Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le soleil qui brille n’ignore pas un village parce qu’il est petit. » Proverbe Africain

Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Putsch du MPSR • Lefaso.net • dimanche 20 février 2022 à 06h30min
Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage

L’Institut de recherche et de sondage Apidon (IRSOA), a effectué un sondage courant février 2022 sur l’ensemble du territoire national. Ce sondage a eu pour but de connaître le pourcentage d’individus qui étaient en faveur ou en défaveur du coup d’Etat du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR) qui a mené à la chute l’ex président Roch Marc Christian Kaboré le 24 janvier 2022.

L’étude note un accueil favorable du coup d’Etat (76%) avec un enthousiasme globalement dû à l’exaspération vis-à-vis de la gouvernance du précédent pouvoir et du parti majoritaire. Dans le détail, 23,78% des sondés ont « très bien » accueilli le coup d’Etat, 34,27% l’ont « bien accueilli » et 17,79%disent l’avoir « assez bien » accueilli. Seuls 8,24% l’ont mal vécu, tandis que 15,54% se disent indifférents…
« Cela ressemble fort bien à un enthousiasme-sanction et pas vraiment encore à une confiance accordée à la vision et aux actions des nouveaux dirigeants, par ailleurs inconnus des populations », commentent les auteurs du rapport.

Pour les raisons de cet enthousiasme, 27,53% des sondés pointent Roch Marc Christian Kaboré, 13,30 % le MPP et 23,78% sont soulagés de voir partir à la fois Roch Kaboré et le MPP…Par ailleurs, 33,71% citent d’autres raisons.
Et en ce qui concerne la durée de la future Transition, 62, 36 % des personnes interrogées estiment qu’il faut « plus de deux ans », 15,36% deux ans et 13,48% estiment que la transition ne doit durer qu’un an.

Cependant, l’une des grandes surprises des enquêteurs a été la rapidité des répondants à assumer leur appartenance à un parti politique et la peur qu’ils ont perçus chez certains à répondre aux questions. 87% des répondants ont affirmé n’être d’aucun parti politique.

Pour ce qui est des priorités, l’étude a noté que les attentes des populations (pour 78,10% des sondés) sont focalisées sur la question de la sécurité (libération du pays et assise d’une sécurité pérenne).

Selon le statisticien-économiste-gestionnaire, Dr Gambetta Aboubakar Nacro, un autre point d’intérêt de l’étude, est le souhait des répondants de voir réussir le MPSR. Le sondage montre aussi des craintes liées à l’unité et à la cohésion entre les nouveaux gouvernants, à un management dictatorial, à l’échec dans la lutte contre le terrorisme, aux intérêts personnels et à la répétition des erreurs du passé.

« Une alerte salutaire qui doit pousser le commandant en chef de la nation à travailler à l’unité de vision et d’actions, à la solidarité dans son équipe, à l’écoute des parties prenantes de la nation, tout en extirpant tout agenda caché pouvant saper la crédibilité que les autorités doivent construire et maintenir. », a-t-il conclu.

Initiative de l’Institut de recherche et de sondage Apidon (IRSOA), ce sondage a été effectué sur l’ensemble du territoire. Il vise à informer sur l’accueil réservé par les Burkinabè au coup d’Etat ; les raisons de l’enthousiasme perceptible ; la perception des populations sur la durée nécessaire et acceptée de la Transition ; la perception des populations sur les priorités que devraient avoir les autorités, etc.

Patricia Coulibaly (Stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 18 février à 20:28, par BIIGA En réponse à : Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage

    Ce coup d’État a servi aussi à sauver le soldat Rock.
    Maintenant, il va falloir balayer la.maison ; mais en attendant il faut se débarrasser des impuretés qui vous ont suivi. Suivez mon regard. L’actualité des tous les réseaux sociaux c’est Maïga qui est à la une et pour cause. Si il aime le Burkina comme il pense le démontrer et si le reste du groupe veut travailler avec des Burkinabè qui n’auront pas peur qu’on leur mettent des choses pas vraies sur eux, alors qu’ils débarque sieur Maïga. A lire les réseaux sociaux, c’est lanbrebie galeuse. Doit on l’appeler le Salif DIALLO du ’ouveau pouvoir ?

    Répondre à ce message

    • Le 19 février à 19:25, par LE VIGILANT En réponse à : Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage

      Ce sondage est vrai et reflète bien tout haut ce que le peuple burkinabè peureux, inconscient, béât et amnésique pense tout bas. Quand il s’agit d’exprimer clairement leurs points de vue par des actions concrètes (marches et autres), on ne les voit pas. Mais quand il s’agit de se cacher pour dire ce qu’ils pensent, là, ils sont forts. Tchrrr.

      Peuple du Burkina Faso, ouvrons les yeux et les bons et faisons attention aux analyses courte échelle et à la répétition à haute voix et en chœur de réflexions, d’analyses et d’idées erronées préconçues à dessein pour perdre les pauvres burkinabè attentistes et béats.
      Réfléchissons ensemble pour éclairer ma lanterne.
      Est-ce qu’il ne resterait pas un deuxième coup après celui de DAMIBA parce que DAMIBA aurait pas coupé l’herbe sous les pieds de certains (les vrais traitres) qui avaient créé cette situation délétère de traitrise dans l’armée pour favoriser les viles tueries des populations et des FDS par les terroristes en vue de révolter le peuple pour expliquer leur coup d’Etat qui venait sinueusement ?

      DAMIBA et les ouailles de l’ancien pouvoir CDP savaient tous ce qui se passait sur le front et comment les terroristes, à travers la traitrise d’éléments gradés ou pas des FDS, arrivaient à avoir des informations et autres pour tuer facilement nos FDS et nos populations civiles. Donc DAMIBA n’était peut-être pas d’accord avec les sbires de l’ancien régime et les traitres mais était au courant de tout. Seulement, il n’avait pas peut-être les moyens de contrecarrer ces traitrises mais les subissait même avec ses camarades patriotes comme lui dont les coeurs saignaient à chaque traitrise que Rock et son MPP ne daignaient sanctionner mais laissaient faire comme pour dire "tuez, nous on s’en fout. Pouvu que ça ne dérange pas notre naam, nos beuveries, ripailles insouciantes, whiskies, champagnes et rigolades".

      Comme Rock ne faisait donc rien devant cette traitrise en ne s’assumant à travers des sanctions sévères et des révocations des traîtres, cela a énervé DAMIBA et ses camarades qui se sont décidés à la fin et ont pris leurs responsabilités pour aider le peuple et le venger des terroristes, de Rock et de son MPP.

      Donc, si DAMIBA et ses camarades refilaient des infos à des cyber-activistes comme les Maïga et autres pour préparer le terrain de la révolte, c’était de bonne guerre. Seulement, ils n’étaient pas des traitres mais exploitaient une situation que les vrais traitres ont créée pour pêcher après en eaux troubles. Ça ressemble à la situation du voleur volé.

      Ceci étant, est-ce que DAMIBA n’a pas fait un coup dans un coup ? Est-ce qu’il n’a pas courcircuité les vrais traitres (l’ancien pouvoir du CDP) parce qu’il a vu le désastre qui venait si toutefois il les laissait exploiter cette situation qu’ils ont pourrie en favorisant par leur traitrise les tueries des civils et FDS que le Rocko a laissé faire sans soucis. Le fruit était mûr et il fallait être le premier à le cueillir et les DAMIBA ont été les plus réalistes en réussissant à le cueillir sous les bottes des traitres qui tuaient et faisaient couler le sang de nos FDS et pauvres populations pour préparer leur forfaiture.

      Je pense qu’il faudra faire attention à cette histoire de traitrise de DAMIBA et de sa clique. Je pense qu’il pourrait en être loin mais s’il ne fait pas attention en communiquant bien, il risque d’enfiler cette tunique de traître pour rien alors qu’il est venu avec de bonnes intentions pour un peuple aveugle et béat qui ne sait pas ce qu’il veut. CQFD

      Shalom

      Répondre à ce message

    • Le 19 février à 22:04, par DU BOULOT COLONEL En réponse à : Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage

      epuis jeudi, les groupes armés ont demandé aux populations de plusieurs quartiers de cette ville, située dans la province du Soum, de déguerpir sous peine de se voir « mutiler ». Les mêmes hommes armés ont interdit les transporteurs de se rendre ou de quitter Djibo, malgré la présence d’un camp militaire dans cette ville. Certaines sources annoncent une importante présence de forces de défense et de sécurité sur place.

      Répondre à ce message

  • Le 18 février à 20:55, par Bigbale En réponse à : Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage

    On espère que les mêmes sondages vont éradiquer le terrorisme et neutraliser les terroristes. C’est le seul indicateur de résultat de ce pourquoi Maïga Ibrahim et son Lieutenant-colonel Sandaogo Damiba ont fait le coup d’Etat. On les attend sur le terrain en lieu et place de marches et de "marchés" de soutien au MPRS. On rappelle que MPRS signifie, si on le lit comme en Arabe, le "RSP en Marche" ! Qui dit le.contraire car c’est clair que le "bon petit" de Alizeta Gando, Ibrahim Maïga et son équipe ont bien réussi leur coup ! En tout cas, on attend impatiemment les publications de Maïga sur les dernières attaques terroristes avec toutes les précisons comme d’habitude. Lefaso.net, publiez tous les posts car les masques commencent à tomber et vous ne pourrez rien y faire !

    Répondre à ce message

  • Le 18 février à 21:17, par swartskoff En réponse à : Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage

    Va falloir refaire ce sondage après les scandales MaÏga et Drabo sur la photo d’après prestation de serment. Le doute est là, les interprétations dans le mauvais sens sont à juste titre nombreuses, on parle de sabotage, de traîtrise etc. Ainsi donc le pouvoir pour le pouvoir nous sommes tout simplement des faux, tout sauf VOLTAÏQUE (SANKARA, KI ZERBO, Mogho NAABA -Restauration Haut Volta, .....) comme le MALIEN (Soundiata, Goïta ..). Aujourd’hui Burkinabè ne rime plus avec intégrité, même pas à rien. J’avais jubilé mais je suis dégonflé à présent.
    Le Burkina et le Néant !

    Répondre à ce message

  • Le 18 février à 22:19, par Yovis En réponse à : Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage

    Le biais est le propre des sondages. La majorité silencieuse attend de voir et de constater. L’adhésion n’est pas au putsch, mais à l’espérance de la sécurisation du territoire.

    Répondre à ce message

  • Le 18 février à 23:51, par Citoyen En réponse à : Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage

    Qui a commandé un tel sondage et pour quel objectif. Moi, je demande au nouveau pouvoir la sécurité et la paix. J’accepte volontiers un margouillat comme président pourvu qu’il m’amène la sécurité et la paix et les autres éléments qui vont avec. Arrêtez le reste de vos conneries

    Répondre à ce message

  • Le 18 février à 23:55, par Cisse En réponse à : Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage

    Mes frère burkinabè je vous propose un president si vous prenez cherif sy comme president ou bien premier ministre de la transition vous allez reussir çest ma proposition

    Répondre à ce message

  • Le 19 février à 00:21, par Hum ? En réponse à : Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage

    C’est assez curieux. Que le peuple soit favorable au coup d’Etat à 76% (à verifier) est une chose. Mais là a dire que ce support est pour Damiba cela n’est pas prouvé. Il ne dit meme pas combien de temps est son mandat ni quel est la charte de MPSR ? On met la charue avant les boeufs ici. Et dans ces conditions ou tout semble bancale a la moindre ecartade le pays va s’embraser.

    Répondre à ce message

  • Le 19 février à 00:47, par Passakziri En réponse à : Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage

    Ça c est peut-être avant la série de duperies.
    Aujourd’hui , même au fin fond du pays l adhesion risque d être autre. Après trois semaines d attente sans concrets résultats, je pense que nous n avons plus besoin de sondage pour démontrer quoi que ça soit. Les populations se sont fait une idée de qui les a trahis ces années passées à ne pas combattre les terroristes. En tout cas, que celui qui pense que Kossyam est un lieu pour siffler du champagne remette sa bouteille en cave et renfile tenues de combats rangers et armes pour marcher vers le front, sinon la marche risque d être tout sauf triomphale si elle est enclenchée tardivement.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 19 février à 01:23, par John En réponse à : Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage

    Madame Coulibaly..ce n’est pas ça qui nous intéresse..ils ont dit qu’il vont instaurer la sécurité
    J’attends de lire de toi que plus de 76% des zones infectées on été libérées pour toujours..

    Répondre à ce message

  • Le 19 février à 05:42, par le Nomade En réponse à : Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage

    Ce sondage ne veut rien dire et est totalement inutile. La seule chose qui ce sont les regions liberes et le nombre des deplaces internes qui retournent vivre tranquillement dans leurs villages.Tout le reste c’est du charabia et une perte de temps.

    Répondre à ce message

  • Le 19 février à 05:56, par ZEUS En réponse à : Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage

    Ça c’est ce que les Anglosaxons qualifient de BS pour Bullshit (pardon).
    Sans sondage, je dirais que 90% des Burkinabè attendent de voir !
    Vous faites comme si vous ne connaissiez pas le Burkinabè : vous dites que vous pouvez mieux faire, alors que vous étiez même au front, et pire maintenant on sait que vous participiez à divulguer des information top secret et aussi mensongères par moment ? On attend de voir. Bien que je prie pour que le pays retrouve sa tranquillité pour que nous puissions tous vaquez à nos occupations d’antan, je suis au regret de conclure que ce coup d’état vient de nous ouvrir une des portes de de non-retour de pays en quasi-faillite comme dont un certain nombre en Afrique (je me garde de citer les noms).
    Ce sondage est tout simplement pathétique

    Répondre à ce message

  • Le 19 février à 05:58, par Sacksida En réponse à : Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage

    Ce Fameux Maiga n’inspire pas confiance Populaire et credibilite ; car l’on ne peut pas continuer a jouer l’equibrilisme et au Camelion a un si Haut niveau d’une Direction Politique qui se veut integre et de Grande Probite Morale. Si c’est des Civils que le MPSR voulait pour donner une certaine coloration autre que le tout Militaires ; ce n’est pas des Hommes integres et Vertueux qui manquent au Burkina Faso. Donc il est clair qu’il faut revoir ce Casting ; et j’imagine que le President du Faso Damiba l’a peut etre Connu dans ses missions au Sahel.? Salut

    Répondre à ce message

  • Le 19 février à 05:59, par Sacksida En réponse à : Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage

    Ce Fameux Maiga n’inspire pas confiance Populaire et credibilite ; car l’on ne peut pas continuer a jouer l’equibrilisme et au Camelion a un si Haut niveau d’une Direction Politique qui se veut integre et de Grande Probite Morale. Si c’est des Civils que le MPSR voulait pour donner une certaine coloration autre que le tout Militaires ; ce n’est pas des Hommes integres et Vertueux qui manquent au Burkina Faso. Donc il est clair qu’il faut revoir ce Casting ; et j’imagine que le President du Faso Damiba l’a peut etre Connu dans ses missions au Sahel.? Salut

    Répondre à ce message

  • Le 19 février à 06:02, par Chasseur d’insurrescrocs En réponse à : Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage

    Cher MPPistes, je vous pose les questions suivantes : le Rocco était le bon petit de qui ? SD et le troisième mousquetaire étaient les bons petits de qui ?
    Ont-ils hésité un seul instant à planter un couteau dans le dos de leur bienfaiteur ?
    La façon dont on vient au pouvoir, c’est de cette même manière qu’on le quitte !
    Honte aux insurrescrocs qui se croient plus intelligents que les autres !!!

    Répondre à ce message

    • Le 19 février à 14:56, par LoiseauDeMinerve En réponse à : Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage

      @chasseurinsurrescrocs, vous avez tout faux. Le trio RMCK, SD, SC sont simplement des hommes avec chacun leur ressentiment. Évincés du STAFF CDP pour l’équipe du petit président, ils sont dans leur droit de claquer La porte du cdp, ils n’ont trahi personne. Ici c’est pas pareil. De ce qui se dit sur la toile après la photo d’après prestation de serment avec les membres du rspm, Il est difficile de ne pas croire à la version de sabotage, traîtrise, et plus grave, participation avec l’ennemi............................... l’autre putschiste ZOUNGRANA avait-Il voulu contrarié cela ou lui aussi évoluait dans la même dynamique ? Seul Son procès peut fournir des détails.

      Répondre à ce message

  • Le 19 février à 06:18, par Dedegueba Sanon En réponse à : Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage

    Sondage subversif tentant d’enscencer un putsch accueilli plutôt froidement par une population lassée des errements et des incuries d’un pouvoir de copains et de copines. D’ailleurs on n’a pas le sentiment de gagner au change lorsqu’on se rend compte que les principaux animateurs du putsch sont presque tous issus de la même promotion du prytané ou du défunt RSP.

    Répondre à ce message

  • Le 19 février à 07:32, par Lartiste En réponse à : Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage

    C’est mal parti pour Mr Damiba Sandaogo et son équipe de traitres de la Nation ! Autant de sang coulé depuis 7 ans juste pour pourrir une situation et récupérer le pouvoir perdu par le clan Compaoré ! C’est triste ! Jubilez les traitres de la Nation, votre heure de déshonneur viendra forcément car le sang des innocents demande réparation. À ceux qui réalisent ces sondages, ils doivent garder leur dignité devant l’argent sale qu’on leur donné pour réaliser ce torchon. Voulez-vous nous dire que Roch KABORÉ a gagné les élections en falsifiant les résultats ? Quand nous allons chasser Damiba du pouvoir pour avoir trahi la Nation, vous allez dire que 96% de la population étaient favorable à l’insurrection qui a balayé DAMIBA. Un peu de dignité !

    Répondre à ce message

    • Le 20 février à 18:11, par LE VIGILANT En réponse à : Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage

      Ce sondage est vrai et reflète bien tout haut ce que le peuple burkinabè peureux, inconscient, béât et amnésique pense tout bas. Quand il s’agit d’exprimer clairement leurs points de vue par des actions concrètes (marches et autres), on ne les voit pas. Mais quand il s’agit de se cacher pour dire ce qu’ils pensent, là, ils sont forts. Tchrrr.

      Peuple du Burkina Faso, ouvrons les yeux et les bons et faisons attention aux analyses courte échelle et à la répétition à haute voix et en chœur de réflexions, d’analyses et d’idées erronées préconçues à dessein pour perdre les pauvres burkinabè attentistes et béats.
      Réfléchissons ensemble pour éclairer ma lanterne.
      Est-ce qu’il ne resterait pas un deuxième coup après celui de DAMIBA parce que DAMIBA aurait pas coupé l’herbe sous les pieds de certains (les vrais traitres) qui avaient créé cette situation délétère de traitrise dans l’armée pour favoriser les viles tueries des populations et des FDS par les terroristes en vue de révolter le peuple pour expliquer leur coup d’Etat qui venait sinueusement ?

      DAMIBA et les ouailles de l’ancien pouvoir CDP savaient tous ce qui se passait sur le front et comment les terroristes, à travers la traitrise d’éléments gradés ou pas des FDS, arrivaient à avoir des informations et autres pour tuer facilement nos FDS et nos populations civiles. Donc DAMIBA n’était peut-être pas d’accord avec les sbires de l’ancien régime et les traitres mais était au courant de tout. Seulement, il n’avait pas peut-être les moyens de contrecarrer ces traitrises mais les subissait même avec ses camarades patriotes comme lui dont les coeurs saignaient à chaque traitrise que Rock et son MPP ne daignaient sanctionner mais laissaient faire comme pour dire "tuez, nous on s’en fout. Pouvu que ça ne dérange pas notre naam, nos beuveries, ripailles insouciantes, whiskies, champagnes et rigolades".

      Comme Rock ne faisait donc rien devant cette traitrise en ne s’assumant à travers des sanctions sévères et des révocations des traîtres, cela a énervé DAMIBA et ses camarades qui se sont décidés à la fin et ont pris leurs responsabilités pour aider le peuple et le venger des terroristes, de Rock et de son MPP.

      Donc, si DAMIBA et ses camarades refilaient des infos à des cyber-activistes comme les Maïga et autres pour préparer le terrain de la révolte, c’était de bonne guerre. Seulement, ils n’étaient pas des traitres mais exploitaient une situation que les vrais traitres ont créée pour pêcher après en eaux troubles. Ça ressemble à la situation du voleur volé.

      Ceci étant, est-ce que DAMIBA n’a pas fait un coup dans un coup ? Est-ce qu’il n’a pas courcircuité les vrais traitres (l’ancien pouvoir du CDP) parce qu’il a vu le désastre qui venait si toutefois il les laissait exploiter cette situation qu’ils ont pourrie en favorisant par leur traitrise les tueries des civils et FDS que le Rocko a laissé faire sans soucis. Le fruit était mûr et il fallait être le premier à le cueillir et les DAMIBA ont été les plus réalistes en réussissant à le cueillir sous les bottes des traitres qui tuaient et faisaient couler le sang de nos FDS et pauvres populations pour préparer leur forfaiture.

      Je pense qu’il faudra faire attention à cette histoire de traitrise de DAMIBA et de sa clique. Je pense qu’il pourrait en être loin mais s’il ne fait pas attention en communiquant bien, il risque d’enfiler cette tunique de traître pour rien alors qu’il est venu avec de bonnes intentions pour un peuple aveugle et béat qui ne sait pas ce qu’il veut. CQFD

      Shalom

      Répondre à ce message

  • Le 19 février à 07:56, par Wattimbo En réponse à : Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage

    Quel sondage et a quel moment ,faite appel à l’actualité a la radio ,ou donner numéro vers vert pour appel sondage ,sinon vous vous êtes en trompé ,car la majorité attend toujours les effets sur le terrain d’abord ,de toute la présence de ce Mr maiga nous a tellement déçu ,pour dire que vos sondage n’est exacte

    Répondre à ce message

  • Le 19 février à 09:08, par Adakalan En réponse à : Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage

    Nous ont s’en fout de sondage, Djibo est sous une forte menace c’est ça la réalité. Si le peuple n’était pas favorable au coup d’état , les militaires ’n’allait pas faire un seul jour au pouvoir. Laisser les gens avec vos sondages, les école continue a être brûlées, des routes sous contrôle, c’est ça la vérité

    Répondre à ce message

  • Le 19 février à 09:31, par Mafoi En réponse à : Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage

    Le Burkinabè est devenu tellement mouton depuis l’ère bilaise kouassi né compaoré que même si ce prétendu mpsr venait à chuter dès ce soir,on aura le même pourcentage voire plus pour les éventuels hommes forts.En ce qui me concerne,je ne crois pas que ce mpsr fera des miracles pour la simple raison que ce pays est tellement pourri dans tous les domaines que je vois guère d’issue à part un tsunami qui le raserait complètement afin de regénérer une nouvelle race de Burkinabè pour mériter de vivre dans le pays dit "des hommes intègres",terme bien sûr souillé,galvaudé car lorsque je lis ou entends Burkina Faso le pays des hommes intègres,je suis fou de rage parceque ça ressemble à de la moquerie,à un foutage de gueule.Donc en toute sincérité,j’ai pitié pour mon pays et ça me fait de la peine

    Répondre à ce message

  • Le 19 février à 09:38, par PORTO En réponse à : Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage

    Qui a commander ce sondage et comment il a été fait ? Vous faites un sondage au près d’un peuple qui ne sait plus a quel saint se vouer.et puis entre la peste et le chorela que choisir ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 février à 10:00, par Boni En réponse à : Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage

    À qui profite un tel sondage ? Je pense que le MPSR n’est pas serien. On s’en fout complètement d’un sondage en ce moment. En réalité, il faut se dire la vérité, ce n’est pas la grande euphorie, les gens attendent de voir, lassés de toutes ces attaques dont ils ne voyaient pas l’issue. Il n’y a pas une adhésion vraiment populaire à ce coup d’État, et ça se voit que le MPSR n’est pas dupe. D’où de nombreuses manifestations de soutien motivées, mais sans vraiment grand emballage. C’est pas un sondage qui fera les résultats de terrain. On pourrait même dire que la situation se dégrade davantage : maintenant le rythme d’incendie des infrastructures s’accélère, les routes stratégiques (Bittou-Ouaga ; Banfora-Bobo) sont en train d’être menacées. Et on ne voit rien de rassurant sur le terrain. Pour des gens qui connaissent déjà la maison et qui ont sans doute posé le diagnostic depuis (je suppose) avant de faire le coup, on est étonné de voir que rien de particulier ne se met en place. Les choses sont tjrs les mêmes : pas de dispositifs impressionnants visibles, pas de contrôles renforcés sur les axes routiers, rien. Pour ne rien arranger, le MPSR s’affiche avec un ennemi de la République, Maiga, qui a plus fait du mal à la République qu’à Rock Kaboré. Je crains pour la suite pour ces militaires.

    Répondre à ce message

  • Le 19 février à 10:27, par Coulibaly adama En réponse à : Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage

    On peut avoir l’échantillonnage ?C’est important dans le domaine du sondage.

    Répondre à ce message

  • Le 19 février à 10:32, par Coulibaly adama En réponse à : Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage

    On peut avoir l’échantillonnage ?C’est important dans le domaine du sondage.

    Répondre à ce message

  • Le 19 février à 11:21, par Blamako En réponse à : Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage

    Oh là là
    Trop de nostalgiques du système Rock.
    Ils ne savent même pas ce que c’est qu un sondage d opinion. Si le sondage aboutissait à 76 pourcent défavorable au coup d État ils auraient ri ah ah.
    On travaille ensuite on évalue les indicateurs de performances.
    Bon vent à la République

    Répondre à ce message

  • Le 19 février à 11:25, par Zaj En réponse à : Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage

    Dites moi. C’est qui ce Maiga ?. Quel est son parcours et son CV. Besoin de comprendre

    Répondre à ce message

  • Le 19 février à 11:26, par Blamako En réponse à : Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage

    Souffrez que ce pays revienne aux dignes fils.
    Les aigris vont mourir de crises cardiaques. On est où on ne veut pas le changement positif.
    Bonne à la République.

    Répondre à ce message

    • Le 19 février à 12:42, par Coup En réponse à : Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage

      Mon ami, vous n’avez rien compris. Depuis le coup d’État, personne n’a protesté dans la rue contre. Cela signifie que d’une certaine façon, les gens ont adhéré. Donc pas la peine de nous distraire avec des sondages à la con. Qu’ils sondent pour voir combien de déplacés sont retournés chez eux. À partir du moment où il y a une adhésion de fait, allons à l’essentiel. Au contraire, je pense que ceux qui manifestent à gauche et à droite pour soi-disant soutenir le MPSR sont derrière leur estomac. Parce qu’il n’y a aucune raison, y a pas de forces contraires, même la CEDEAO n’a pas sanctionné. Donc il vaut mieux laisser cette junte se concentrer sur l’essentiel au lieu de les flatter quotidiennement.

      Répondre à ce message

  • Le 19 février à 12:47, par Ca fait peur En réponse à : Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage

    Ce qui me chagrine c’est la présence de ce Maïga dans la haute sphère de la République ,de la manière fracassante. C’est un "Coup d’Etat " certes, mais j’ai les larmes aux yeux. Je pleure pour ce pays , qui est toujours dans le perpétuel recommencement. Les mêmes causes produiront les mêmes effets. Sans trop juger le MPSR, la présence de Maîga ressemble à un cafard écrasé dans la sauce. Aussi, si c’est vérifié que Maiga est le bon petit de Alizète Gando, nous retournerons dans la République des "Mayindsé" pour un oui ou pour un non. . Que cela soit un REVE et non la réalité, pour que SANDAOGO et son équipe permettent à ces populations ( PDI) de regagner dignement leurs terres et que la corruption et l’incivisme soient combattus avec la dernière énergie. Dieu sauve le Burkina.

    Répondre à ce message

    • Le 20 février à 18:21, par LE VIGILANT En réponse à : Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage

      Peuple du Burkina Faso, ouvrons les yeux et les bons et faisons attention aux analyses courte échelle et à la répétition à haute voix et en chœur de réflexions, d’analyses et d’idées erronées préconçues à dessein pour perdre les pauvres burkinabè attentistes et béats.
      Réfléchissons ensemble pour éclairer ma lanterne.
      Est-ce qu’il ne resterait pas un deuxième coup après celui de DAMIBA parce que DAMIBA aurait pas coupé l’herbe sous les pieds de certains (les vrais traitres) qui avaient créé cette situation délétère de traitrise dans l’armée pour favoriser les viles tueries des populations et des FDS par les terroristes en vue de révolter le peuple pour expliquer leur coup d’Etat qui venait sinueusement ?

      DAMIBA et les ouailles de l’ancien pouvoir CDP savaient tous ce qui se passait sur le front et comment les terroristes, à travers la traitrise d’éléments gradés ou pas des FDS, arrivaient à avoir des informations et autres pour tuer facilement nos FDS et nos populations civiles. Donc DAMIBA n’était peut-être pas d’accord avec les sbires de l’ancien régime et les traitres mais était au courant de tout. Seulement, il n’avait pas peut-être les moyens de contrecarrer ces traitrises mais les subissait même avec ses camarades patriotes comme lui dont les coeurs saignaient à chaque traitrise que Rock et son MPP ne daignaient sanctionner mais laissaient faire comme pour dire "tuez, nous on s’en fout. Pouvu que ça ne dérange pas notre naam, nos beuveries, ripailles insouciantes, whiskies, champagnes et rigolades".

      Comme Rock ne faisait donc rien devant cette traitrise en ne s’assumant à travers des sanctions sévères et des révocations des traîtres, cela a énervé DAMIBA et ses camarades qui se sont décidés à la fin et ont pris leurs responsabilités pour aider le peuple et le venger des terroristes, de Rock et de son MPP.

      Donc, si DAMIBA et ses camarades refilaient des infos à des cyber-activistes comme les Maïga et autres pour préparer le terrain de la révolte, c’était de bonne guerre. Seulement, ils n’étaient pas des traitres mais exploitaient une situation que les vrais traitres ont créée pour pêcher après en eaux troubles. Ça ressemble à la situation du voleur volé.

      Ceci étant, est-ce que DAMIBA n’a pas fait un coup dans un coup ? Est-ce qu’il n’a pas courcircuité les vrais traitres (l’ancien pouvoir du CDP) parce qu’il a vu le désastre qui venait si toutefois il les laissait exploiter cette situation qu’ils ont pourrie en favorisant par leur traitrise les tueries des civils et FDS que le Rocko a laissé faire sans soucis. Le fruit était mûr et il fallait être le premier à le cueillir et les DAMIBA ont été les plus réalistes en réussissant à le cueillir sous les bottes des traitres qui tuaient et faisaient couler le sang de nos FDS et pauvres populations pour préparer leur forfaiture.

      Je pense qu’il faudra faire attention à cette histoire de traitrise de DAMIBA et de sa clique. Je pense qu’il pourrait en être loin mais s’il ne fait pas attention en communiquant bien, il risque d’enfiler cette tunique de traître pour rien alors qu’il est venu avec de bonnes intentions pour un peuple aveugle et béat qui ne sait pas ce qu’il veut. CQFD

      Shalom

      Répondre à ce message

  • Le 19 février à 13:34, par @@GOG En réponse à : Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage

    Ceux qui ont réalisé ce sondage ne sont pas crédibles.Ce taux de 76 0/0 a-t-il neutralisé tous les terroristes qui nous attaquent ?En quoi ce sondage nous libere-t-il du terrorisme ?Est-ce que ce sondage est la réponse attendue à la situation que nous vivons ?Les courtisans ou les opportunites ne manquent pas d’imagination pour distraire l’autre.Comme les résultats tardent à venir qu’il remette le pouvoir à Roch mais garde le ministère de la défense et de la sécurité.Rosine Coulibaly au MINEFID.

    Répondre à ce message

  • Le 19 février à 14:08, par LE VIGILANT En réponse à : Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage

    Ce sondage est vrai et reflète bien tout haut ce que le peuple burkinabè peureux, inconscient, béât et amnésique pense tout bas. Quand il s’agit d’exprimer clairement leurs points de vue par des actions concrètes (marches et autres), on ne les voit pas. Mais quand il s’agit de se cacher pour dire ce qu’ils pensent, là, ils sont forts. Tchrrr.

    Peuple du Burkina Faso, ouvrons les yeux et les bons et faisons attention aux analyses courte échelle et à la répétition à haute voix et en chœur de réflexions, d’analyses et d’idées erronées préconçues à dessein pour perdre les pauvres burkinabè attentistes et béats.
    Réfléchissons ensemble pour éclairer ma lanterne.
    Est-ce qu’il ne resterait pas un deuxième coup après celui de DAMIBA parce que DAMIBA aurait pas coupé l’herbe sous les pieds de certains (les vrais traitres) qui avaient créé cette situation délétère de traitrise dans l’armée pour favoriser les viles tueries des populations et des FDS par les terroristes en vue de révolter le peuple pour expliquer leur coup d’Etat qui venait sinueusement ?

    DAMIBA et les ouailles de l’ancien pouvoir CDP savaient tous ce qui se passait sur le front et comment les terroristes, à travers la traitrise d’éléments gradés ou pas des FDS, arrivaient à avoir des informations et autres pour tuer facilement nos FDS et nos populations civiles. Donc DAMIBA n’était peut-être pas d’accord avec les sbires de l’ancien régime et les traitres mais était au courant de tout. Seulement, il n’avait pas peut-être les moyens de contrecarrer ces traitrises mais les subissait même avec ses camarades patriotes comme lui dont les coeurs saignaient à chaque traitrise que Rock et son MPP ne daignaient sanctionner mais laissaient faire comme pour dire "tuez, nous on s’en fout. Pouvu que ça ne dérange pas notre naam, nos beuveries, ripailles insouciantes, whiskies, champagnes et rigolades".

    Comme Rock ne faisait donc rien devant cette traitrise en ne s’assumant à travers des sanctions sévères et des révocations des traîtres, cela a énervé DAMIBA et ses camarades qui se sont décidés à la fin et ont pris leurs responsabilités pour aider le peuple et le venger des terroristes, de Rock et de son MPP.

    Donc, si DAMIBA et ses camarades refilaient des infos à des cyber-activistes comme les Maïga et autres pour préparer le terrain de la révolte, c’était de bonne guerre. Seulement, ils n’étaient pas des traitres mais exploitaient une situation que les vrais traitres ont créée pour pêcher après en eaux troubles. Ça ressemble à la situation du voleur volé.

    Ceci étant, est-ce que DAMIBA n’a pas fait un coup dans un coup ? Est-ce qu’il n’a pas courcircuité les vrais traitres (l’ancien pouvoir du CDP) parce qu’il a vu le désastre qui venait si toutefois il les laissait exploiter cette situation qu’ils ont pourrie en favorisant par leur traitrise les tueries des civils et FDS que le Rocko a laissé faire sans soucis. Le fruit était mûr et il fallait être le premier à le cueillir et les DAMIBA ont été les plus réalistes en réussissant à le cueillir sous les bottes des traitres qui tuaient et faisaient couler le sang de nos FDS et pauvres populations pour préparer leur forfaiture.

    Je pense qu’il faudra faire attention à cette histoire de traitrise de DAMIBA et de sa clique. Je pense qu’il pourrait en être loin mais s’il ne fait pas attention en communiquant bien, il risque d’enfiler cette tunique de traître pour rien alors qu’il est venu avec de bonnes intentions pour un peuple aveugle et béat qui ne sait pas ce qu’il veut. CQFD

    Shalom

    Répondre à ce message

  • Le 19 février à 15:06, par Gohoga En réponse à : Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage

    Bonsoir à tous. Dr je doute de votre sondage. Parce que vous prétendez l’avoir réalisé sur l’ensemble du territoire national. Avec tous le respect que je dois votre doctorat, permettez moi de douter. Quand êtes vous rendu à Bogande, Diapaga, Titao Djibo...?

    Répondre à ce message

  • Le 19 février à 15:30, par Le cdp-bis En réponse à : Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage

    Avec 76% de la population favorable au Coup d’Etat, le MPRS n’a pas besoin d’aller jusqu’à Ouahigouya pour transporter des femmes pour un meeting de soutien à leur forfaiture ! Les temps à venir nous instruiront davantage sur les desseins inavoués de ces assassins de civils et de militaires ! Vive le Burkina des dignes fils !

    Répondre à ce message

  • Le 19 février à 15:31, par #soyonsvigilant En réponse à : Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage

    Ce sondage n’a aucun intérêt, seul à rassurer Sandaogo
    Mais comprenez que les Burkinabè n’ont rien à faire des émotions et autres tribulations de Sandaogo et amis. Seul attente sécuriser le pays qu’eux même ont travaillé à rendre insécurisé.
    Attention à Sandaogo, vous avez pourri la situation et vous avez fait porter la responsabilité au président élu Rock Marc Christian Kabore, nous en sommes conscients maintenant. Mais vous êtes au pouvoir, faites ce que vous savez à faire gérer les théâtre de combat et laisser la politique aux politiciens.

    Les mêmes méthodes
    Les mêmes vuvuzelas
    Les mêmes erreurs
    Les mêmes traîtres
    Mais les résultats seront très différents, comprenne qui veut.

    Répondre à ce message

  • Le 19 février à 18:18, par jan jan En réponse à : Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage

    Kel sont les nanfigis ki ont fait ce faux sondage ? Vraiment est-il l’heure des sondages ? De toute façon le vin est tiré il faut le boire, ke ce soit du vin doux, du vin corsé ou du vinaigre, a-t-on le choix ? Ils n’ont Ka commencer le vrai travail ki est de bouter les terroristes hors de nos frontières, c’est ça le plus important.

    Répondre à ce message

  • Le 19 février à 18:24, par SOMÉ Nidar Hervé En réponse à : Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage

    Le MPSR a pris le pouvoir, à l, entendre, pour ramener la paix et la sécurité.À l, heure , leur arrivée au pouvoir est un non événement pour les terroristes qui continuent d,inquiéter les vaillantes populations.
    Aucun village n,a été libéré de la joûte terroriste que des gens dressent déjà des sondages sur l, adhésion au coup d,état en occultant royalement les résultats qu,on attend de cette junte.
    À ceux qui marchent : s, ils sont vraiment patriotes,qu, ils viennent nous libérer à Djibo que de rester à Ouagadougou pour marcher pour leurs propres ventres.
    Certaines OSC profitent des situations douloureuses de certains pour se faire de la renommée et chercher des postes.J,ai honte de tous ces gens qui défilent à la télévision prétendant soutenir le MPSR.
    De gràce allez y soutenir nos frères déplacés internes.

    Répondre à ce message

  • Le 19 février à 20:15, par Ka En réponse à : Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage

    L’Institut de recherche et de sondage Apidon (IRSOA), a effectué un sondage courant février 2022 sur l’ensemble du territoire national. ’’’’’’’’Mon Œil ! Un territoire divisé et miner, comment vous aviez pu sillonner tout ce territoire pour un sondage fait devant un ordinateur ? Un sondage partisan avec un pourcentage bidon.’’’’’’’’’’’’ Cessons d’être des moutons pour les faiseurs des coups d’états téléguidés avec des sabotages a la démocratie.

    La preuve est que 80% des intervenants sur ce sondage évoques le sabotage du régime Kaborè pour le pouvoir : Car, Maïga s’est fait démasqué. Et c’est pourquoi le peuple commence à comprendre que ces gens s’en foutent royalement ; Pour eux, la démocratie c’est : Qui perd gagne. (On gagne ou on gagne). Ce sont les fervents adeptes des sabotages en tous genres comme des sondages viciés et tronqués.

    Répondre à ce message

  • Le 19 février à 22:28, par Vérité Indiscutable En réponse à : Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage

    Si l’échantillon était très large, ce serait 90%
    Félicitations de ceux qui ont fait ce sondage !
    Ceux qui profitaient sans pitié sont tristes à mort.
    LE BURKINA FASO D’ABORD !

    Répondre à ce message

  • Le 20 février à 07:05, par le Nomade En réponse à : Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage

    Pauvre peuple burkinabe un eternel recommencement ! Des militaires refusent de faire la guerre font pourir la situation avec des activistes traitres au peuple burkinabe pour enfin venir prendre le pouvoir ! Nous attendons un changement sur le terrain de la securite, seul salut pour tous. Au moins c’est clair maintenant que RMCK avait tout ce dont il pouvait mais manifestement des militaires voulaient prendre le pouvoir a tout prix !

    Répondre à ce message

  • Le 20 février à 13:45, par warzat En réponse à : Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage

    A mes frères du MPSR, ceux qui nous aiment sont ceux qui nous disent la vérité et surtout celle qu’on ne voudrait pas entendre à un moment donné....mais on remerciera celui qui la dite plutard parce qu’on réalisera qu’elle vous a sauvé d’un désastre.
    Le vrai sondage est celui issu des urnes. La spécialité du Burkinabè honnête et sincère, celui qui vote est son silence, son refus de l’ exhibition, son humilité et sa joie avec une certaine retenue.
    Ce qui se dit au marché est ceci : ’’ nous allons voir si les gens qui ont fui vont cultiver la saison de pluies prochaine’’.(traduire en mooré). Vous n’atteindrez cet objectif qu’en disposant de codos ou forces spéciales sur place, parce que les forces de la terreur sont très mobiles et en éliminant certains suppôts des terroristes dans nos villes. En faisant tuer les bandits islamisés que sont les coupeurs de route par la gendarmerie et la police. Pour les besoins en finances, il serait bon de prendre l’argent volé qui se trouve chez les voleurs ’’riches’’ issus de l’administration, de nos sociétés d’état et autres institutions. Si ça ne suffit pas, alors, le peuple fera des sacrifices.
    Bon courage au MPSR ; En toute fraternité.

    Répondre à ce message

  • Le 20 février à 17:54, par Sougri En réponse à : Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage

    Le sondage ne changera rien à l’attente pressante des burkinabé qui est le retour de la sécurité dans le pays et de façon durable. J’entends déjà dire que les choses avancent par-ci par-là. A ce que je sache, les seules neutralisations significatives des terroristes, c’était avant le coup d’état, dans la semaine du 16 au 23 janvier 2022. Tout le monde attend qu’il y ait une avancée significative dans la lutte, mais qu’on ne nous produise pas de faux rapports. S’il y a un sondage à faire, c’est d’ici six mois ou un an tout au plus. Si vraiment les burkinabé plébiscitent les putschistes alors qu’ils n’ont pas encore vu de résultat, il faut pleurer : ils ne savent pas ce qu’ils veulent. Et c’est grave. L’arbre se juge à ses fruits et non à ses feuilles. Il ne faut pas aller trop vite en besogne pour dire qu’on est d’accord avec eux alors qu’ils n’ont encore rien fait de ce pour quoi ils ont pris le pouvoir.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
LCL Daba NAON : « Le MPSR invite tous les Burkinabè à s’impliquer sans réserve dans le processus en cours pour une restauration de notre intégrité »
Burkina Faso : Le M21 se réjouit de la prise de pouvoir par le MPSR
Burkina Faso : Le Comité de soutien au MPSR propose le recrutement de 500 000 jeunes pour appuyer l’action des VDP
Prise et gestion du pouvoir MPSR au Burkina : Paul Henri Sandaogo Damiba apporte des éclairages
Bilan du coup de force du MPSR : Deux morts et une douzaine de blessés
Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage
Burkina/MPSR : Une coalition d’organisations annonce un « giga-meeting » pour ce samedi 19 février 2022 à la Place de la nation de Ouagadougou
LCL Paul Henri S. Damiba, président du Faso : "L’œuvre de refondation portée par le MPSR ne s’inscrit pas dans une logique révolutionnaire mais un retour aux fondamentaux"
Ibrahima Maïga : "Je partage la vision du MPSR et j’ai adhéré"
Burkina : Une organisation de la société civile donne six mois au MPSR pour restaurer l’intégrité du territoire
Burkina Faso : Une délégation de "l’Appel de Manéga" rend visite à l’ex président Roch Kaboré
Burkina/Pouvoir MPSR : « Il faut combattre cette crise morale qui caractérisait les pouvoirs Kaboré et Compaoré », préconise Pr Etienne Traoré
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés