Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Peu importe le succès, il s’agit d’être grand, non de le paraître.» Romain Rolland, Ecrivain

Burkina Faso : Une caravane santé pour lutter contre les maladies transmissibles et non transmissibles

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 15 mars 2022 à 21h25min
Burkina Faso : Une caravane santé pour lutter contre les maladies transmissibles et non transmissibles

Une table ronde consacrée au lancement du Programme caravane santé Afrique-Burkina Faso s’est tenue ce mardi 15 mars 2022, à Ouagadougou, en présence du secrétaire général du ministère de la Santé. L’édition 2022 est placée sous le thème « accélérons le mouvement avec le secteur privé pour promouvoir la santé au Burkina Faso ».

Le Programme caravane santé Afrique est piloté par l’ONG française Santé en entreprise (SEE) avec le soutien du Fonds mondial, d’Expertise France, de nombreuses organisations du secteur privé et des entreprises opérant en Afrique. L’objectif principal de ce programme est de promouvoir le partenariat public-privé dans la protection sociale en impliquant des entreprises et des fondations dans des projets collaboratifs pour lutter contre les principales maladies transmissibles (VIH, tuberculose, paludisme) ainsi que les maladies non transmissibles (diabète, hypertension, anémie).

Le DG de SEE se fixe comme objectif de toucher 10 000 personnes lors de cette caravane

Dans ce sens, deux caravanes santé ont été organisées à Ouagadougou en 2021 avec l’accompagnement de la Société générale et de YUP, en partenariat avec le ministère de la Santé, les associations AAS et Faso Civic. Ces caravanes ont permis de dépister plus de 1 800 personnes, et de sensibiliser encore plus de gens, a indiqué le directeur général de SEE, Erich Maville. Au regard de cette prouesse, SEE rebelote avec le lancement d’une nouvelle phase de ce programme multi-maladies au Burkina Faso.

La cérémonie s’est déroulée ce mardi 15 mars 2022, au cours d’une table-ronde qui a regroupé les parties prenantes au programme en présentiel et visioconférence zoom. Pour cette année, il est prévu six campagnes. Toucher 10 000 personnes, sensibiliser à travers des campagnes digitales plusieurs centaines de milliers de personnes voir plus d’un million de personnes, tels sont les principaux résultats attendus, a décliné Erich Maville.

Les participants lors de la rencontre

L’innovation de cette édition 2022 est la distribution de kits de prévention fabriqués à 100% au Burkina Faso. Ces kits sont essentiellement composés d’une moustiquaire et d’une pommade anti-moustique Maya. Au total, 30 000 kits seront distribués et 60 000 personnes protégées. A cela s’ajoute la création d’un site web. Cette caravane de santé va se tenir dans les zones d’intervention de l’association AAS. Il s’agit, entre autres, de la ville de Ouagadougou, Bobo-Dioulasso, Koudougou, et Manga. Elle cible également le secteur minier, l’agro-industrie, et le transport.

La journée mondiale de lutte contre le paludisme avance à grand pas. Et M. Maville a saisi cette tribune pour exhorter les partenaires à s’investir pleinement dans la mise en œuvre de ce programme. « Il y a une solution concrète qui est disponible. Il suffit de commander les kits. On peut également agir dans la durée en soutenant les campagnes de sensibilisation et de dépistage de la caravane santé. Au-delà du Burkina, les entrepreneurs de la diaspora qui veulent soutenir ce type d’initiative dans leurs pays d’origine peuvent le faire », a-t-il plaidé.

Des responsables d’association y ont pris part

Puis d’ajouter : « Aujourd’hui, on a des solutions qui fonctionnent, des équipes sur le terrain qui sont compétentes notamment les associations avec lesquelles ont travaillé (AAS, l’association African solidarité ou Faso Civic) dont l’expertise n’est plus à démontrer. Nous souhaitons beaucoup miser sur cette expertise de terrain ».

Dans son plan d’actions, SEE prévoit également d’organiser des caravanes santé au Bénin, au Togo et au Maroc cette année.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Handicap au Burkina : « Fermer la porte d’une école à un enfant parce qu’il est handicapé, c’est fermer la porte de toutes les opportunités à cet enfant », selon Abdoulaye Traoré président de la CORAH/HBS
Humeur : M. le directeur général du Trésor public, il y a beaucoup d’argent à prendre dans la circulation !
Journée mondiale des maladies tropicales négligées : « Le Burkina a enregistré 238 nouveaux cas de lèpre en 2022 dont huit enfants », Dr Ilboudo, dermatologue-vénérologue
Incendie à « Sankar-Yaaré » de Ouagadougou : Environ 70% des boutiques sont parties en fumée, selon le ministre du commerce Serge Poda
Arrondissement 6 de Ouagadougou : Des riverains révoltés suite à l’attribution d’une réserve administrative à un particulier
Incendie à Sankar-Yaaré de Ouagadougou : Le syndicat national des commerçants soutient les sinistrés et les encourage à se ressaisir
Femmes et pratique des arts martiaux : Philippe Sawadogo explique des raisons des réticences
BCB golf challenge 2023 : Salif Samaké et Justine Sanou sacrés meilleurs joueurs de la 2e édition
Construction de la Cour d’appel de Ouagadougou : Plus de six milliards de francs CFA mobilisés pour les travaux
Autosuffisance alimentaire au Burkina : La question de la maîtrise d’eau au centre d’une réflexion à Ouagadougou
Ouagadougou : Le marché Sankar-Yaaré ravagé par le feu, "des centaines de boutiques" parties en fumée
Transition au Burkina : « Notre soutien au capitaine Traoré ne se marchande pas », clament les Patriotes du Nord
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés