Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On ne tombe pas dans un piège les yeux ouverts.» Ferdinand Oyono

Espace UEMOA : Vers la promotion de logements abordables et décents pour toutes les couches sociales

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • Lefaso.net • lundi 20 juin 2022 à 19h41min
Espace UEMOA : Vers la promotion de logements abordables et décents pour toutes les couches sociales

Le Centre d’excellence de l’habitat (CEH) tient du 20 au 25 juin 2022 à Ouagadougou, sa première session de formation sur la promotion immobilière, en partenariat avec l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et la Banque mondiale. L’objectif est de renforcer les connaissances des professionnels du secteur foncier urbain et de l’habitat, en vue de promouvoir un logement abordable et décent pour toutes les couches sociales des huit pays de l’UEMOA.

Offrir un logement abordable et décent aux populations de l’espace UEMOA, tel est la vision qui guide le Centre d’excellence de l’habitat (CEH). Pour réussir cette mission, le centre bénéficie du soutien de l’UEMOA et de la Banque Mondiale.
À cet effet, le CEH a jugé utile de réunir des experts du domaine pendant une semaine en vue d’outiller les professionnels du secteur foncier urbain et de l’habitat. Ce, dans le but d’améliorer la connaissance du secteur dans chaque pays de l’UEMOA à travers une recherche appliquée, devant permettre d’identifier les bonnes pratiques à l’échelle sous-régionale.

Les participants à la première session de formation sur la promotion immobilière du CEH

Les difficultés rencontrées dans la promotion immobilière

Dans son mot de bienvenue, le directeur de l’Institut supérieur des sciences de la population (ISSP) de l’université Joseph Ki-Zerbo, Pr Abdramane Soura, a rappelé les différentes problématiques qui mettent à mal le secteur. Ce sont notamment l’étalement des « bidonvilles » et des zones « d’habitat spontané », l’insuffisance des équipements et infrastructures de base, l’insuffisance et la cherté de l’offre en logements décents et abordables. Mais aussi la dégradation et la pollution de l’environnement.

« L’absence ou l’insuffisance de données statistiques sur le logement, le manque d’expérience des acteurs impliqués dans la coordination de programmes de logement, la faible capacité du secteur privé à produire du logement à grande échelle et de qualité incontestable sont autant de difficultés auxquelles font face les pays de l’UEMOA », relève Pr Abdramane Soura.

Pr Abdramane Soura, directeur de l’Institut supérieur des sciences de la population (ISSP)

Le directeur de l’ISSP note également la pression et les nombreux conflits fonciers enregistrés, la faible viabilisation des villes en voies et réseaux divers, sans ignorer une fourniture insuffisante en infrastructures éducatives et de santé.

L’interpellation des professionnels du foncier urbain et de l’habitat

Au nombre des problèmes évoqués, les professionnels du secteur reprochent aux décideurs de passer souvent outre leur expertise. « Nous avons pratiquement les mêmes types de problème dans tout l’espace UEMOA pour ce qui concerne la promotion immobilière. Et les difficultés que l’on rencontre sont nombreuses malheureusement. Rien qu’au niveau de la constitution des équipes qui sont à la base, de projet d’urbanisme ou de projet de logement, on se rend compte que les professionnels à savoir les architectes, les urbanistes, les géomètres etc, sont parfois appelés carrément à la fin, après que tout ait été décidé », déplore l’architecte Femi Hinson Yovo, venue du Bénin pour prendre part à la formation.

L’architecte Femi Hinson Yovo, venue du Bénin

À l’entendre, les professionnels de ce secteur devraient être invités aux tables rondes de discussions à l’instar de sessions de travail comme celle à laquelle elle participe mais aussi être consultés avant toutes prises de décisions dans le cadre de l’urbanisation. Cela, afin de pouvoir expliquer aux politiques les besoins réels des populations à ce niveau, a-t-elle indiqué.

« Dans le cadre de l’urbanisation, on se rend souvent compte que les initiatives sont prises et même menées par les dirigeants. Cependant, force est de constater qu’au terme de l’exécution de ces initiatives, il y a une dichotomie entre le vrai besoin et l’offre qui a été fournie », a ainsi dépeint la situation, l’architecte Yovo.

L’alternative du CEH

C’est donc dans la perspective d’inverser la tendance que l’UEMOA a initié le projet d’assistance technique pour le financement du logement abordable dans l’espace communautaire (PFLA-UEMOA) avec l’appui de la Banque mondiale. Par cette initiative, l’UEMOA entend inscrire ses actions dans la durée à travers la mise en place du Centre d’excellence de l’habitat (CEH) pour la sous-région.

Sa mission est d’améliorer la connaissance du secteur de l’habitat dans chaque pays membre grâce à une recherche appliquée, devant permettre d’identifier les bonnes pratiques à l’échelle sous-régionale. Pour Mahaman Sanoussi Amadou, directeur de Cabinet par intérim du commissaire chargé du département de l’aménagement du territoire communautaire et des transports de l’UEMOA, ce projet contribue à renforcer les capacités de recherche dans le secteur du foncier et du logement.

Mahaman Sanoussi Amadou, directeur de Cabinet par intérim du commissaire chargé du département de l’aménagement du territoire communautaire et des transports de l’UEMOA

« Une telle capacité sera essentielle pour la dynamique du secteur et ses principales contraintes », a-t-il souligné. C’est en situant les enjeux de la mise en œuvre de ce creuset de savoir qu’est le CEH, que monsieur Amadou a souhaité le voir s’inscrire dans un processus dynamique de gestion de la performance axée sur l’atteinte rapide des résultats orientés vers le renforcement des capacités, la promotion du logement abordable et l’accès au foncier sécurisé.

Pour l’atteinte de cet objectif, le CEH dit avoir déjà produit une liste de 86 indicateurs dont 41 sont prioritaires fondés sur cinq principales composantes du logement abordable et décent. Il s’agit du marché du logement et du foncier urbain, de la capacité des ménages à accéder au logement et à la terre, des conditions du logement et l’accès aux services de base. Mais aussi la gouvernance et la régulation sur le logement et le foncier urbain, le financement du logement et du foncier urbain.

Le CEH se compose de l’ISSP de l’université Joseph Ki-Zerbo au Burkina Faso, de l’École supérieure d’économie appliquée (ESEA) de l’université Cheikh Anta Diop au Sénégal, et du Programme des Nations Unies pour les établissements humains (ONU-Habitat).

Hamed NANEMA
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Coopération militaire Burkina-Russie : « Sur le terrain, ça ne se concrétise pas », déplore une OSC
Burkina Faso - Royaume du Maroc : « Une coopération africainement authentique », selon l’ambassadeur Youssef Slaoui
23e anniversaire de la fête du trône : Le roi du Maroc tend une main fraternelle à l’Algérie
Burkina : « Nous avons toujours été en coopération militaire avec la Russie, les actions se poursuivent » (LCL Bamouni)
Burkina/sécurité : Des militaires russes décorés
Mission de la CEDEAO au Burkina : Le président Umaro Sissoko Embalo rencontre le gouvernement de la transition
Mission de la CEDEAO au Burkina : « Nous appelons à la mobilisation derrière le gouvernement de la transition », Umaro Sissoco Embalo
Conduite de la Transition : le Président en exercice de la CEDEAO à Ouagadougou
Conduite de la Transition : Le Président en exercice de la CEDEAO en mission à Ouagadougou
Propos à polémique de l’ambassadeur de France au Burkina : Le ministère en charge des affaires étrangères proteste
Commission économique des Nations unies pour l’Afrique : Succès du plaidoyer du ministre Rouamba en faveur du Burkina Faso
14-juillet 2022 à Ouagadougou : L’intégralité du discours de S.E.M. Luc Hallade, Ambassadeur de France au Burkina Faso
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés