Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Si quelqu’un fait un saut dans le feu, il lui reste encore un autre saut à faire. » Proverbe burkinabè

Coup d’Etat au Burkina : « C’est un point mort pour repartir avec une nouvelle vitesse », selon les Sentinelles de la démocratie

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Putsch du MPSR • Lefaso.net • mercredi 26 janvier 2022 à 22h45min
 Coup d’Etat au Burkina : « C’est un point mort pour repartir avec une nouvelle vitesse », selon les Sentinelles de la démocratie

La chute du régime Kaboré provoquée par les militaires le lundi 24 janvier 2022 était au centre d’une conférence de presse animée ce mercredi 26 janvier à Ouagadougou par les Sentinelles de la démocratie, une organisation de la société civile. Au cours de cet échange, les membres ont affirmé leur soutien total au Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR) qui a pris le pouvoir.

« Nous croyons en la capacité du MPSR à garantir la sécurité des Burkinabè et leurs biens ainsi que le retour à une souveraineté territoriale et nationale effective », a déclaré le porte-parole, Richmond Jean Bosco Bossou par ailleurs secrétaire général du mouvement. Ce départ de Roch Kaboré se justifie, selon lui, par son incapacité à gérer la crise sécuritaire ainsi que l’enfer que le peuple burkinabè vit au quotidien du fait de cette crise qui dure depuis plus de cinq ans. D’autres arguments soutenus par les conférenciers laissent croire que le Burkina, depuis l’accession de l’ex-régime au pouvoir, n’était plus un Etat souverain à cause des ses milliers de déplacés internes et de l’inaccessibilité de certaines parties de son territoire contrôlées par les terroristes, etc.

Participants

Un coup d’Etat salvateur

Entre deux maux, il faut choisir le moindre dit-on souvent. Les sentinelles de la démocratie ont estimé que ce revirement de la situation était plus que nécessaire au regard de tout ce qui a été décrit ci-dessus. « Conscient que la situation actuelle commandait et nécessitait une action rapide, adéquate et proportionnelle, les sentinelles de la démocratie lancent un appel à un soutien général et total tendant à restaurer les éléments constitutifs de l’Etat aux côtés du MPSR et des institutions qui seront mises en place », a laissé entendre l’orateur principal.

Contrairement à ceux qui pensent qu’un coup d’Etat a toujours été un recul pour l’avancée de la démocratie et le développement économique d’un pays, les sentinelles soutiennent que c’est plutôt un recul nécessaire. « Ce coup d’Etat est un point mort pour repartir avec une nouvelle vitesse. Tout bon saut demande un bon recul », martèle Richmond Jean Bosco Bossou.

Richmond Jean Bosco Bossou, secrétaire général du mouvement les « Sentinelles de la démocratie »

La déception des 30 et 31 octobre 2014 dans les esprits.

« Toutefois, le devoir de souvenir nous impose de rappeler que l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 n’a pas été d’une utilité réelle pour la grande majorité des Burkinabè. Certains leaders politiques, militaires et de la société civile avaient trahi l’espoir placé en eux par les Burkinabè », a rappelé ce mouvement de veille citoyen. Par ailleurs, ils ont invité la population à une union sacrée autour de la junte pour garantir la réussite d’un processus de transition.

Pour finir, les Sentinelles de la démocratie ont recommandé aux chefs du MPSR d’œuvrer à la protection et au bien-être des citoyens, y compris ceux qui seraient éventuellement détenus suite aux récents évènements ; de lever dans des délais raisonnables les entraves à la mobilité permanente des citoyens à l’intérieur du pays ; de rassembler l’ensemble des forces vives de la nation dans un dialogue inclusif et franc afin d’instaurer les institutions adéquates pour un retour à l’ordre constitutionnel normal, cela dans l’impartialité….. »

Dofinitta Augustin Khan
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
LCL Daba NAON : « Le MPSR invite tous les Burkinabè à s’impliquer sans réserve dans le processus en cours pour une restauration de notre intégrité »
Burkina Faso : Le M21 se réjouit de la prise de pouvoir par le MPSR
Burkina Faso : Le Comité de soutien au MPSR propose le recrutement de 500 000 jeunes pour appuyer l’action des VDP
Prise et gestion du pouvoir MPSR au Burkina : Paul Henri Sandaogo Damiba apporte des éclairages
Bilan du coup de force du MPSR : Deux morts et une douzaine de blessés
Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage
Burkina/MPSR : Une coalition d’organisations annonce un « giga-meeting » pour ce samedi 19 février 2022 à la Place de la nation de Ouagadougou
LCL Paul Henri S. Damiba, président du Faso : "L’œuvre de refondation portée par le MPSR ne s’inscrit pas dans une logique révolutionnaire mais un retour aux fondamentaux"
Ibrahima Maïga : "Je partage la vision du MPSR et j’ai adhéré"
Burkina : Une organisation de la société civile donne six mois au MPSR pour restaurer l’intégrité du territoire
Burkina Faso : Une délégation de "l’Appel de Manéga" rend visite à l’ex président Roch Kaboré
Burkina/Pouvoir MPSR : « Il faut combattre cette crise morale qui caractérisait les pouvoirs Kaboré et Compaoré », préconise Pr Etienne Traoré
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés