Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Toucher le fond est une victoire pour celui qui s’en sort.» Smarty

Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe Kafando condamnés à la prison à vie

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Procès Thomas Sankara • Lefaso.net • mercredi 6 avril 2022 à 21h49min
Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe Kafando condamnés à la prison à vie

L’ex-président Blaise Compaoré, en exil à Abidjan, a été condamné, ce mercredi 6 avril 2022, à la prison à vie dans le procès sur l’assassinat de Thomas Sankara et douze de ses compagnons. Même condamnation pour le général Gilbert Diendéré et le fugitif Hyacinthe Kafando. Le président de la Chambre a prononcé la déchéance des décorations de tous les accusés condamnés ayant bénéficié d’une ou de plusieurs distinctions honorifiques.

Au terme d’un procès médiatisé de près de six mois, la chambre de jugement du tribunal militaire a rendu son verdict dans l’affaire Thomas Sankara où 14 accusés étaient jugés. Contrairement au parquet militaire qui avait requis 30 ans de prison ferme contre les fugitifs Blaise Compaoré et Hyacinthe Kafando et 20 ans contre le général Gilbert Diendéré, le tribunal militaire a condamné les trois hommes à la prison à vie . La chambre de jugement a maintenu les mandats d’arrêt décernés contre Blaise Compaoré et Hyacinthe Kafando, ce en application des dispositions de l’article 261-128 alinéa 4 de la loi n°040-2019/AN du 29 mai 2019 portant Code de procédure pénale.

En effet, la chambre de jugement a reconnu Blaise Compaoré et Gilbert Diendéré coupables des faits d’attentats à la sûreté de l’Etat et de complicité d’assassinat à la majorité absolue. Ils ont été cependant déclarés non coupables des faits de recels de cadavres. Le général Diendéré a été également reconnu non coupable des faits de subornation de témoins.

Trois accusés ont été acquittés. Il s’agit du soldat Bossobè Traoré, accusé - à tort ou à raison- par des témoins, d’être le traître parmi les éléments de la garde de Thomas Sankara. Aucune des charges de complicité d’attentat et d’assassinat n’a été retenue contre lui.

Les deux autres accusés acquittés par la chambre de jugement sont les médecins militaires, Diébré Alidou et Kafando Hamado. Ils ont été acquittés pour cause de prescription de l’action publique. Ils étaient respectivement accusés de faux en écriture publique ou authentique pour avoir porté la mention « mort naturelle » sur le certificat de décès de Thomas Sankara et « mort accidentelle » sur le certificat de décès de Bonaventure Compaoré, employé à la présidence. Ils avaient expliqué à la barre avoir agi par « humanisme » et avaient reconnu leur faute professionnelle.

Le colonel-major à la retraite Jean Pierre Palm, contre qui le parquet avait requis 11 ans de prison avec sursis, a été condamné à 10 ans de prison ferme. Même condamnation pour le colonel à la retraite Tibo Ouédraogo, commandant de l’Escadron motocycliste commando (EMC) au moment des faits, en faveur de qui le parquet avait pourtant requis l’acquittement.

L’adjudant-chef Albert Pascal Sibidi Bélemlilga et l’adjudant-chef major Diakalia Démé, tous les deux en service à l’EMC au moment des faits ont été condamnés chacun à 5 ans de prison avec sursis. Ils ont été reconnus coupables des faits de complicité d’attentat à la sûreté de l’Etat, mais avec des circonstances atténuantes.

La chambre de jugement a suivi les réquisitions du parquet en condamnant à 11 ans de prison ferme, Yamba Élysée Ilboudo. Il était l’un des chauffeurs du commando qui a assassiné Thomas Sankara et ses compagnons. L’on se souvient que les parties au procès avaient salué sa sincérité dans la narration des faits.

Ses coaccusés Idrissa Sawadogo et Nabonswendé Ouédraogo, eux, ont pris chacun 20 ans de prison ferme. Les deux avaient été cités par Yamba Élysée Ilboudo comme faisant partie du commando. Des accusations que ceux-ci avaient réfutées qualifiant Élysée Ilboudo de fou. Pour eux, l’accusé ne jouit pas de toutes ses facultés depuis un accident qu’il a eu vers la fin des années 90.

Enfin, l’accusé Tondé Ninda Pascal a été condamné à trois ans de prison ferme pour les faits de subornation de témoin.

Fredo Bassolé
LeFaso.net

Vos commentaires

  • Le 6 avril à 11:21, par Charly En réponse à : Procès Thomas Sankara et douze autres : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe Kafando condamnés à la prison à vie

    Bravo à la justice Burkinabe. L’homme moissonne ce qu’il a semé. On ne trompe pas Dieu, on ne se moque pas de Dieu.
    Que celui qui est au sommet aujourd’hui sache qu’il peut se retrouver en bas demain.
    Que celui qui a des oreilles pour entendre comprenne…

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 11:25, par SIDNABA En réponse à : Procès Thomas Sankara et douze autres : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe Kafando condamnés à la prison à vie

    J’espère que ce verdict viendra dissuader les tueurs des gens du temps de l’ex RSP qui disaient : "Tu fais on te fait et y a rien". Merci à la justice pour cette belle leçon qui va contribuer à un meilleur vivre ensemble dans ce pays. Dieu protège le Burkina des sanguinaires.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 11:27, par Ka En réponse à : Procès Thomas Sankara et douze autres : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe Kafando condamnés à la prison à vie

    Enfin le Burkina vient d’abandonner les jugements expéditives suivie des fusillades à la sauvette de l’air Blaise Compaoré et Gilbert Diendéré. Avec ces condamnations justifiées, les juges militaires viennent de montré au peuple Burkinabé leur intégrité et leur crédibilité. Merci au président Roch Kaboré d’avoir permis que ce procès ait lieu, sa parole a été tenu, car, le combat pour la justice est celui le plus difficile a mener : On ne se bat pour personne en particulier, mais pour que la JUSTICE soit pour TOUS (sans exception).

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 11:27, par yambia En réponse à : Procès Thomas Sankara et douze autres : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe Kafando condamnés à la prison à vie

    un bon verdict. les criminels iront méditer leur sort et sauront que tout se paie ici ou dans l’au delà à coup sûr.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 11:29, par Tengbiiga En réponse à : Procès Thomas Sankara et douze autres : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe Kafando condamnés à la prison à vie

    Merci. Justice est rendue. Tous ceux qui s’excitaient pour le retour de Baise Compaoré devront faire le deuil de leurs revendications.

    Blaise s’est cru plus intelligent que tout le monde.

    Il reste maintenant le cas de son petit frère François Compaoré.

    Dieu est grand !

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 11:30, par Frédéric SAWADOGO En réponse à : Procès Thomas Sankara et douze autres : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe Kafando condamnés à la prison à vie

    Bjr juste dire que les condamnations sont bonnes à prendre ?

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 11:30, par Un Burkinabê En réponse à : Procès Thomas Sankara et douze autres : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe Kafando condamnés à la prison à vie

    Bravo Justice du Faso ! Kouma bãana !
    Il reste ceux qui ont tué et grillé Norbert Zongo et ses 4 compagnons d’infortune.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 11:32, par Mao En réponse à : Procès Thomas Sankara et douze autres : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe Kafando condamnés à la prison à vie

    Tout compte fait rien de surprenant pour un procès de la honte. Sankara est condamné à quelle sentence pour l’ assassinat des Somé Yorian Gabriel et compagnie ? Que les acteurs de ce procès sachent que le Burkina faso veut avancer et nous vivre dans le passé. On ira jamais à une réconciliation dans dans cet esprit de vengeance.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 11:33, par Bigbale En réponse à : Procès Thomas Sankara et douze autres : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe Kafando condamnés à la prison à vie

    L’Afrique sort doucement la tête hors se l’eau. Je parie que les avocats français qui ont jeté l’éponge dès le.debut ont compris qu’ils n’allaient pas pouvoir impressionner les membres du tribunal militaire Burkinabe ( descendants de dignes Voltaiques). Ils ont compris après le procès du putsch du General DIENDERE que l’ere des parodies de justice est bien terminée au Burkina et que Roch KABORÉ a décidé d’aller jusqu’au bout dans la décapitation de la France-Afrique. C’est tout cela qui nous vaut le terrorisme que les occidentaux et les arabes nous imposent par le biais des obscuramtistes de tout bord. Damiba Sandaogo est averti car installé par le Conseil Constitutionnel ne le met pas à l’abri de la justice. Il peut toujours se renseigner. Bravo à la Justice militaire qui nous donne l’exemple ! Ça fait 2 à Zéro !

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 11:34, par JAMAAL En réponse à : Procès Thomas Sankara et douze autres : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe Kafando condamnés à la prison à vie

    Ce qui est sûr Blaise a vécu la RDP (Révolution démocratique et Populaire ). Il a compris en même temps que Dieu existe et après Dieu ce n’est pas lui. La trahison se paye ici bas. Répéter après SANKARA la patrie ou la mort nous vaincrons n’a pas eu de sens. Allons seulement ou bien HUG

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 11:37, par zemosse En réponse à : Procès Thomas Sankara et douze autres : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe Kafando condamnés à la prison à vie

    Que le Père céleste bénisse les membres de ce jury pour toute leur vie. Repose enfin en paix, Thomas Sankara.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 11:37, par Nabayouga En réponse à : Procès Thomas Sankara et douze autres : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe Kafando condamnés à la prison à vie

    Bravo au peuple burkinabè d’avoir condamné kouassi blaise compaoré et sa bande . Thomas Sankara et compagnons peuvent désormais se reposer ,le peuple burkinabè pourra se réconcilier. Dommage que la peine de mort soit aboli.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 11:38, par C’est Dieu qui est fort ! En réponse à : Procès Thomas Sankara et douze autres : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe Kafando condamnés à la prison à vie

    Personne ne croyait à la tenue de ce procès. Mais c’est Dieu qui est fort. Le verdict est sans débat. On se lève, on prépare l’assassinat d’un président en exercice et ses compagnons parce qu’on a la force de frappe, on veut le pouvoir. On n’a pas besoin de tuer le président pour prendre le pouvoir. C’était vraiment mechant, sinistre de la part de tous ceux qui ont preparé ce coup d’Etat. Quelqu’un qui voulait demissionner pour vous rendre votre pouvoir malgré tout vous l’avez tué. Ensuite allez tuer ses compagnons pour rien.
    Epouses, enfants, parents et amis des victimes, maintenant justice vous a été rendue. Vous pouvez faire le deuil et que leurs âmes reposent en paix definitivement. Merci à ce tribunal militaire qui a fait un très bon boulot. Dorénavent, les militaires ou civils réflechiront mille et une fois avant d’appuyer sur la gachette pour ôter la vie d’un président, de ses compagnons et toute autre vie innoncente. Vive la Justice au Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 11:48, par Zanwa En réponse à : Procès Thomas Sankara et douze autres : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe Kafando condamnés à la prison à vie

    Bravo à la cour de justice militaire. Vous au moins contribuez à la justice et la réconciliation nationale. On attend beaucoup du tribunal civil qui doit maintenant prendre du Kérosène et non du gasoil.
    Félicitations encore pour ces peines à la hauteur des forfaits.
    On attend ce politicien qui va sortir sa tronche dire qu’au nom de la réconciliation on faire "relax". Tchrrrr !
    La patrie ou la mort nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 12:05, par MilitairePutciches Sert a Rien En réponse à : Procès Thomas Sankara et douze autres : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe Kafando condamnés à la prison à vie

    Mr, Le President du Tribuna, tu es un vrai mon grand- pere pile. Messieurs les juges, toutes mes felicitations. Vous etes des professionnels. Vous avez dit le droit.
    Maintenant, si des Militaires Putschistes Sert a Rien veulent, ils n’ ont qu’ a les liberer maintenant on va se voir. On a vu leur plan. Ils veulent pas combattre. Ils voulaient liberer Djindjere des les premieres heures. Mais ils ont vite compris que waiiiiiiiiii !!! Ils sont pas plus intelligents que le peuple, ooo !!! Les burkinabe sont tres patients. Nous on attend de reunir toutes les preuves et on se met en branle et la, tu peux meme plus nus arreter.
    Mes grands- peres aiment palabres, gros francais et dagaradan avec baaag’ zougou apres la messe mais il faut dire qu’ ils sont tres integres pour la plupart et ils disent la verite. Quant aux Samogo, la, meme, quoi, c’ est pas la peine. Mosse, je parle de vous.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 12:06, par Sacksida En réponse à : Procès Thomas Sankara et douze autres : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe Kafando condamnés à la prison à vie

    Comme dit l’Adage : Le Mensonge a beau courir pendant des decennies, la VERITE incontournable finit par le rattraper. Aussi longue que soit la Nuit, la Lumiere du Seigneur finit par Apparaitre au Grand Jour. Dieu Sublime Merci. Tribunal Militaire et ses Magistrats Integres Burkinabe que Dieu Sublime vous rende au Centuple, car vous avez rejete les Mensonges et les errements indignes des Avocats de la Defense pour considerer les Faits Tetus afin de prendre des decisions fortes et rendre au Burkina Faso sa DIGNITE. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 12:54, par Kinkester En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe condamnés à la prison à vie

    Malheureusement tout cela ne nous ramènera pas le vaillant Thomas Sankara. Celui qui voulait qu’après sa mort on retienne de lui l’image d’un homme qui a mené une vie utile pour tous. Objectif atteint mon capitaine ! Quel gâchis le 15 Octobre 1987. Je me rappelle comme si c’était hier. J’avais 9 ans et ma mère en pleurs m’expliquait ce qui se passait, sa radio 2 piles à l’oreille. Elle qui ne comprenait qu’un mot sur 2 en français. Repose en paix maman près de l’homme que tu admirais tant pour son intégrité et son audace. Tout ce qu’on fait sur terre nous revient toujours comme un boomerang

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 12:55, par Obliviator ! En réponse à : Procès Thomas Sankara et douze autres : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe Kafando condamnés à la prison à vie

    Un jour nouveau s’est levé aujourd’hui 06. avril 2022 et entrera dans l’istoire africaine comme le Jour de la justice pour Thomas Sankara et des 12 personnes qui ont été lâchement assassinées avec lui. Le Burkina Faso devrait instaurer un jour de deuil national pour faire les funérailles des personnes assassinées à la hauteur de leur titres et rang respectifs.

    Que la paix et l’intégrité des Burkinabè reviennent au Burkina Faso. Que ceux qui ont fauté se repentissent de leurs faits qui ont été à la fois graves et néfastes pour notre pays.
    Et que la joie soit désormais dans les cœurs des Burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 12:55, par burkinameilleur En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe condamnés à la prison à vie

    Comme quoi toujours pour le voleur et UN JOUR pour le propriétaire. Ainsi s’achève ledit procès historique du BURKINA avec ses hauts et ses bas. En tout cas, les juges ont été clairvoyants pour les sentence de Blaise COMPAORE, KAFANDO et GAL. L’histoire des ces trois personnes avant et après le coup en est l’illustration.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 13:00, par l’Intègre En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe condamnés à la prison à vie

    Bravo à la justice burkinabè pour l’exemplarité
    Aucun être n’est parfait mais souvent il faut aussi de la rigueur.
    Que cela serve d’exemple à tous ceux qui pensent aujourd’hui être des intouchables ou ne fond que dans leur intérêt personnel.
    Que nous fasse miséricorde et que la paix revienne au BF.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 13:05, par Le patriote "Le vrai" En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe condamnés à la prison à vie

    Kilili !!! kilili !!! Bravo à vous du tribunal. Au départ je pensais à des petits plaisantins. Or erreur, ils ont fait la démonstration, qu’ils ne sont pas des juges à la solde de quiconque dans ce pays là. Maintenant, si le président Sandaogo veut écourter son mandant, il n’a qu’à oser une amnistie avec le vieux opportuniste là sous prétexte de réconciliation. Un criminel est un criminel et doit être traité comme tel. Le blaiso connait-il une pitié sur cette terre, lui qui n’entendait aucun cri d’orfraies pendant son règne. Son régime a mangé tant et tant de nos compatriotes à n’en faisant certains même des méchouis avec le dos étalé sur un bûche de bois. Reste le petit machiavélique qui va prendre une perpétuité lui aussi. Ainsi on aura bouclé la boucle avec la fratrie de criminels.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 13:21, par KABRE Armel En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe condamnés à la prison à vie

    Je suis satisfait du dénouement final de ce procès. Ce fut un procès pédagogique qui va permettre au peuple du Burkina Faso de comprendre non seulement les faits mais aussi de marquer l’histoire. Je suis entièrement satisfait des décisions car cela va soulager la famille de feu Capitaine Thomas SANKARA. Comme quelqu’un le dit "le mal qu’on fait nous revient toujours"

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 13:45, par A qui la faute ? En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe condamnés à la prison à vie

    coupables des faits d’attentats à la sûreté de l’Etat
    On sait ce qui attend Damiba & co

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 14:02, par Le Sage En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe condamnés à la prison à vie

    Heureusement qu’au Burkina la peine de mort a été abolie et remplacée par la prison à perpétuité, grâce à l’action courageuse et persévérante des droits de l’homme et des Hommes de bon cœur. Sinon...
    Dans la vie, soyons humbles, mesurés justes et bons.
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 14:30, par jan jan En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe condamnés à la prison à vie

    Vraiment je trouve ce jugement indulgent surtout pour JP Palm qui devait écoper de 20 ans de prison ferme, j’espère que c’est pas l’action de MPRS-RSP.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 14:44, par PIONG YANG En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe condamnés à la prison à vie

    Bravo à nous, peuple du Burkina Faso. Trop fier de moi même et de nous tous !! Victoire, gloire et Honneur au peuple. Blaise et Hyacinthe se sont déjà auto condamnés. Ils airent dans la nature et sont rongés par leur faits. Nous attendons tranquillement le procès de DAMIBA et Ci. Qui vivra verra. Je vois un traitre activiste aux USA sou mandat d’arrêt international d’ici quelques années. Il a la nationalité américaine mais la nature est maître des frontières.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 15:00, par @@GOG En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe condamnés à la prison à vie

    Enfin,je suis très satisfait de notre justice.Que le tout puissant Dieu bénisse les juges.L’intégrité de notre justice est maintenant rétablie .Fini le bordel.Finie également l’ère et l’apogée surtout de ces trois figures criminels.
    Mes encouragements au MPSR qui n’a pas influencé le procès.Encore une fois que Dieu bénisse le tribunal et le MPSR.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 15:02, par Bientfaitpourtoi En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe condamnés à la prison à vie

    « C’est bien mais ce n’est pas arrivé » car j’aurai bien voulu que ce verdict soit assorti de périodes de sûreté de 25 ans pour les trois cerveaux et de 5 ans pour ceux qui ont écopés de 10 ans.
    Le fait que Diendéré ait passé son temps à narguer les juges et les familles des victimes durant le procès lui a été fatal.
    Certains témoins auraient dû être condamnés aussi.
    Verdict satisfaisant mais pas « arrivé ».

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 15:05, par sarafalao bys En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe condamnés à la prison à vie

    ENFIN. Next.(au suivant)...
    ENFIN. Next.(au suivant)...
    ENFIN. Next.(au suivant)...
    ENFIN. Next.(au suivant)...
    ENFIN. Next.(au suivant)...

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 15:51, par Mafoi En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe condamnés à la prison à vie

    Ce qui est inique dans cette histoire est,où se trouve donc le corps du capitaine Thomas Sankara.En effet,,on inflige des peines à vie à ceux qui avaient organisé,planifié,orchestré cette boucherie et dans le même temps,le tribunal nous fait comprendre que si des cadavres manquent dans leur chevauchée macabre,ce n’est pas de leur faute.Du grand n’importe quoi

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 16:48, par Ka En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe condamnés à la prison à vie

    Enfin le Burkina vient d’abandonner les jugements expéditives suivie des fusillades à la sauvette de l’air Blaise Compaoré et Gilbert Diendéré. Avec ces condamnations justifiées, les juges militaires viennent de montré au peuple Burkinabé leur intégrité et leur crédibilité. Merci au président Roch Kaboré d’avoir permis que ce procès ait lieu, sa parole a été tenu, car, le combat pour la justice est celui le plus difficile a mener : On ne se bat pour personne en particulier, mais pour que la JUSTICE soit pour TOUS (sans exception).

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 16:49, par Burkina En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe condamnés à la prison à vie

    Ce qu’ils ont redouté et repoussé depuis plus de 30ans est finalement là.
    Entourés de mauvais conseils qu’ils sont ! Les faits sont têtus. Il fallait plaider coupable, manifester du remord et du repentir. Mais hélas non ! L’orgueil comme toujours. Qu’est-ce que Golf a à venir déclarer comme moyen de défense qu’ils ont donné des sous à Rawling parce que celui-ci, pour avoir fait comme Sankara, n’avait rien ! Au Ghana, même un chef coutumier est bien payé à plus forte raison un ancien chef d’état de la trempe de JJ Rawling à qui le Ghana d’aujourd’hui doit tout. Et vous les donateurs, ou trouviez-vous l’argent alors que votre pays est le plus pauvre de la sous-région ? Vouliez-vous par de tels gestes acheter le silence d’un homme qui en savait un peu trop ?
    L’assassinat du Président Sankara et de ses compagnons ne me fait pas aussi mal que les conditions de leur inhumation, la tentative de salir leur mémoire, l’abandon de leurs ayants droit. Des êtres humains capables d’une telle inhumanité et capables de rester dans cette posture 30 ans après, ne méritent aucune compassion. Même si la justice humaine n’y arrivait pas, celle de Dieu ne manquerait pas au rendez-vous. Et dire qu’ils ont été interpellés en son temps mais sont restés de marbre. Bonne chance à vous. En appel, demeurez dans votre posture raide de la 1ere instance. Vous faites ainsi l’affaire de vos conseillers. Si vous ne le soupçonnez pas, c’est sans doute les derniers à souhaiter vous voir vite tirés d’affaire.
    Plus que tout les peuples, le peuple burkinabè est capable de compassion, de pardon, de magnanimité et de réconciliation. Seulement, cela suppose que le coupable les lui a demandé d’un coeur contri et meurtri.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 16:56, par Rachid ELAÏDI En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe condamnés à la prison à vie

    Le capitaine Thomas Sancara fait partie de ces officiers militaires qui avait tout donné au peuple en négligeant un point important de se mefier de spn propre entourage car il y a toukours des traitres qui ne font que d’essayer de saboter et de re-saboter. Disait Voltaire « occupez-vous de mes amis je m’en charge de mes ennemis » un procès qui aurait être fait il y a belle lurette à quoi sert aujourd’hui ?!mais enfin il vaut mieux tard que jamais je signale que toutes les injustices commises encore aujourd’hui à l’instar du makhzen au Maroc devrait méditer sur cette justice tardive qui n’epargnerait aucun berguag qui font souffrir les dissident politiques militaires et civils le capitaine Thomas Sancara ce capitaine qui avait osé faire bouger les grandes lignes que l’histoire lui est reconnaissante au même titre le général Oufkir le général Hammou…au Maroc le colonel Boumediennne en Algérie…le colonel Nasser en Égypte

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 17:20, par Bebeto En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe condamnés à la prison à vie

    L’histoire rattrape toujours les malfaiteurs et délinquants politiques quelle que soit leur aptitude au camouflage.
    [ Burkinabè, sincèrement si Blaise était une personne digne, il aurait dû se faire lui-même le 30 ou le 31 octobre 2014. Ce qu’il est en train de subir actuellement c’est plus que de l’humiliation. C’est un châtiment divin. Mais Burkinabè, la notion d’humiliation n’existe pas chez les charognards, les vautours, les voyous et les délinquants. Ils ne savent pas ce que ça veut dire. C’est nous les personnes bien nées, issues de bonne famille bien éduquées qui comprenons tout son sens.
    Blaise n’est qu’un délinquant, un criminel de la pire espèce. Dieu le maintient en vie pour que impuissant qu’il est actuellement, à l’image d’un lion édenté, il souffre encore plus. Si Blaise meurt aujourd’hui, ce sera la moindre des sanctions pour lui. Il vivra encore une petite décennie pour souffrir encore plus.
    En plein crépuscule de sa vie, il est à la merci de tous ces charlatans, marabouts, pasteurs et féticheurs, tous des vautours charognards qui profitent de sa situation déplorable actuelle, pour le plumer financièrement, sans aucune gène..
    L’ex dictateur Blaise Compaoré n’est qu’aux portes de l’enfer et il est très bien cerné par satan qui va l’y conduire. L’enfer est double, il y a le terrestre et celui dans les cieux. Au crépuscule de sa vie, Blaise est en train de subir l’enfer terrestre en attendant l’enfer divin.
    Cerises sur le gâteau et Dieu merci, son acolyte , son bras armé, le chef de sa "guestapo hitlérienne, son tortionnaire en chef, le sinistre Gilbert Diendéré est au frais à la MACA.Avec cette nouvelle peine, Diendere finira sa vie en prison, totalement déglingué. C’est sûr que ce duo de criminels malfaiteurs se demandent que c’était-il passé ? Qu’est-ce qui c’est passé ? Qu’est-ce qui est en train de se passer ? Et que se passera t-il ?
    Ce duo de malfaiteurs criminels a fauché la vie de trop de Burkinabé et de manière violente et barbare. Aujourd’hui, ils sont en train de payer la rançon de leur délinquance, de leur forfaiturr
    Qu’ils sortent de leur camouflage et nous disent comment comment ils assassiné Norbert Zongo et ses compagnons, Lingani et Henri Zongo et leurs compagons, Dabo Boukary, Oumarou Clément Ouédraogo, Watamou Lamien journaliste, Guillaume Séssouma professeur d’université, le juge Nébié Salif, ... etc.
    Je dis bravo à notre justice !!!
    Je dis aussi merci au MPSR et au Président Damiba.
    Vous êtes sur la bonne voie pour restaurer le Burkina.
    Aucune impunité ne devrait plus être toloree

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 17:24, par BURKIMBILA En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe condamnés à la prison à vie

    Parlant d’attentat à la surêté de l’état, Damiba et sa bande pourraient-ils être poursuivis un jour pour cette infraction ?
    JUSTE POUR COMPRENDRE

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 17:33, par Bebeto En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe condamnés à la prison à vie

    Il n’ y a que notre justice qui peut amener les Burkinabè à changer.
    La refondation en cours a besoin de La Main Judiciaire pour dissuader parmi nous, les potentiels criminels, délinquants et voyous.
    Ce beau verdict va dissuader tous les vautours et charognards politiques, friands de coups d’Etatds
    J’invite tous les Burkinabè à descendre dans la rue et à manifester contre tout régime qui viendrait à vouloir réduire les peines de ces criminels.
    La justice et l’application totale des peines par les condamnés doit être une des pierres angulaires de notre nouveau Burkina.
    Il faut condamner sans concession aucune, l’élite civile ou militaire pour donner l’exemple aux Burkinabè lambda..

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 18:02, par Tounsida En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe condamnés à la prison à vie

    Un verdict historique à caractère éducatif. Aujourd’hui je suis encore plus fier du Burkina, fier de notre justice qui vient de démontrer aux yeux du monde qu’il y’a de la compétence, de l’intégrité et des courageux au sein de notre système judiciaire. Merci à tous ceux qui se sont battu à découvert ou dans l’ombre pour que justice soit rendu à Thomas Sankara et ses compagnons. Reposez en paix.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 18:13, par Sacksida En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe condamnés à la prison à vie

    Oui le 10 octobre 1987, a l’occation du Symposium International contre l’Aparteid dans la salle de conference de la CEAO devnue UEMOA, apres la Ceremonie Protocolaire, Thomas Sankara donnait une grande Conference de Presse devant plus 200 journalists venus du Monde. Je me rappele une question du Journaliste de AFRICA nr 1 : President Thomas Sankara, vous avez libere le Burkina Faso, c’est toute l’Afrique qui a besoin d’etre libere sur le Plan Politique Economique et Culturel, que faut il faire ? Reponse du President Thomas Sankara : C’est vrai toute l’Afrique a besoin d’etre liberee comme vous le dite, mais ce sont les Peuples Africains Organises avec des Responsables engages dans la lutte revolutionnaire consequente pour cette Liberation. Donc Organisez vous consequemment avec les Peuples de chaque pays et menez des activites operationnelles, et vous pouvez y arriver. N’attendez pas qu’un Messie qui va vous libeter car c’est le Peuple Organise avec des responsables determines dans la lutte revolutionnaire et vous y parviendrez. Paix eternelle a l’Ame de ce grand Patriote et revolutionnaire Africain..Salut

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 18:14, par Leberger En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe condamnés à la prison à vie

    BRAVO aux juges intègres. Vous venez d’apaiser les cœurs de ces familles qui se sont battues avec foi en la justice. Bravo aux avocats de la partie civile dont les arguments étaient de taille. BRAVO à ces nombreux témoins dont leur rôle à contribuer à la manifestation de la vérité.Nous avons une pensée pieuse à papa Sankara dont l’interview quelques temps avant de rejoindre les siens était très émouvante tellement on sentait la douleur contenue face à l’assassin de son fils. Le dernier repas de Blaise chez papa Sankara était le 8 octobre 87 et c’était aussi la dernière fois qu’ils se sont vus.Reposez en paix.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 19:06, par Julien En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe condamnés à la prison à vie

    Enfin, ce trio de criminels qui a pourri la vie à notre peuple a ce qu’il mérite ici bas : le mépris du aux gens de leurs espèces.
    Que leurs complices réconciliateurs en prennent bonne note.
    Nul ne pourra blanchir, ni redonner une honorabilité à ces voyous dans ce pays.
    Bénis soient nos juges militaires

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 19:38, par Homme sage En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe condamnés à la prison à vie

    A quoi ca sert de condamner a perpetuité des fantomes ou des morts ?
    Un procès équitable et de bon sens aurait.du se passer il y a 30 ans ... on ne fera pas revenir les victimes du passé...
    De l’artifice comme souvent au faso ...du bruit de bruit des belles paroles...mais si on creuse ya rien la

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 19:39, par Nabiiga En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe condamnés à la prison à vie

    Si seulement ces deux sanguinaires savaient ce qui les attendait, ils n’auraient pas osé ôter bêtement la vie des innocents. L’ordre a été donné que Sankara soit assassiné et ce fut chose faite. Pendant 27 ans Blaise faisait tout pour rester au pouvoir jusqu’à sa mort et même, s’il quittait le pouvoir, François, l’autre Sanguinaire frère de Blaise, allait assurer le derrière pour que rien ne se filtre sur l’assassinat dont on vient finalement de clore. Diendéré lui, allait garder la main sur le RSP afin que celui-ci continue de protéger le régime. Quoi que soit la situation, Sankara a eu le dernier mot.

    Pour l’heure la famille Zongo attend le tour de François qui ne cesse de pleurnicher devant des compétences européennes pour éviter d’être extradé mais il le sera.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 20:22, par warzat En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe condamnés à la prison à vie

    Que dire ? Quelle leçon tirée ? ’Hummm !!! ’’quand la justice tarde à venir, c’est qu’elle est allée au loin chercher un bâton flexible pour mieux châtier le coupable’’. C’est une des raisons pour lesquelles, tandis que d’autres frères reviennent dans leurs écrits de la boucherie des frères gendarmes d’Inata, je n’en parle pas......Parce que je sais que tôt ou tard comme le disait Norbert Zongo, la vérité triomphera et probablement plus vite parce que ce sont des gendarmes et donc des Officiers de police judiciaire en puissance. La patience est un chemin d’or et tout vient à point nommé à celui qui sait attendre. On a jamais vu en ce bas monde des crimes de sang et ou économiques restés impunis.
    Combien de gens parmi nous aurions aimé voir un Blaise Compaoré, à la retraite, allant à la chasse aux perdreaux à l’ouverture de la chasse ? Bref je lis dans les saintes écritures que les méchants ont été créés pour le jour où ils seront punis.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 21:26, par HORUDIAOM En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe condamnés à la prison à vie

    Même si toute la vérité n’a pas été dite, la justice a été rendue. Ce procès se veut pédagogique et interpelateur. Il faudrait réfléchir par 10fois avant de poser certains actes désormais, même quand on est un homme fort du moment. Il faut absolument proscrire ces genres d’actes en politique. Le pays est resté divisé depuis les événements malheureux du 15 Octobre 1987. Le choc a été tel que le peuple ne l’a pas digéré jusqu’à ce jour. Partant de cette expérience, je répète qu’il faut bannir les violences en politique. Que Dieu pardonne à Blaise Compaoré. Repose en paix mon capitaine Sankara. Les Burkinabè, une fois qu’ils t’adoptent, c’est pour la vie. Mais une fois qu’ils te vomissent, c’est fini aussi. Sauf un acte de contrition peut les apaiser car ils savent pardonner en pareille circonstance. Que Dieu apaise pour toujours les coeurs des familles des victimes. Paix pour le Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 22:19, par ACHILLE DE TAPSOBA En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe condamnés à la prison à vie

    HOMMAGE AUX MARTYRS DU 30,31 OCTOBRE 2014 et DU 16,17 SEPTEMBRE 2015

    Bravo à la justice militaire pour ce travail magnifique le procès du putsch le plus bête du monde de 2015 et celui de THOM SANK. Les grands sanguinaires notamment Blaise le pyromane et Diendere la machine à tuer ont cru naïvement effacer une partie de l’Histoire avec l’usure du temps c’est-à-dire l’ assassinat du GRAND VISIONNAIRE or les événements surtout criminels sont profondément têtus ils ne s’altèrent jamais tout ce qui est caché sera révélé au grand jour. Les acteurs du crime ont subtilement essayé tant bien que mal vouloir glisser des lots de mensonges en ce procès emblématique, ils ont visiblement pris l’herbe. Ces dieux criminels se prennent sur terre des immortels et des intouchables. Toutes leurs vies ils ont tristement coulé le sang de leurs frères par des assassinats ou par des trafics d’armes dans les pays en guerre Libéria Sierra-Leone, Angola Cote d’Ivoire et Mali. Leurs parcours sont symbole d’ impunité, de la tricherie et de mensonges qui,aujourd’hui, les rattrapent à pas géants le temps n’a pas été leur ami.
    Quels enseignements pouvons-nous tirer ?

    Premièrement le mensonge notoire du faux général n’est pas logiquement une surprise. J’accuse du général manipulateur(en référence au roman d’ Emile Zola “J’accuse”) est de rejeter ses projets machiavéliques sur les autres pour se dedouaner allègrement. Comment ce soldat poltron de surcroît un fameux général peut-il être efficace dans des théâtres d’opération(terrorisme) lorsqu’il a fui en 2015 après son coup d’état bête sur la pointe des pieds pour se réfugier sous le lit du nonce apostolique et laissant sa troupe dans la débandade(rsp) ? Il était moulé dans le mensonge pour se voir bombarde de grade de général sans aucun mérite puisqu’il était à la solde de la famille Compaore avec le rsp pour tuer et satisfaire le “seigneur” Blaise et François le sulfureux pape de la division et de la révision de l’ article 37. Durant son carrière Diendere n’a jamais posé un acte louable qui puisse honorer son image et celle du Burkina mais cyniquement connu dans le monde du crime de sang et des trafics illicites.
    Deuxièment l’absence du dieu criminel Blaise traduit sa peur de s’assumer entièrement devant L’Histoire. Le Grand Norbert ZONGO disait :"Quand tu tues, aies le courage de dire que je l’ai tué". Or le courage n’est pas l’apanage de certains hommes de surcroît les sanguinaires non plus la fuite n’est pas absolument une solution durable. Le faux" facilisateur" a été toujours un peureux avéré d’où 1200 soldats pour sa sécurité car tout son pouvoir est manifestion l’expression du sang et peur de perdre son pouvoir le risque d’être exposé à la justice un jour il faut jalousement le conserver faisant un passage en force pour charcuter l’article 37 Il est venu dans le sang et il a été fui dans le sang en pleurant à Noberé en plein midi dans sa belle famille avec baluchons en mains exfiltré par la France. Pourrons-nous penser à une malédiction qui hante notre champion national qui se disait homme"fort" ? Je repondrai oui.
    Troisièment la manipulation des petits soldats instrumentalisés à des fins funestes a été le sport favori de Diendere la gangrène. La division au sein de chère armée est intentionnellement l’oeuvre de Blaise et de Diendere pour éterniser leurs pouvoirs politiques que matériels. Tout était dicté par eux rien n’était fait en dehors d’eux ils étaient les maîtres absolus du navire. Ils ont cultivé le culte de personnalité tout oeil et tout Burkinabé avait ouvertement une peur bleue d’eux de se voir dans un cimetière une nuit avec la formule célèbre"tu fais on te fait y a rien". Objectivement ils ont littéralement détruit l’armée. Conséquence la situation périlleuse de nos BRAVES FDS aujourd’hui aux fronts face l’hydre terroriste manque de matériels adéquats. Le temps les condamnent lourdement aujourd’hui pour leurs compromissions avec des rebelles ou des terroristes logés à Ouaga(Lyad ag ghali) avec GSIM qui nous attaquent impitoyablement. Si en 27 ans de règne sous l’ère Compaore l’armée était très formée et très équipée à l’image de l’armée tchadienne le Burkina etouffera toute cellule terroriste en un temps éclair. Nos deux étaient plus marchands d’armes que visionnaires.
    Je refuse de soutenir en chair ou en esprit Blaise et Diendere dans leur cycle infernal du crime organisé. Je refuse de me taire car je n’ai pas peur des hommes, tous seront frappés un jour par la loi de la mort. Ma foi religieuse et mon intime conviction ne seront jamais complices du mal. Je préfère mourir dans la vérité que de vivre dans le mensonge opulent. Zéro impunité que chaque Burkinabé sache qu’on ne tue pas pour la boulimie du pouvoir. Certes le procès de THOM SANK a publiquement montré une marche probable vers la fin de l’impunité "Nul n’est au dessus de la loi". Il n’existe pas de super Burkinabés qui peuvent immoler(tuer) sur l’autel de l’injustice et des abus. Je m’en réjouis fortement de ce procès capital. La refondation consiste à rendre tout naturellement la justice plus indépendante et équitable à tous en d’autres termes cicatriser les plaies beantes des crimes de sang et écomoniques de notre société. On ne construit pas une NATION SAINE, FORTE ET PROSPÈRE dans l’impunité criarde. Pour une vraie réconciliation, le schéma classique est parfaitement connu de tous Vérité-Justice-Pardon mais des esprits malsains les irreductibles pèlerins de l’ impunité veulent souvent escamoter des étapes bingo ils ont fait chou blanc. Le BRAVE PEUPLE n’acceptera pas cette falsification, cette réconciliation déguisée( comme celle de 2001 échouée lamentablement par les frères Compaore). Nous restons solidement inflexibles quant à la mal gouvernance de tout regime tous responsables de situation chaotique que vit le Burkina. La vérité si infime a grandement triomphé sur le géant mensonge. DAVID contre Goliath. MERCI SEIGNEUR pour ta bonté intarissable. Chapeau bas aux Grands Juges de la Justice Militaire pour leur sens élevé de la sagesse et du discernement. Verdict très satisfait et éblouissante. Félicitations et bravo aux Grands Avocats de la partie civile(Me FARAMA Me KAM Me SANKARA…) defenseurs de la veuve et de l’orphelin. Mention excellente du jury(Brave Peuple). Prestation irréprochable avec des arguments lourdement convaicants et des pièces à conviction solidement documentées. Les milliards mal acquis investis à leurs conseils n’ont pas pu absoudre les grands assassins de leurs crimes odieux : prison à perpétuité. Merci à toute personne physique ou morale de près ou de loin qui a permis ce procès emblématique. Nous nous en réjouissons pleinement du dénouement final. Merci pour tout.

    VIVE LE GRAND MONUMENT AFRICAIN INOXYDABLE THOM SANK
    VIVE LE GRAND NORBERT ZONGO
    VIVE LE BURKINA PAISIBLE EQUITABLE EN JUSTICE ET PROSPÈRE
    QUE LE SEIGNEUR BÉNISSE LE BURKINA QUE NOUS AIMONS. AMEN
    PAIX ET JOIE A TOUS LES BURKINABÉS. AMEN

    ACHILLE DE TAPSOBA(Pur produit de THOM SANK et NORBERT ZONGO)

    Répondre à ce message

    • Le 7 avril à 07:00, par Ka En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe condamnés à la prison à vie

      ’’’’’’’’’’’’’’’’MERCI SEIGNEUR pour ta bonté intarissable. Chapeau bas aux Grands Juges de la Justice Militaire pour leur sens élevé de la sagesse et du discernement. Verdict très satisfait et éblouissante. Félicitations et bravo aux Grands Avocats de la partie civile (Me FARAMA Me KAM Me SANKARA…) défenseurs de la veuve et de l’orphelin. Mention excellente du jury (Brave Peuple).’’’’’’’’’’’’’’

      Merci mon ami ACHILLE DE TAPSOBA : Très belle analyse, impartiale et simplement citoyenne ! Rien à dire... Oui ! Thomas Sankara un idéologue et fils de tout un continent durant 4 ans, dérangeait tous ceux qui avaient une pensée publique qui n’était pas celle qu’il avait. Et depuis le 15 Octobre 1987, canardé avec ses douze compagnons à 16h devant un pavillon du Conseil de l’Entente au centre de Ouagadougou, on ne savait pas, qui a fait quoi, qui a contribué à faire quoi : Mais depuis ce 6 Avril 2022, le droit a été dit et on sait qui sont les vrais coupables, et pourquoi Thomas Sankara a été assassiné.

      Mon ami ACHILLE DE TAPSOBA , au moment où le Burkina manque des moyens pour acheter des armes et armer ses FDS devenus de la chaire a canot des terroristes, le vrai scandale est que le peuple apprend que Blaise Compaoré construit aux abords de la Lagune Ebrié une résidence a des milliards volé à l’état Burkinabé.

      Oui ! Blaise Compaoré, un fin stratège, à rouler tout le monde dans la farine y compris ses amis les plus proches, et ADO n’est pas immortel : Une nouvelle génération d’Ivoirien se réveille, et cette génération commence à apprendre des cours d’intrigues de démocratiques pluriels, et n’acceptera pas qu’un repris de justice jouisse de l’impunité dans leur patrie, car tout n’est qu’une question de temps comme ce jugement bloqué par Blaise Compaoré durant 27 ans de son règne. Surtout qu’un syndicat international des victimes de la guerre au Libéria, en Sierra-Leone, en Angola, en Côte d’Ivoire et au Mali serait en formation entre les victimes des différents pays endeuillés par l’ex-dictateur burkinabè. La plupart de ces victimes, qui jouiraient de la nationalité de pays occidentaux sont des veuves, des veufs, des orphelins, des blessés, et tiendraient à demander des comptes à celui dont le nom à été plusieurs fois cité dans les procès contre Charles Taylor, Prince Johnson et autres célèbres criminels de guerre (son nom figure aussi dans les rapports de l’ONU sur des trafics de drogue et de diamants). Certaines sphères du renseignement international le considéraient même comme le véritable cerveau d’une mafia sub-saharienne qui semait la terreur dans la sous-région et qui aurait donné naissance aujourd’hui aux différents groupes terroristes qui sévissent au nord et à l’est du Burkina. Ce syndicat international des victimes ne le lâchera pas pendant son vivant.

      A présent la crédibilité et l’intégrité de la justice Burkinabé ne sont plus à critiquer car, la démocratie ne s’achète pas, et le Burkina a refuser de copier la démocratie des autres pour l’asseoir chez nous. Les sociétés sont différentes ; Et notre démocratie en gestation avec des racines des continuités de nos coutumes est plus forte et pure.

      Répondre à ce message

  • Le 7 avril à 05:42, par HUG En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe condamnés à la prison à vie

    Pendant que l institution Justice est félicitée le supporter aveugle du mpp ka lui remercie l ex président comme s il est juge.Bravo a la justice

    Répondre à ce message

    • Le 7 avril à 11:40, par Ka En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe condamnés à la prison à vie

      Gaoua (Burkina Faso) - Le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré a appelé dimanche à "rendre justice dans toutes les affaires sensibles", dont les dossiers de l’assassinat de Thomas Sankara, Norbert Zongo, du putsch manqué et de l’insurrection populaire, pour "aider le peuple
      à se réconcilier".

      "Nous devons tout faire pour que la justice soit rendue dans toutes (les) affaires sensibles pour aider notre peuple à se réconcilier avec son histoire, pour ramener la paix des coeurs et créer les conditions propices à la contribution de tous les Burkinabè à l’œuvre de construction nationale", a
      déclaré M. Kaboré dans un discours radiotélévisé à la veille de la célébration du 57e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso.

      "La réconciliation nationale reste un enjeu majeur que nous devons réussir, dans l’intérêt supérieur de la nation", a-t-il dit.

      La justice militaire, une juridiction d’exception, doit solder une longue série de dossiers, dont principalement ceux du putsch manqué de septembre 2015 et de l’assassinat du "père de la révolution" burkinabè, le capitaine Thomas Sankara, tué lors du coup d’Etat qui porta l’ex-président Blaise Compaoré au pouvoir en 1987.

      Également en instance, le dossier du journaliste d’investigation Norbert Zongo, tué en 1998 avec trois compagnons, a connu une évolution avec la mise sous contrôle judiciaire de François Compaoré, frère du président déchu Blaise Compaoré, poursuivi pour "incitation à assassinats".

      M. Kaboré a dit "saluer l’avancée des dossiers pendants devant la justice", tout en rappelant aux acteurs chargés de les vider que "la soif légitime de justice des Burkinabè reste intacte."

      ’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’MERCI, MERCI, MECI, et encore merci a son excellence le président Roch Kaboré d’avoir donné sa parole et permis les juges militaires de juger librement le dossier Thomas Sankara. Merci à la Transition de son excellence Michel Kafando de débloquer le dossier de l’assassinat Thomas Sankara et de Norbert Zongo, des dossiers bloqués par Blaise Compaoré et de Diendéré Gilbert, les assassins des officiers de valeur de l’ère Voltaïque SOME Yorian et autres, et après Thomas Sankara, Zongo et Lingani pour le pouvoir. ’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’

      Répondre à ce message

  • Le 7 avril à 08:55, par Le Sage En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe condamnés à la prison à vie

    Sur ce verdict et concernant Blaise Compaoré, ce qui lui arrive est en grande partie, de la faute de son avocat. Ce fameux Olivier Sur. Un mauvais conseiller, arrogant, qui affiche un mépris non dissimulé pour les burkinabè et les africains en général. Comment un vrai burkinabè, officier et ancien chef de l’État peut-il confier sa défense à un colon, raciste ? C’est lui qui a dit à Blaise de ne pas rentrer. Et voilà qu’une des raisons de cette lourde peine infligée à Blaise, est dû justement à cette absence là. Et c’est ce même Olivier Sur qui défend François Compaoré dans le dossier Norbert Zongo, et qui lui conseille, à lui (François) aussi de ne pas rentrer pour répondre à la justice de son pays. Vraiment affligeant !

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril à 10:10, par KingBaabu En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe Kafando condamnés à la prison à vie

    JP Palm, 10 ans…heureusement que le tribunal n’a pas suivi le parquet.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril à 10:24, par BUUG PAARSE En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe Kafando condamnés à la prison à vie

    L’internaute du pseudonyme de ’MAO’ ignore beaucoup de chose ; et de ce faite il constitue un danger sur cette plateforme !...

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril à 11:13, par une fidèle lectrice En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe Kafando condamnés à la prison à vie

    Merci à Dieu pour ce verdict !le mensonge a beau courir, un jour la vérité le rattrape.
    je voudrais saluer la veuve Mariam SANKARA qui s’est battue corps et âme pour que la justice se fasse et elle l’a obtenu.
    un clin d’oeil à M.Achille de TAPSOBA que je remercie pour son écrit.vous avez tout dit.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril à 12:36, par jan jan En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe Kafando condamnés à la prison à vie

    Ah vraiment je suis content de ce verdict oh, humm, les faux sankaristes de Paspanga ont eu le K dehors, leur grand "ami" Palm JP écope de 10 ans ferme, moi j’aurai souhaité 15 ans. Tout le quartier à vu au moins qu’ils étaient en faite des indiques pour JP Palm et une source de renseignements pas possible sur les faits et gestes de beaucoup de personnes qu’ils fréquentaient, proner etre sankariste et manger de la main de ses tueurs, eh Dieu que ne ferait-on pas pour de l’argent et privilèges ?? Mais tout se paye ici bas.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril à 12:57, par Yves Levi Sawadogo En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe Kafando condamnés à la prison à vie

    Bravo à tous les juges et avocats du Burkina. Enfin, un verdict honorable pour Thom Sank et ses compagnons. Courage à Me Kam et on attend le jugement des dossiers : Dabo Boukary, Norbert Zongo, ....
    Quand on se croit ROI à vie, on trébuche pour toute la vie. A l’aile historique du CDP d’en tirer les leçons

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril à 14:01, par Sacksida En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe Kafando condamnés à la prison à vie

    Internaute 8 comme l’indique Buug Paarse, vous etes ignorant de beaucoup de chose car Thomas Sankara n’a jamais au cours des 4 annees de Revolution Democratique et Populaire dont il etait le President du Faso, donne l’ordre de tuer qui ce soit. Les hommes que vous citez ont ete abattus par leurs gardes lors d’une tentative d’evasion de leur lieu de detention. De surcroit, meme les conjures du 28 Mai 1984, apres leurs jugements des 26 presumes comploteurs, 15 personnes furent acquites, 4 personnes condamnes a 20 ans de prison ; et 7 personnes condamnes a la Peine Capitale. Sur ces 7 personnes qui ont reconnus les faits et ont demande la grace Presidentiel, Thomas Sankara etait dispose a adoucir leurs condamnations, mais il aurait ete mis en minorite et la procedure judiciaire de la Cour Martial a du suivre son cours normal. Voila pour votre information et ne pas faire des affirmations gratuites, car le President Thomas Sankara disait lui meme que tout homme peut etre reconverti et que le meilleur de l’homme est devant lui. Si les ayants droits de ces personnes avaient eu la presence d’esprit de deposer une plainte apres la Revolution d’Aout, surement que des jugements auraient pu avoir lieu et l’on saurait la Verite. S’agissant de la Reconciliation, l’on peut pas le faire dans l,’impunite totalement car il faut que les bourreaux reconnaissent leurs tords ou soient juges avant que les victimes accordent leur Pardon. Aucun Pays ne peut avancer dans l’Impunite et sans la Justice. Car meme Dieu Sublime createur du Ciel et la Terre prevoit des Jugements dernier dans l’Audela. Quand des Jeunes se mettent a jouer avec des choses graves de la vie dans leur politique politicienne, l’avenir pourrait etre moins Radieux. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril à 14:11, par lewang En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe Kafando condamnés à la prison à vie

    Dommage que la peine de mort soit abolie ! sinon ces sanguinaires ne meritaient que ca devant le peuple avnt meme leur jugement dernier. Quoi qu’on la vrai justice est de retour au Faso ! Bravo à tous les juges et jurés

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril à 14:12, par toto En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe Kafando condamnés à la prison à vie

    Si on libère (ou on gracifie) ces trois malfrats, ob va liberer tous les pricsionniers du pays. qu’est ce que les autres prisonniers ont fait de grave plus que l’assassinat que ces 3 ont fait.
    Gare à Damida s’il s’amuse, on sait qu’il est un pion du CDP mais on attend et on le suit

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Dossier Thomas Sankara et autres : Le volet international en cours, l’inhumation des restes en perspective
Procès Thomas Sankara : Les accusés condamnés à payer 1 franc symbolique aux ayants droit du père de la révolution
Procès Sankara et compagnons : Quand les réclamations « fantaisistes » fâchent les avocats de la défense !
Intérêts civils dans le procès Thomas Sankara : L’État réclame plus d’un milliard 145 millions de francs CFA pour les préjudices subis
Intérêts civils dans le procès Thomas Sankara : La famille de feu Thomas Sankara réclame une "somme symbolique"
Procès Thomas Sankara : Sept personnes condamnées font appel
Procès Sankara et douze de ses compagnons : L’audience sur les intérêts civils est renvoyée au 25 avril 2022
Procès Thomas Sankara : « Au Burkina, quand on parle de réconciliation, on revient presque toujours à la question de la grâce ou de l’amnistie » (Me Boukary Willy)
Verdict du procès « Thomas Sankara » : Pour le CDP, le verdict éloigne le peuple de la réconciliation nationale
Procès Thomas Sankara et douze autres : Justice enfin pour les familles !
Procès Thomas Sankara et douze autres : Ablassé Ouédraogo trouve le verdict humiliant pour certains condamnés
Procès Thomas Sankara et douze autres : Une victoire dans la lutte contre l’impunité, selon les avocats de la famille de l’ancien président
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés