Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le monde a beau changer, le chat ne pondra jamais. » Proverbe Africain

Education : Les syndicats de l’éducation demandent aux autorités de prendre des dispositions afin de protéger leurs collègues dans les zones à forts défis sécuritaires

Accueil > Actualités > Société • Lefaso.net • jeudi 26 mai 2022 à 22h20min
Education : Les syndicats de l’éducation demandent aux autorités de prendre des dispositions afin de protéger leurs collègues dans les zones à forts défis sécuritaires

La Coordination nationale des syndicats de l’éducation (CNSE) a organisé une conférence de presse sur la question de l’éducation. Marqué par la crise sécuritaire, le système éducatif est fortement impacté. C’est dans ce sens qu’ils interpellent les nouvelles autorités à se pencher sur la question de l’éducation. Cette conférence s’est tenue ce mercredi 25 mai 2022 à Ouagadougou.

La Coordination nationale des syndicats de l’éducation a abordé plusieurs préoccupations qui, d’après elle, n’ont pas été prises en compte par l’Etat, malgré un protocole d’accord signé depuis le 27 janvier 2018. Durant cette longue période, les travailleurs de l’éducation disent avoir fait preuve d’une grande patience.

Le ministre en charge de l’éducation installé après le coup d’Etat a tenu un discours tendant à rassurer les travailleurs, mais cela n’a été que des paroles sans actes, selon les syndicats. La CNSE a demandé une audience auprès des nouvelles autorités afin d’exposer ses préoccupations qui sont, entre autres, la reconstitution des carrières des travailleurs des ex-garderies populaires, la dette sociale et des questions diverses.

Bernard Zongo, secrétaire général des syndicats autonomes des travailleurs de l’éducation des bases

Les membres de la coordination n’ont pas manqué de rappeler qu’à cause de la crise sécuritaire, le taux des lycées fermés s’accentue, que le système éducatif est fortement impacté par cette situation d’insécurité et que le personnel de l’éducation est victime d’enlèvements et d’assassinats. Ils estiment alors qu’il y’aura des établissements qui ne pourront pas composer les examens de fin d’année, ce qui pénaliserait les élèves.

Pour le coordonnateur de la CNSE, Bernard Zongo, le boycott des examens de fin d’année ne peut pas être confirmé pour le moment. « Le fonctionnement de la coordination ne nous permet pas, au cours d’une conférence de presse, de dire si nous allons boycotter ou pas les examens de fin d’année. Nous avons des bases, nous, nous ne sommes que des responsables qui répondons aux attentes des bases. C’est avec nos bases que nous allons décider si nous allons boycotter ou pas » a-t-il affirmé.

La presse

Les syndicats demandent aux autorités de prendre des dispositions afin de protéger leurs collègues dans les zones à forts défis sécuritaires, d’assurer le financement du fonctionnement des établissements et services, et l’arrêt de l’implication des administrations dans la question de cotisation des associations de parents d’élèves. Ils réclament aussi la réouverture des établissements fermés par décision du ministère en charge de l’éducation, en l’occurrence le lycée Zinda et le lycée départemental de Bissiga pour la rentrée 2022-2023 suivant leur ancien statut.

La coordination nationale des syndicats de l’éducation a invité les autorités, en particulier le ministère en charge de l’éducation, à donner une suite dans les meilleurs délais aux « préoccupations minimales urgentes posées ». Elle appelle les structures militantes à renforcer l’unité des travailleurs à la base en vue d’une prise en charge conséquente de leurs préoccupations.

Bela Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : Le Forum national de réconciliation se tiendra « dans les semaines à venir », selon le ministre d’Etat Yéro Boly
Massacres de Solhan et Seytenga : Les ressortissants craignent que l’histoire se répète à Sebba
Mois de la famille et de l’enfant au Burkina : « Aucun pays ne s’est construit avec l’indiscipline et l’incivisme », rappelle la ministre Salimata Nébié
Burkina/Indemnisation des victimes : « Les choses bougent dans le bon sens, il n’y a aucun dossier qui ne soit pas pris en compte » (ministre Yéro Boly)
Situation nationale : Le collectif des OSC de la Boucle du Mouhoun appelle les populations à construire un front unique contre l"insécurité
Burkina : L’organigramme du ministère des Affaires religieuses et coutumières présenté au personnel
Formation et insertion professionnelle au Burkina Faso : Plus de 6 000 jeunes et femmes formés dans le cadre du PAFPA Dual
Âge de la Ménopause : Les recettes du Pr Charlemagne Ouédraogo pour bien vivre ce changement hormonal
Burkina/Santé : Un nouveau projet pour améliorer la lutte contre la dengue
Promotion de la paix au Burkina : Le ministre de la solidarité nationale et de l’action humanitaire rend visite à la Fédération des églises et missions évangéliques
Nayala : Rencontre avec des producteurs pour des essais de produits agricoles
Ouagadougou : Une crise foncière divise les habitants de Yagma
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés