Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On ne peut penser à être acceptable aux yeux des autres avant de l’être pour nous-mêmes.» MALCOLM X

Production cotonnière au Burkina : Le prix du kilogramme de coton passe à 300 FCFA pour la campagne 2022-2023

Accueil > Actualités > Société • Lefaso.net • jeudi 12 mai 2022 à 18h04min
Production cotonnière  au Burkina : Le prix du kilogramme de coton passe à 300 FCFA pour la campagne 2022-2023

L’Association interprofessionnelle du coton du Burkina (AICB), a organisé ce 12 mai 2022, sa traditionnelle conférence de presse pour faire le bilan de la campagne cotonnière écoulée et annoncer les couleurs de celle qui commence bientôt. On note que malgré les différentes difficultés rencontrées, la production nationale de coton de la campagne 2021-2022, s’élève à 518 545 tonnes, contre 492 613 tonnes à la campagne précédente. Pour la campagne 2022-2023 qui s’annonce, l’AICB se fixe pour objectif de produire 700 000 tonnes de coton graine conventionnel et 2 500 tonnes de coton biologique et équitable.

les membres de l’AICB venus assister à la conférence de presse

La campagne cotonnière 2021-2022 a connu de nombreuses difficultés, si bien que les résultats escomptés n’ont pas pu être atteints. Pourtant, les choses étaient bien parties avec une augmentation du prix d’achat du coton graine, qui est passé de 240 FCFA pour la campagne 2020-2021 à 270 FCFA, soit une hausse de 12,5%.

Malheureusement, plusieurs obstacles sont apparus en cours de chemin, fait noter le secrétaire général de l’AICB Louis Yé. Il s’agit notamment de la raréfaction de la main d’oeuvre agricole, de la dégradation de la situation sécuritaire dans des régions comme l’Ouest et l’Est qui sont de gros producteurs de coton, les retards de livraison des engrais et insecticides ainsi que la difficulté d’acheminement des intrants dans certaines localités du fait de l’insécurité. Les poches de sécheresse et les épisodes d’inondation, ont aussi compliqué la production par endroit.

Louis Yé, secrétaire général de l’AICB

Malgré tout, les producteurs sont parvenus à une production totale nationale de 518.545 tonnes soit 516 656 tonnes de coton conventionnel et 1889 tonnes de coton biologique et équitable. Ce qui place le Burkina Faso, au rang de troisième producteur de coton sur le plan sous régional.

Pour la campagne écoulée, la valeur globale du crédit intrants octroyé aux producteurs s’élève à 59,544 milliards de FCFA. La valeur brute des achats du coton auprès des producteurs dans les trois zones cotonnières, est de 132,191 milliards de FCFA et les revenus reversés par les sociétés cotonnières aux producteurs après déduction des crédits intrants sont estimés à plus de 75 milliards de FCFA.

Des ressources que ceux-ci vont injecter dans l’économie nationale à travers l’épargne, l’investissement et la consommation et qui vont générer des recettes fiscales à l’État. Ce qui fait dire au président de l’AICB Nikiebo N’Kambi, que la contribution du secteur du coton à l’économie n’est plus à démontrer.

Nikiebo N’Kambi, président de l’AICB

Pour la campagne cotonnière 2022-2023 qui s’annonce, l’AICB se fixe pour objectif de produire 700 000 tonnes de coton graine conventionnel et 2 500 tonnes de coton biologique et équitable. Et pour ce faire, elle bénéficie d’une subvention de l’Etat à hauteur de 72,8 milliards de FCFA pour la vente des intrants agricoles aux producteurs. Aussi, le coton graine premier choix devrait s’acheter à 300 FCFA et celui de deuxième choix à 275 FCFA, soit une hausse de 30 FCFA/kg par rapport à la campagne précédente. Un fait exceptionnel, car c’est la première fois que le prix d’achat atteint ce niveau au Burkina Faso.

Revenant sur l’insécuritaire qui touche les zones productrices de coton, les conférenciers du jour ont laissé entendre que la région de l’Est était la plus touchée, avec la perte de plus de 30.000 exploitations et 80.000 tonnes de production depuis 2017 jusqu’à nos jours. Néanmoins, les producteurs font preuve de résilience et l’AICB prend des mesures de compensation en ajustant les objectifs de production.

Jonas Bayoulou, directeur général de la Sofitex et président de l’APROCOB

Jonas Bayoulou, directeur général de la Sofitex et président de l’APROCOB, soutient que même si la situation sécuritaire est délicate, il ne faut pas pour autant baisser les bras. Il cite en exemple des pays comme le Mali qui connaît une situation sécuritaire difficile mais dont la production cotonnière est entrain de croître. Les producteurs sont donc invités à être résilients.

Armelle Ouédraogo/ Yaméogo/ Yvette Hien (Stagiaire)
Lefasonet

Vos commentaires

  • Le 12 mai à 18:35, par TANGA En réponse à : Production cotonnière au Burkina : Le prix du kilogramme de coton passe à 300 FCFA pour la campagne 2022-2023

    Heu, hey,
    Si vous ne pouvez pas aider les gens à cultiver ce qu’ils doivent manger et faire manger pour survivre, ne les flatter pas mettre dans le coton qui ne se mange pas. Même si ils ont l’argent, ils ne pourront pas acheter des vivres par ce que ça coûtera cher.
    C’est dans quel genre de pays on ne regarde que l’intérêt du colon et on laisse le peuple même si il doit aller mourir.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mai à 09:39, par SAGEMA En réponse à : Production cotonnière au Burkina : Le prix du kilogramme de coton passe à 300 FCFA pour la campagne 2022-2023

    Bonjour.
    Je suis déçu de savoir que le prix d’achat du coton brut ne dépasse pas 300 fcfa à nos jours. J’ai effectué 2 stages à la SOFITEX en 1984 pour l’obtention du DUT Comptabilité et en 1986 pour la MSG. Dans mon mémoire de fin d’études en MSG, j’avais traité du sujet " Analyse des coûts de revient du coton". Face au prix de vente du coton sur le marché international (fixé à Londres), et le prix d’achat auprès de nos producteurs du coton brut, la SOFITEX réalisait une marge assez conséquente(en prenant en compte les charges fixes et variables). J’avais conclu qu’il était largement possible d’augmenter le prix d’achat du coton graine auprès de nos agriculteurs. Après 36 ans (1986 à 2022), je lis que le prix d’achat du coton brut n’excède pas 300 fcfa !!!!! Si le Burkina veut avoir son rang de premier producteur (en qualité et en quantité), il serait temps que le nouveau Directeur décide d’augmenter conséquemment le prix d’achat du coton brut auprès de nos producteurs. Cette augmentation du prix d’achat n’aurait qu’une faible diminution sur la rentabilité de la SOFITEX.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : L’association CADIS-BF rend hommage aux martyrs camilliens le 25 mai 2022
Filtration des moteurs : Optez pour les filtres HIFI FILTER disponibles au Burkina Faso chez DRINCO
Mine de Perkoa - Burkina : La 2e chambre de refuge est vide, mais l’espoir reste permis
Camp de jeunes : Impliquer la jeunesse dans la recherche de la paix, la lutte contre l’extrémisme violent et la radicalisation
Koudougou : Après la mort d’un étudiant dans une bousculade, le ministre de l’enseignement supérieur ordonne la fermeture temporaire d’un restaurant universitaire
Décès d’un étudiant au restaurant universitaire de Koudougou : Le comité exécutif de l’UGEB et de l’ANEB exige l’ouverture d’une enquête
Analyse comparative entre les sexes dans le domaine de l’énergie : Le rapport remis à la première responsable de l’énergie, Maminata Traoré
Agropastoralisme dans le Centre-sud du Burkina : Les besoins réels des producteurs passés à la loupe
Mineurs coincés à Perkoa : La chambre de refuge retrouvée vide
Prévision saisonnière 2022 : Les pluies seront abondantes au Burkina, selon l’Agence nationale de la météorologie
Drame de Perkoa : Le gouvernement suit de près la poursuite des opérations sur le terrain
Avis de recherche de Sidibé Ramata elle a été retrouvée merci à tous !
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés