Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui veut faire quelque chose trouve un moyen ; Qui ne veut rien faire trouve une excuse.» Proverbe Arabe

Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Golf parle des mallettes d’argent envoyées à Jerry Rawlings

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Procès Thomas Sankara • Lefaso.net • vendredi 25 mars 2022 à 20h42min
Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Golf parle des mallettes d’argent envoyées à Jerry Rawlings

Le général Gilbert Diendéré considéré à tort ou à raison comme la boite noire du régime de l’ex-président Blaise Compaoré, a fait des révélations, ce vendredi 25 mars 2022, au tribunal militaire de Ouagadougou.

Lors des plaidoiries de ses avocats, qui ont duré deux jours, le général Gilbert Diendéré surnommé « Golf » prenait des notes dans un calepin. Tantôt souriant, tantôt hochant la tête en signe d’approbation. Invité à prendre la parole pour la dernière fois, dans la soirée de ce vendredi 25 mars, l’accusé a fait quelques révélations et n’a pas manqué de dénoncer l’attitude de certains témoins du dossier, qui frise selon lui l’hypocrisie.

Selon Gilbert Diendéré, l’ex-président du Ghana, Jerry Rawlings a bénéficié des largesses de Blaise Compaoré à plusieurs reprises. « Je suis allé à deux reprises lui remettre de l’argent à Accra. La première fois, c’était à sa demande. Quand je lui ai remis la mallette, il m’a dit de dire à Blaise de mettre de l’argent de côté afin d’assurer ses arrières quand il ne sera plus au pouvoir. Il disait cela, parce que lui, Jerry Rawlings intègre comme son ami Thomas Sankara, n’avait pas mis de l’argent de côté quand il était au pouvoir. La deuxième fois que je suis allé lui remettre de l’argent, c’était après l’incendie de son domicile. Aussi, à chaque fois qu’il venait au Burkina, c’est moi qui m’occupait de son séjour. Quand il était là, ce n’étaient pas des “vloppes” (Enveloppes d’argent, NDLR) qu’on lui remettait, mais une mallette d’argent »

Le général Diendéré a également confié avoir des relations plus amicales avec Boukari Kaboré dit le lion qu’avec Blaise Compaoré. Parlant de l’ex-patron du Bataillon d’intervention aéroportée (BIA), resté longtemps en exil au Ghana et témoin dans ce procès, Gilbert Diendéré dira être allé le chercher en hélicoptère à la frontière du Burkina à Léo pour le conduire à Ouagadougou. « Je l’ai hébergé chez moi pour garantir sa sécurité avant de le conduire dans son village Poa. Je connais les membres de sa famille et il connait aussi les gens de mon village Song-Naaba. Lui et moi avons fait le Prytanée militaire de Kadiogo. Nous sommes amis. », a déclaré l’accusé.

Lors de son exposé, aux allures de plaidoiries, le général Gilbert Diendéré a battu en brèche les affirmations du parquet militaire, selon lesquelles les accusés n’ont éprouvé aucune compassion à l’endroit des familles des victimes durant le procès. « La compassion, ce n’est pas seulement venir à la barre pour verser des larmes de crocodiles », a soutenu Gilbert Diendéré en faisant référence au témoin Abderrahmane Zétiyenga qui, pris par l’émotion, avait versé quelques larmes lors de son audition.

« Pourtant, rappelle le général Diendéré, selon un témoin (Émile Nacoulma, NDLR), Salif Diallo et Abderrahmane Zétiyenga sont allés fouiller le bureau de Thomas Sankara après son assassinat. Selon le témoin, Salif Diallo a jeté par terre une photo de Sankara et de ses fils en prononçant ‘’Ces bâtards-là’’ ».

Selon Gilbert Diendéré, l’action des médecins militaires à la retraite Diébré Alidou et Hamado Kafando qui a consisté à signer les certificats de décès de certaines victimes des événements du 15 octobre 1987 s’inscrit dans le champ de la compassion. « Même si les mentions ne sont pas correctes, ils ont agi par compassion pour aider les veuves », a-t-il indiqué. Rappelons que lors de leurs auditions, les deux médecins militaires ont reconnu avoir commis une faute professionnelle, mais avoir agi par humanisme.

HFB
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 25 mars à 20:58, par TANGA En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Golf parle des mallettes d’argent envoyées à Jerry Rawlings

    Golf, tu es un grand !
    Golf a été utilisé par Blaise. Du moins, son nom et son titre feront de lui l’homme à abattre si un jour jugement il y a. Il y a jugement.
    Si golf était fautif, il serait allé très loin après Blaise. Golf avait encore des hommes qui lui répondaient après Blaise, si il était fautifs il allait envoyer ces hommes effacer des traces c’est à dire des hommes.
    Messieurs les juges, avez vous déjà vu un condamnable se laisser faire quand il avait toutes les latitudes de fuir ?
    Il m’a tout l’air que beaucoup sont contre golf et cela est dû à sa position au temps de Blaise.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars à 20:59, par TANGA En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Golf parle des mallettes d’argent envoyées à Jerry Rawlings

    Le tribunal devrait condamner Golf à aller sur le front avec les hommes de son choix.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars à 21:42, par Bigbale En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Golf parle des mallettes d’argent envoyées à Jerry Rawlings

    Pauvre DIENDERE ! Sil s’avère quil a été simplement utilisé pour assassiner son frere Thomas Sankara, il n’aura ses yeux que pour pleurer. Si par contre il a participé à la planification et à l’exécution du coup d’Etat, il aura certainement à faire au tribunal de sa conscience, au tribunal des hommes (pas seulement les juges du Tribunal mais aux citoyens ordinaires) jusqu’à sa mort et enfin avoir à faire au tribunal divin comme tout être humain. Je me demande pourquoi il n’a pas eu le courage de dire que lui-même a apporté de l’argent au Président Rawling avant sa mort ? Ou bien lui-même General DIENDERE avait peur d’un simple Capitaine Rawlings ? C’est pas courageux du tout surtout qu’il a attendu que Rawlings meurt pour faire une déclaration de ce genre ! Pauvre Afrique ? C’est vraiment triste !

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars à 22:06, par Dimitri En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Golf parle des mallettes d’argent envoyées à Jerry Rawlings

    C’est facile d’accuser le président Rawlings, maintenant qu’il n’est plus en vie pour se défendre. Un homme d’honneur n’accuse jamais quelqu’un qui n’est plus là pour se défendre. Diendéré n’a aucune dignité.

    Répondre à ce message

    • Le 26 mars à 05:48, par Nabayouga En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Golf parle des mallettes d’argent envoyées à Jerry Rawlings

      Oui Dimitri, Dienderé n’a aucun honneur et aucune dignité, et cela est su depuis longtemps . Un homme qui a permis d’asseoir le pouvoir sanguinaire et autocritique de kouassi blaise compaoré ne merite aucun respect. Dienderé est en partie responsable de tous les assassinats qui ont eu lieu les 27 années durant du fuyard et sideen kouassi blaise compaoré. Dienderé merite juste la peine capitale, dommage qu’elle soit abrogée. Tout le malheur du Burkina aujourd’hui tire ses origines de cet homme abject dont la vie n’a été que forfaiture.

      Répondre à ce message

  • Le 25 mars à 22:32, par Zouakie En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Golf parle des mallettes d’argent envoyées à Jerry Rawlings

    Gilbert, courage que les Ancêtres et Dieu veillent sur toi et te bénissent abondamment.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars à 23:56, par Zach En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Golf parle des mallettes d’argent envoyées à Jerry Rawlings

    Je vois 2 cornes sur la partie frontale du crane de Golf. Il faut absolument etre diabolique pour meler Rawlings dans son affaire.

    Ces malettes, pleines de sous que Blaise envoyait a Rawlings selon ses dires, venaient d’ou ? de Houphouet maintenant ? Seul lui fait ca avec des morts ! Je souhaite qu’il developpe en lui un petit brin de Japonais !

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 00:58, par Banana Republic En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Golf parle des mallettes d’argent envoyées à Jerry Rawlings

    Pauvre Burkina Faso, un officier supérieur étoilé qui accuse les morts.
    En quoi les prétendues malettes apportées à JJR nous éclairent sur l’assassinat de Thomas SANKARA.
    Grand de taille, mais petit d’esprit...

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 01:57, par Sacksida En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Golf parle des mallettes d’argent envoyées à Jerry Rawlings

    Ne fiez pas aux declarations de Golf qui n’a jamais rien assume en tant que responsable de ses actes ; car meme depuis son Coup d’Etat foireux de 2015, il s’est evertue a tout mettre sur ces subalternes. C’est la meme chose que Blaise compaore et ses accolytes criminels qui n’ont jamais assume les assassinats premedites du 15 octobre 1987 ; toujours c’est seulement ses elements qui l’ont fait comme si ces subalternes pouvaient passer outre leurs instructions pour agir de leurs propres chefs. Voila encore une accusation grave et gratuite sur Rawling qui n’est plus de ce Monde ; et c’est encore un manque de coherence, de Courage. Moi je crois pas a cette histoire car Jerry Rawlings avait tellement de relations dans ce Monde que ce n’est pas Blaise compaore qui l’entretenait. Thomas Sankara et Rawlings etaient integres et incorruptibles par choix de vie. TRES DOMMAGE ET TRISTE. SALUT

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 04:55, par Al Pacino En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Golf parle des mallettes d’argent envoyées à Jerry Rawlings

    Diendiere,il faut garder un minimum de dignité.Le peuple Burkinabè n’est pas vindicatif,il t’aurait suffit de dire la vérité,toute vérité et demander humblement pardon pour tes crimes et tu serais pardonné.Qu’est-ce que cette accusation porté sur le défunt Rwalings a à voir avec ce procès ?On parle de faits qui remontent à plus de 30 ans,tu accuses des morts.Si ce n’est Zida que tu accuses ,ce sont des morts.Karissa

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 04:59, par Kouard En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Golf parle des mallettes d’argent envoyées à Jerry Rawlings

    Dendjire st un lache, un officier indigne, jaloux. Ila fait uerKere Daniel, lieutenant ci- devant, major de Saint -Cyr ou ce vaurien est sortir dernier.
    Sa seule valeur, c’ est qu’ il pouvait courir comme un chameau. Il en a l a taille et le facies peu gracieux d’ ailleurs.
    Ils ont tue Sankara et des gens ont fait 27 ans sans toucher a leur salaire. Ils ne vivaient pas, ces droles de fakirs. Mais faut pas dire deeeh ! Ca menace de pousuivre. Et ourtant, est-ce que c’ est faux ?
    Quand a cet avocat, dites lui que nous sommes ici sur le proces de Djendjire. Il n’ a qu’ a contacter les victimes du CNR ils vont monter un dossier pour defendre leur cause. Un avocat, il vit de ca, non ? Sinon ne melangeons pas les choses. Les parents de Sankara reclament justice. Ou bien ils ne devaient pas ?
    Si ya conscience, Djendjire et son avocat doivent interroger leur conscience. Ce que vous defendez ici, vous pouvez dormir avec ca ? Donc vous etes forts.
    Quand on a pas d’ argumants on se tait. Sinon les preuves sont nombreuses ici. Votre cklient a les mains ensanglantees. La meilleure condamnation est le verdict de sa conscience.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 06:02, par Wibga En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Golf parle des mallettes d’argent envoyées à Jerry Rawlings

    Golf tu es un grand et digne. C’est un ange traité en demon. Le Mr mérite mieux que son traitement actuel. Libérez le et réconcilions nous pour notre beau pays. Le condamné ne fera pas revenir à la vie Thomas Sank

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 06:07, par Le cdp-bis En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Golf parle des mallettes d’argent envoyées à Jerry Rawlings

    C’est des accusations gratuites parce que le Capitaine Rawlings n’est plus en vie, alors c’est l’indignité à son comble ! Pourquoi c’est maintenant que le Général DIENDERE fait ces revelations ? Il dira que dans ce cas de figure, il n y avait pas de témoins possibles mais Dieu est toujours témoin de tout. En attendant, je me semande si notre Général DIENDERE est un homme honnête et courageux !! Une fois de plus, Blaise Compaoré l’a utilisé comme un vulgaire coursier pour des affaires indignes et il se coule douce dans des lits douillets de sa belle-famille en Cote d’Ivoire pendant que lui croupit en prison à Ouaga. Eh Dieu !

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 07:51, par LoiseauDeMinerve En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Golf parle des mallettes d’argent envoyées à Jerry Rawlings

    L’intelligence ou la stratégie ont manqué ici. Golf a voulu faire un scoop, un grand coup pour terminer Il á tout foiré. Le moment de pareille révélation, vous l’avez laissé passer pendant la discussion. Á la fin où personne ne peut dire mot, pas même la Cour, c’est du bluff simplement. Vous n’êtes pas un simple observateur de l’assassinat mais un participant actif.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 08:18, par Simporé David En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Golf parle des mallettes d’argent envoyées à Jerry Rawlings

    Deux morts doivent donc venir donner leurs versions des faits. On ne saura jamais la vérité dans cette affaire car personne n’a le courage d’assumer ses responsabilités dans cet assassinat.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 08:59, par Yves Armand En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Golf parle des mallettes d’argent envoyées à Jerry Rawlings

    Tu pense que le général de tous les temps a peur de RAWLINS mort ou vivant tu rigole

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 09:46, par ollo En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Golf parle des mallettes d’argent envoyées à Jerry Rawlings

    Le Général doit plutôt saisir l’occasion pour parler de ses propres actes de compassion et surtout de repentance. De grands hommes comme Kérékou du Bénin, Rawlings du Ghana etc. ont eu à demander « PARDON ». Le problème du Burkina est que personne ne veut exploiter la chance que le Grand Dieu du Pardon lui donne d’être encore vivant pour prononcer ce mot. On attend tous de voir le cas atypique de réconciliation du Burkina où on va tous se réconcilier sans que personne ne fasse acte de contrition et que personne ne prononce le mot « PARDON » pour des actes spécifiques qu’il a posés.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 09:54, par koutourlè En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Golf parle des mallettes d’argent envoyées à Jerry Rawlings

    Pardon ! Que Golf arrête d’insulter l’intelligence des gens. Que viennent faire des remises de mallettes d’argent au défunt Président du Ghana J. J. RAWLING dans ce procès ? Encore une preuve de la corruption généralisée du système Blaise COMPAORE. RAWLING soutenait la cause de Thomas SANKARA jusqu’à sa mort. Et puis, RAWLING en tant qu’ancien Président et Chef de l’État du Ghana jouit de ce statut et par conséquent ne peut pas être un indigent. Golf veut embrouiller le Ghana et le Burkina.
    Quant à son amitié avec Lion du Boulkiemdé, ce dernier est vivant et est assez grand pour apprécier.
    A propos de la compréhension de Golf de la compassion, ça fait franchement pitié.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 10:37, par Un Burkinabê En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Golf parle des mallettes d’argent envoyées à Jerry Rawlings

    Les mallettes d’argent c’est ce qui avait été aussi utilisé pour salir la mémoire de Thomas Sankara. J’espère que la famille de Rawlings posera plainte pour diffamation. Quelle preuve ya t-il par rapport à ces mallettes ? Un homme de la qualité de Rawlings l’aurait dit il ne serait ce qu’un jour avoir reçu de l’aide de Blaise Compaoré. Entre nous, où est ce que Blaise a eu tout cet argent pour le distribuer pendant qu’à 5km de Ouaga des populations n’ont pas d’eau potable à boire ?

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 10:46, par Sage En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Golf parle des mallettes d’argent envoyées à Jerry Rawlings

    Franchement, attendre que quelqu’un meure avant de l’accuser n’est pas digne.
    Questions :
    1) le Ghana n’avait pas d’argent où Rawlings aurait pu puiser, si tant est qu’il était assoiffé de sous ? Il était Président et aurait pu faire cela, dans nos pays ;
    2) d’où venait cet argent ? L’argent des burkinabé ? Si c’était notre argent, de quel droit Blaise aurait pu l’utiliser comme bon lui semble ?
    3) à quoi "cet argent" devait servir ? Et si c’était un remboursement de dettes ? Faut-il donner des bribes d’information pour faire insinuer que c’est malhonnête ?
    Vraiment, par d’honneur. Un mort ne peut se défendre.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 11:12, par Isak Niss En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Golf parle des mallettes d’argent envoyées à Jerry Rawlings

    Vraiment l’intervention de diendere n’est pas digne d’un officier supérieur de son rang. Comment dans un procès tu viens évoqué que tu as transporté des manettes d’argent pour Jerry rawlings, c’est quoi le projet qu’est-ce que malette d’argent vient faire dans le procès Thomas Sankara. On te reproche attentat à la sureté de l’état et tu viens parlé de malette d’argent. C’est trop grossier comme moyen de défense. C’est un manque de maturité. Son apparence cache une personnalité sans dignité. Si Rawlings a reçu des malettes d’argent, combien eux en ont reçu de la part de Charles Taylor, pourtant ce dernier n’en a jamais parlé à la Haye jusqu’à sa condamnation. Diendere est nul, je suis désolé.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 11:33, par Paul En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Golf parle des mallettes d’argent envoyées à Jerry Rawlings

    Décidément, Diendéré n’a pas honte de raconter un tel mensonge contre Rawlings alors que ce dernier est décédé. Il a eu 3 décennies pour le faire si c’était vrai. On disait de Diendéré qu’il était la boite noire de l’ancien régime Compaoré qui n’a pas parlé contre son mentor ! mais qui est prêt à mentir comme un diable contre des hommes intègres. Pire ce général félon est un grand menteur prêt à tout pour se défendre en oubliant qu’il voit la paille dans l’oeil de son voisin alors qu’il a une poutre dans son oeil.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 11:41, par Big man En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Golf parle des mallettes d’argent envoyées à Jerry Rawlings

    Mais pourquoi lui golf ne mentionne que des personnes qui ne peuvent plus venir donner leur version des faits parce que n’étant plus de ce monde ? Qu’il laisse le brave Jay Jay reposer en paix.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 11:44, par jeunedame seret En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Golf parle des mallettes d’argent envoyées à Jerry Rawlings

    Vraiment vrai ça ? Golf aurait des preuves convaincantes ? Ou bien il voudrait que les Ghanéens entament enquêtes ? Des infos extraordinaires à la fin du procès ? À quelle fin ? C’est trop fort pour certains de nous dè !!

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 14:25, par Jb En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Golf parle des mallettes d’argent envoyées à Jerry Rawlings

    Mon général, je t’en supplie de laisser les morts se reposer. Je réalise qu’à tout moment ton seul problème est que tu ne t’assumes jamais.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 14:34, par jan jan En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Golf parle des mallettes d’argent envoyées à Jerry Rawlings

    Ce gars là, humm, c’est le fils de lucifer en personne, sombre, cynique, manipulateur et menteur.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 14:44, par Alexio En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Golf parle des mallettes d’argent envoyées à Jerry Rawlings

    Vraiment je suis desole que notre General n a plus de fleches dans son carquois. Entrainer la memoire de Jerry Rawlings dans la boue est une irresponsabilite digne d un General aujourdhui. Rien que des faux-fuyants.

    Ou est relevance avec a votre chef d accusation ? En l occurrence l assassinat de Thomas I.Sankara avec ses douzes compagnons ? Ce B-mol est loin d etre relevant dans l entedement de l homme Burkinabe et africain depourvu de tous sens de la MAAT(justice et verite).

    Dont nos grands parents de l Egypte ancienne nous ont legues avant leur sort tragique de par leurs largesses vis-avis des etrangers qu ils accueillaient a bras ouvert, et furent chasser par ses derniers et eparpiller dans toute l Afrique par ses intrus que nous appellons egyptiens aujourdhui.

    Nos anciens rois se suicidaient si la honte leur croisait dans l exercice de leur pouvoir. Ce nest pas le cas aujourdhui depuis notre rencontre avec les europeens. En fait des africains delaves de la MELANINE qu on apelle l homme blanc. Un general( ou Lieutenant) doit s assumer| malgre ses turpidudes dans sa fonction avec integrite, de la morale et l ethique professionelle.

    Jerry Rawlings n arien avoir avec le complot que vous avez ourdit avec la France de Mitterand et le gardien du Temple Felix Houphouet Boigny, humilier par ses patrons de la metropole a la fin de sa vie quand les cours de cacao introduits dans les bourses de Londres etaient inacceptables pour la survie des agriculteurs ivoiriens.

    Avec des dommages collateraux inhumains a l epoque, nous demontrant que ses europeens nont pas d ami , mais leurs interets belliqueux a proteger.

    Les conditions sanitaires de Blaise Compaore en Cote d Ivoire lui interdit d etre soigner a lhpital americains de Paris.

    La France t ulise comme le citron et de jette quand il ya rien du reste du jus.’’

    UN GENERAL QUI FUIT SES RESPONSABILITES DOIT ETRE DEGRADER. IL NE MERITE PAS SES GALONS.

    Diendere doit faire un mea-culpa pour ses tords et ses abus contre une partie du peuple burkinabe qui n etait pas phase avec lui. Les crimes excecutees par sa garde pretorienne.

    LE RSP.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 14:59, par Dedegueba Sanon En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Golf parle des mallettes d’argent envoyées à Jerry Rawlings

    Golf est épatant comme "bras droit", jamais il n’aura prononcé une phrase qui compromettrait Blaise. Par contre enfoncer Salif Diallo et JJ Rolings après leurs morts manque d’élégance.
    Bon, s’il a décidé de tout prendre sur lui, c’est son affaire. Mais derrière, il faut respecter son sens de l’amitié, malgré le profil monstrueux qu’on lui colle.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 22:20, par Tengbiiga En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Golf parle des mallettes d’argent envoyées à Jerry Rawlings

    Monsieur Diendéré, d’où venait l’argent que vous avez remis à J. Rawlings ? de notre Trésor ? C’est vraiment lâche de votre part d’attendre que quelqu’un meure pour raconter de telles choses pour le salir. De la part d’un Général, c’est triste.
    Je comprends maintenant qu’on vous ait traité de Général félon.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mars à 03:29, par yelmingaan blaan saa hien En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Golf parle des mallettes d’argent envoyées à Jerry Rawlings

    hum !et si tout de même ce que révèle golf avait un fond de vérité,plaise a Dieu alors que cela servit de leçons a ces adeptes laudateurs zélés sincères mais aveuglés de la réputation de façade de ces pseudo révolutionnaires assassins qui ont vite fait de sacrifier leurs principes trompeurs a l épreuve de la dure realite âpres le pouvoir pris dans le sang n en déplaise a ceux qui ne considèrent jamais la vérité desagreable !!!

    Répondre à ce message

  • Le 27 mars à 13:24, par Abas En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Golf parle des mallettes d’argent envoyées à Jerry Rawlings

    Diendere n’aurait jamais osé craner devant Rawlings vivant à plus forte raison lui faire l’affront posthume qu’il lui fait là. Qu’il sache que Feu Rawlings n’était pas son camarade, ni en âge, ni en stature, ni en valeurs. Et puis, est-ce qu’on lui demande dans ce procès d’éclabousser les morts ? C’est vil comme comportement de la part de Diendere.
    Rawlings a fait l’expérience de pouvoir bien avant Blaise et vous et je ne peux pas croire qu’il attendait les ’’largesses’’ de Blaise pour survivre. C’est vraiment l’insulter après sa mort.
    D’autre part, supposons même, je dis bien ’’supposons’’ que Rawlings ait pu dire à Blaise Compaoré de prévoir ’’ses arrières" comme le prétend Diendere alias Golf. On peut prévoir ses arrières avec le salaire de son travail. Rawlings lui a-t-il dit de le faire en volant le peuple burkinabè avec l’argent détourné comme semble insinuer Golf ? Si dans la sous-région, il fallait tendre son écuelle au sauveur Blaise pour survivre, la question à se poser est : où est-ce que le simple capitaine Blaise, une fois au pouvoir, trouvait tout cet argent à distribuer ? Golf pourrait sûrement répondre à cela.... ;

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 13:50, par pataamleukre En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Golf parle des mallettes d’argent envoyées à Jerry Rawlings

    Je ne sais pourquoi le fait d’accuser un mort vous émeut tant ,vous avez sûrement déjà oublié les valises d’argent attribuées à Tom Sank après son assassinat le 15 octobre 1987.
    Rawlings.
    Toujours les mêmes personnes et toujours les mêmes méthodes.
    Un adage traditionnel dit que :"celui qui raconte ignore que celui qui l’écoute est intelligent".

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 17:56, par Toxsid’ngand kom En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Golf parle des mallettes d’argent envoyées à Jerry Rawlings

    Une question :
    Pourquoi tous ceux que DIENDERE cite, sont des personnes qui ne sont plus de ce monde ?????

    Aussi, est-ce qu’il peut dire ou son mentor et lui gagnaient l’argent pour envoyer dans des mallettes hors du pays ?????
    Car ce comportement explique à souhait pourquoi nos hôpitaux sont des mouroirs.
    Mieux, après des années d’indépendance, des intellectuels qui se comportent de la sorte, pendant que des populations triment dans la misère sans eau potable et autres besoins primaires.
    Dommage.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Dossier Thomas Sankara et autres : Le volet international en cours, l’inhumation des restes en perspective
Procès Thomas Sankara : Les accusés condamnés à payer 1 franc symbolique aux ayants droit du père de la révolution
Procès Sankara et compagnons : Quand les réclamations « fantaisistes » fâchent les avocats de la défense !
Intérêts civils dans le procès Thomas Sankara : L’État réclame plus d’un milliard 145 millions de francs CFA pour les préjudices subis
Intérêts civils dans le procès Thomas Sankara : La famille de feu Thomas Sankara réclame une "somme symbolique"
Procès Thomas Sankara : Sept personnes condamnées font appel
Procès Sankara et douze de ses compagnons : L’audience sur les intérêts civils est renvoyée au 25 avril 2022
Procès Thomas Sankara : « Au Burkina, quand on parle de réconciliation, on revient presque toujours à la question de la grâce ou de l’amnistie » (Me Boukary Willy)
Verdict du procès « Thomas Sankara » : Pour le CDP, le verdict éloigne le peuple de la réconciliation nationale
Procès Thomas Sankara et douze autres : Justice enfin pour les familles !
Procès Thomas Sankara et douze autres : Ablassé Ouédraogo trouve le verdict humiliant pour certains condamnés
Procès Thomas Sankara et douze autres : Une victoire dans la lutte contre l’impunité, selon les avocats de la famille de l’ancien président
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés