Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne priez pas pour une vie facile, priez pour avoir la force d’endurer la difficulté.» Bruce Lee, Acteur, Artiste, Cinéaste, Pratiquant d’art martial, Sportif (1940 - 1973)

Burkina : Après le coup d’Etat du 24 janvier 2022 la vie reprend son cours à Ouagadougou

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Putsch du MPSR • Lefaso.net • mardi 25 janvier 2022 à 21h12min
Burkina : Après le coup d’Etat du 24 janvier 2022 la vie reprend son cours à Ouagadougou

Le Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR) a déposé le président Roch Kaboré, à la faveur d’un coup d’Etat hier lundi 24 janvier 2022. L’information a été officiellement donnée hier dans la soirée à travers un communiqué lu par le capitaine Sidsoré Kader Ouédraogo à la radio-télévision nationale.

Au centre-ville de Ouagadougou, une accalmie est revenue contrastant avec la journée d’hier lundi 24 janvier 2021 très mouvementée avec les différentes manifestations et des informations parfois contradictoires qui circulaient.
Devant le siège de la télévision nationale où des manifestants s’étaient rassemblés lundi le calme est revenu. Même constat à quelques mètres de là, au centre sociocommunautaire « La Ruche » qui est fermé.

A quelques encablures, le rond-point des nations unies est très animé avec une circulation intense comme à l’accoutumée.
Du côté du grand marché de Rood Woko, chacun vaque à ses occupations. Les commerces qui hier étaient fermés sont ouverts. A quelques mètres du marché, nous constatons que les locaux de l’agence Telecel sont fermés. Aucun signe d’agents encore moins de clients. Le portail de la mairie de Ouagadougou est aussi verrouillé et aucun agent de la police municipale n’était sur les lieux lors de notre passage. Ce qui n’est pas habituel.

Place de la nation

Dans la suite de notre périple, nous atteignons l’Institut français. Tout est fermé et aucun agent de sécurité n’est à l’extérieur. Par contre, les locaux du Conseil constitutionnel sont ouverts et les agents y sont malgré la suspension de la Constitution. Les policiers qui assurent la sécurité nous rassurent que « c’est ouvert et que les agents y sont ».

Les banques, pour la plupart, sont ouvertes et la clientèle afflue. C’est également le cas des centres commerciaux vus durant notre tour au centre-ville.
La place de la nation, quant à elle, a été prise d’assaut par des centaines de jeunes venus soutenir les militaires. Certains avaient sur eux le drapeau national et des affiches de mouvements qui soutiennent les putschistes.

Inocent H. Alloukoutoui
Hanifa Koussoubé
(Stagiaires)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
LCL Daba NAON : « Le MPSR invite tous les Burkinabè à s’impliquer sans réserve dans le processus en cours pour une restauration de notre intégrité »
Burkina Faso : Le M21 se réjouit de la prise de pouvoir par le MPSR
Burkina Faso : Le Comité de soutien au MPSR propose le recrutement de 500 000 jeunes pour appuyer l’action des VDP
Prise et gestion du pouvoir MPSR au Burkina : Paul Henri Sandaogo Damiba apporte des éclairages
Bilan du coup de force du MPSR : Deux morts et une douzaine de blessés
Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage
Burkina/MPSR : Une coalition d’organisations annonce un « giga-meeting » pour ce samedi 19 février 2022 à la Place de la nation de Ouagadougou
LCL Paul Henri S. Damiba, président du Faso : "L’œuvre de refondation portée par le MPSR ne s’inscrit pas dans une logique révolutionnaire mais un retour aux fondamentaux"
Ibrahima Maïga : "Je partage la vision du MPSR et j’ai adhéré"
Burkina : Une organisation de la société civile donne six mois au MPSR pour restaurer l’intégrité du territoire
Burkina Faso : Une délégation de "l’Appel de Manéga" rend visite à l’ex président Roch Kaboré
Burkina/Pouvoir MPSR : « Il faut combattre cette crise morale qui caractérisait les pouvoirs Kaboré et Compaoré », préconise Pr Etienne Traoré
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés