident de travail, etc… Sur les 51 cas étudiés, 39 patients ont bénéficié d’un traitement non opératoire soit 76,5%. Douze d’entre eux, soit 23,5%, ont bénéficié d’un traitement chirurgical.

Hawa Mandé a souligné que le pouvoir d’achat des malades étant faible, certains n’ont pas été en mesure de se prendre en charge

La majorité des personnes affectées sont jeunes, il s’agit surtout d’élèves. Ils ont représenté 21,7% (11 cas). Les hommes sont les grandes victimes avec 33 cas soit 64,7%. Les femmes sont minoritaires avec un taux 35,3% soit de 18 cas. Six patients sont décédés, soit un total 11,8%. L’étude s’est déroulée du 1er mars 2019 au 31 décembre 2021. A l’issue des délibérations, Hawa Mandé a décroché la mention très honorable, avec félicitions du jury.

La famille et les amis de l’impétrante étaient présents

Un thème pour sensibiliser les populations sur l’importance du code de la route

Il faut noter que la plupart des cas de cette hémorragie interne dans cette étude sont liés à des accidents de circulation. La désormais docteur en médecine a formulé des recommandations pour éviter ces traumatismes. Entre autres, elle recommande au ministère des Transports de la mobilité urbaine et la sécurité routière d’imposer un permis de conduire pour les engins à deux roues ainsi que le port du casque.

Elle conseille au ministère des Infrastructures d’améliorer la qualité du réseau routier. Elle encourage l’Etat à continuer la sensibilisation des populations sur le code de la route. Dr Mandé recommande au directeur général du Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo d’informatiser l’archivage des dossiers médicaux afin de faciliter leur exploitation. En ce qui concerne le service de chirurgie générale et digestive du CHU-YO, elle a proposé de rendre disponible un échographe aux urgences.

Hawa Mandé lisant le serment d’Hippocrate : elle s’est engagée à respecter l’éthique et la déontologie de la médecine

Du coté des personnels soignants, il a été demandé d’assurer une tenue rigoureuse des dossiers médicaux des patients. Elle a invité les populations à respecter le code de la route et à consulter immédiatement devant tout cas de traumatisme fermé de l’abdomen. « C’est un thème qui est d’actualité, surtout qu’il est en rapport avec les accidents de la circulation. C’est aussi une manière de sensibiliser la population. Etre en médecine relève du parcours du combattant. Il est nécessaire pour ceux qui veulent exercer ce métier d’être avant tout des passionnés, car sans passion, il est difficile d’y arriver » s’est exprimé Hawa Mandé.

Pr Maurice Zida, directeur de thèse, est également colonel-major des forces armées nationales

Dans son projet de carrière, elle voudrait, si l’occasion se présente, se spécialiser en chirurgie. Hawa Mandé a été encadrée par le professeur Maurice Zida. Son directeur de thèse est professeur titulaire en chirurgie générale et viscérale à l’UFR/SDS de l’université Joseph Ki-Zerbo de Ouagadougou. Il est le chef de service de chirurgie générale et digestive au CHU-YO.

Samirah Bationo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Rencontres d’une enfant indigente souffrant de maladie chronique
Soutenances à l’ISTIC : Tania Tindano, la première étudiante malvoyante obtient son diplôme d’assistante
Soutenance de doctorat en médecine au Burkina : L’hémorragie de l’abdomen disséquée par Hawa Mandé
Crises des relations au travail : La solution innovante de Docteur Bintou Fabiola Zongo
Université Joseph Ki-Zerbo : Boukari Ouédraogo élevé au grade de docteur en philosophie
Conflit linguistique dans les couples en milieu urbain : Cas des villes de Koudougou et de Ouagadougou
Le tricycle et le taxi à gaz : Quand deux illégalités s’affrontent
La fonction du modèle en éducation
Difficultés d’intégration des écoles bilingues des villages de Taré et Lué au Burkina Faso : obstacles et solutions
Université Joseph Ki-Zerbo : Soutenance de six thèses de doctorat unique en biologie moléculaire et en génétique moléculaire au Laboratoire de biologie moléculaire et de génétique (LABIOGENE)
Thèse de doctorat- sociologie : La gratuité des soins améliore-t-elle la qualité technique et relationnelle des soins curatifs ?
Soutenance de thèse : Stéphanie Carine Wendkuni Tiendrébéogo devient docteur en biochimie et technologie alimentaire
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés