Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Si quelqu’un fait un saut dans le feu, il lui reste encore un autre saut à faire. » Proverbe burkinabè

Adresse du président du MPSR à la nation : « Pour son discours, on peut lui attribuer la note de 18,5/20 », Idrissa Nawé, retraité

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Putsch du MPSR • Lefaso.net • vendredi 28 janvier 2022 à 20h01min
Adresse du président du MPSR à la nation : « Pour son discours, on peut lui attribuer la note de  18,5/20 », Idrissa Nawé, retraité

Le président du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR), le lieutenant-colonel Paul-Henri Damiba, s’est adressé le jeudi 27 janvier 2022, à la nation. Qu’est-ce que les populations pensent de la première apparition du nouveau chef de l’Etat ? Une équipe de Lefaso.net, s’est rendue dans le quartier Tampouy, à Ouagadougou pour recueillir les avis des uns et des autres sur la question.

Dame Ouédraogo, Ménagère

Dame Ouédraogo, ménagère « Le discours du président du MPSR était très bien. S’il arrive vraiment à faire tout ce qu’il a dit, il sera applaudi par tous les Burkinabè. Pour cela, je prie que Dieu l’assiste afin qu’il y arrive ».

Théodore, Citoyen

Théodore, citoyen : « Le discours nous a beaucoup plu certes, mais on attend de lui qu’il tienne ses promesses et aide le Burkina à venir à bout du terrorisme. Nous voulons aussi qu’il suive les pas de Assimi Goïta du Mali et que la France quitte notre pays ».

Désiré Ouédraogo, Vétérinaire a la retraite

Désiré Ouédraogo, vétérinaire à la retraite : « Il a fait un discours honnête et patriotique, en ce sens qu’il a pris en compte ce que tous les Burkinabè attendent. Maintenant, c’est la mise en œuvre que nous attendons, car il est dit qu’on ne juge un maçon qu’au pied du mur. Dans tous ce qu’il a dit, le premier objectif pour tous les Burkinabè, c’est effectivement la sécurité, c’est la reconquête de tout le territoire afin que nos parents puissent repartir chez eux.

Moi je suis de Kaya et je vous assure que les déplacées internes font vraiment pitié. Tous mes oncles ont fui les villages environnants pour venir se réfugier à Kaya-ville. Toutes les semaines, je suis obligé d’aller les soutenir et c’est vraiment pathétique. Si le MPSR arrive à reconquérir l’ensemble du territoire, il sera applaudi de tous. Il a aussi dit qu’il met en garde ceux qui voudront saboter et qui voudront poser des actes négatifs en ce qui concerne leur programme. Ce point aussi est très important, car chacun saura tenir son langage et ses propos pour leur permettre d’aller loin ».

Kindo Assane, Inspection Ouaga II

Kindo Assane, inspection Ouaga II : « Son discours était clair et on l’a tous suivi. Maintenant on l’attend à l’œuvre. Effectivement, comme il l’a lui-même si bien dit, le problème premier des Burkinabè c’est la question sécuritaire. S’ils arrivent à faire retourner les personnes déplacées chez eux, les Burkinabè n’auront jamais assez de mots pour le remercier. Son discours était impeccable, il était rassembleur et surtout il n’y avait pas de haine pour ceux qui sont partis. Que Dieu Bénisse le Burkina ».

Moussa Ouédraogo, gérant de cybercafé

Moussa Ouédraogo, gérant de cyber-café : « J’ai suivi le discours et je pense qu’il a tout dit. Le discours était formidable car il a relevé des points qui sont vraiment essentiels. Il a parlé de la sauvegarde et du maintien du territoire et c’est ce que les populations souhaite Le Burkina a perdu trop d’hommes, mais avec l’avènement du MPSR, on pense que le pays va voir de meilleurs jours et pourra retrouver sa paix d’avant ».

Idrissa Nawé, Retraité

Idrissa Nawé, retraité : « Il y a certains points qui ressortent dans le discours et qui sont capitaux pour l’avenir et le devenir du Burkina, raison pour laquelle on observe toujours et on ne se révolte pas pour le moment. Le cas de la sécurité par exemple est un point nodal et donne pleins d’espoirs aux Burkinabè qui n’ont que trop souffert du terrorisme.

Ainsi, s’ils arrivent vraiment à lutter efficacement contre le terrorisme, ils seront applaudis par tous. Mais le cas contraire, ils seront vomis par les Burkinabè. Aussi le point sur le service désintéressé dont il a parlé, à mon avis est à saluer. Si l’on veut effectivement développer un pays, il faut que le citoyen apprenne à rendre service de façon désintéressée et ce n’est pas nouveau.

Au temps de la révolution, cela existait. Le point sur la corruption aussi à toute sa place car un pays ne peut vraiment pas se développer en étant corrompu. Pour développer un pays, il faut arriver à venir à bout de la corruption effectivement. En gros, lorsqu’il dit Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration, pour moi c’est sauvegarder les acquis que le Burkina a engrangé depuis longtemps, et restaurer le territoire burkinabè dans son intégralité. Mais pour son discours on peut lui donner la note de 18.5 / 20, si toute fois il suit la ligne directrice annoncée ».

Patricia Coulibaly (Stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
LCL Daba NAON : « Le MPSR invite tous les Burkinabè à s’impliquer sans réserve dans le processus en cours pour une restauration de notre intégrité »
Burkina Faso : Le M21 se réjouit de la prise de pouvoir par le MPSR
Burkina Faso : Le Comité de soutien au MPSR propose le recrutement de 500 000 jeunes pour appuyer l’action des VDP
Prise et gestion du pouvoir MPSR au Burkina : Paul Henri Sandaogo Damiba apporte des éclairages
Bilan du coup de force du MPSR : Deux morts et une douzaine de blessés
Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage
Burkina/MPSR : Une coalition d’organisations annonce un « giga-meeting » pour ce samedi 19 février 2022 à la Place de la nation de Ouagadougou
LCL Paul Henri S. Damiba, président du Faso : "L’œuvre de refondation portée par le MPSR ne s’inscrit pas dans une logique révolutionnaire mais un retour aux fondamentaux"
Ibrahima Maïga : "Je partage la vision du MPSR et j’ai adhéré"
Burkina : Une organisation de la société civile donne six mois au MPSR pour restaurer l’intégrité du territoire
Burkina Faso : Une délégation de "l’Appel de Manéga" rend visite à l’ex président Roch Kaboré
Burkina/Pouvoir MPSR : « Il faut combattre cette crise morale qui caractérisait les pouvoirs Kaboré et Compaoré », préconise Pr Etienne Traoré
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés