Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Dès l’instant que vous apprenez à reconnaître la beauté dans ce monde, vous cessez d’être un esclave.» Mohamed Itqbal (poète, barrister et philosophe de l’époque de l’Inde britannique)

Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Quand Me Ferdinand Nzepa salue le travail du tribunal

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Procès Thomas Sankara • LEFASO.NET • mercredi 2 février 2022 à 13h09min
Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Quand Me Ferdinand Nzepa salue le travail du tribunal

Avant d’entamer la plaidoirie du procès Thomas Sankara et douze de ses compagnons, des chaises ont été disposées à la barre pour les accusés. Sur les 14 accusés, douze sont présents. Cette disposition est une requête de la partie civile adressée au président de la Chambre que Me Prospère Farama a rappelée.

Me Nzepa Ferdinand est le premier de la partie civile à prendre la parole. Ce moment est très particulier pour lui. Il soutient que c’est le moment venu de connaître la vérité sur ce qu’il s’est passé le fameux 15 octobre 1987.

"C’est une vérité qui ne sera pas parfaite parce que les faits se sont déroulés il y a plus de trois décennies. Beaucoup d’eau a donc coulé sous les ponts. Certains accusés ont cru que le mensonge pourrait les tirer d’affaire. Quelques témoins ont fait preuve de sincérité, d’autres de roublardise. Certains aussi ont préféré prendre la poudre d’escampette. Il s’agit de Hyacinthe Kafando et Blaise Compaoré qui a trouvé comme refuge les berges de la lagune Ebrié", rappelle l’avocat de la partie civile.

De l’avis de Me Nzepa, Blaise Compaoré aurait dû, au soir de sa vie, venir dire sa part de vérité, affronter le regard des treize familles et même demander pardon à ces derniers. " Comme l’a dit le père de Thomas Sankara : "je risque effectivement de mourir sans voir la tombe de Thomas Sankara. Ils étaient tous mes enfants. L’un a tué l’autre. Certainement quand je rejoindrai Thomas, il me dira ce qui s’est passé" ", relate-t-il avec émotion. Il est convaincu qu’à un moment de chaque homme, il faut accepter faire face à son destin.

Du courage de Mariam Sankara

Selon l’avocat de partie civile, ce procès a pu se tenir grâce au courage d’une femme. Celle de Mariam Sankara. Aussi grâce aux familles des victimes, etc. A l’endroit du président de Chambre, il dit ceci : "C’est le moment de dire le droit. Nous vous avons suivi depuis le 11 octobre 2021. Vous avez mené les débats avec une justesse hors du commun. On salue le travail de votre tribunal", clame-t-il.

Il poursuit a disant qu’il a la lourde tâche de dire une décision qui est attendue dans le monde entier. Pour les Africains, il s’agit d’un procès de celui qui luttait contre l’impérialisme.

Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Dossier Thomas Sankara et autres : Le volet international en cours, l’inhumation des restes en perspective
Procès Thomas Sankara : Les accusés condamnés à payer 1 franc symbolique aux ayants droit du père de la révolution
Procès Sankara et compagnons : Quand les réclamations « fantaisistes » fâchent les avocats de la défense !
Intérêts civils dans le procès Thomas Sankara : L’État réclame plus d’un milliard 145 millions de francs CFA pour les préjudices subis
Intérêts civils dans le procès Thomas Sankara : La famille de feu Thomas Sankara réclame une "somme symbolique"
Procès Thomas Sankara : Sept personnes condamnées font appel
Procès Sankara et douze de ses compagnons : L’audience sur les intérêts civils est renvoyée au 25 avril 2022
Procès Thomas Sankara : « Au Burkina, quand on parle de réconciliation, on revient presque toujours à la question de la grâce ou de l’amnistie » (Me Boukary Willy)
Verdict du procès « Thomas Sankara » : Pour le CDP, le verdict éloigne le peuple de la réconciliation nationale
Procès Thomas Sankara et douze autres : Justice enfin pour les familles !
Procès Thomas Sankara et douze autres : Ablassé Ouédraogo trouve le verdict humiliant pour certains condamnés
Procès Thomas Sankara et douze autres : Une victoire dans la lutte contre l’impunité, selon les avocats de la famille de l’ancien président
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés