Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le soleil qui brille n’ignore pas un village parce qu’il est petit. » Proverbe Africain

Situation nationale : Yeli Monique Kam invite les autorités de la transition à se ressaisir

Accueil > Actualités > Politique • Déclaration • samedi 28 mai 2022 à 12h47min
Situation nationale : Yeli Monique Kam invite les autorités de la transition à se ressaisir

Face aux multiples tueries de civils enregistrées ces derniers jours, Yeli Monique Kam, présidente du Mouvement pour la renaissance du Burkina, invite les autorités militaires du MPSR à se ressaisir et à prendre des décisions courageuses pour sauvegarder notre mère-patrie, le Burkina Faso. Nous vous proposons l’intégralité de sa déclaration.

INTERPELLATION DES MEMBRES DU MPSR ET APPEL AU PEUPLE A SE MOBILISER CONTRE L’ENNEMI.

En 4 jours au Burkina Faso, on dénombre plus de 100 morts, en majorité des civils victimes d’attaques terroristes et le pays n’est pas émoi !

Lorsque récemment l’armée nationale perdait autant d’âmes de ses rangs, toute la nation était ébranlée, observant des jours de deuil. L’opinion publique et les activistes se mettaient vent debout contre le pouvoir civil du MPP.

Face aux tueries de ces derniers jours, pourquoi des réactions timides ? Pourquoi le silence des leaders politiques et civils ?

Savez-vous que le Militaire est soumis au civil ? Il est judicieux de rappeler aux militaires du MPSR que les civils sont les détenteurs de la souveraineté et du pouvoir d’Etat.

C’est faute de démocratie solide que l’Armée a eu une longue expérience de gestion du pouvoir d’Etat dans notre pays.

Mais enfin : le peuple réalise maintenant que le dilemme du manque de vision et d’anticipation reste le même aussi bien dans le pouvoir militaire et que dans le pouvoir civil : une continuité de l’incurie contraire aux aspirations de rupture, de progrès et de cohésion sociale.

C’est pourquoi, investie de mon pouvoir civil et politique d’opiner, j’interpelle nos autorités militaires du MPSR à se ressaisir. J’exhorte le MPSR à prendre des décisions courageuses pour sauvegarder notre mère-patrie, le Burkina Faso, en délitement.

Je les appelle à engager au plus tôt les trois (3) solutions de sorties de crise :

1. J’appelle le MPSR à rompre la continuité du régime déchu, dans l’intervalle du délai de fin août 2022 fixé par lui, pour faire reculer les attaques terroristes et améliorer la gouvernance aux plans économiques et des reformes politiques.

2. « La France doit partir ! ». J’appelle le MPSR à résilier les accords de coopération militaire de la France.

Depuis sept (7) ans, les accords militaires français n’ont pas fait reculer les attaques terroristes. Les prestations militaires de la France n’apporteront pas la sécurité, sinon, de nous conduire vers une discorde au sein de notre armée et une guerre civile dans le seul but pour la France, d’implanter durablement sa base militaire dans notre pays afin de spolier davantage notre pays de ses ressources naturelles.

L’incapacité de notre armée à mettre fin aux activités terroristes des groupes armés révèle à suffisance les limites et l’inefficacité de la coopération militaire française en matière d’équipements aériens, de formation, de surveillance satellitaire du territoire et de renseignements.

Dans la gouvernance d’entreprise, en ma qualité de cheffe d’entreprise, lorsqu’un prestataire n’est pas efficace, il doit IMPERATIVEMENT être changé pour la survie de l’entreprise. Cette approche est valable dans la gouvernance d’Etat.

Il est insensé de poursuivre avec le prestataire militaire français ; c’est simplement UN REFUS DE GOUVERNER !

A travers l’histoire, aucun pays ne peut combattre seul et remporter une guerre. Comme l’atteste l’actualité : en 2022, les USA, pour attaquer la Russie, ont eu recours à l’OTAN ; en 2011, la France, pour renverser le Colonel Mouammar KADHAFI et détruire la Libye, a fait recours à l’OTAN.

Pour vaincre le ou les pays ennemis qui nous attaquent sous le couvert du terrorisme, pourquoi le Burkina Faso ne ferait-il pas recours à la Russie ou à la Corée du Nord ou à l’Israël le temps de pacifier le pays ?

Il est temps de rompre les accords militaires de la France !

Cessons de nous leurrer ! Seul, le Burkina Faso ne peut vaincre le terrorisme que les causes profondes soient d’origines internes ou externes ! Les alliances avec le pays qui a les plus puissants armements de guerre sont aussi vielles que le monde !

Au nom de l’Amour pour notre Armée Nationale, le peuple à travers ma voix, attends de nos Autorités militaires une clarification de leur position par rapport à la coopération avec la France qui laisse avancer le terrorisme et le spectre de la guerre civile !

La jeunesse burkinabè a hâte de se mobiliser contre l’ennemi.

3. J’appelle les membres du MPRS à convoquer une conférence nationale afin de débattre avec le peuple des conditions d’une mobilisation populaire contre la politique française au Burkina Faso.

A l’issue de ladite conférence, j’exhorte le MPSR à traduire l’unité prônée par la formation d’Organes inclusifs et consensuels pour conduire la transition à son terme.

Tous debout, mobilisons-nous autour de notre Armée nationale !

Peuple du Burkina Faso, restons mobilisés pour un mot d’ordre dans les jours à venir !

Paix aux âmes des disparus !
Courage aux familles endeuillées !
Prompt rétablissement aux blessés !
Courage à nos compatriotes déplacés et aux populations résilientes !

Yéli Monique KAM
La Yennenga de l’éducation
La Présidente du MRB

Vos commentaires

  • Le 28 mai à 13:22, par Bigbale En réponse à : Situation nationale : Yeli Monique Kam invite les autorités de la transition à se ressaisir

    Ça me fait rire quand cette dame dit parler au nom du Peuple ! Au nom de quel peuple parlez-vous ? On a vous a vu il y a pas encore longtemps gesticuler contre le Président Roch Kabore et comme les Restaurateurs ne vous ont pas convié à leur soupe dans leur fameux restaurant, vous sous mettez à gueuler ! Apprenez ceci : la vérité existe depuis la.nuit des temps, c’est le mensonge que les malhonnêtes fabriquent à tout moment pour assouvir leur dessein inavoué. Heureusement que le temps vient toujours à nout des mensonges mêmes les plus construits ! Mme, avec tout le respect que notre société et notre education nous oblige à observer pour toute femme, on vous conseillera d’être desormais plus prudente en politique car la route peut être tres longue !

    Répondre à ce message

    • Le 29 mai à 17:26, par Nabiiga En réponse à : Situation nationale : Yeli Monique Kam invite les autorités de la transition à se ressaisir

      @ Bigbale

      Tu n’as pas d’idée combien cette dame m’a déçu. Appelez-moi féministes si vous voulez mais j’ai une admiration indefectible pour toute femme au pouvoir et des femme battantes comme cette dame en question. Lors de la campagne présidentielle, je la suivais, écoutais ses interventions ça et là, et je priais qu’elle réussisse. Je voyais en elle une meneure et non pas une suiveuse. Jaah, je me trompais. Toute la classe politique de notre pays savait venir le coup d’état, savait même le jour de son lancement. C’est pourquoi, quelques jours avant ce coup d’état perfide et de la honte, tous les leaders se mettait, chacun à son tour et selon sa circonstance, devant des micros pour exiger la démission du Président Rock et ce faisant, s’offrait de la place dans gouvernement de la junte en état de gestation. Ä aucun moment ai-je pensé que cette dame, elle aussi, peut-etre malgré elle, se mettrait, à son tout devant un micro, la main élévée, pour exiger la démission du Président. Elle n’est point la combattante et la dame de respect que je voyais en elle. Honte à madame Kam, en effet.

      Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 13:57, par Citoyen LAMBDA En réponse à : Situation nationale : Yeli Monique Kam invite les autorités de la transition à se ressaisir

    Vraiment le BURKINA FASO est devenu un vrai pays de merde . Chaque jour que Dieu fait ,si ce n’est un groupe de personnes sorti du néant ,ce sont des responsables politiques qui n’ont même pas l’assise d’une concession de village ,ou encore des individus isolés qui sortent pour dire ,qu’il faut que le gouvernement fasse ceci ou cela ,coupe les relations du BURKINA avec tel pays pour nouer avec tel autre et bien d’autres débilités du genre
    En fait ,depuis que les gens ont compris que pour être ministre ,DG, Conseiller spécial etc dans ce pays ,il suffit de s’exciter tous les jours sur les plateaux de télé ,sur les réseaux sociaux et dans les journaux écrits comme un critique craint et redouté ,tout le monde est devenu expert en tout ,connait tout ,est plus patriote que les gouvernants et les autres burkinabè qui ne font pas comme eux . Et comme la stratégie semble bien payante , à en juger par l’entrée de certains perroquets dans les Gouvernements de RMCK et du MPSR ,allez ,en avant, vive les clouwneries et prétentions en tous genres , toutes les exhibitions les plus farfelues pour se faire remarquer par les faiseurs de ministre et autres hauts responsables de l’Etat proches de la soupe nationale . Pour ce faire ,il suffit de descendre en flammes tous les jours les gouvernants en place sous forme de chantage permanent et vous êtes sûr de décrocher un gros lot .
    En tous voilà une nouvelle profession qui paie bien au FASO .

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 14:30, par Papa En réponse à : Situation nationale : Yeli Monique Kam invite les autorités de la transition à se ressaisir

    J’avais de l’estime pour cette femme mais souvent ses sorties laisse à désirer, elle a une fois surfé sur l’ethnicime et depuis lors je n’ai plus de respect pour cette dame . Monique reste affilier à ton MPSR car tu as fortement contribué à instaurer le MPSR .Enlève le nom de ROCH dans bouche, vous avez tous saboté la gouvernance de ROCH pour faire appel au MPSR,donc ne joue pas au camelion.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 14:35, par HUG En réponse à : Situation nationale : Yeli Monique Kam invite les autorités de la transition à se ressaisir

    Pour cette fois, qui d accord avec vous madame. Je commence à être déçu du MPSR même si le MPSR ne saura jamais plus mauvais que le mpp.Le.choix de Certaines personnes actuellement par le MPSR pose beaucoup de question. Aussi, il faut avoir le Courage de dire non à la.France quitte à souffrir un bout de temps pour ensuite vivre heureux pour l éternité.Oui il faut oser le changement. Le développement est un processus douloureux.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 14:39, par Omar Dao En réponse à : Situation nationale : Yeli Monique Kam invite les autorités de la transition à se ressaisir

    J’avais beaucoup de sympathie pour cette femme, mais je découvre avec effarement sa terrible inconsistance intellectuelle. Elle, qui est sortie le 21 janvier demander que les militaires prennent le pouvoir des mains d’un président élu (une élection à laquelle elle a participé et n’a même pas eu 1% des voix), elle était même allée jusqu’à déclarer que le putsch n’était pas un coup d’Etat. La voilà qui revient 5 mois après déclarer, sans souciller qu"Il est judicieux de rappeler aux militaires du MPSR que les civils sont les détenteurs de la souveraineté et du pouvoir d’Etat."

    Je tombe vraiment des nues et je manque de mots devant une telle légèreté. Et ça dit parler au nom du peuple... Je m’arrête car si je continue je risque d’être impoli.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 15:05, par Passakziri En réponse à : Situation nationale : Yeli Monique Kam invite les autorités de la transition à se ressaisir

    Si Mme n était pas une femme j allais dire qu elle n’ a pas le niveau. Je suis très déçu de elle, moi qui suis convaincu que les femmes dirrigeraient mieux notre pays . Mais ça ne peut pas être n’ importe laquelle.
    Souvenez vous que Le MPSR est le fantôme que vous avez vous-même appelé.

    Passakziri.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 15:09, par Mafoi En réponse à : Situation nationale : Yeli Monique Kam invite les autorités de la transition à se ressaisir

    Mme la Yennega de l’éducation,damiba est déjà un vassal de la France et s’il ose aller contre les intérêts de la même France,lui et sa bande de lieutenants-colonels felons seront balayés en un quart de tour.La France s’est fait surprendre par le Mali et elle ne compte plus se faire avoir encore et pour cela,elle peut compter sur le chef vassal des vassaux qu’est ado qui surveille ces mangeurs de restaurant comme du lait sur le feu.En fait la seule option qui reste puisque la situation ira de mal en pis,c’est un soulèvement populaire sinon d’ici Noël,ces bandits risquent d’envahir Bobo et pourquoi pas Ouagadougou.Enfin pour clore,il me semble que notre Yenega de l’éducation était l’une des soutiens publics du même mpsr.Comme quoi la douche s’est trop vite refroidie

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 15:13, par Sacksida En réponse à : Situation nationale : Yeli Monique Kam invite les autorités de la transition à se ressaisir

    Merci Mme YELI MONIQUE KAM pour votre diagnostique pertinent et vos propostions Hardies Courageuses et Patriotiques car la Situation securitaire grave et desastreuses ne peut laisser tout Patriote Burkinabe Insensible. Sachez que votre Merite c’est d’avoir au moins essaye proposer une vision resolue aux Autorites actuelles, quant au reste l’Histoire s’en chargera. Salut

    Répondre à ce message

    • Le 30 mai à 09:27, par kwiliga En réponse à : Situation nationale : Yeli Monique Kam invite les autorités de la transition à se ressaisir

      Bonjour Sacksida,
      Je ne sais comment interpréter vos propos. Est-ce de l’ironie ?
      Quand je lis les inepties qu’accumule la bonne dame, dans un texte aussi court, je ne sais où vous pouvez trouver une once de pertinence.
      Quand vous lisez par exemple : "pourquoi le Burkina Faso ne ferait-il pas recours à la Russie ou à la Corée du Nord ou à l’Israël le temps de pacifier le pays ?"que pouvez-vous imaginer de la compréhension géopolitique de Madame Kam.
      Elle cite la Russie, mais pense à Wagner, qui est bien un prestataire de service, contrairement à la France, qu’elle qualifie ainsi, alors qu’elle est bien un partenaire (qui n’a que des intérêts, comme tout le monde,...), mais Wagner, il faut les payer, le peuple malien en subit déjà les conséquences.
      La Corée du nord,... quelle drôle d’idée ? Parce que vous voulez faire une révolution sankariste et que l’infame petit dictateur qu’est Kim Jong Un, vous semble le dernier communiste du monde ?
      Israël,... alors là, je dis bravo. Peut-être le dernier état au monde qui continue la colonisation.
      Je comprend bien que lefaso.net laisse passer tout un tas d’inepties et de contre vérités dans les commentaires, mais dans les articles,... un peu de quand même.

      Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 15:50, par Yako En réponse à : Situation nationale : Yeli Monique Kam invite les autorités de la transition à se ressaisir

    Mme votre assertion ne tient pas consistant à dire qu’aucun pays ne peut gagner une guerre seule ! Non,madame d’abord il convient de s’entendre sur la définition du mot guerre et ensuite définir les moyens pour la combattre.A mon avis notre problème est tient à l’inefficacité de notre armée comme structure capable de tenir face aux groupes terroristes plus ou moins structurés et déterminés quoique relativement bien armés.Le Tchad tient bon le Nigeria moins le Mali entrain de remonter la pente par sa détermination comme armée tandis que la nôtre est en perdition ! Faute de grand chef militaire capable d’organiser l’armée et remporter de victoire.Bref la solution n’est ni les Russes ni les Israëliens pire toute rupture brutale avec France au regard de l’état actuel de notre armée c’est livrer le pays aux ennemis de l’intérieur contre lesquels nous n’avons aucun remède si ce n’est le dialogue. Yako

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 16:07, par le Vigilant du Sahel En réponse à : Situation nationale : Yeli Monique Kam invite les autorités de la transition à se ressaisir

    Dans la vie en société il y a des règles à respecter. Lorsque lesdites règles changent au gré des situations, on se retrouve dans une stabilité instable. Cette position changeante de Yéli Monique KAM tire sa source depuis les années 60. On aura remarqué qu’en 62 ans d’indépendance, le Burkina n’a jamais vu un président issu des urnes passer le flambeau à son remplaçant. Les Sénégalais sont à leur 4è Président démocratiquement élu. Toute la différence est là. Nos partis politiques ne luttent pas pour la démocratie mais pour le pouvoir. Lorsqu’on perd les élections, qu’importe, à la moindre difficulté, on fait appel aux militaires pour prendre le pouvoir. C’est pourquoi en 62 ans d’indépendance, nous ne comptons que 2 présidents civils démocratiquement élus. Tout le reste n’est que coups d’Etat et Transitions. Les militaires ont gouverné le Burkina Faso pendant une cinquantaine d’années et ce n’est pas fini, le MPSR vient de s’installer. Prenons le modèle d’Afrique du Sud. L’ANC continue de gouverner malgré les différents changements à la tête du Pays. Les Burkinabè ont une vision crispée et étriquée de la politique. La voie du développement et du bien-être de notre peuple s’ouvrira certainement avec la participation de la jeunesse actuelle en pleine mutation.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 16:40, par FAZI En réponse à : Situation nationale : Yeli Monique Kam invite les autorités de la transition à se ressaisir

    Faut pas manger votre piment dans bouche des gens. LE PEUPLE dont vous parlé c’est qui au juste ??? Quand politicien ne trouve pas ou ne trouve plus son compte il parle d’assises, de peuple...etc. Un pouvoir n’a pas besoin d’assises pour ni signer ni rompre des accords. Pardons laissez la transition derouler ses activités on ne va pas passer le temps à changer de dirigeants chaque mois. A la fin de la transition vous avez toute la latitude de prendre le pouvoir et là vous nous montrerez ce dont vous etes capable. Si j’ai un conseil pour les militaires c’est décarter les civils du gouvernement ; ils vont vous faire tourner en rond seulement. Et puis interdire formellement l’activisme des partie politiques et société civiles à caractère politique

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 16:44, par Ka En réponse à : Situation nationale : Yeli Monique Kam invite les autorités de la transition à se ressaisir

    Merci madame Kam, vous venez en retard parmi les déçus. Vous avez raison, le pouvoir militaire pèse de tout son poids et son inertie pour décourager toutes les initiatives qui seraient profitables à la société et l’éradication de nos frères déguisés en terroristes, surtout quand elles ne viennent pas d’eux.

    Oui madame Kam, c’est vrai que les Burkinabé sont fatigués. Ayons le courage de dire la vérité. Mais n’ayons pas la mémoire courte. Quand on décide de rendre un pays ingouvernable pour le pouvoir comme ces militaires l’ont fait, il faut s’attendre aux conséquences à long terme.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 17:05, par Wibga En réponse à : Situation nationale : Yeli Monique Kam invite les autorités de la transition à se ressaisir

    Mme ça c’est ce qui est écrit dans les livres d’alphabétisation communément appelé bantare !!! Sinon quand passe un peu sur les bancs on dit que le militaire est à disposition du pouvoir politique qui n’est forcément civil et dans la limite de l’intérêt national sinon … Si vous comptez dans votre ignorance montez le civil contre le militaire vous êtes perdante. Quand on a - 1% aux élections, on s’accorde l’humilité d’apprendre car en vous lisant vous n’aviez pas les qualités pour diriger une commune à fortiori un pays. Restez dans vos élucubrations, personne n’imposera sa volonté aux autorités, avec des politiciens de votre acabit , il n’y a pas de perspective possible.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 19:17, par Zouk351 En réponse à : Situation nationale : Yeli Monique Kam invite les autorités de la transition à se ressaisir

    Décidément, on a l’impression qu’il suffirait que La France s’en aille pour que tout aille mieux. Il est faux de dire que les US ont fait appel à l’OTAN contre la Russie. L’OTAN ne peut intervenir que pour défendre un pays adhérent qui serait attaqué.
    Croire que La Russie va nettoyer le pays ds terroristes est une illusion et un manque de discernement car La Russie veut surtout servir ses intérêts économiques en colonisant l’Afrique,.
    Le Burkina doit se sauver lui même et n’y parviendra qu’en développant la solidarité.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 19:25, par ELDA En réponse à : Situation nationale : Yeli Monique Kam invite les autorités de la transition à se ressaisir

    Merci Madame, il n:est pas trop tard pour se rattraper. c’est vrai a un moment donné, on a tous cru qu’il y aura un changement radical avec ce MPRS. Mais hélas, on a été désillusionné. Merci pour vos propositions qui résument grandement les inspirations du citoyen lambda. faites un sondage et vous comprendrez. comment la population est remontée et souhaite vivement le depart des troupes française. depuis 7 ans, on tourne en rond, en tout cas on avance pas dans la lutte contre le terrorisme au contraire on recule puisqu’on perd du terrain, des hommes et des moyens inutilement. a moins d’être hypocrite, l’apport français dans cette guerre n’est pas visible sur le champ de bataille. Pourquoi alors persister à maintenir cet accompagnement fade.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 21:00, par Demsey En réponse à : Situation nationale : Yeli Monique Kam invite les autorités de la transition à se ressaisir

    Mme kam,vous devriez vous cacher maintenant parce que si les Burkinabè vous suivent,ce pays va disparaître définitivement. Vous pensez que c’est comme ça vous allez vous faire connaître pour avoir ce que vous voulez mais vous oubliez que vous n’êtes pas plus intelligente que ceux qui vous écoutent.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 21:14, par Dibi En réponse à : Situation nationale : Yeli Monique Kam invite les autorités de la transition à se ressaisir

    Merci, Mme pour cette interpellation franchement anti-néocoloniale que vous adressez à Sandaogo Damiba et son MPSR d’incompétents idéologiques, inaptes à toutes les ruptures du cordon ombilicale criminogène et de viol de souveraineté de notre peuple par la France.
    Continuez votre lutte au milieu d’une classe politique de pleutres que nous observons, de vendus à la France et aux intérêts compradores locaux, de féodaux centraux et d’obscurantistes religieux qui n’attendent que le vent tourne ; mais jamais, il ne tournera contre le devenir de notre peuple !
    N’écoutez pas tous les débilités politiques de la conscience qui vous insultent. Vous êtes dans un champs de luttes !
    Laissez les s’agiter, avec leur conscience morale d’ignares et de vendus à la présence française et sa base militaire ; une présence de viol qu’ils prennent pour de l’amour !
    Laissez les se promener ici sur la place avec des étrons de puanteurs néocoloniales sur la tête et dans leur tête.
    Les gens intelligents et politiquement mûrs vous comprennent et vous soutiennent dans la lutte et par rapport à cette interpellation vigoureuse et patriotique ! Une piqûre de rappel que Sandaogo Damiba a intérêt à comprendre. Il est encore temps pour lui, s’il est encore en capacité d’intelligence politique de ce qu’est un Etat, une Nation, un Peuple !
    Na an lara, an sara !
    La patrie ou la mort !

    Répondre à ce message

    • Le 30 mai à 09:43, par kwiliga En réponse à : Situation nationale : Yeli Monique Kam invite les autorités de la transition à se ressaisir

      Bonjour Dibi,
      Et donc, d’après vous, "Les gens intelligents et politiquement mûrs", sont d’accord avec des propositions telles que : "pourquoi le Burkina Faso ne ferait-il pas recours à la Russie ou à la Corée du Nord ou à l’Israël le temps de pacifier le pays ?"
      Bon, pour ma part, j’ai déjà exprimé plus haut ce que j’en pense.
      Sinon, dans le long déroulement de votre phraséologie idéologique et de votre rhétorique anticoloniale usagée, seriez-vous assez aimable pour cesser d’insulter les autres internautes..
      Comme vous le savez sans doute, la complexité des choses de ce monde, fait que nous sommes tous l’ignare de quelqu’un et, dans tous les cas, l’excrément sur la tête de l’autre, sera toujours plus pestilentiel que le notre.

      Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 22:16, par BUUG PAARSE En réponse à : Situation nationale : Yeli Monique Kam invite les autorités de la transition à se ressaisir

    Moi je suis entièrement d’accord avec cette dame quand elle dit que la ’’ France doit partir ’’ et qu’elle appelle le MPSR à résilié les accords de coopération militaire de la France ou de diversifier le partenariat dans le domaine de la défense et de la sécurité !

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 23:14, par MyMy En réponse à : Situation nationale : Yeli Monique Kam invite les autorités de la transition à se ressaisir

    - Mme Yeli Monique KAM..., BRAVO et MERCI. Bravo pour votre courage. Merci pour votre intelligence. FELICITATIONS pour votre patriotisme.

    - Au sujet de la France de Sarkozy vs la Libye du Guide M. Kadhafi ainsi que d’Israël, il y a deux fausses notes de votre part. Malgré tout, vous avez dit l’essentiel en peu de mots.
    J’espère de tout coeur vous rencontrer au pays, pour échanger avec vous.

    (NB : Si après le pouvoir de Damiba vous êtes encore candidate à la présidentielle, sachez que mon vote sera pour vous.)

    Répondre à ce message

    • Le 30 mai à 09:51, par kwiliga En réponse à : Situation nationale : Yeli Monique Kam invite les autorités de la transition à se ressaisir

      Bonjour MyMy,
      Donc, après vos longues diatribes contre establishment judéo banquier, là, quand Madame Kam propose de collaborer avec le dernier état colonisateur du monde, il s’agit juste d’une "fausse note".
      Bon, de toute façon, jusqu’à présent, quand je vous lisais, je voyais en vous un courageux idéologue.
      Maintenant, je comprend que vous vivez à l’étranger et donc, pouvez bien vous permettre d’être courageux à la place des autres, à la place de ceux qui meurent sous les balles des djihadistes.

      Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 10:54, par Ka En réponse à : Situation nationale : Yeli Monique Kam invite les autorités de la transition à se ressaisir

    Merci madame, vous venez en retard parmi les déçus. Vous avez raison, le pouvoir militaire pèse de tout son poids et son inertie pour décourager toutes les initiatives qui seraient profitables à la société et l’éradication de nos frères déguisés en terroristes, surtout quand elles ne viennent pas d’eux.

    Oui madame c’est vrai que les Burkinabé sont fatigués. Ayons le courage de dire la vérité. Mais n’ayons pas la mémoire courte. Quand on décide de faire un coup d’état pour le pouvoir comme ces militaires l’ont fait, il faut s’attendre aux conséquences à long terme.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 16:39, par ZEUS En réponse à : Situation nationale : Yeli Monique Kam invite les autorités de la transition à se ressaisir

    Il n’y a pas de ressaisiment qui tienne !
    Et sachez Madame que vous etes comptable de la situation avec vos declarations dignes d’un apatride !
    La junte militaire est arrivée au pouvoir après un coup d’état perpétré contre le Rocko, président démocratiquement élu… Et deux fois, excusez du peu ! Organiser une marche sans autorisation ne serait même pas une goutte d’eau face à une telle forfaiture !
    Nous avons la preuve ouverte maintenant que le Coup d’Etat n’a servi qu’a nous faire reculer et offrir une victoire aux terroristes : l’insécurité s’est accrue et nous n’avons plus de démocratie ! En plus, le peuple est divisé plus que jamais ! Il faut seulement espérer que l’armée ne soit pas divisée au même titre que la population !
    L’armée n’a rien à faire au pouvoir ! Aucun militaire, je dis bien aucun, n’est plus intelligent que ses semblables civiles juste parce qu’il a fait le PMK ! Ils sont nombreux à avoir fait le PMK et qui sont dans a vie civile ! Ils sont nombreux à n’avoir jamais voulu même passer le concours et sont aujourd’hui dans la vie civile ! Ils sont nombreux à n’avoir pas été admis juste à cause des conditions difficile et de logistiques qui les a empêchés de se rendre au concours ! Enfin, il faudrait m’apporter la preuve que tous ceux qui sont au PMK, y ont accéder avec grâce !
    La corruption, elle va exister toujours...de même qu’elle existe en France, en Russie et aux USA ! Il faudra renforcer la société civile et les journalistes pour qu’ils soient en mesure de faire tomber les mangues pourries ! Pour le moment c’est la société civile qui a du pourri en elle ! J’ai honte d’être Burkinabè quand je regarde la société dite civile !
    Elle existe au Sénégal aussi ; ou il y a une guerre civile aussi depuis plusieurs années mais jamais les militaires sénégalais n’ont pris le pouvoir !
    L’Ukraine n’a tenté à aucun moment de détrôner son président civil !
    Nous voilà maintenant plus qu’à la case départ ! Un militaire fut-t ’il du PMK est recruté et payé par la population pour s’occuper de sa sécurité ! Vous êtes payés au même titre que les instituteurs ou infirmiers qui eux font leur métier tranquillement !
    Il faudra que les organisateurs saisissent l’UEMOA, la CEDEAO, la BAD, la Banque Mondiale, le FMI…et j’en passe ! Toutes les Organizations internationales qui ont pignon sur rue ! L’objectif n’est pas d’affamer le peuple Burkinabè mais il faut mettre toutes ces organisations devant leurs responsabilités morales et leur honneur. Comment peuvent-t ’elles continuer comme si de rien n’était alors que le président démocratiquement élu, le Rocko, avec qui elles conversaient il y a juste quelques mois encore, se trouve séquestré ? Il n’y a pas d’autre mot quand on est retenu sans jugement et sans condamnation.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mai à 09:35, par wedmous En réponse à : Situation nationale : Yeli Monique Kam invite les autorités de la transition à se ressaisir

    Madame ! un peu de dignité et de responsabilité. Vous êtes une des actrices indirectes clé de cette situation. Vous avez appelé l’armée à prendre le pouvoir. votre voeu a été exhaussé. Et puis cessez de parler au nom de tout le monde. Dites pour vous et laissez les gens tranquilles

    Répondre à ce message

  • Le 30 mai à 10:39, par yano En réponse à : Situation nationale : Yeli Monique Kam invite les autorités de la transition à se ressaisir

    Juste pour saluer les réactions interpellatrices de la Mme KAM Monique alias "princesse du Yennenga", que j’apprécie personnellement à juste titre par ce qu’un non en vaut deux et dire à ceux qui ne l’ont pas compris que ; "qui aiment bien, châtie bien !"

    Répondre à ce message

  • Le 30 mai à 15:39, par yano En réponse à : Situation nationale : Yeli Monique Kam invite les autorités de la transition à se ressaisir

    Juste pour saluer les réactions interpellatrices de Mme KAM Monique alias "Yennenga de l’Éducation", que j’apprécie personnellement à juste titre par ce qu’un non en vaut deux et dire à ceux qui ne l’ont pas compris que ; "qui aiment bien, châtie bien !"

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 07:51, par Alpha2025 En réponse à : Situation nationale : Yeli Monique Kam invite les autorités de la transition à se ressaisir

    Mme Kam, avec tout le respect, il est heureux que vous n’ayez pas été élue chef de l’état ! Je me demande bien quelles décisions vous auriez prises sous le coup de l’émotion ! Vous êtes déçue du MPSR ? Espériez vous qu’ils fassent des miracles ? Ce que nous constatons aujourd’hui est la conséquence des actions (ou de l’inaction) d’y régime précèdent. Les effets des décisions de ce régime mettrons un peu de temps à se faire sentir. Maintenant, quand à rompre avec la France ? Et pourquoi ? Les français sont ils là pour mourir pour nous ? Et bien non ! Ils sont là pour défendre leurs intérêts ! Et s’ils y avait des russes ou des coréens, ce serait pareil ! Nous attendons trop des français, et eux ont eu tort de nous laisser croire qu’ils répondront à nos attentes. Quand à aller avec les russes ? Eh bien, un peu de patience. Ils sont au Mali. Nous saurons dans pas trop longtemps s’ils sont efficaces là-bas. Et faisons attention à la propagande des autorités maliennes. Ils disent que leur armée monte en puissance, mais eux seuls ont droit au micro. Quand aux russes, qu’and je considère la manière dont la crise en Tchetchenie à été réglée, je ne les crois pas qualifiés pour la résolution de notre problème securitaire. Si vous demandiez la révision de nos accords avec la France, je pourrais vous suivre. Encore que, en dehors de Mme Nestorine SANGARE, pas un seul de ceux qui en demandent la révision n’a été en mesure de pointer une seule disposition de ces accords qui mérite relecture. Eh bien Mme Kam, je comprends votre impatience et votre déception ’(moi même je suis inquiet), mais pour ce coup ci, il vaut mieux vous renvoyer à réviser vos leçons, vous avez tiré à terre.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin à 21:43, par hum En réponse à : Situation nationale : Yeli Monique Kam invite les autorités de la transition à se ressaisir

    Madame Kam peut elle nous dire de quel accord elle parle.
    Il n’ya aucun accord entre la France et le Burkina qui oblige la France à lutter contre les terroristes
    Cette dame parle de ce qu’elle ne connait pas

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Transition au Burkina : « Nul ne peut se prévaloir du monopole de l’avenir de notre peuple », prévient l’ex-APMP
Burkina : Le Premier ministre évoque une éventuelle réduction de la période de la Transition
Burkina : L’ex majorité présidentielle déplore d’avoir été exclue des discussions sur l’agenda électoral
Paix et réconciliation nationale : Le Président du Faso échange avec les leaders religieux
Burkina/Politique : Une alliance de partis rejette l’agenda électoral qui fixe les élections à février 2025
Burkina Faso : Les futures élections vont se tenir en février 2025
Crise au sein du CDP : « Pour nous direction politique, la fin de la recréation a sonné », affirme Achille Tapsoba
Burkina/Politique : Eddie Komboïgo convoque son bureau politique le 2 juillet 2022
Commune de Bobo-Dioulasso : Les membres de la délégation spéciale installés
Centre-ouest : Les femmes du CDP plus que jamais déterminées à conduire Eddie Komboïgo à Kosyam
Insécurité au Burkina : Roch Kaboré et Paul-Henri Damiba doivent « forcément répondre des crimes devant les populations », exige le PDP/PS
Détention de Roch Kaboré : Une marche-meeting le 2 juillet prochain à Koudougou, pour exiger sa libération
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés