Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Si quelqu’un fait un saut dans le feu, il lui reste encore un autre saut à faire. » Proverbe burkinabè

Froid et climatisation en Afrique : « Un secteur méconnu mais pourtant porteur d’espoirs », selon Madi Sakandé

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mercredi 26 janvier 2022 à 13h01min
Froid et climatisation en Afrique : « Un secteur méconnu mais pourtant porteur d’espoirs », selon Madi Sakandé

Le secteur du froid et de la climatisation est méconnu du grand public. Nombreux sont ceux qui pensent que s’offrir un réfrigérateur ou un climatiseur est un luxe. D’autres, par contre, estiment que c’est un secteur qui peut générer des revenus.

Madi Sakandé est spécialisé dans le domaine du froid et de la climatisation. Il est le président de l’Union des associations africaines des acteurs de la réfrigération et de la climatisation (U-3ARC), une faîtière des acteurs du froid sur le continent africain. En homme averti, M. Sakandé aborde avec nous son aventure dans le domaine, le profit que les pays sahéliens peuvent tirer de ce secteur et son apport dans le développement socioéconomique du Burkina Faso.

Au pays des hommes intègres, 86% de la population vit de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche. Seulement une minorité utilise le froid pour la conservation de leur production, selon Madi Sakandé. Le président-directeur de la New Cold System, atteste que le froid n’est pas un luxe. Selon lui, la chaîne du froid génère plutôt de l’emploi et des revenus au profit de la population vulnérable. Tout en jouant un rôle dans plusieurs domaines comme la santé, l’éducation, la formation professionnelle, le commerce, l’environnement, etc. Le président de U-3ARC pense que c’est la méconnaissance du secteur du froid qui entraîne cette situation.

Un secteur transversal

Le froid est indispensable à plusieurs secteurs, aux dires du directeur de New cold system. Selon lui, le froid permet de donner de la valeur ajoutée à la chaîne de production agroalimentaire. Dans le domaine de l’élevage, le froid est utilisé pour la conservation de la viande. Au plan médical, les produits pharmaceutiques et médicinaux sont mieux conservés pour être utilisés pour les soins. Il ajoute que c’est par le froid que nous sommes préservés de la forte canicule. Pour le cas du Burkina, Madi Sakandé estime que nous avons du chemin à faire.

U-3ARC ambitionne de dynamiser le secteur du froid en Afrique pour atteindre l’autosuffisance alimentaire et la liberté tant désirée par la jeunesse africaine.

U-3ARC est une association créée en septembre 2020. Elle est née de la volonté des acteurs du froid de faire connaître leur secteur mais d’accompagner également la population africaine à mieux utiliser le froid. Selon son président, U-3ARC a pour priorité de valoriser le secteur : « Nous estimons que le froid est un secteur plein d’espoir pour notre continent. C’est pourquoi nous avons eu l’initiative de nous concerter pour faire connaître les acteurs et le secteur ».

Madi Sakandé salue les initiatives du ministère de l’Energie du Burkina Faso. Le président de l’U-3ARC est reconnaissant pour ce qu’il fait dans le secteur du froid. Selon lui un département du froid a été créé. Il ajoute que le secteur du froid mérite d’être vulgarisé. C’est pourquoi il invite les gouvernants et la population à l’utiliser pour atteindre l’autosuffisance alimentaire.

Rappelons que Madi Sakande forme gratuitement depuis plusieurs années des acteurs du froid et de la climatisation. A la New cold system SARL, de nombreux produits du froid sont vendus au profit de la population et des acteurs du froid en général.

Gérard BEOGO

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Saisie de cocaïne à Bobo : Ce qui a mis la puce à l’oreille des douaniers
Afrique : Les dirigeants et les partenaires de développement appelés à combiner l’intensification d’une réponse humanitaire
Manifestations d’orpailleurs à Houndé : Une ville sous haute tension, le gouverneur des Hauts-Bassins en sapeur-pompier
Education : Les syndicats de l’éducation demandent aux autorités de prendre des dispositions afin de protéger leurs collègues dans les zones à forts défis sécuritaires
Renforcement des capacités des acteurs du Cadre MRV national sur l’utilisation du Logiciel et lignes directrices du Groupe d’Experts Inter-gouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC)
Fonds commun genre : Seize projets retenus pour 2022-2023
Manifestation des orpailleurs à Houndé : Le gouverneur de la région des Hauts-Bassins prône le dialogue
Burkina Faso : Le comité de revue du PN/GIRE se penche sur les activités menées en 2021 et celles à mettre en œuvre en 2022
Burkina : L’Organisation des personnes handicapées plaide pour la cause des élèves vivant avec un handicap
Burkina Faso : Les étudiants de "Aube nouvelle" à l’école de la protection des données à caractère personnel
Sécurité routière au Burkina : Billa TV offre le permis de conduire à 66 999 FCFA
Burkina : L’Unité d’Action Syndicale (UAS) s’exprime Sur la situation sécuritaire, la vie chère et la revalorisation des salaires des membres du gouvernement
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés