Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le soleil qui brille n’ignore pas un village parce qu’il est petit. » Proverbe Africain

Technologie au Burkina : SAFLAN, le nouveau logiciel révolutionnaire dans le domaine des recharges téléphoniques

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • lundi 9 mai 2022 à 11h51min
Technologie au Burkina : SAFLAN, le nouveau logiciel révolutionnaire dans le domaine des recharges téléphoniques

Le monde du numérique connaît une évolution fulgurante. Il y a seulement quelques années, il n’était pas envisageable qu’un téléphone puisse jouer le rôle de portefeuille électronique ou d’outil de transaction. Toutes ces innovations sont le fruit de recherches de jeunes dynamiques et passionnés du monde numérique. Parmi ses visionnaires, on compte Tinga Jean Bonkoungou, ancien étudiant du Maroc et directeur de l’entreprise 3MI, une entreprise de communication numérique. Créé en 2010, cette entreprise œuvre non seulement à développer des solutions d’envoi SMS et de e-mail mais développe aussi des applications mobiles. Depuis 2020, 3MI a mis sur le marché burkinabè une application révolutionnaire dénommée SAFLAN qui facilite les achats de crédits de communication et de forfaits internet. Désormais, avec le portemonnaie électronique « Orange Money » ou « Moov Money », il est possible de recharger des unités et forfait internet de n’importe quel réseau téléphonique partout au Burkina avec l’application SAFLAN. Pour en savoir plus sur cette nouvelle trouvaille made in Burkina, allons à la rencontre de son concepteur.

Lefaso.net : Qu’est-ce que SAFLAN ?

Tinga Jean Bonkoungou : SAFLAN vient de la combinaison des services de recharge rapide et express à savoir SA pour les recharges SAP-SAP, FLA pour les recharges FLASH et N pour les recharges NANA-EXPRESS.

L’idée est née de notre entreprise qui évolue dans la conception de logiciels. En effet, nous concevons des logiciels qui automatisent les différentes actions de nos clients et dans ce sens nous nous sommes posé de nombreuses questions. Beaucoup de Burkinabè disposent de plusieurs numéros de téléphones (2 ou 3 ou plus) de réseaux différents.

En plus de cela, avec l’avènement des « mobile money », chaque opérateur donne la possibilité à ses clients de faire ses transactions. Mais on constate que beaucoup utilisent un seul mobile money pour leurs transactions. Donc la question qui se posait c’est comment, à partir de l’argent que j’ai dans mon compte mobile money, je peux acheter des unités et des forfaits internet pour mes autres numéros de téléphone ou bien pour des numéros d’autres personnes ? C’est ce challenge que 3MI a su relever par la grâce de Dieu.

Les débuts n’ont pas été faciles, surtout les aspects techniques qui étaient très complexes, mais avec la détermination, le professionnalisme, l’amour du travail bien fait, nous y sommes parvenus. C’est le 11 décembre 2020 que la première version de l’application SAFLAN a vu le jour.

Qui sont les concepteurs de ce logiciel ?

L’application est le fruit de plusieurs années de recherches et nous ne savions même pas que nous allions aboutir à SAFLAN. Je suis ingénieur logiciel de formation et aussi architecte logiciel, donc j’ai pu initier la conception de ce logiciel avec une équipe dynamique qui m’accompagne. Je puis donc dire que je suis la pièce maîtresse de conception de ce logiciel.

Depuis 2020 donc, ça fait déjà deux années d’existence. Combien d’utilisateurs avez-vous ?

Dès le lancement de l’application le 11 décembre 2020 à Banfora, les clients qui se sont approchés ont bien compris de quoi il s’agissait et quelle transformation était en train et de s’opérer sur le marché. L’idée était que cette application allait faciliter les recharges et permettre que les gens n’aient plus de difficultés pour recharger leurs comptes en crédit de communication ou en forfait internet.

A n’importe quel moment et à n’importe quel endroit, il était désormais possible de recharger n’importe quel numéro de téléphone avec un compte mobile money. Dès le début, les gens ont adopté le logiciel. A l’heure actuelle, nous avons environ plus de 76 000 clients individuels. Mais en termes d’utilisation, nous avons aujourd’hui environ plus de 1 000 000 transactions. Cela veut dire que le système est vraiment utilisé. En si peu de temps, nous sommes arrivés à ce potentiel et le nombre de téléchargements aussi va grandissant.

Quels sont les offres en termes de services de votre application ?

SAFLAN propose pour le moment des recharges d’unités de communication et de recharges de forfaits internet. Ainsi SAFLAN permet aux clients, où qu’ils se trouvent au Burkina Faso et à l’étranger, de recharger leurs téléphones en crédit de communication et en forfaits internet.

Vous avez évoqué les recharges de forfaits internet ainsi que d’unités. Comment cela peut se faire concrètement ?

Nous avons voulu que l’application SAFLAN soit disponible à tout moment, facile d’accès et facile d’utilisation. D’abord, il faut installer l’application sur un téléphone Android ou un téléphone iPhone avec une petite connexion internet. Pour ce faire, il suffit de télécharger via l’App Store (lancez App Store et rechercher SAFLAN) pour les téléphones iPhone et sur Play Store (lancez Play Store et rechercher SAFLAN) pour les téléphones sous Android. Une fois l’application installée, plus besoin de connexion internet pour l’utiliser partout où vous voulez. Pour effectuer vos opérations (achat unité ou achat de forfait internet), il suffit de sélectionner le réseau sur lequel vous voulez faire la recharge, mettre le montant ainsi que le numéro et vous sélectionnez le mobile money que vous souhaitez utiliser pour votre opération (Orange money ou Moov money).

Quelle est la somme minimum et maximum qui peut être rechargé ?

C’est comme les recharges en temps ordinaire. Le minimum de recharge c’est 100 francs. Pour ce qui est du maximum, cela dépendra de vous et de vos capacités financières.

Y a-t-il un partenariat entre les opérateurs de téléphonie et vous ?

Dans ce domaine, on ne peut pas exercer sans les opérateurs de téléphonie mobile. Avant tout, nous revendons les crédits de communications et forfait Internet des opérateurs tout comme le vendeur ambulant d’unité. Parce que nous ne sommes pas un opérateur de téléphonie. Nous sommes juste des intermédiaires comme tout autre intermédiaire sauf que nous utilisons le digital pour nos transactions. C’est donc de bonne relation de partenariats que nous entretenons avec les opérateurs de téléphonies mobiles et nous contribuons à augmenter leur chiffre d’affaire avec les facilités de recharge effectué par nos clients. Et par la même occasion, nous contribuons à augmenter le parc de compte Mobile Money.

Equipe de SAFLAN

Parlons toujours de sécurité. Est-ce que vous pouvez rassurer que les données à caractère personnels comme le code mobile money des clients ne risquent pas d’être copiées ?

C’est une question de sécurité que beaucoup de clients nous ont posée dès le début. D’autres étaient réticents à utiliser l’application. Mais j’aimerais rassurer à nouveau nos clients et leur dire que nous n’avons même pas accès à leur compte mobile money. Nous n’avons pas accès à leurs codes. Lors de leurs transactions sur l’application, dès qu’ils mettent le montant et cliquent sur le bouton "recharger", c’est l’opérateur de mobile money qui prend la main pour la validation de l’opération jusqu’à la saisie du code PIN pour valider l’achat. Nous n’avons aucune idée du code du client. Et nous n’avons jamais eu de problème à ce niveau. D’ailleurs nos clients, quand ils utilisent l’application, peuvent déjà se rendre compte que nous n’avons aucun accès à leurs codes.

Dans un pays où le taux d’analphabétisme est assez élevé, est-ce que vous avez des fonctionnalités qui permettent aux personnes non-instruites d’utiliser l’application ?

Nous y travaillons. Comme je vous l’ai dit, nous sommes issus de la recherche. Et la recherche est en cours. Nous avons en tête toutes ces difficultés et nous faisons tout pour prendre en compte toutes ces préoccupations au fur et à mesure que nous avançons.

Est-ce que vous avez souvent des retours de vos clients ?

Comme SAFLAN est issu de la recherche, il fallait que dès le début les préoccupations des clients soient au centre de l’application. Et cela, pour pouvoir à tout moment modifier, remodeler l’application aux besoins du client. Il y’a d’ailleurs une option dans l’application qui permet au client de donner son avis, de donner son appréciation et de faire des commentaires. Cette fonctionnalité est beaucoup utilisée par les clients pour nous faire des suggestions et recommandations ou, parfois, se plaindre quand il y a des problèmes de réseau de façon générale. Tout cela permet d’améliorer l’application. Je peux même dire que c’est grâce à l’intervention de nos clients que nous avons ajouté l’option de partage sur l’application. Beaucoup de personnes nous encouragent à travers des commentaires parce qu’elles trouvent que l’application leur facilite vraiment la communication. Il n’y a plus besoin de faire des distances pour recharger son compte en crédit ou forfait Internet. Pour certains, il fallait même se déplacer hors de son lieu de travail pour se faire recharger.

Les suggestions sont des occasions pour faire des mises à jour de votre application. Combien de mise à jour avez-vous eu à faire jusque-là ?

Nous faisons beaucoup de mises à jour par rapport à notre application. Et cela dans le but de prendre en compte les considérations de nos différents clients. Rien qu’en 2021, nous avons fait 9 mises à jour. Et cela continue. Il faut que le client sente qu’il est au centre de nos préoccupations et qu’on prend en compte ses suggestions.

SAFLAN peut être utilisé même hors du Burkina, vous le disiez tantôt. Comment cela est-il possible ?

Pour ceux qui sont à l’étranger et qui ont un numéro local, c’est à dire le numéro d’un des opérateurs du Burkina Faso, il est possible en effet d’utiliser l’application. Il suffit simplement de l’installer puis procéder de la même manière avec votre compte Mobile money du Burkina. Vous pouvez, dans ce cas, acheter des unités pour vous-même ou pour les gens qui sont au Burkina Faso. Nous avons eu des retours de gens qui sont allés en mission et qui ont pu effectuer leurs opérations.

Un dernier mot pour la route ?

J’adresse mes encouragements à ma dynamique jeune équipe SAFLAN. C’est un produit logiciel certes mais les défis sont énormes et complexes. Nous avons toute la population burkinabè à prendre en compte et l’équipe SAFLAN reste debout 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 pour répondre aux préoccupations des clients et les assister. Il y a même des gens qui font des erreurs de recharge et il faut savoir gérer tout cela. C’est donc dire que nous devons rester disponibles pour le client. Pour ce qui concerne les clients, j’aimerais leur rappeler que nous sommes disponibles à tout moment sur Twitter, sur Instagram, sur Facebook et même sur WhatsApp, ils peuvent donc nous contacter pour un commentaire ou pour tout besoin d’assistance.

Lien pour télécharger l’application SAFLAN sur :

-  Play store

-  App store

-  YouTube (vidéo tutoriel SAFLAN)

Propos recueillis par Abdoul Rachid Sow
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Entrepreneuriat et TIC au Burkina : Les étudiants de ISCOM formés à concevoir et à défendre des projets innovants
AstuceTic : Voici trois outils pour créer des podcasts géniaux
Enquête sur le pluralisme de l’information dans les médias en ligne au Burkina Faso
Hackaton Smart city challenge : La première édition s’achève sur des notes d’espoir pour le futur
Région du Centre-Ouest : Les journalistes et communicateurs outillés sur la communication en temps de crise
Audiovisuel : Fin de formation en son et images pour les jeunes bénéficiaires du projet Haro
Courrier confidentiel N° 274 DISPONIBLE en ligne sur www.courrierconfidentiel.net.
Menaces de mort contre Newton Ahmed Barry : Les organisations professionnelles des médias demandent l’ouverture d’une enquête
Médias au Burkina : Des femmes journalistes partagent leurs expériences
Protection des enfants au Burkina : L’application “Kogl-kamba” voit le jour
Protection de données à caractère personnel : La Commission de l’informatique et des libertés sensibilise le personnel des banques
The U.S. Mission in Ouagadougou is seeking eligible and qualified applicants for the position of Engineer/Building Engineer Supervisor
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés