Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un problème sans solution est un problème mal posé » Albert Einstein

Mines et métallurgie : Loïse TAMALGO nommé Délégué général d’ERAMET Afrique

Accueil > Diasporas • • mardi 8 février 2022 à 09h40min
Mines et métallurgie :  Loïse TAMALGO nommé Délégué général d’ERAMET Afrique

Notre compatriote Loïse Tamalgo a été nommé délégué général d’ERAMET en Afrique pour compter du 1er février 2022, a appris Lefaso.net auprès du groupe. Le nouveau délégué général d’Eramet pour le continent africain aura pour mission de soutenir le développement des activités des filiales d’ERAMET au Gabon, au Sénégal et au Cameroun.

Loïse Tamalgo, qui avait été nommé le 12 juillet 2021 délégué général d’ERAMET Gabon, garde ses fonctions actuelles auprès de COMILOG et de SETRAG. Le partenariat entre Eramet et l’Etat gabonais a été renforcé en 2020 par la création de deux fonds RSE destinés à financer de nouveaux programmes au profit des populations du pays.

En sept mois, Loïse Tamalgo a relevé de nombreux défis au Gabon. Il va mettre désormais le cap sur les autres opérations en Afrique avec un enthousiasme renouvelé. Il va ainsi superviser les affaires publiques au Sénégal et représenter le groupe Eramet dans les pays d’exploration en Afrique aux côtés du Département Exploration et Nouveaux Projets.

Titulaire d’une maîtrise en Langues Appliquées au Tourisme et aux Affaires et d’un Master in Business Administration (MBA) en stratégie d’entreprise, Loïse Tamalgo a effectué la plus grande partie de sa carrière au sein de Huawei Northern Africa, avant de rejoindre le groupe ERAMET en 2021.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 8 février à 09:44, par kamjon En réponse à : Mines et métallurgie : Loïse TAMALGO nommé Délégué général d’ERAMET Afrique

    Félicitations à Monsieur Tamalgo ! Les défis sont énormes. Bon vent pour la suite.

    Répondre à ce message

  • Le 8 février à 10:22, par christian En réponse à : Mines et métallurgie : Loïse TAMALGO nommé Délégué général d’ERAMET Afrique

    Notre compatriote est certainement un homme très compétent.
    Mais Eramet est une entreprise française fort peu respectable. Elle spolie les populations des lieux où elle exploite les minerais. Elle pollue énormément. Pour plus d’infos voir wikipédia.

    Répondre à ce message

  • Le 8 février à 13:59, par Bernard Luther King ou le Prophete Impie En réponse à : Mines et métallurgie : Loïse TAMALGO nommé Délégué général d’ERAMET Afrique

    Merci pour cet honneur que tu fais au Burkina. Continue avec ton Humilité, ta Douceur, ta Sagesse. La competence, ça ne ment pas ! Au pays de la "memoire courte de l’Incompetence qui tue" (Ecrivain Dabire Christophe), de telles opportunités ne se seraient jamais offerte sans une carte MPP ou CDP. LA vraie maledicition, c’est quand on ne peut même manger à la sueur de son front. Comme quoi, en realité Dieu avait grandement beni Adam et Eve, selon un livre Saint, en leur disant : desormais tu mangeras à la sueur de ton front !". D’ailleurs, selon Bernard Luther King le Prohete Impie, "Le merite est sacré et tient place après la dignité humaine"
    Vive le MPSR, "until proof to the contrary" !

    Répondre à ce message

  • Le 9 février à 02:35, par Dibi En réponse à : Mines et métallurgie : Loïse TAMALGO nommé Délégué général d’ERAMET Afrique

    Très bien, très bien !
    Mais, il faut que nos compatriotes arrêtent de s’extasier béatement devant des nominations de cadres qui ne changent rien à notre sort collectif.
    Que peut ce brave Mr Loïse Tamalgo, ou d’autres qui sont nommés dans une structure de prédation minière ou autres, où tous les leviers de commande sont aux mains des Occidentaux au plan des finances comme moyens techniques ?
    Il ne peut rien changer ici, ce brave homme. Il accompagnera l’exploitation des ouvriers africains ou burkinabè. Il n’a aucun pouvoir de révision des codes miniers ; et n’a aucun moyen de regard quant à l’expatriation vers l’Occident des bénéfices générés par cette prédation-pillages. Et ce n’est même pas sûr qu’il se préoccupe, outre mesure, des pollutions diverses que provoquent ce type d’extraction sur les terres agricoles, et les eaux souterraines ou de ruissellements dans nos campagnes, où les pollutions au mercure, à l’arsenic et autres métaux lourds, viennent se surajoutées aux pollutions dues aux pesticides agricoles, aux plastiques et aux piles usagées, dans l’indifférence totale des Ministères de l’Environnement, de celui de l’Agriculture et des Eau et de la Santé humaine et animale.
    Toutes choses qui prouvent que l’intelligence, le souci de la santé collective, de la protection de nos richesses ne sont pas au pouvoir dans notre pays. Mais, bien plutôt, l’incompétence et la débilité politique ; en attendant que des ONG occidentales arrivent avec des financements dédiés à être captés par accointances frauduleuses, au nom de quelques projets douteux, destinés à masquer nos démissions et notre asservissement honteux !
    Alors, avant de féliciter, en extase, ces nominations de réussites individuelles à l’international qui s’étalent souvent dans les médias, pensons avant tout à ce qui fait avancer notre destin collectif !
    Ces réussites à l’International, qui valent à leurs titulaires des dizaines de millions de FCFA par mois, ne disent qu’une chose : les inégalités indécentes générées par le système capitaliste contre l’égalité de nos existences sociales collectives.
    Parole de Dibi : Un arbre ne fait pas la brousse !
    Na an lara, an sara !
    La patrie ou la mort !

    Répondre à ce message

  • Le 9 février à 18:53, par Bernard Luther King ou le Prophète Impie En réponse à : Mines et métallurgie : Loïse TAMALGO nommé Délégué général d’ERAMET Afrique

    1) Cher concitoyens et concitoyennes, soyons gentils les uns avec les autres, ne soyons pas jaloux de la resussité de, nos concitoyens de la Diaspora, dont la contribution au PIB peut etre appreciable.
    2) Ceci dit, cher concitoyens et yennes, ne confondons pas les roles, les etapes. M. Tamalgo, nous on l’a vu ici, de simple etudiant een Communication venu du Senegal, devenir employé de Huawei Burkina. Très vite, il se distingue et devient le Directeur Huawei Burkina. Bien lui en a pris et le voila affecté en RCI avant d’etre nommé Directeur Huawei pour l’Afrique (je n’ai pas la denomination exacte). Cher concitoyens et yennes, y-a-t-il pas de quoi se rejouir de ce parcours ? Et , qui plus est, quand ce Burkinabè decroche un Poste dans cette nouvelle société internationale. Et voilà que comme par enchantement, il est promu Directeur pour l’Afrique.
    3) M. Tamalgo n’est pas un OSC, ni un parti ou une partie politique, pour s’eriger comme la mauvaise conscience de son employeur. C’est trop tôt. Cher concitoyens, savez combien d’indiens sont employé à la NASA ? une infinité ! Ce fut la question que me posait un indien quand je me faisais la fiertté de parler de MODIBO Keita le Malien alors à la NASA.
    4) Cher concitoyens, nous sommes à la croisée des chemins. Pour autant, ne tirons pas sur tout ce qui bouge. Vous avez poseé un probleme auquel vous avez donné la reponse vous-même : le probleme de la pollution. A quoi sert nos Ministère de l’Environnement et du Cadre de Vie etc... dans les etudes d’impacts environnementaux au Burkina ? Je voudrais vous en referer à l’universitaire specialiste en matière d’exploitation artisanale des mines au Burkina, M. Konkobo ; en plus d’une ONG pour la defense des villageois. Vous pourrez les lires ici sur LEFaso.Net.
    5) Les 1er reponsables de ces pollutions, ce sont nos collectivités territoriales et autres complices qui biaisent les etapes d’etude d’impact. Et les populations ne se rendent compte des enjeux qu’après avoir perdu leurs champs sans avoir même recouvré le peu d’argent promis.
    6) Cher concitoyens et yennes, vous etes soucieux ddu developpment collectif. Moi aussi. Je milite dans ma vie pour tout ce est bien, pour tout ce qui est louable, pour tout ce qui est respectable. "Celui qui n’est pas fidèle dans les petites choses ne saurait l’etre dans les grandes" un livre Saint
    Question 1 : Respectons-nous rigoureusement les feux tricolores ?
    Question 2 : Les limitations de vitesse en agglo, les respectez-vous ? C’est 50km/h à ne pas depasser seulement dans les meilleures conditions de demographie routière
    Question 3 : Puisque nous sommes si epris du collectif, savons-nous ce que c’est que la courtoisie routière  ? Les mêmes qui se plaignent des vitesses qui erigent les ralentisseurs à tout-va !
    Cher concitoyens, je suis à la fin de mon discours indiscourable. En toute fraternité ! Soyons libres de critiquer aussi longtemps que notre conscience est alerte.
    A bas Dieu et vive la securité routière !

    Répondre à ce message

  • Le 11 février à 09:04, par lepaysdoitavancer En réponse à : Mines et métallurgie : Loïse TAMALGO nommé Délégué général d’ERAMET Afrique

    ceux qui disent que les diplômés de lettres ne peuvent pas s’inscrire en science de gestion doivent venir voir !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Avènement du MPSR 2 : La Coordination Générale des Burkinabè de la Diaspora invite à la mise en place d’une transition inclusive
Diaspora - Canada : Les professionnels burkinabè en génie veulent apporter leur pierre à la construction de leur mère-patrie
Lutte contre le terrorisme : La communauté burkinabè du Niger invitée à s’impliquer
Festival des cinémas d’Afrique de Lausanne : L’ambassadeur, représentant permanent du Burkina Faso à Genève est allé soutenir la délégation burkinabè
Ethiopie : La ministre Olivia Rouamba dit au revoir au personnel de l’ambassade du Burkina Faso à Addis-Abeba
Visite de Blaise Compaoré à Kosyam : Déclaration d’un groupe de citoyens burkinabè résidant au Canada
Addis-Abeba : La ministre Olivia Rouamba échange avec la diaspora burkinabè
Suisse : Le ministre Abdoulaye Tall rencontre les Burkinabè de Suisse et de la France voisine
Diaspora : Le ministre Bassolma Bazié échange avec les membres de la communauté burkinabè résidant en Suisse
Dr Boukary Sawadogo, meilleur enseignant 2022 Black Studies Program : « Rien ne me prédestinait à une carrière académique aux Etats Unis »
Transfert de fonds de la diaspora : Les conclusions de l’atelier national sur la question partagées aux Burkinabè de l’étranger
Burkina : L’Initiative lobbying diaspora BF veut mettre l’expertise des Burkinabè de la diaspora au service du pays
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés