Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est seulement avec astuce qu’on parvient à chasser une mouche, non en agissant rapidement.» Proverbe Africain

Soutenances à l’ISTIC : Tania Tindano, la première étudiante malvoyante obtient son diplôme d’assistante

Accueil > Actualités > Recherches et innovations • LEFASO.NET • mercredi 22 juin 2022 à 22h00min
Soutenances à l’ISTIC : Tania Tindano, la première étudiante malvoyante obtient son diplôme d’assistante

Tania Tindano est désormais assistante en sciences et techniques de l’information et de la communication de l’Institut des sciences et techniques de l’information et de la communication (ISTIC). Sa soutenance a eu lieu le mardi 21 juin 2022, au sein de l’institut.

C’est à travers le thème « L’enseignement du braille au primaire et au secondaire une alternative pour une éducation inclusive au Burkina Faso » que Tania Tindano (Tani pour ses amis) a obtenu son diplôme d’assistante en sciences et techniques de l’information et de la communication à l’ISTIC. Elle a été sanctionnée par les membres du jury avec la note de 18/20 après avoir écouté son magazine radiophonique.

Première étudiante malvoyante inscrite à l’Istic, elle a porté son choix sur l’enseignement du braille au Burkina Faso, car il résulte d’une expérience personnelle. Elle a été victime de tentative de rejet en classe de sixième en 2011 et en classe de seconde en 2016, parce que les enseignants ne maîtrisaient pas l’alphabet braille.

L’assistance

« J’ai vraiment été surprise quand je suis venue pour composer le bac à Ouagadougou, de trouver des professeurs qui ignoraient complètement l’existence de cette forme d’écriture en posant la question de savoir ce que nous sommes venu chercher dans un centre de composition du baccalauréat. Et donc quand l’occasion m’a été donnée de faire du journalisme, j’ai voulu travailler sur ce sujet pour mettre en lumière cette forme d’écriture. C’était aussi un moyen pour interpeller le système éducatif sur l’importance de travailler pour que cette écriture soit connue par tous afin de faciliter le travail aux personnes vivants avec un handicap visuel », a laissé entendre l’impétrante.

Selon son directeur de mémoire, Baba Hama, la collaboration avec l’impétrante a été tout à fait normale parce qu’il n’a pas tenu compte de son handicap. A l’entendre, elle avait déjà les rudiments, les b a ba du journalisme. Elle connaissait les différents genres rédactionnels et avait la maîtrise des techniques rédactionnelles.

« Peut-être là où elle a eu beaucoup plus de difficultés, c’est au niveau du déplacement parce lorsqu’on prend rendez-vous avec un directeur ou n’importe quelle personne ressource, il faut y aller. Donc, il lui fallait un accompagnant. Il lui fallait également un accompagnant sur le plan technique pour manipuler le dictaphone parce que, malheureusement, les équipements dont nous disposons ici ne sont pas encore adaptés », a déclaré M. Hama.

L’impétrante a obtenu la note de 18/20

« Le matériel technique n’est pas adapté parce que c’est une première expérience. Tani est notre premier produit de personnes handicapées visuelles à l’ISTIC. Nous sommes en discussions avec l’APBAM pour qu’il nous aide à avoir du matériel parce qu’il y a des spécifications qu’il faut donner pour qu’on puisse commander le matériel. Nous avons trouvé quelqu’un qui reconfigure les ordinateurs et nous sommes en discussions avec lui pour voir quelle reconfiguration ils peuvent faire parce que nous avons deux autres avec nous en première année. Nous allons essayer de performer avec d’autres matériels de façon à ce qu’ils se sentent tout comme les autres », a expliqué le secrétaire général de l’institut, Arsène Evariste Kaboré.

Pour Tani Tindano, entrer dans le journalisme était un moyen pour elle de faire comprendre aux gens que le handicap n’est pas une fatalité et qu’on peut travailler et servir son pays malgré cette situation.

Hanifa Koussoubé
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Lutte contre les pandémies : Des chimistes Ouest-africains sollicitent l’accompagnement du Premier ministre
Recherche scientifique : Souleymane Pindé s’intéresse aux caractéristiques génétiques des poules locales
Recherche : Rasmané Daniel Sawadogo analyse le rôle de la médiation privée dans la résolution des conflits miniers
Soutenance de thèse à l’Université d’Orléans : Dr Ismaël Félix Dondassé analyse la fonctionnalisation en position bêta C(sp2)-H des énamides et son application à la synthèse d’hétérocycles azotés d’intérêt biologique
Soutenance de Licence : Jacques Sawadogo décrypte l’affichage urbain dans l’arrondissement 1 de Ouagadougou
Soutenance de thèse : Abou Urbain Zoumbara étudie l’usage des méthodes contraceptives chez les femmes atteintes du VIH
La démarche qualité : Clef de voûte de la performance et de l’efficience des services publics
Recherche scientifique : Le Burkinabè Dr Sodiomon Sirima désigné scientifique de l’année 2022 par l’International Achievements Research Center
ANSAl-BF/IRD : Une rencontre en vue d’un partenariat fructueux pour valoriser les recherches scientifiques
Rencontres d’une enfant indigente souffrant de maladie chronique
Soutenances à l’ISTIC : Tania Tindano, la première étudiante malvoyante obtient son diplôme d’assistante
Soutenance de doctorat en médecine au Burkina : L’hémorragie de l’abdomen disséquée par Hawa Mandé
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés