Message du Président du Faso à la Nation, à l’occasion de la Fête nationale

lundi 12 décembre 2005 à 09h32min

JPEG - 22.4 ko
Blaise Compaoré

Peuple du Burkina Faso,
Concitoyennes, concitoyens

Le Burkina Faso célèbre demain ses quarante-cinq ans d’indépendance. C’est un âge de maturité pour notre pays qui a connu durant ces années une évolution notable. Des progrès substantiels ont été réalisés dans tous les domaines, en réponse aux attentes de notre peuple.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Pour la première fois de son histoire, le Burkina Faso a vécu l’organisation, la troisième consécutive, d’une élection présidentielle. Le scrutin du 13 novembre dernier, qui a enregistré un nombre important de candidats et une grande participation des citoyens, s’est déroulé dans un climat de grande sérénité. Notre peuple a exprimé tout au long de la campagne électorale et le jour du scrutin son attachement enthousiaste au pluralisme des opinions et à la responsabilité citoyenne.

C’est pourquoi, je voudrais en ces instants solennels saluer sa grande maturité et l’esprit républicain dont ont fait preuve les différents acteurs de cette historique mobilisation citoyenne. Je voudrais également apprécier le comportement professionnel de l’ensemble de la presse écrite et audiovisuelle, publique et privée, dont l’action décisive a permis un rendu exhaustif de la diversité des opinions durant cette délicate période politique. Nous devons donc tirer unanimement une légitime fierté de l’ancrage certain de la démocratie dans notre pays.

Chers compatriotes,

Le scrutin présidentiel du 13 novembre marque une nouvelle étape de notre engagement à œuvrer dans la dynamique du progrès continu pour une société d’espérance. Dans cette perspective, des transformations majeures seront opérées afin de faire du Burkina Faso un pays émergent, un espace d’expression de solidarité plus affirmée assurant l’épanouissement de tous les Burkinabè.

Avec détermination, il nous faut travailler à l’élargissement des opportunités de création de richesses, à la modernisation des infrastructures économiques et de services, au raffermissement de la gouvernance, à la promotion de la culture, des arts, du sport et enfin au rayonnement international de notre pays.

Peuple du Burkina Faso,

L’année 2005 a été riche en enseignements de tous ordres. L’installation des gouverneurs des treize régions et l’organisation dans le courant du premier trimestre 2006 d’élections dans les communes urbaines et rurales vont assurer la consolidation du processus de déconcentration et de décentralisation dans notre pays.

La crise alimentaire qui avait éprouvé de nombreuses populations a été jugulée grâce aux mécanismes d’urgence mis en place par le gouvernement et à l’action des ONG, des partenaires au développement et de généreux donateurs nationaux. Des Burkinabé ont fait preuve, une fois de plus, d’un formidable élan de solidarité envers leurs compatriotes confrontés aux méfaits de cette crise. En votre nom à toutes et à tous, je leur exprime notre sincère reconnaissance.

L’expérience remarquable de nos valeureux producteurs ainsi que les efforts d’accompagnement aux plans organisationnel et technologique consentis par le gouvernement, ont permis à notre pays d’engranger, cette année des résultats exceptionnels en matière de production cotonnière et céréalière. Le niveau élevé de la production cotonnière n’a pas entravé le développement des cultures vivrières, révélant là encore le génie et la conscience élevée des travailleurs du monde rural.

Je voudrais donc féliciter l’ensemble des producteurs, la SOFITEX, la SOCOMA et FASOCOTON qui oeuvrent inlassablement à placer notre coton en position stratégique dans les politiques de développement et de réduction de la pauvreté au Burkina Faso.

Dans la perspective de création de nouveaux débouchés pour les producteurs de coton, nous nous emploierons à développer des unités de transformation, de filature et de manufacture. C’est pourquoi, nous saluons déjà la mise en chantier prochaine de l’usine Fasotex à Koudougou. Nous continuerons, par ailleurs, notre plaidoyer au plan international en vue d’une juste rétribution des acteurs du secteur.

Concitoyennes, concitoyens,

L’atteinte des objectifs du plein épanouissement de nos populations nécessite une œuvre de longue haleine qui implique d’énormes sacrifices et de la persévérance. Les leviers de l’accélération des transformations positives attendues touchent la valorisation du capital humain par des innovations profondes dans notre système éducatif et de formation professionnelle, la diversification des opportunités de création d’emplois et la consolidation de la bonne gouvernance dans l’administration publique et dans la gestion des ressources de l’Etat.

Nous veillerons particulièrement à l’aboutissement des grands projets d’infrastructures hydro-agricoles et routières. Des dispositions idoines seront prises pour impulser véritablement un nouvel essor aux productions de contre-saison notamment à travers la petite irrigation.
Sur le plan de la politique extérieure, nous restons résolument tournés vers l’élargissement du cercle de nos amis et la consolidation de l’intégration régionale. Notre pays jouera sa partition dans la construction d’un espace communautaire Ouest africain solidaire et fraternel et continuera d’assumer des responsabilités dans la promotion de la paix et de la coopération internationale.

Chers compatriotes,

En ce jour anniversaire de notre fête nationale, je voudrais relever avec fierté la place et la convivialité des communautés étrangères installées au Burkina Faso. Je me félicite des relations de fraternité qui les lient à notre peuple, lequel partage avec elles son identité bâtie autour des valeurs d’intégrité, de solidarité et de rigueur au travail.

Malgré des conditions naturelles difficiles, nous avons réalisé ces dernières décennies des pas significatifs sur la voie du progrès. Je voudrais donc en ce jour historique, symbole de notre liberté et de notre unité, vous exhorter solennellement à plus d’efforts, de cohésion et d’abnégation au travail afin que nous puissions, ensemble, bâtir une société d’espérance et de bonheur.

Joyeux anniversaire et bonne fête à toutes et à tous !

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés