Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les graines de gombo ne se cachent jamais dans la sauce.» Proverbe Africain

Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

Accueil > Actualités > Politique • Communiqué de presse • mardi 21 juin 2022 à 22h40min
Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

(Ouagadougou, 21 juin 2022). Le Président du Faso, le Lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, a reçu en audience, ce matin les anciens Chefs d’Etat, Roch Marc Christian KABORE et Jean-Baptiste OUEDRAOGO.

Le Lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo DAMIBA et ses deux prédécesseurs à la tête de l’État burkinabè ont échangé sur les questions sécuritaires, la conduite de la Transition et bien d’autres sujets d’intérêt national.

La rencontre entre ces trois personnalités témoigne de la volonté de réconciliation du Chef de l’État, pour un Burkina uni, déterminé et solidaire dans la lutte contre l’hydre terroriste.

Elle traduit la matérialisation de l’appel à l’unité nationale et à la cohésion sociale lancé par le Président du Faso pour plus de cohésion sociale et pour un Burkina réconcilié avec lui-même et son histoire.

Cette audience est le début d’une série d’actions envisagées par le Chef de l’Etat en vue de décrisper la situation politique et favoriser la participation de toutes les filles et tous les fils du Burkina à l’oeuvre de refondation nationale.

Direction de la communication de la Présidence du Faso

Vos commentaires

  • Le 21 juin à 15:36, par ZONGO En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    Félicitations à nos deux papas pour le dépassement de soi. vive l’union, la solidarité et la fraternité. Nous n’avons qu’un seul pays. Dieu protège notre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 15:38, par Bravo En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    BRAVO !!! Bonne initiative. Il manque Blaise Compaore sur la table

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 15:40, par Koutou En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    Visiblement RMCK souffre dans sa chair de cette incarcération qui ne dit pas son nom. JBO du haut de ses 80 ans (né en juin 1942) est de loin plus en forme que son cadet de 65 ans ! Encore une fois, il faut libérer RMCK si on ne lui reproche rien. C’est aussi simple que ça !

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 15:41, par Sayouba Savadogo En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    À moins que cela soit une démarche pour communiquer ultimement avec qui a la solution QUASI réelle. Je ne vois pas l’utilité de reproduire de l’incompétence.
    SS

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 15:41, par Madou En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    "La rencontre entre ces trois personnalités témoigne de la volonté de réconciliation du Chef de l’État, pour un Burkina uni, déterminé et solidaire dans la lutte contre l’hydre terroriste."
    Depuis quand vous avez vu un chef d’État déchu par coup d’état revenir pour aider son bourreau ? Comme il n’a plus de solution, il reviens comme un aveu d’excuse ? Que le MPSR continu seul sa lutte. Qui est fou ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 15:44, par Utam’si En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    Ce sont ces initiatives qui manquaient au Burkina Faso. je suis convaincu que si les anciens présidents du Faso qui sont toujours vivants se donnent la main et parlent un langage commun, le pays sortira de cette situation d’ici la fin de cette année. Je voudrais adresser mes vives félicitations à l’ex président Roch KABORE pour avoir accepter cette audience.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 15:47, par Barou En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    Vous BURKINABES vous etes mal barrès.
    Ce gar ne sait pas ou vous diriger.
    Voila pourquoi je me demande si c est vraiment lui qui a fait le coup d etat.
    IL est a un poste qui le depasse

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 15:49, par Lom-Lom En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    Roch est un vrai patriote ! Ça aurait été certains rancunière, ils n’auraient pas accepter de voir ce bouffon de Damiba, encore moins lui donner des idées pour s’en sortir ! On attend la réaction de certains illuminés qui croyaient que le MPSR était la dernière des petits politiciens aux petits pieds et à la petite cervelle ! Cette image est pour les idiots avec "effets immédiats" !

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 15:51, par Kiriki En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    Au moins un petit pas. Ça c’est déjà une excellente initiative. Tu vois non DAMIBA, toi même tu as pu retrouver un peu de sourit. Maintenant la prochaine étape, tu libères ROCK. Ce sera une bonne chose. Tu sais, ne perds pas de vue l’objectif.
    En plus retient qu’il sied, d’envisager sans tarder le remplois de radiés. Tout est bon à prendre en ce moment et ce sont de burkinabés. Je pense que si orientés les choses dans ce sens ce sera bon.
    Dernière chose, surtout il faut mobiliser toute l’armée. Responsabiliser les officiers supérieurs. L’armée a grand besoin d’innover en termes de stratégie.
    DAMIBA, Tu as bien fait. Surtout reste à l’écoute. Dieu aide celui qui s’aide.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 15:59, par Jaz En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    Rideau de fumée. Que de la mise en scène ! Pitoyable.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 16:02, par Mafoi En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    C’est la preuve que ce type est un élève de bilaise kouassi né compaore à savoir un cynique,un sadique comme son maître.Il renverse quelqu’un et ça ne fait pas 6 mois et pire il le séquestre en le prenant en otage.Maintenant qu’il est en difficulté car encore plus nul que RMCK,il part le chercher dans sa prison pour l’exhiber à la face du monde.Honte à toi.Si j’ai un conseil à te donner,il faut aller voir ton parrain bilaise kouassi ne compaore en mondiovision et surtout lui intimer l’ordre d’arrêter tous ces massacres car il en est le cerceau principal

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 16:06, par shalom En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    Toute ma sympathie au président KABORE. Je lui souhaite beaucoup de courage dans cette épreuve qu’il traverse. La fin du communiqué m’inquiète. Je constate l’absence du président Michel KAFANDO. J’espère que cette démarche n’aura pas pour alibi de gracier Blaise COMPAORE et les autres condamnés du procès Thomas SANKARA et douze de ses compagnons.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 16:33, par Bereba En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    Héé Dieu !!!
    Quelle scène ironique et surrealiste :
    Forcer quelqu’un, jugé incapable et prisonnier, à venir donner des bons conseils à son tombeur et bourreau pour que le tombeur réussisse là où l’incapable a échoué !!! Vraiment ????

    Le Burkina ou l’Executif est devenu ridicule.
    Comment accepter ou initier une telle mise en scene ridicule et inutile.
    Depuis qu’on connaît MPSR, Rock est prisonnier.
    Et soudain aujourd’hui il est reconnu comme un ancien President du Faso.

    Ce qui est sûr, c’est la preuve que le fauteuil de PF est trop chaud pour Damiba pour s’y assoir.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 16:40, par porto En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    DAMIBA FAUT TE LEVER OU TU ES ASSIS LA C’EST PAS PLACE LABAS !!MERCI

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 16:43, par Le citoyen En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    L’imposteur Damiba Sandaogo, voyant venir sa débâcle personnelle, voyant venir l’insurrection populaire qui va bientôt le balayer comme Blaise Compaore, tente le tout pour le tout ! C’est maintenant que le MPSR se rend compte que le Président Roch peut leur donner des idées ? C’est quelle indignité qui consiste à garder quelqu’un en prison tout en lui demandant conseils pour sortir de son propre bourbier ? Comment un civil insulté et humilié il y a pas longtemps, peut être la solution pour des Militaires dits professionnels comme Sandaogo et sa bande de militaires malhonnêtes ? Un conseil à Sandaogo : demandez pardon tout de suite au peuple, dissolvez tout de suite le MPSR, rendez vos tenues militaires et vos galons et mettez-vous en prison vous-mêmes avant que le peuple ne s’énerve. Allez demander à Blaise Compaore qu’on disait être l’homme fort, l’enfant terrible de Ziniare, ....! Le nègre n’a jamais appris la leçon et pour toi Sandaogo, les petits politiciens t’en ont donnée la meilleure de ta vie et si vous êtes intelligents, vous allez l’inscrire dans votre mémoire avec une plume en fer chauffée afin qu’elle soit à jamais gravée dans votre cervelle et profiter également aux minables citoyens qui croient que leurs concitoyens sont des garibous devant leurs portes.
    .

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 16:45, par ayarus@yahoo.fr En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    Vous ne saurez jamais les vrais mobiles de cette rencontre a trois. Qu’ils arrêtent leur cinéma. Tout finira par se savoir. Tôt ou Tard.
    En plus JBO n’a plus rien a apporter a ce pays. Un ennemi éternel de Sankara même mort, n’a plus rien a apporter a ce peuple. Il n’a qu’a aller gérer sa clinique notre dame de la paix. C’est cela qui est mieux pour lui...
    Qu’est ce que JBO peut encore apporter a ce pays ? ce réactionnaire du 20 -ème siècle proche de Blaise KOUASSI s’est discrédité a jamais..

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 16:47, par Ouedraogo En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    Je pense que cette initiative est inutile.le président Roc ne pourra jamais donné de bonnes idées à Damiba pour l aider à réussir sa mission.il a plutôt envie qu’ il échoue pour que lui il revienne au pouvoir et continuer ses crimes économiques à grande échelle.Si JOB avait une solution il allait demander à voir Damiba. Seul la rencontre avec Blaise peut lui être bénéfique mais le reste il perd son temps à rencontrer ces deux chefs d état. Ça sera une occasion à JOB de plaider la cause de Roc et Damiba à fait une erreur en convoquant cette rencontre surtout que les barons du mpp sont entrain de monter la population contre le mpsr. Bon courage au mpsr et honte au mpp et ses 57 alliés sur les 200 alliés au départ. Bientôt même les 57 partis vont bientôt quitter le navire et il.ne restera que le mpp qui va finir par mourir

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 16:48, par Pouvoir braqué En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    L’audience peut ne pas être de gré pour Roch car il n’est pas totalement libre. On exige toujours sa libération totale avec effet immédiat !

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 16:50, par HUG En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    Cdp et mpp même. Chose,MPSR cdp égale même chose. Tout ce cirque là on observe.Cette sortie va envoyer au chômage ceux qui avaient fait de la libération de l ex président une activité gagné pain.Allon seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 17:00, par kon N’doungtouly En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    La dernière photo Jean Baptiste semble dire à Roch , ton petit me dit de te dire qu’il demande pardon , accepte ,car les jeunes ne voient pas ce que nous nous voyons ! et puis il demande s’il peut t’apporter un panier de crapaud pour effacer sa bêtise ? ( C’est une parenthèse entre ceux de Zorgho et Koupela )
    Mais en vérité ,cette audience entre les trois est un bon début pour les burkinabe , Roch avait l’habitude dans ses discours que les burkinabe doivent se retrouver au tour de l’essentiel pour la paix et la construction du pays ,en acceptant cette audience de la part du président Damiba ,il est en phase avec ses discours.Que véritablement la paix durable revienne au pays.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 17:03, par Éric de KOURIA En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    Un minable chef de classe !! Un incompétent chef d´état qui veut se prendre pour le sauveur et le restaurateur de la souveraineté du Burkina alors qu´il n´est qu´un restaurateur de l´ordre criminel de son chef, l´ex-président Blaise COMPAORÉ. Aux CDPistes et autres acolytes qui jubilent et paradent devant les cameras, nous vous disons que vos jours sont comptés.
    Le vent de la révolte viendra emporter ce vilain usurpateur ! J´ai honte pour mon pays.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 17:06, par Damocles En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    Burkina Faso, pays du cinéma politique africain
    Tu renverses quelqun sous prétexte qu’il est incompétent pour ensuite le rencontrer. Pour lui dire quoi ? A moins qu’il ne s’agisse de préparer le terrain à un éventuel retour de l’autre . De toute évidence les mprsistes sont en manque d’inspiration et sont visiblement dépassé s par le cours des évènements.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 17:11, par Bigbale En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    Hum ! J’espère que Mr Sandaogo Damiba à pris de consulter au moins les Lionel Bilgo, Basolma BAZIE, Ibrahim Margaret, Aminata Rachow, Pascal Zaida, Marcel Tankaono, Anais Drabo, Eddie Komboigo, Achille Tapsoba. Si ce n’est pas le cas, c’est encore une leçon que la politique administre avec cruauté à une catégorie d’individus imbus de leurs personnalités et très sûrs de leurs petites certitudes qui se révèlent être la marque de leur petitesse. Ainsi va la vie ! Quand on est médiocre et qu’on tente de s’imposer par la malhonnêteté, la nature nous ramène toujours à notre réalité ! Pauvre Sandaogo Damiba. Il ne reste plus qu’à demander pardon au peuple et de filer la queue entre les jambes. Il n’y a rien de plus cruel pour un chef que de voir son peuple n’accorder aucun intérêt à ce qu’il dit. Ce dédain est bien visible quand Sandaogo s’adresse aux Burkinabe.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 17:19, par HUG En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    Comme quoi il faut gouverner par l exemple.On est au pouvoir on pense qu on est demi Dieu. On choisit des fonctionnaires on améliore leurs conditions de vie on laisse les autres dans la misère. On politise l administration et on nommé des fils des proches a des postes stratégiques, on ferme les yeux sur la mal gouvernance.Un 24/janvier on est déposé.Moi je préfet le MPSR mille fois que le mpp.
    .

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 17:28, par Ouedraogo En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    Je m excuse mais le president Roc n a aucune solution a ce probleme d insecurite.dailleurs c’est sa gournance mouta mouta que les frustrations sont nées Les frustrations ont amené beaucoup de burkinabe a se révolter et à prendre les armes voilà la realite. Je demande au mpsr d emprisonner roc et ses dignitaires pour enrichissement illicite et delit d apparence.demander leur de justifier leur patrimoine. Tout le monde sait si aucun d eux n est propriétaire d une mine d or ou un champ de cacao et on verra la provenance de leurs millions ou milliards. Le président Bagbo à dit que si un politicien devient riche c est parce qu’ il est un voleur.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 17:34, par Sacksida En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    C’est clair que ces deux anciens chefs d’Etat ne peuvent rien apporter de pertinents rationnelles aux problemes economiques, securitaire et sociaux Endogenes reccurents du Peuple Burkinabe. Jean Baptiste Ouedraogo est depasse par les problemes pratiques Ou problematiques actuelles. Quand a Rock Marc Christian Kabore qui n’a jamais pris des choses graves au serieux durant ses mandats et cela malgre sa longue experience aupres de Blaise compaore et ses compagnons. Je crois que la question de Reconciliation ne pourrait prosperer que si les problemes crees par chaque regime auront ete resolus en passant par la Justice classique ou la Justice Transitionnelle. L’ex President de la Transition Democratique Burkinabe Michel Kafando et son 1er Ministre d’alors ont fait des propositions concretement sur la question securitaire mais Rock n’en pas tenue compte. Donc arreter ces mises en Scene. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 17:40, par Vérité Indiscutable En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    Un joli folklore, un véritable cirque qui a pour but de vous fermer les yeux. Vous verrez dans un avenir proche que ce Coup d’Etat était une manipulation politicienne ; il n’a pas été inspiré pour le bien du Peuple. Nous allons vous chasser tous : les anciens comme l’actuel, parce que votre préoccupation se résume à vous-mêmes et n’a rien d’orienté vers le bien du peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 17:40, par Mang Biiga En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    Les manigances du CDP pour ramener Blaise ont commencé. Damiba est embrouillé et n’a pas de solution.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 17:52, par Mninda En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    Ces derniers temps principalement en cette année 2022 ,le BURKINA FASO a eu beaucoup de prix internationaux . Prix d’architecture mondial ,prix des droits de l’homme ,prix de ceci ou cela aux USA .
    Je crois savoir qu’il y a aussi un prix de la clouwnerie internationale non ? Donc je suggère à notre pays de présenter sa candidature à ce concours . A 90% on va décrocher le prix de la Clouwnerie internationale en politique ,en "gigolisme "., en duperie .
    Ah quel pays notre FASO . Enfin seulement et Dieu seul vienne à notre secours

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 18:35, par Sonni ALIBER En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    CETTE RENCONTRE MALENCONTREUSE EST LE RÉSULTAT DU COUP D’ÉTAT MILITAIRE DES USURPATEURS /il n’y a RIEN ABSOLUMENT RIEN de plus choquant que cette rencontre HONTEUSE DAMIBA /RMCK ,le RIDICULE ne tue pas au Burkina Faso,,ou les plus malhonnêtes sont HONORÉS /JBO n’a aucune idée de ce que les burkinabé pensent de lui /il faudrait BALAYER TOUS CES BRIGANDS pour rétablir une 5ème république avec des vrais hommes INTÈGRES /

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 19:39, par Ka En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    ’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’Le Lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo DAMIBA et ses deux prédécesseurs à la tête de l’État burkinabè ont échangé sur les questions sécuritaires, la conduite de la Transition et bien d’autres sujets d’intérêt national.’’’’’’’’’’’’’’’’

    Avait-il le choix ? Lui dans ces derniers temps qui est semblable à un cavalier solitaire et errant qui n’a ni ni destination et qui, il y a quatre mois malgré le vent qui lui est favorable, promettait que dans cinq mois il fera mieux que Roch Kaboré en ce qui concerne le terrorisme, et qui était d’entreprendre une aventure hasardeuse.

    C’est maintenant qu’il se rend compte que c’est une chose que de forcer un président élu démocratiquement de démissionné, mais c’en est une autre que d’être capable de proposer des solutions efficaces, crédibles et réalisables, et d’être soi-même à la hauteur de les réalisés.

    Pourquoi Roch Kaboré et JBO ? Roch Kaboré fils de Bila Kaboré ancien économiste signataire des accords du Franc CFA entre la France et l’Afrique de l’Ouest, a élevé ses enfants dans la discipline de la continuité mossie panachée du christianisme dont on ne doit pas faire mal à son prochain car, le mal ou le bien revient toujours à l’origine. Ne soyez pas étonné si une personne riche devient pauvre du jour au lendemain. Ou si certaines personnes perdent la vie dans des conditions pitoyables ou dramatiques. Comme il est mentionné dans la Bible, on récolte ce que l’on sème.

    Roch Kaboré est humble, peu exigeant, mais très convaincu de la charge qui est la sienne dans son domaine d’activités. Je retiens de ses collaborateurs de la banque ou du CDP qui disent tout de lui tels "le métier n’est pas facile mais il faut d’abord assurer sa part de contrat avant de revendiquer...... C’est pourquoi devenu président du Faso, beaucoup disent que s’agissant de cet homme, il a un courage dont ils n’auraient jamais été capables. Quelqu’un ne peut pas avoir pris tant de coups, avoir subi tant de haine, avoir été harcelé de cette façon, avoir été humilié de la sorte, et tenir encore debout, dressé face aux adversaires et aux ennemis ! Il faut reconnaître aux gens ce qu’ils sont. Et pour Ka, Roch Kaboré est un vrais roc. Et un homme qui a de telles performances, a forcément les moyens de tenir un pays. Parce que tenir un pays, c’est aussi être capable de rester debout face aux tempêtes. Devant les magouilles des grandes puissances, les pressions extérieures et crises qui éclatent à l’intérieur, les frondes extérieures, il faut que le leader soit debout. Car s’il baisse les bras, le pays plie l’échine".

    JBO élevé comme un séminariste JBO a fait sa formation de pédiatre à Mulhouse en Alsace, et devenu président du CSP détrôné par Thomas Sankara, JBO était un président mouta mouta comme Roch Kaboré l’était, mais ce dernier tenait ses paroles données, mais manipuler par son entourage. Pourquoi ces deux ex- présidents, ils sont inoffensifs pour le président du MPSR un des élèves de l’introverti devenu Ivoirien.

    Oui en voyant ces deux ex-président mouta face a un président illégitime, je confirme qu’il existe encore la sagesse Africaine qui dit ’’Qu’en opposant la violence a la violence, la haine à la haine on applique une vieille philosophie qui ne donne pas des bon résultats : Et les deux nous le confirme en acceptant de voir le président du MPSR. Que Dieu vienne en aide au Faso.

    Répondre à ce message

    • Le 22 juin à 07:54, par caca En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

      Vieux Ka, salue !
      Chaque personne a toujours un choix et Mr Damiba n’était pas obligé de mettre en selle l’ancien président Roch Christian Kaboré pour incompétence.
      S’il y a un homme a félicité c’est l’ancien PF JBO et de toute façon les trois sont des enfants de cœur de l’église famille unie catholique du Burkina Faso.
      L’image est incomplète car il manque le papa National que j’ai nommé SEM Blaise Compaoré. Nous attendons ce jour heureux comme une victoire sur le terrorisme d’état. Au nom du droit, accordons nous ce droit de rendre hommage à notre idole, le président bâtisseur du Burkina moderne.
      Le président Damiba rentera dans l’histoire s’il prenait son avion pour aller à Abidjan et prendre un thé avec le président Compaoré.

      Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 19:43, par Alexio En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    Quelle marche de dupes. Le Coup d etat contre RMCK est un chef d oeuvre de la bouffonnerie francaise del Elysee.

    DU DEJA VU DE L IGNOMNIE GEOPOLITIQUE DE LA FRANCE DES POLITIQUES AFRIFRICAINIE.

    Une passation de services selon la meteorologie du moment. Le thermometre sous RMCK etait au point de mire pour son explosion.

    Comme l occasion fait le laron. Lhomme fut remplacer dans par un deal pacifique. Le peuple naif n avait plus son mot a dire. Car paralyser par ce coup- fourre. Du jamais vu au Burkina-Faso.

    Apres les baignades de sang ecoule qui amena Blaise Compaore au pouvoir. L homme qui a ouvert la dalle de la porte du terrorisme dans son pays. Apres sa chute en 2014.

    Cette rencontre n est rien d autres que la poudre a nos yeux. RMCK n est pas en prisonm C est la gallerie.
    Pourquoi son Premier-ministre apres le coup d etat est parti au Rwanda pour travailler ?

    La France est dans les coulisses pour nous manipuler, et jouer avec notre intellingence collective.

    La passation du fauteuil presidentiel au Tchad pour le fils Deby est un cas tres pertinent, et du meme mode operatoire.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 21:15, par lepaysvamal En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    Pour moi quelque chose ne va pas. Au fur et à mesure que le temps passe, le pouvoir en place nous édifie. Comment un président qui a été déposé il y a moins de 5 mois pour incompétence peut aujourd’hui subitement devenir compétent à même de proposer des idées pour vaincre ce qu’il n’est pas capable de combattre ? Ou bien dans sa détention il a reçu une formation qui lui a donné cette compétence ?
    Le MPSR nous a ramené vraiment en arrière et la justice devrait tirer les conséquences

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 21:29, par Mya En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    En tout cas je pense comme le deuxieme intervenant. Je pense que le president DAMIBA prepare le terrain pour pouvoir rencontrer ceux qui peuvent reellement l’aider. Et comme il ne peut pas sauter les deux , il faut les convoquer avant d’aller voir les autres. Je salue en tout cas le patriotisme de son excellence RMCK . C’est vraiment un homme sans rancune et il riait meme. Merci Presi (RMCK) pour ce soucis envers ta patrie. La patrie ou la mort, nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 23:15, par jeunedame seret En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    Belle mise en scène ! Avec la complicité de tous même de ROCK pour cultiver une mentalité de réconciliation !! Le coup d’État une fiction ? Maintenant ceux qui crient à la libération de ROCK sauront qu’il est plus libre que DAMIBA. Il dormirait même avec lui pour les jeux de magouille. Politiciens sont forts dèèè ! Ils se protègent bien. Vive la gaamation !

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin à 23:16, par Sacksida En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    En outre, des gens qui parlent de President Democratiquement Elu et Reelu ; certes il avait la regalite electorale ; mais il n’avait pas la Legitimite. Quand vous etes elus par moins de 2 millions de personnes sur plus de 10 millions de d’electeurs potentiels, ou se trouve votre Legitimite ? De meme, l’on vous fait une Coup d’Etat et vos electeurs ne sont meme pas capables de resister et de vous defendre. Michel Kafando President de la Transition en 2015, sans etre Elu aux suffrages universel etait plus Legitime que Rock Marc Christian Kabore. C’est pourquoi quand Diendere Officier Felon a tente son Coup d’Etat foireux et Reactionnaire, le Peuple Burkinabe qui est integre s’est mobilise pour faire echec a ce Coup d’Etat le plus BETE du Monde. Ensuite, ceux qui pretendent que Diendere est Stratege, peuvent ils nous dire dans theatre d’operations de Guerre ils a EU son Grade de General ?.La Verite incontournable, c’est une recompense politique politicienne et pour avoir organise l’assassinat depuis 30 ans des Patriotes integres Militaires et civils de ce Pays. Il faudrait que des anphabetes politiques arretent de nous Pomper l’Air. En fin l’on sait que Blaise compaore et ses accolytes criminels etaient des Amis des Chefs Terroristes du Sahel et la consequence apres lui est ce que nous Vivons actuellement. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 02:18, par Mechtilde Guirma En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    Et si Monsieur le Président recevait aussi les représentants des victimes de la Révolution (les exécutés, les dégagés) et aussi ceux de l’impunité les uns après les autres d’abord, puis les deux camps ensembles. Si je fais cette proposition, c’est qu’il doit certainement y avoir des gens, victimes des deux camps.

    J’ajoute qu’en recevant les deux camps, il serait salutaire qu’il y ait un comité où les confessions religieuses et coutumières délégueront des observateurs simplement à l’écoute sans prendre la parole.

    Il sera évident que chaque confession religieuse et coutumières rencontre ses membres victimes avant et après chaque rencontre, (car il ne faut pas se faire d’illusions une seule fois ne suffira pas). De leur côté, il est bien entendu, que les représentants des confessions religieuses et coutumières aient des attitudes d’écoute, d’écoute très attentive à leurs égards.

    Je ne dis pas que ces propositions régleront du coup les problèmes. Là il ne faudrait pas se faire d’illusion car Il y a également des étapes :

    - La première étape, il sera uniquement question de paix et je vous assure vous allez en entendre beaucoup : « Il n’y aura pas de paix tant qu’il y a ceci cela, il n’y aura jamais de paix si ceci cela ». Dans cette première étape il n’est pas question de la part du gouvernement ni des autorités des confessions religieuses et coutumières de les contrarier par des observations du genre : « Allez d’abord vous convertir avant...ou corrigez-vous d’abord de vos gros défauts » etc. Mais une écoute pleine de tristesse, de remords, et aussi de sollicitations (signe de compassion sincère), humblement en les aidant à garder une atmosphère de calme voire même conviviale, autrement il peut y avoir même des empoignes. La première rencontre peut en effet être dure très dure même. Celles qui vont suivre seront moins violentes et ainsi de suite. Je vous assure que quand ils vont vider leur cœur et se rendre compte que ceux qui les écoutent sont plus malheureux qu’eux, les rencontre se feront de manière de plus en plus en plus apaisée, à tel point que ceux qui écoutent puissent leur demander leur avis pour trouver une solution qui satisfasse tout le monde (tout en leur rappelant que rien n’est impossible à Dieu ( Sê twé né Tôndo, a pa twé né Wend yé),
    - Dans la deuxième étape, pour que la rencontre inspire le sérieux de la question de vie ou de mort, devant ce dilemme, le comité des Confessions religieuses et coutumières dolt s’armer en plus des représentants des hautes Instances locales, ceux extérieurs :

    Pour la chefferies coutumière par exemple, ceux des rois Akans de Côte d’Ivoire et du Ghana, j’aurais ajouté si possible les Mansas du Mali et des chefs coutumiers Nigériens. Pour les catholiques, il est évident que Rome se fera un grand plaisir d’envoyer son représentant quitte en plus aux côtés de la Communauté Egidio déjà sur place. Ce qui est certain, les protestants et les musulmans en trouveront aussi.
    Ce sont là mes propositions en passant, car je prie beaucoup pour mon pays et je ne désespère pas de la transition.

    Répondre à ce message

    • Le 22 juin à 12:00, par Mafoi En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

      Bonjour @Metchilde Guirma.Si vous continuez à croire en ces plaisantins de la transition mpsr,c’est votre problème mais sachez qu’après l’euphorie délirante de certains Burkinabé que je n’ose même pas les qualifier,quelques jours plus tard,c’est la déception et maintenant,ils n’ont plus que leurs yeux pour pleurer.En effet e mpsr est une vaste escroquerie et donc,au lieu de venir nous embrouiller,il est préférable d’envoyer votre contribution à votre ami,ancien collègue à savoir ce pachyderme qui s’appelleBoly Yero

      Répondre à ce message

    • Le 22 juin à 18:17, par Substance grise En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

      En vérité, nous n’avons aucun problème pour arriver à cette réconciliation. Nous avons seulement besoin d’un vrai Président digne de ce nom pour régler la question sécuritaire et mettre tout le pays en marche. La réconciliation dont il est question ici ne sera qu’une étape de cette mise au pas du pays, un pays déjà pourri par le fait des mêmes lucifers qui cherchent à se réconcilier.
      L’intérêt du pays est doublement au-delà de la réconciliation entre ces politiciens qui nous ont mis à genoux depuis belle lurette.
      A bon entendeur, nous attendons un vrai Président encore au Faso, un Vrai, solide, Patriote et Panafricain au vrai sens du terme, Révolutionnaire digne de ce nom. Tout ce qu’on a est de la pourriture qui putréfiera encore ce pays pour longtemps.

      Répondre à ce message

    • Le 22 juin à 18:37, par SOME En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

      Ma sœur Mechilde, je comprends ta hargne contre la revolution, mais ne vient pas tenter de faire de la diversion ici. Damiba et son MPSR sont responsables de ce qu’ils font. En quoi viens tu y ajouter le CNR ?
      On connait ton adoration des chefs traditionnels et religieux : c’est ta vision de la vie, mais ne viens pas tenter chaque fois de les meler ici.

      Ce ministere des chefs traditionnels et religieux est inique et une honte ; il sonne leur complicité et leur fin. Ces religieux et traditionnels n’ont pas a intervenir dans la direction du pays comme force centrale. Qu’ils aillent s’occuper de ce qui les regarde. Ils n’ont rien a faire en politique : l’etat n’est pas une paroisse ou un village, etc. S’ils veulent qu’ils s’engagent en politique en tant que citoyens.
      SOME

      Répondre à ce message

      • Le 23 juin à 11:23, par Mechtilde Guirma En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

        Un ancien Jéciste devrait savoir que la terre entière est une église et que les États ne forment que des Communautés ecclésiales. Même nos Traditions africaines, bien avant l’arrivée du christianisme le savaient et adoraient Dieu en conséquence. Tenez, on ne vous a jamais dit que nos aïeux invoquaient Dieu sous le couvert de sa femme la « Napagha Tenga » son épouse qui était chargée d’écarter les mauvais esprits qui peuplent la nature aux côtés des bons qu’elles utilisait pour faire transiter les offrandes, accompagnées des doléances, par les Ancêtres auprès de Dieu ? Monsieur Somé, je crois que dans votre fougue de réduire au silence des « réactionnaires » comme moi surtout en ce qui concerne votre idole, vous finissez par vous placer dans de contradictions extrêmes et graves psychologiquement qui pourront vous causer plus d’ennuis que de bénéfices. Je vous ai simplement répondu pour éviter à vos cadets les mêmes erreurs, mais j’en ai fini à présent avec vous. Que Dieu vous bénisse.

        Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 06:31, par SID PAWALEMDE En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    Pour les internautes qui disent qu’il manquait Blaise COMPAORÉ à cette rencontre se trompent lourdement. Si jamais Blaise pose son pied au Burkina, sa place n’est pas à une quelconque rencontre mais à la MACA. D’ailleurs, Alassane Ouattara ne laissera pas son concitoyen venir au Burkina. Et qu’est ce qu’on fait du mandat d’arrêt en vigueur contre Blaise ? Qui peut suspendre ce mandat d’arrêt sans provoquer une insurrection ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 07:45, par kladjou En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    Il faut un début à tout. Félicitation, à ces trois hommes et spécialement à RMCK qui à démontré une fois de plus sa grandeur et son sens élevé de responsabilité et par ce acte montre comment il met l’intérêt général au dessus de tout. Il faut le faire avec les autres burkinabè même s’il faut qu’ils passent par la case prison, mais nous devons nous réconcilier avec nous-même. Même dans les pays ou il y a eu une guerre civile avec à la clé des milliers de morts, pour avancer on a dû ou on tente de se concilier.
    On ne peut pas faire l’économie de cette réconciliation si on veut tourner la page et avancer.
    Je trouve malheureux et malhonnête de condamner tout ce qui est entrepris par le président putschiste et de ne voir que le côté sécuritaire. Comment voulez-vous refonder l’Etat, avoir une réconciliation véritable sans parler avec ces adversaires. C’est cette erreur que RMCK a fait ne voulant même pas parler avec Compaoré en dépit des ouvertures et possibilités offertes. Le résultat est là ; c’est lui qu’on reçoit aujourd’hui.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 07:53, par numero1 En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    Très fier de l’action. Le Président Kaboré nous démontre une fois de plus des valeurs humaines mais surtout d’Hommes d’Etat.
    JBO joue vraiment le rôle du "vrai médiateur", courage à vous.
    Et Damiba, fait preuve d’humilité, et cela c’est à saluer.
    Vive le Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 08:03, par TINBO En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    Je ne remets pas en cause la bonne foi de DANIBA mais des zones d’ombre subsistent : l’absence du Président KAFANDO dont tout le monde connaît son désaccord avec le RSP (ancien Régiment de DANIBA) et le désir voilé d’aller à une réconciliation avec l’ancien Président COMPAORE en marge des contraintes judiciaires.
    Soyons sincères dans notre démarche nationale et Dieu tout puissant nous viendra en aide dans notre lutte.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 08:30, par BackToMyRoot En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    Vraiment le Burkina Faso a du chemin, près de 40%du territoire est hors control par l’Etat.
    Le pays est en guerre, au lieu de répondre aux questions préoccupantes de la guerre, on invente des mises en scènes pour narguer le peuple.
    - Pourquoi les FDS n’ont toujours pas la capacité dissuasive pour faire face à nos ennemies alors que budget militaire est à son plus haut niveau depuis 7 ans ?
    - Pourquoi les FDS abandonnent leur position chassant bien que les civiles n’ont de moyen de se défendre.
    - Pourquoi depuis 4 mois aucun équipement militaire sérieux n’a franchi nos frontières au profit des FDS pour une monté en puissance.
    - Pourquoi les effectifs de l’armée n’évoluent pas conséquemment alors que nous sommes en guerre.
    - Pourquoi il n y’a pas une stratégie affirmée et assumées pour diversifier nos partenaires dans cette guerre, alors que l’expertise nous ait proposé par d’autres pays ayant une bonne expérience en la matière.
    Voici quelques questions que tout profane des questions sécuritaires et soucieux de la patrie doit devrait se poser.
    Où est passé cette audace que TOMSANK, nous a laissé, même s’il fallait aller au bout du monde pour trouver une solution à cette guerre TOMSANK l’aurait fait.
    Malheureusement depuis l’avènement du 15 octobre 1985, aucun dirigeant n’a plus eu l’amour pour cette patrie, préférant s’aliéner plus que jamais à l’occident pour des intérêts égoïstes.
    Apres la mise en scène nous reviendrons face à la réalité et très vite, parceque l’arbre ne peut pas cacher la forêt.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 09:43, par kayalais En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    Ouagadougou est véritablement la capitale du cinéma avec un héros qui ne maitrise pas son rôles vis a vis des bandits chefs (terroristes)

    Allons seulement

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 09:50, par lewang En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    Ce que je vois c’est que Damiba aujourdhui s’il pouvait redonner le pouvoir à Roch et s’entenir à la défense de la patrie il le ferait. Mais est ce Rock va accepter ? ce que je vois dans cette mise en scene c’est de faire accepter à l’opinion que l’union seule peut ramener la sérénité ; Pour cela le MPSR passera à l’autre pas difficile à franchir par peur de l’opinion, faire venir Blaise et compagnie ; ensuite s’en suivront les amnisties.....patata ! n’oubliez pas que les griots ont donné un prix commun a Rock et à Blaise. Il faut leur permettre de soulever ca ensemble ! juste pr préparer les mentalités. Bonne chance à eux !

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 09:54, par Ouedraogo En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    Je persiste et signe que le mpp et ses 200 ou ses alliés ont été le pire régime de tout le temps ils ont fait trop de mal au peuple burkinabé et le résultat fut douloureux pour eux Ils chantent partout que leur champion à été élu démocratiquement au lieu de dire su ils ont acheté les consciences pour avoir les élections.Alors pour quoi vous avez laisser votre champion sortir par la petite porte maintenant qu’ il est tombé vous voulez vous racheter mais c’est trop tard le président a compris que vous l avez trahi et l avez suivi pour votre ventre.le mpp n est pas un parti mais un clan venu pour commettre des crimes économiques et s enrichir. Jeter un coup d oeil sur la déclaration de patrimoine de Bala sakande et vous serez ébahi.est un patriote intégré peut laisser son pays et aller ouvrir des comptes bancaires l étranger et même faire des investissements importants.le mon et ses alliésclé font pitie

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 10:37, par Le patriote En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    Le Président ROCK doit s’estimer heureux et dire merci à Dieu pour avoir été invité. Lui qui a plongé notre pays dans le tourment de part son incompétence et son manque de réactivité à temps face au terrorisme. C’est une leçon de vie depuis le 24 janvier :
    Basolma devient ministre. ROCK qui a refusé de tendre la main à ZIDA et à Blaise est reçu à Kosyam.

    Le président DAMIBA est un homme d’Etat.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 11:28, par Sacksida En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    Internaute le Patriote, d’accord avec Vous, ce que des gens ignorent Rock Marc Christian Kabore est un Loup-Garou et dont la mechancete est camouflee car seulement ses interets personnels egoistes et ceux de ses Larbins Politique compte ; ou en encore ses relations avec certains individus. Si nous etions dans une Revolution Democratique et Populaire, lieu et beaucoup d’autres du MPP qui ont commis des crimes economiques et des scandales financiers criminels au detriment du Peuple Burkinabe seraient traduits devant des Tribunaux Populaires de la Revolution. Cela serait le moindre mal car depuis trente ans ils pille et conduits le Burkina Faso dans cette situation d’insecurite et de gestion publique desastreuses. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 11:29, par luther En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    Je salue cette initiative que j’estime très bien réfléchie, je me réjouis également de voir les anciens Présidents JBO et Roch autour de leur fils et petit frère DAMIBA.
    La paix c’est un comportement, pas un mot. Il faut que ceux qui prédisent le chaos retiennent que l’histoire du Burkina a été parsemée d’épreuves, mais qu’il a su vaillamment relevé. DAMIBA a fait ce que Roch n’a pas fait à Blaise alors qu’entre les deux qui a plus donné à qui ? Blaise a tout donné à Roch, alors que Roch n’a rien donné à DAMIBA. Mais DAMIBA l’a donné une chance de rester au Burkina saint et sauf. Sachons être reconnaissant, c’est ce que DIEU nous recommande.
    Luther

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 12:25, par Le cdp-bis En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    La défaite est bien amère pour le CDP et ses affidés car leur second Coup d’Etat est bel et bien raté ! Raté, raté ! Damiba n’avait pas d’autre choix que d’accepter le moindre mal et la plus petite humiliation devant les hommes et devant l’Histoire du Burkina : accepter de faire venir celui qu’il faisait insulter et vilipender tous les jours par ses petits valets pour demander conseils et profiter pour en faire de la publicité (cette rencontre pouvait aussi se tenir discrètement ou pas ?) ! Ces mêmes gueulards sont devenus subitement aphones ces derniers temps voire inexistants ! Oui, Mr Sandaogo a vu venir l’insurrection qui va le balayer car il sait qu’une partie de l’Armée nationale n’a pas rallié son camp, le camp du mensonge et de la duperie. Ce n’est pas exclu que ce soit ces mêmes soldats ayant vu leurs camarades mourir bêtement sur les champs de bataille parce que trahis par leurs propres chefs, qui refusent aujourd’hui d’aller à l’abattoir et qui sont visés par les dernières mesures relatives à ceux qui ont abandonné ou seront tentés d’abandonner leurs positons sur le théâtre de combat. Oui, ces jeunes préfèrent être traduis devant le tribunal militaire que de mourir pour un régime de militaires malhonnêtes galonnées, ventriloques et sans dignité ! Quoiqu’on fasse, la vérité sera dite un jour ! J’aimerais bien que la kyrielle des civils spécialistes qui ont tant commenté le rapport sur Inata (sans qu’il ne soit encore publié jusqu’à présent), qui ont fait tant de déclarations sur la situation nationale (Ibrahim Maiga, Adama Ouédraogo dit Damiss, Anais Drabo ; Pascal Zaida, Marcel Tankoano, Eddie Komboigo ; Achille Tapsoba, Lionel Bilgo, Basolma Bazié, Aminata Rachow, Ablassé IOuédraogo, Abdoulaye Soma, Tahirou Barry, Luc Adolphe TIAO, etc. nous fassent par de leurs commentaires éclairés sur ce que le Président a pu faire en convoquant les Présidents Jean-Baptiste OUEDRAOGO et surtout le Président Roch Marc Christian KABORE que le MPSR a chargé de tous les péchés d’Israel. Qu’est -ce que des militaires haut gradés peuvent demander comme conseils à un civil tombé et emprisonné par eux ? Les Burkinabè doivent se souvenir que quand on bâtit sur le mensonge, l’édifice finit par s’écrouler et ce sont les mensonges qui sont entrain de rattraper Mr Damiba et son clan ! Tous les Burkinabè dotés de bon sens savent que le Burkina ne pourra jamais s’en sortir sans la vérité et la justice. Tout le reste n’est vanité de vanité et rien que du vent !

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 12:56, par GUIESSIAN En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    Mr OUEDRAOGO et Mr Le Patriote vous avez pris des noms de personnes célèbres alors que vous ne le méritez pas. Vous n’etes pas du tout objectifs. Je sais que ce sont des pseudos que vous avez pris pour tromper l’opinion. Je ne suis pas du MPP. Aucun des Partis politiques ne me donne satisfaction. Je suis neutre. Pendant la campagne il y avait un de vos semblables qui disait que RMCK avait beaucoup de sang sur la main plus que Bllaise COMPAORE parce que c’est lui qui avait amené le COVID 19. Vraiment c’est très grave au Burkina. On ne dirait pas qu’on est encore au Burkina Faso. A vous entendre on a envi de marcher à quatre pattes. Oh DIEU !!!!! L’intégrité, l’honneur et la vérité qui nous caractérisaient d’antan ont foutu le camp. Quand c’est vert on dit que c’est noir s’il y de l’argent à gagner devant. Les gens sont prets à tuer à détruire le frère ou la soeur d’en face ou d’à coté pour de l’argent. Mais nous sommes des terroristes depuis le 15 Octobre 87. Et vous conviendrez avec moi que Blaise est le Chef terroriste et tous ceux qui sont derrière lui les membres terroristes. En tout cas vous répondrez devant DIEU. Oh mon DIEU sauve mon pays.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 15:01, par MyMy En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    - « Dieu Tout-Puissant Lui-même pleure-t-Il en voyant notre constante petitesse par notre aveuglement à ruiner nos pays…, ou se rit-Il désespérément de nous qui déplorons les effets dont nous chérissons paradoxalement si fermement les causes ? »

    Ces deux ex-chefs d’Etat ont gravement échoué à améliorer les conditions de vie de notre peuple. Ils ont trahi notre pays au profit de nos ennemis extérieurs. Damiba est-il en train de faire la même chose ? Le doute serait-il de moins en moins autorisé ?

    Parallèlement…, un idiot qui devient un chef de quartier, de terre, de canton, de village, de royaume… selon nos us et coutumes…, reste-t-il idiot ou devient-il une « lumière » ? Aller le consulter de manière biblique pour des problèmes nationaux qui exigent de l’intelligence et de l’expertise qu’il n’a de toute évidence pas, rime à quoi ?

    Comment se fait-il qu’après plus de 2000 ans d’Histoire du Monde…, Nous ne comprenons toujours pas cela au B.Faso ?

    - En temps de paix et/ou de relatives turbulences sociopolitiques et sécuritaires crescendo, Commandant Jean-Baptiste Ouédraogo et ensuite M. Roch Kaboré…, en leur qualité de chefs d’Etat, ont été strictement incapables de comprendre quoi que ce soit d’Emancipateur ; et donc d’apporter la moindre réponse adaptée à quoi que ce soit au profit de notre patrie.
    Ils ont échoué dans le Devoir sacré à l’endroit de leur peuple. Ils ont été virés de leur fonction de chef, de manière peu orthodoxe. Mais, n’est-ce pas le moins qu’ils devaient mériter.

    Pour l’amour de Dieu Tout-Puissant…, Colonel Damiba…, que peuvent-ils apporter en ces temps de terrible guerre hybride, de recomposition géopolitique à la première échelle de mesure géographique, alors qu’ils ne savent même pas ce qui se passe ?
    Il n’est pas ici question d’émotions (comme « Copier/Coller » et après sortir gesticuler devant la presse pour se faire passer en OSC soucieux, experts, patriotes, aptes …), de « cacher des cadavres », de petits arrangements entre copains et/ou parents, ou de quoi que ce soit de ce genre. Non. Ici…, il est question de CONNAISSANCES, d’INTELLIGENCE, de COURAGE, de SAVOIR-FAIRE… ; toutes choses qui manqua au régime Kaboré, et qui semble manquer au régime Damiba.

    (Ainsi : A la fin de la présente Transition politique dans notre pays…, chers/chères compatriotes, notez-le et croyez-le ou pas…, le temps de très probablement jeter notre passeport national à la poubelle sera. C’est ce qui nous attend plus que probablement. Le 1er signe grandement visible date de la mi-mai.2022.) Comment faire des omelettes avec des coquilles d’œufs déjà avariés du reste ? Au B.Faso, les uns pensent que cela est possible. Alors courage et plein succès à eux.

    Qui conseille Damiba ? Où va-t-il trouver ces/ses idées tordantes, qui donnent des torticolis, qui sont plutôt contre-productives, qui ne font que nous faire perdre du temps face à la progression du terrorisme ? Comme pour reprendre un tiers ici, le régime Damiba est condamné à une seule chose : LE SUCCÈS = RÉUSSITE.

    - J’ai un grand, profond et sincère respect pour nos FDS+VDP. (Que Dieu Tout-Puissant les bénisse, et bénisse leur mission nationale.) Leur mission est sacrée. Ils sont mes héros. Leurs sacrifices sont nobles ; mais presqu’inutiles depuis 2015.

    En effet, leur sang qu’ils acceptent de verser dans notre sol national pour que germe l’Arbre de vie et de joie pour les générations actuelles et futures, est paradoxalement souillé par la médiocrité de nos dirigeants ; à commencer par ceux de l’ex-régime Roch Kaboré.

    - Je dis et répète : « Depuis 2015, nous n’avons plus (/pas) une vraie politique de contre-terrorisme ; et donc de retour vers l’Emancipation nationale. Il y a des signes vers la déchéance qui ne trompent pas : le B.Faso en est tout plein. Et Damiba..., vient-il de nous en donner une preuve indirecte ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 15:57, par le MPSRiste En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    A regarder le 3eme photo, on y voit Mr Sandaogo Damiba, toutes dents dehors ! La preuve que son coup de publicité lui a donné satisfaction ! Mais je suis convaincu que de toute l’histoire de la Haute-Volta jusqu’au Burkina Faso du 24 janvier 2022, ce pays n’a jamais connu un President aussi ridicule, aussi indigne et aussi malhonnête surtout qu’il a rusé avec la vie de plusieurs dizaines de vies arrachées parmi ses concitoyens. Même le Général DIENDERE Gilbert a trouvé quelqu’un de plus indigne par les officiers de ce pays pour le remplacer dans son palmarès ! Quand on dit que Dieu ne dort pas, je crois car la vérité est immuable et si un jour, on accepte la vérité, la justice sera rendue même pour les plus petits. C’est la seule façon de vivre tranquille et heureux ! Tous ceux qui s’agitent depuis 30 ans autour du pouvoir finiront un jour par reconnaître feront leur proprement jugement et ceux qui sont sages et croyants reconnaîtront leur part de responsabilité, pour finir dignement leur existence sur terre. Certains parmi eux ont du reste pris la mesure de leur échec et se sont tus pur de bon, j’espère ! Je pense à notre cher Oncle Me Hermann Yaméogo, chantre de la justice transitionnelle et à certains caciques du CDP. Je leur dis bravo ! Quant aux autres, je dirai que c’est tans pis pour eux si ils se font trainer dans la boue de l’Histoire du Burkina par les jeunes à cause de leur cupidité et de leur avidité ! "Auri sacra fames" (Oh exécrable faim de l’or ou de l’argent) disaient les Romains de la Rome antique ! Ceux-là dise, rien ne pourra les sauver ! Sandaogo a intérêt à se méfier car la France a été suffisamment claire : "la France n’a pas d’amis, elle a des intérêts", ça été dit haut et fort ! Et tant d’hommes dits "forts" en ont fait les frais !

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 18:04, par Ka En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    ’’’’’’’’’’’’’’’’’A’’’’’’’’’ caca : le Burkina est un pays républicain et démocratique et ton souhait peut être réalisé a condition de croire et de bien prier pour.

    Mon plus grand souhait est que le Burkina se retrouve avec ses filles et ses fils, qu’ils se parlent, s’entendent pour l’intérêt du pays. Nous devons être soudés comme les Ivoiriens et les Ghanéens. Que les uns et les autres se pardonnent afin que le Burkina reste un et indivisible. Tu dis pourquoi pas ton mentor ? Pourquoi pas Michel Kafando, Gilbert Diendéré, Zida, tous ont eu le titre de président du Faso . Je crois que Damiba a choisi les présidents qui savent le chemin de l’église, et quand on les gifle la joue droite, ils tendent sans broncher la joue gauche.

    Répondre à ce message

    • Le 23 juin à 09:22, par caca En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

      Vieux Ka, tu as raison. Les trois hommes dans la photo sont tous enfants de cœur de l’église famille unie de l’église catholique du Burkina Faso. Chaque dimanche, ils prennent ensemble l’Eucharistie et partage la vie du Christ dans la mission d’évangélisation. Je doute l’influence du Monseigneur dans cette démarche chrétienne. Quoi qu’on dise, le linge sale se lave en famille et cette purification commence la plus belle dans cette rencontre.
      J’appelle de tout mon vœux que l’œuvre de Sandaogo élargie vite pour que d’autres personnalités soient associées à cette démarche du pardon et de réconciliation. On peut être acculée par les terroristes de nos enfants et rester débout pour un avenir générationnel si les premiers responsables ont été sages. En politique, il y a certaines vérités qui ne se disent jamais sur la place publique.

      Répondre à ce message

      • Le 24 juin à 15:38, par Hess En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

        Chers Caca et Ka,
        Caca, j’ai rarement été d’accord avec vous mais vous avez du raisonnement et cela est essentiel car il y a possibilité d’avoir un accord soit-il minime. Suis souvent globalement d’accord avec le doyen KA.

        Ce que vous avez écrit là est très dangereux et montre que beaucoup d’autres comme vous n’ont pas encore réalisé le changement démographique. Les catholique sont minoritaires et les protestants également et sont malgré cela dominant dans l’élite politique et administrative. La majorité est musulmane mais qui se politise rapidement et on doit craindre que cela ne soit radicalement... Mettre en avant ce que vous dites. Les imams quadragénaires n’ont rien avoir avec mon grand père alors grand imam. Ils ne sont plus uniquement alphabétisés en arabe et plusieurs ont fait aussi les universités... Du coup, le discours est au moins à 40% politique et la population est trop politisée par ailleurs...
        Bref, j’espère que vous m’aviez compris. Évitons de mettre en avant le côté religieux des personnalités car cela, pour un nombre de plus en plus élevé, montre justement que ces gens ont tous échoué et c’est peut-être le tour des musulmans d’essayer...

        Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 18:48, par SOYONS VRAI ! En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    Que tout ce qui se fait se fasse avec sincérité et intégrité de cœur, sans agenda caché. Le Cœur du problème, c’est le Problème du cœur ! Dieu démasque les ennemis cachés du Burkina, Dieu sauve le Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 19:45, par Mbalè En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    Il faut que chacun de nous se mette au dessus des considérations partisanes ou personnelles pour reconnaître que depuis 1983 (sous la Révolution de Thomas SANKARA et son Conseil National de la Révolution ou CNR) jusqu’au pouvoir de Roch Marc Christian Kaboré et son MPP, en passant par le régime de Blaise COMPAORE et la Transition de ZIDA et KAFANDO, il y a eu de nombreux crimes de sang, des crimes économiques de grande envergure et des violations graves des droits humains. Il faudra tout un livre pour les énumérer. Aucun de ces pouvoirs ni ses partisans ne peuvent donner aujourd’hui des leçons à l’autre dans ces différents domaines. Nous devons tous plutôt reconnaître cela et prôner la réconciliation nationale qu’elle passe ou non par la justice classique ou transitionnelle. Avons-nous du reste le choix face aux forces barbares et obscurantistes qui nous assaillent tous les jours ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 20:52, par Baoyam En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    Merci aux internautes de m’avoir fait rigoler un peu. Si on ne rit pas de temps en temps de nos malheurs, on risque de mourir avant que les djihadistes n’atteignent Ouagadougou.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin à 09:26, par ollo En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    Il doit y avoir un problème culturel à la réconciliation au Burkina Faso. Dans certains milieux, on dit que le chef ne doit jamais demander pardon. Sinon, pourquoi est-il si difficile pour des gouvernants de demander PARDON. Après la mort du journalisme Norbert Zongo, on a recherché en vain les mots « repentir et pardon » de la bouche des gouvernants. Aujourd’hui encore, on semble être toujours dans ce scénario. Il faut impérativement l’intervention de sociologues et anthropologues pour sortir de ce bourbier. Il serait très intéressant d’avoir la contribution du Professeur Albert Ouédraogo.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin à 10:10, par Wesh En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    Le burkinabè est foncièrement méchant, jaloux et surtout hypocrite.
    Cultivons et sachons surtout pardonner !

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin à 12:18, par Le citoyen En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    Où est notre Premier Ministre Albert Ouédraogo qui s’excitait encore il n’y a pas longtemps ? On commence à se faire plus discret après les nombreuses bourdes à propos de l’accident de de la mine de Perkoa, des fameux audits pompeusement annoncés, l’humiliation infligée par les boulangers à son gouvernement, la face perdue après l’augmentation du prix du carburant et maintenant l’humiliation d’être contraint de demander à celui que vous avez chassé du pouvoir (qui plus est un simple civil qui se nomme Roch KABORE) de venir vous donner des conseils pour lutter contre le terrorisme ! La réalité du pouvoir est entrain de s’imposer aux uns et aux autres ! Vous avez donc intérêt à garder un profil bas, de dire à vos ministres populistes comme Basolma BAZIE et Lionel BILGO d’en tirer toutes les conséquences et de se comporter en hommes responsables devant les caméras et même en privé car tout ce qui est dit et qui est fait va se savoir ! Vous multiplier les salaires du Président et des ministres par 10 si vous voulez mais respectez l’intelligence de vos concitoyens. De toute façon vous pouvez continuer sur cette lancée et on verra si une Insurrection populaire ne va pas vous balayer d’ici là ! Un conseil : respectez le Burkinabè et le Burkinabè vous respectera !

    Répondre à ce message

  • Le 25 juin à 08:10, par sawadogo En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    Merci à l’internaute MBALE
    Très belle analyse, de votre part. Il ya des gens dans ce pays qui ont flirté avec tous les régimes depuis 1983 mais qui ne sont responsables de rien aujourd’hui.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juin à 16:15, par Lumière En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    @ « Soucieux pour mon pays »,
    Quand vous dites que dans cette " logique, l’intolérance sera pour l’éternité au Faso", avez-vous pensé aussi aux conséquences de l’impunité pour l’éternité au Faso ?...
    Si chaque Président vient faire ce qu’il veut et envoie des gens inventer une réconciliation sans vérité ni justice pour lui, ce pays n’aura jamais d’avenir !
    Non ! Non ! Et non ! La réconciliation sans vérité ni justice est un leurre ! Les puissants du moment peuvent toujours faire comme ils veulent, mais qu’ils sachent seulement que les victimes de leurs systèmes vampires ne cautionneront jamais une mascarade de réconciliation !

    Répondre à ce message

  • Le 26 juin à 16:28, par Lumière En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    @ Mbalè et à tous ceux qui parlent de "crimes de sang, des crimes économiques de grande envergure et des violations graves des droits humains" qu’auraient commis tous les régimes depuis la Révolution d’août ou peut-être même avant, personne n’en disconvient !

    Mais non seulement le fait que tel régime ait commis des exactions n’est pas un argument pour absolve son successeur ou son prédécesseur, mais surtout, il faudrait retenir que pour le cas spécifique du Père de la Révolution, s’il était vraiment coupable de quoi que soit, il l’aura déjà assez payé par son sang versé ! Par contre, comme tout régime, il aura probablement eu des complices pour tout ce dont on voudrait l’accuser, et dès lors, que justice soit faite pour tous, déjà qu’ils ont au moins la chance que la peine capitale est abolie au Faso !

    SANS VERITE, JUSTICE ET REPENTENCE, TOUTE DEMARCHE DE PARDON OU DE RECONCILIATION EST UNE PURE MISE EN SCENE ET UNE MASCARADE HISTORIQUE QUI, TÔT OU TARD, SE REVEILLERAIT AVEC DES CONSEQUENCES DRAMATIQUES POUR LES GENERATIONS FUTURES !

    Répondre à ce message

  • Le 27 juin à 12:15, par billy billy En réponse à : Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo

    JBO n’a jamais été un patriote. Vous allez être surpris mais ça va jamais bien finir et Blaise sait de quoi il parle. Blaise connaît très bien la situation.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Roch Kaboré attendu ce jeudi aux Émirats Arabes Unis pour des soins
Burkina /Politique : Le Front patriotique demande la destitution du député Mohamed Koumsongo après les troubles du 4 août 2022
39e anniversaire de la révolution burkinabè : Le mouvement ‘’ Endogène’’ invite le peuple à recourir aux valeurs patriotiques de la révolution
62e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso : Message du président du Faso
Conduite de la Transition : Le Président du Faso échange avec des représentantes de structures de femmes des 13 régions
Situation nationale : La « Mobilisation des intelligences pour le Faso » rejette la demande de pardon de l’ex président Blaise Compaoré
Burkina : Un Front patriotique est lancé pour « oeuvrer sans délai pour une transition politique légitime et souveraine »
Burkina Faso : L’ALT définit le rôle du Conseil d’orientation et de suivi de la transition.
Rumeurs sur l’enterrement des restes de Sankara et compagnons : L’UNIR/MPS prendra ses responsabilités si ...
Burkina : L’UNIR/MPS en congrès extraordinaire, transition oblige !
Montée des couleurs à la Primature : Pas de vacances pour le Premier ministre en août
Burkina : Le mouvement BUTS appelle à la mobilisation pour un « recadrage » de la transition
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés