Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne priez pas pour une vie facile, priez pour avoir la force d’endurer la difficulté.» Bruce Lee, Acteur, Artiste, Cinéaste, Pratiquant d’art martial, Sportif (1940 - 1973)

Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Putsch du MPSR • Lefaso.net • lundi 24 janvier 2022 à 22h45min
Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

Dans un communiqué lu en fin d’après-midi ce lundi 24 janvier 2022 par le capitaine Kader Sidsoré Ouédraogo, un groupe de militaires annonce avoir pris le pouvoir au nom du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR) présidé par le lieutenant-colonel Sandaogo Paul Henri Damiba. Qui est le tombeur de Roch Kaboré

Agé de 41 ans, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo DAMIBA est un officier supérieur d’infanterie des Forces armées burkinabè. Diplômé de l’école militaire de Paris, il est également titulaire d’un master 2 en sciences criminelles du Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) de Paris et d’une certification d’expert de la Défense en management, commandement et stratégie.

Ancien élément de l’ex- Régiment de sécurité présidentielle (RSP), considérée comme la garde prétorienne de Blaise Compaoré jusqu’à sa dissolution en 2015, Paul Henri S. Damiba sera affecté dans d’autres unités après les mutineries de 2011. Affecté à Dori comme commandant du 11e Régiment d’Infanterie Commando (RIC), il commandera par la suite, en 2017, le 12e RIC à Ouahigouya.

Il avait aussi été cité dans le procès du putsch du CND de 2015 où il avait été question d’une conversation tenue entre lui et le général Djibrill Bassolé qui aurait voulu le dissuader de descendre sur Ouagadougou avec ses hommes pour contrer le coup d’Etat, tout comme d’autres unités militaires.

Après plusieurs stages à l’extérieur, Paul Henri Damiba est nommé, à son retour au pays comme chef de corps du 30ème Régiment de commandement d’appui et de soutien (RCAS) basé au camp Gal Baba Sy. Après le drame d’Inata, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo DAMIBA a été nommé commandant de la 3e Région militaire, qui couvre Ouagadougou, Koudougou, Fada N’Gourma et Manga.
Paul-Henri DAMIBA est auteur du livre "Armées ouest-africaines et terrorisme, réponses incertaines ?" ; un essai de 160 pages publié en juin 2021 aux Editions Les 3 colonnes à Paris.

Le nouvel homme fort est de la promotion 92 du Prytanée militaire du Kadiogo (PMK), et de la 7e promotion de l’Académie militaire George Namoano (AMGN) de Pô.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 24 janvier à 19:21, par Banga En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    Geter de l’huile dans le feu un coup d’état n’a jamais résolut le problème si vous avez le courage de prendre le pouvoir pourquoi vous pouvez pas aller directement aux front combattre les terrorists vous promettez de remettre aux civils et organiser des élections vive le Burkina

    Répondre à ce message

    • Le 25 janvier à 00:26, par Indjaba En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

      Bien vu mon frère. J’attends de voir qu’est-ce que ce monsieur va donner comme arme, perdiem et autres aux soldats que rock ne leur pas donné. Vous avez boycotté la lutte sur le terrain pour créer un mécontentement de la population afin de légitimiter un coup d’État qui vous taraude l’esprit depuis la fuite de Blaise, l’incarcération de diendéré et le procès de Thomas Sankara. On parle bien du Burkina avec ses moins de 3000 milliards de recettes annuelles. On attend impatiemment la fin de la corruption, la fin du terrorisme et le miel pour le Burkina. Surtout ne justifier aucun de vos ’’echec en disant ’’ c’est parce Rock a fait où ça’’. Rock lui même a été confronté au terrorisme dès le premier mois de son arrivée et il a aussi hérité des conséquences de l’incompétence de Blaise.

      Répondre à ce message

    • Le 25 janvier à 14:11, par Loukmane En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

      Ce sont des gens pareil que l’afrique veut pour sortir de cette crise. Courage à damiba. On est avec lui.

      Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 19:24, par Lucidité En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    Pas rassurant de le voir et encore moins lorsqu’on lit sa carte de visite.
    Un homme fort non. Un homme intéressé par le pouvoir des mots qui ne viendront pas à bout des maux du Burkina : instruction insuffisante des élèves, formation professionnelle médiocre…
    Quelle tristesse !

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 19:32, par Prions En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    Prions que le Lieutenant colonel Damiba soit un patriote comme Assimi et pas un pion de la France.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 19:49, par A qui la faute ? En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    Je voulais naïvement savoir à quoi servent les colonnels et généraux dans notre armée ? depuis les différents putch de la génération Sankara&co ils ont toujours pris la position de Ponce Pilate. Ni pour ni contre.
    Avec les hommes corrompus remplis dans le MPP sincèrement on peut comprendre la douleur des militaires qui sont livrés comme des agneaux avec des faux hélicoptères bricolés entre amis de la corruption.
    Ceux qui ont nommé notre pays, avec ce nom manquaient bcp de modestie ou n’ont pas voyagé dans le monde. C’est difficile de trouver autant d’hommes politiques pourri à vomir comme chez nous
    Nos politiciens envoient leurs enfants dans les pays qu’ils critiquent surfant sur le communisme anti-occidentaux alors qu’ils sont plus pourris et plus riches que les occidentaux. Regardez un à un les créateurs et les leaders du MPP, qui ont simplement eu des carrières de fonctionnaires. Ils sont plus riches que le pays entier. Vraiment ces gens n’ont pas de mémoires. Je déteste les putch mais quand les militaires meurent de faim pour défendre pays à tous, on ne trouve aucun argument pour défendre le MPP des milliardaires

    Répondre à ce message

    • Le 24 janvier à 21:47, par Joseph En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

      Celui qui a donne au Burkina son nom etait un visionnaire. Tout geniteur donne a son enfant un nom, ne sachant ce qui va advenir de lui, mais faisant le voeu que l’enfant reponde a son nom. Si aujourd’hui le BF ne repond pas a son nom, que chacun enleve la poutre qui est dans son oeil au lieu de toujours regarder la paille dans Celui de son prochain. Le probleme Des Burkinabe est de toujours voir le mal chez Les autres alors qu’on n’est pas soi meme mieux. Ce coup d’etat ne sera pas une baguette magique. Ceux qui jubilent n’auront que leurs yeux pour pleurer. Il n’existe pas d’homme providentiel, mais de peuple qui accepte tirer lecons de son histoire pour faire Des bonds a l’avant. Un peuple qui en est incapable est condamne a des eternels recommencements !

      Répondre à ce message

      • Le 25 janvier à 10:01, par Kassoum M En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

        Cher Joseph tu as parlé comme un prophete et c est ça malheureusement le Burkinabé de nos jours.Prompt a taxer l autre de corrompu or c est lui meme l antre de la corruption.Ça mechanté est telle qu il voit le mal partout.Tu as payé ta voiture il va dire que tu es voleur.Tu as contruit ta belle maison il va dire que tu as fait le wack.He...Pauvre de Africain.

        Répondre à ce message

      • Le 25 janvier à 10:33, par Katagnan En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

        Analyse pertinente et très juste. C’est ça notre Grand péché, nous aspirons tous au changement qui va améliorer nos conditions de vie et presque personne ne veut faire le moindre sacrifice pour ce changement .

        Répondre à ce message

        • Le 25 janvier à 12:07, par A qui la faute ? En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

          Chers tous, le pouvoir est dans la main des politiciens et non dans la main du citoyen. Ce n’est pas moi qui ai dit de bouffer l’argent des gendarmes, de commander des faux hélicoptères, affaire Bouda (copain de Roch), affaire maire de Ouagadougou (copain de Roch) etc.
          Tant que vous allez soutenir ces politiciens nous allons rester derniers. Tant que vous n’acceptez pas que l’exemple doit venir du haut, vous ne pouvez pas changer les citoyens un à un, mais plutôt par une politique qui incite au changement. Certains systèmes comme les douanes font la promotion de la corruption à ciel ouvert, qu’est-ce que le villageois peut changer dans ça, si la loi ferme les yeux ?

          Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 19:51, par Yacouba En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    Mon dieu , tu les as acheté tes diplômes !?
    Parcequ un france , dans nos écoles militaires , c est certainement pas cela qu on t a appris
    Un militaire bidon , qui fait un putch , n est plus un militaire
    Tu insultes toutes les armées du monde , tu n as absolument rien retenu , un soldat doit obéir guignol
    Envoyer un pauvre capitaine , ne sachant pas aligner 3 mots , pour justifier un coup d état
    Va au front contre les terroristes , militaire de salon ou pire de maquis !!
    Pardon , ne te fais pas appeler militaire , tu ne sais pas ce que c est !!

    Répondre à ce message

    • Le 24 janvier à 21:53, par Panafricain En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

      Toi tu es qui même ? Tu sembles être particulièrement touché par ce coup d’état. On dirait que tu fais partie de ces corrompus du MPP. C’est le patriotisme de ces militaires qui compte, ce n’est surtout pas leur capacité à parler le français. L’essentiel est qu’ils s’entourent de gens compétents et patriotes comme eux pour mener à bien leurs missions et ce pour le seul bien du peuple burkinabé et africain

      Répondre à ce message

      • Le 25 janvier à 04:00, par Joseph En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

        Sur quelle base tu te fondes pour pretendre qu’ils don’t patriotiques ? Prendre des armes achetees avec l’argent du peuple pour deposer des institutions republicaines, est ce synonyme de patriotisme ? Votre definition du patriotisme est decevante.

        Répondre à ce message

      • Le 25 janvier à 05:18, par Yacouba En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

        Corrompu ou ca ? Tu as l air de bien mieux connaitre ce terme que moi !
        Non mais certainement plus visionnaire en tout cas !

        Il y a des codes chez les miliraires , des règles définies
        Un militaire est au service du peuple , qui lui même a élu démocratiquement un président, qui met en place une gouvernance
        Ce qui me rend fou , est que lon met en avant une formation dans une ecole milita française
        ou ce qu il a appris est aux antipodes d un tel comportement de mercenaires , par conséquent de militaire il n a que le costume , comme celui que porte un clown pour faire rire les enfants , ca te parait clair ça , toi civil ??
        En outre , les djiadhistes gagnent du terrain , cela va affaiblir le pays et faire définitivement renoncer l aide des pays extérieurs
        Prenez l exemple de l Afghanistan, avec des moyens colossaux les russes , les americains , certains pays européens s y sont cassés les dents
        Pouons nous nous payer le luxe , d un énième coup d état, il va en ressortir quoi de bon !??
        Cela nous discrédite un peu plus , regardez le mali qui a supplié les francais d arrêter la progression des djiadhistes sur tambouctou et qui se p,laint du manque de résultats des français alors qu eux mêmes ont une armée en carton et qui maintenant , par stupidité et par manque de réalisme vont payer des mercenaires russes à prix d or !
        Sincèrement dit le ver est dans le fruit !!

        Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 20:13, par Sougri En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    Je suis contre les mesures de la CEDEAO mais je suis autant contre les coups d’État surtout pour le Burkina quand il est perpétré par un ancien RSP. Ils parlent de restauration. C’est pour faire revenir Blaise, Diendére ? Si c’est pour faire revenir la France ou faire sa politique, je suis contre. On verra ce qui va se passer. Si la France est derrière le coup, si c’est Diendére ou Blaise son patron qu’on veut restaurer, sortons tous comme un seul homme pour rejeter la supercherie.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 21:37, par Etirev En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    Et il signa sa propre mort le jour ou il prit le pouvoir par la force. As-tu oublié Sankara ?
    Les gens n’apprennent pas de leur propre histoire. Le pouvoir ou la mort, nous préférons quelques années de gloire que d’ignorer cette opportunité. Et il dira que de lui on ne dira jamais « voici l’ancien président ». Tu n’es plus fort ni plus patriote que les autres. C’est malheureux.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 21:47, par Swartskoff En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    Un très gros défi que la soldatesque s’est lancé. Arrivera-t-elle à résoudre l’équation terroriste ? Pas sûr. Et pourtant Si elle s’embourbait alors vaut mieux se suicider collectivement pour ne pas passer à l’échafaud. Ellle devra prendre ses distances d’avec ces groupuscules civiles et autres politiciens de carrière qui pourrissent la politique dans ce pays. Je souhaite un régime militaire permanent pour ce pays pendant au moins deux décennies pour traiter efficacement l’incivilité burkinabé, créer ou formater un citoyen nouveau afin d’entrevoir le développement du Faso. Gouvernement d’au plus 16 membres exclusivement militaires pour tout mettre à plat. Le fonco qui veut pas démissionne ou se soumet.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 22:02, par Adama En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    Courage à vous. Que Dieu guide à sauver le peuple burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 22:08, par Adakalan En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    Je pose la question au journaliste. Que signifie homme fort ?
    Le peuple doit avoir l’oeil ouvert. Je pense que c’est pas les fenêtre de l’enfer qui se sont ouverts.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 22:08, par Tapsoba Victor En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    Je prie fort pour qu’une fois, nous prenions notre revanche contre l’impérialisme. Nous avons eu Thomas Sankara, mais qu’est ce que nous avions fait ? Nous l’avions livré par nos propres mains à ses bourreaux. Je prie vraiment Dieu que nous ayons un Sankare 2 à défaut un Assimi. Si tel est le cas, c’est l’unique et la dernière chance pour nous de reconquérir ne serait-ce que notre intégrité. L’Afrique de l’Ouest veut le changement, l’indépendance la vraie. Se mettre au travers de cette volonté rime avec avoir la jeunesse en face. Nous voulons notre indépendance, l’heure a sonné. Si le MPSR épouse les mêmes aspirations, à nous aller. Ils nous auront sur leur dos et en face dans le cas contraire. L’Afrique ne peut et ne doit pas toujours rester sous la domination de qui que ce soit. Jeunesse burkinabé, l’heure a sonné, je l’espère bien.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 22:10, par OCy En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    Le 03 janvier 2020 et 2021, j’ai rendu hommage au président M. YAMEOGO non pas parce qu’il a été ancien président mais parce que il y avait à mon avis du flou sur sa chute. Une sorte de, des gens ne voulaient pas le voir au pouvoir. En 66,je n’était pas né, cette fois ci, j’ai suivi avec beaucoup d’attention les événements. Pour être bref, depuis la proclamation des élections de 2020, il y a eu une vive contestation des résultats. Il y a eu un semblant d’acceptation suite aux réactions des uns et des autres. En suite, on a tout entendu au non de la liberté d’expression jusqu’aux drames de novembre 2021. En toute franchisé,’ un disfonctionment dans une chaîne de commandementp est imputable a qui ? Et le PF demande une enquête dans un premier temps bâclée. Ensuite on a suivi les manifestations de soutien...je retiens de tout ça, la volonté manifeste de gens qui ont profité de l’insécurité pour arriver à leur vain. Comme c’est une question de vie, je souhaite de tout mon cœur bon courage au P.F et à toute sa famille. Je rend hommage au P. F RMC KABORE !

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 22:20, par barou En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    SI VOUS ETEZ CONTRE LES COUPS D ETAT C EST VOTRE PROBLEME
    MARCHE DE SOUTIEN AUX MILITAURES
    BRAVO BRAVO BRAVO BRAVO !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 22:23, par Swartskoff En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    Paul-Henri DAMIBA est auteur du livre "Armées ouest-africaines et terrorisme, réponses incertaines ?"

    Après cet aveu de faiblesse, avez-vous ici et maintenant la solution ? Ou est-ce le putchisme du RSP qui refait tout simplement surface ? Et pourtant mon Gl. de parent, votre ex CEMGA, bien que RSP aussi n’a pas un aussi gros appétit du pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 22:24, par KingBaabu En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    Honte d’être Burkinabe. On ne fait pas un coup d’état parce qu’on a des armes. Avez-vous mesuré toutes les conséquences ? Nous sommes devenus la risée du monde.

    Répondre à ce message

    • Le 25 janvier à 00:20, par Passakziri En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

      KingBaabu
      J’ai tout aussi honte que vous !!!
      Si pendant qu’à moins de 200 km de la capitale des gringalets aux dents pourries malmènent nos soldats qui ont malhonetement pretexté le manque de matériel militaire pour cacher leur manque de courage ( Damiba a fait Ouahigouya, Dori, et rien que le fiasco), pour se rabattre dans les salons feutrés ouagalais, , il n’ya rien à mêtre fier de son burkindi. ce groupiscule de gamin , je ne les connais ni hier , je ne les conais pas demain, est une horde d’officiers papiers qui ne savent tirer que lors de putschs. Rine de bravoureux là dedans. Nous les entendrons très bientôt faire appel à Poutine et Wagner pour les défenre, tout comme ils n’hésitaient pas à se faire escorter de VDPs au nord.

      Passakziri

      Répondre à ce message

    • Le 25 janvier à 07:51, par Kevin En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

      Nous là c’est toi et qui ? Je ne suis pas dedans en tout cas.

      Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 22:54, par NAGALO N Séverin En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    Personnellement, je suis pour ce coup de force,, certes nous venons de prendre le bateau de l’incertitude mais il est nettement préférable à ce que le mpp et ses alliés nous servaient, népotisme, extrême orgueille, extrême zèle, Bala qui gérait les sessions de l’AN comme un gérant de maquis et ses clients, des ministres pourris,.. on était fatigué et humilié.. les nouveaux nous servent l’espoir, et l’espoir fait gagner des minutes vitales dans le bonheur

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 23:14, par HUG En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    On te jugera par tes actes.On attend de voir.Mais il faut depolitiser l administration.un fonctionnaire s il veut faire la politique doir demissionner d abord

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 23:14, par HUG En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    On te jugera par tes actes.On attend de voir.Mais il faut depolitiser l administration.un fonctionnaire s il veut faire la politique doir demissionner d abord

    Répondre à ce message

    • Le 25 janvier à 11:02, par Yadega En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

      Hug on dirait qu’il y de nouveaux internautes sur Lefaso.net deh. Tu n’as pas remarqué que tous ces nouveaux profil condamnent fermement ce qui s’est passé ?
      Moi ça m’amène vraiment à réfléchir.
      Les gens sont calés à Ouagadougou, boivent leur bière tranquillement et pendant ce temps là situation est de plus en plus caduque ici.
      Les êtres humains sont fascinants !!!!

      Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 23:27, par SID PAWALEMDE En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    Nous ne voulons pas que le RSP gère notre pays point barre. En tout cas, un militaire ne renverse pas un civil par qu’il gère mal le terrorisme car li peut aller lui même au front. Les terroristes n’ont*ils pas tué une quarantaine de civils villageois au Mali la semaine passée. Mais qui est au pouvoir au Mali ??? Burkinabè de tous les bords, mobilisons nous pour dire non à la prise du pouvoir par le au RSP.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 23:34, par Fasocitizen En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    @Prions svp arrêtez de prendre Assimi pour un patriote c’est juste un populiste et assoiffé de pouvoir.
    Quand à notre situation je suis contre les coup d’état en l’occurrence quand celui-ci ne se justifie pas. C’est désolant que nous soyons toujours à la case des coups d’état. J’ai envie de dire que le BF a fait un pas en en-avant et deux pas en arrière.
    Autant je dénonce la gestion chaotique de la sécurité par le PreKa je condamne aussi ce coup d’état en tant que républicain. Nous pouvons trouver des moyens démocratiques pour résoudre nos différends.
    Un pays doit avoir un fil conducteur et dans notre cas nous avons choisi la démocratie et il nous faut nous aligner sur ces principes. Chacun doit jouer son rôle dans un État de droit. L’échec du président est aussi l’échec de l’armée qui est autant responsable que lui dans la situation que nous vivons.
    Ma déception est vraiment grande mais bon je garde la foi. Que Dieu vienne en aide au Burkina Faso et que notre lendemain soit meilleur à notre passé.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 23:35, par Abdoulaye Zila Kafando En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    Ehh le Burkina et le Burkina toujours.
    De toute les façons, nous voulons un compatriote comme Thomas Sankara pour la bonne gouvernance du pays.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 23:37, par Sacksida En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    Beaucoup de Courage au MPSR et a l’Armee Burkinabe pour cette action car nous etions dans une impasse nationale et que ces jeunes officiers progressistes et Patriotes soient la solution pour notre souverainete et pour l’avenir radieux du Peuple Burkinabe et du Burkina Faso. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 00:11, par Mornab En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    Le pays touchait le fond avec Roch et sa bande de vauriens. Mais avec un ancien du RSP de Blaise, ça fait froid dans le dos. Est-ce que nous n’allons pas droit dans le mur ? L’Ex RSP au pouvoir pour le pays ou pour se venger ? Pour le pays ou pour réinstituer le Blaisisme, ses hommes et ses dérives ?
    Ma question est la suivante : un soldat avec un idéal du genre Tom Sank peut-il sortir des rangs de l’Ex RSP ? J’en doute. Huummm, Dieu, sauve nous au Faso. Attendons de voir le degré de patriotisme et d’investissement de cette mouvance Ex RSP avant de trop se rejouir.
    Je prie Dieu pour que le Burkina en fuyant le caca n’est pas rentré dans l’an.. De toutes les façons, si c’est pire qu’avant et si certaines têtes décriées pour toutes sortes de crimes refont surface, le peuple sortira dard dard pour sonner la fin de cette récréation. Sûr et certain. Donc, à bons entendeurs, salut.

    Répondre à ce message

    • Le 25 janvier à 14:52, par Perplexe En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

      Le RSP est une création de Tom Sank car c’est le fruit du CNEC . Ce sont les mêmes qui le gardaient au Conseil de l’Entente.
      Si tu vantes les merites de Sankara qui est un Para commando qui a pris le pouvoir à 34 ans avec le grade de capitaine , il faut donner le benefice du doute au Lt Colonel Damiba qui a 41 ans et pratiquement du meme corps.

      Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 00:55, par AB En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    Ce Paul-Henri Damiba, nouvel homme fort, a un faux air de Samuel Doe du Libéria qui ne me plait pas trop mais bon ! Peut-être qu’il fera l’affaire mais pas à la manière Samuel Doe s’il te plait. On attend de voir comment ça va être. Déjà, qu’il nous dise qui fera partie de son équipe et combien de temps il lui faudra avant de repartir en caserne car il ne faudra pas s’y éterniser à Kosyam l’ami soldat. J’attends de voir comment tu vas nous débarrasser du terrorisme. Au fait, vous vous connaissez bien puisque vous leur dérouliez le tapis rouge au temps de Blaise. Et aujourd’hui ? Avec les terroristes, vous allez négocier, passer un marché peut-être ? Nous voulons en être débarrassés mais soyez francs, dites-nous la vérité. Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 03:08, par LE VIGILANT En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    SVP, quelqu’un peut-il m’éclairer ? Il paraît le nouvel homme fort DAMIBA fait partie des jeunes qui sont descendus sur Ouaga pour la libérer lors du coup d’Etat fantoche de Djenguéré en 2015 ? Si c’est vrai, cela voudra dire qu’on n’a pas à trop s’inquiéter car ce sera un ZIDA bis et il travaillera pour le,peuple.Seulement, je le trouve trop joufflu (rires) et des gens comme ça aiment la chair, le vin, la jouissance et tout ce qui s’en suit, et aiment donc le pouvoir, la corruption, belle vie,...Mais wait and see. Il pourrait être plus que patriote.

    Pourvu qu’il soit un vrai patriote, un burkin’bila, et qu’il ne soit ni avec Rock ni avec Blaise. Il peut être un ancien du RSP mais n’être ni avec Rock ni avec Blaise.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 03:46, par Baoyam En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    Le pays réel privé d’internet n’avait pas pu commenter jusqu’ici. On ne sait pas où on va mais ca risque peu d’être pire que là d’où on sort. RMCK entrera dans l’histoire comme le pire président du BFA. Que le nouveau régime soit sage pour faire le contraire de RMCK : i) faire appel aux gens compétents ii) renouveler la classe politique avec des patriotes sincères et non des cousins et amis corrompus iii) mobiliser et armer le peuple contre les egorgeurs assoifés de sang...

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 07:08, par M.S. En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    Messieurs et mesdames les journalistes, de tous horizons, j’ai eu, depuis un certain temps, la faiblesse de croire que l’ère des Hommes Forts ou des Enfants Terribles est révolu sous nos tropiques. Peut-être est-il temps de commencer garder les choses à leur justes proportions. C’est peut-être humain et naturel ??? : Lorsque vous affublez quelq’un de qualificatifs considérés positifs, lénifiants, le rendant exceptionnel en son genre, la tendance a toujours été de tout mettre en oeuvre pour mériter ces qualificatifs. Terrible ??? : la tendance sera de terrifier, terroriser ... ; Nouvel HF dans un groupe censé travailler en équipe ??? et la classification selon des numéros s’instale, avec souvent à court, moyen ou long terme, un décompte à rebours le plus souvent, macabre. Humain et naturel, non ? Que la sagesse nous guide tous/toutes à cultiver la modestie et l’humilité en tout temps et en toute circonstance.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 07:17, par Brahim Abdelsalam Ahmat Kochi En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    Salut suis un étudiant tchadien demeurant au BF je pas l’intention de me mêlé dans les affaires des autres car la mienne me suffit déjà même si ce je suis loin de chez moi néanmoins entant que frère africain moins encore entant que sahélien je au moins reson de dire un mot sur ce qui ce passe actuellement
    D’aucuns soutiennent et d’autres condamnent mais tout ça c’est n’est pas important pour le moment et on ne met pas la charue avant les bœufs aussi attendons les résultats des putschistes si ça donne pas l’écho nuls n’est au dessus de la loi et aucun pouvoir n’est suprême que celui du peuple
    Vive le peuple Burkinabè
    Vive le peuple africain Unis

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 07:28, par allonsy En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    C’est vrai que beaucoup vont perdre leurs avantages. Mais il faut qu’ils se réveillent. Le coup est consommé. La page est tournée. Ca fait mal hein, mais c’est la vie. Buvez un peu d’eau et ça va passer. On ne gouverne pas un pays en narguant le peuple. On va tous vivre a la sueur de notre front maintenant.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 07:38, par Le Nahourien En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    Je ne cautionne pas les putschs mais si c’est un Coup d’État salvateur,il faut souhaiter bon vent aux commanditaires car le Président Roch KABORE est bonasse,humble, soucieux du pays mais indépendamment de sa volonté,il a démontré son incapacité à sécuriser son peuple qui est endeuillé journellement et il fallait un oiseau rare pour sauver le Burkina du gouffre.Nous reconnaissons tous la bonté et l’humanisme du Président déchu mais les morts sont vraiment incommensurables et le peuple a trop souffert et c’est la raison qui a poussé l’Armée a prendre ses responsabilités.Dans un pays démocratique si l’anarchie s’installe ,l’Armée ne peut pas rester indifférente.Des terroristes endeuillent les familles et les FDS journellement,des zones perdues,des déplacements massifs des populations,des sans abris,des maisons et récoltes incendiées,des soldats assoiffés et affamés,des contrôles réguliers des axes routiers par des terroristes,des Fonctionnaires inquiétés et martyrisés sur des voies,des enfants privés d’écoles et des structures sanitaires...Soyons honnêtes,qu’est ce qui peut justifier cette anarchie,cette chienlit dans un pays gouverné ?Nul ne doit diaboliser le Président Roch KABORE mais reconnaissons néanmoins ses faiblesses et si la junte estime que le Général Gilbert Diendéré peut l’aider à ramener la quiétude dans le pays ,à mon humble avis,c’est de bonne guerre,c,est une mesure salutaire et on ne doit pas diaboliser l’auteur du putsch sous prétexte qu’il est un ancien élément du RSP.Actuellement,le peuple burkinabè veut seulement la paix et si la junte peut nous en garantir ce sésame précieux,pas de problème.Entre 2 maux,il faut choisir le moindre.Le coup d’Etat de Diendéré avait fait une vingtaine de morts mais sous le régime du MPP, il y’a eu des milliers de morts et une insécurité récurrente même si c’est indépendant de la volonté du Président KABORE.IL est souhaitable que le Président KABORE et ses éléments soient traités correctement.Bon vent à la junte.Que la paix revienne au Faso.

    Répondre à ce message

    • Le 25 janvier à 11:41, par Major En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

      Le Nahourien, je suis desolé de devoire te contredire par rapport a cette dangeureuse proposition de liberer et de composer avec ce félon de Général Gilbert Diendéré !
      N’allez pas jusqu’a insulter toute l’armée Burkinabè d’incapable ! a vous suivre, votre félon de general a lui seul est plus competent que ces centaines d’officiers superieurs au sein de notre armée ? si oui, il ne nous reste qu’une seule alternative ; prier pour que Gilbert Diendéré demeure immortel a jamais.
      C’est ces genres de considerations politique qui font que notre pays demeure dans l’impasse. Tant que certains vont continuer a vouloir faire croire que d’autres citoyens meritent d’etre au dessus de nos lois, nous ne serions jamais une nation digne de ce nom.

      Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 07:43, par Hama En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    Tout ce que le peuple burkinabè veut aujourd’hui c’est de retrouver son intégrité territoriale d’abord... ensuite il faudra toutefois aussi être capable d’intégrer le pays dans la colonne du développement international...prenez tout le temps que voulez pour cela mais que le peuple sent réellement que ces deux processus sont en marche... l’heure n’est pas à parler d’élections ou autres, voilà nos aspirations et faites tout pour nous sortir de ce bourbier...force courage et surtout patriotisme a vous les frères d’armes...

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 07:57, par Gwandba En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    @ l’auteur de cet article.
    D’abord merci pour l’article mais on est pas obligé de nous habiller avec les insultes que nous font les occidentaux.
    Pour qualifier d’homme fort chaque personne qui arrive au pouvoir ???
    Il faut impérativement arrêter les copier coller et réfléchir par soi-même.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 08:49, par Djakasanpoue En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    Si restauration c’est libérer Diendéré, stoper le procès SANKARA, éviter le procès NORBERT ZONGO, je dis que la lutte est repartie

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 08:49, par Depuis la France En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    Après réflexions, on peut constater que l’Europe a exprimé son rejet de ce coup d’état, les Etats- Unis également.
    Je n’ai pas trouvé de déclaration de M.Macron. Ce coup d’état intervient suite à une attaque de soldats français. Les relations entre le Président Burkinabé et le Président Français n’étaient pas au mieux. Il faut s’interroger sur l’appui extérieur car Facebook ne s’arrête pas tout seul. Les militaires n’ont pas tant de compétences.
    De nombreux citoyens du Burkina expriment leur désaccord avec les interventions de la France et ils doivent s’interroger sur la main mise de l’extérieur dans ce coup d’Etat.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 08:59, par Le petit tranquilos En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    J’ai l’impression que la hiérarchie militaire a semé le cao pour pouvoir faire leur coup d’état. Moi je ne comprends pas.
    Si réellement ces militaires sont sérieux, qu’ils fassent l’audit de l’armée et même des autres institutions afin de lutter contre la corruption. Laisser la justice militaire rendre leur verdict, respecter les avantages déjà obtenus.
    Bonnet blanc, blanc bonnet. Pardon ne mettez pas la honte à l’armée. Sinon vous risquez d’affaiblir votre institution.
    Que dieu nous garde et nous guide.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 09:11, par HUG En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    Ahmed tes compagnons ka, AMADOU et gohoga ou sont ils ? Te rappelle tu de tes ecrits quan ton mpp etait au pouvoir ? pourquoi tu n est pas sorti pour soutenir ton mpp quand il disait de sortir pour contrer le coup. D etat. Il.n est pas tard.si tu es courageux ssort a la place de la nation pour ramener ton mpp au pouvoir

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 09:18, par Stalinsky En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    Ce coup d’Etat est un coup d’Etat pro CDP, pro Français. Selon son CV on comprend les défaites de notre armée au Nord du Burkina et à l’Est. Mais c’est un travail savamment organisé par Blaise Compaoré et les Français.
    1)Ne pas intervenir lorsque les populations sont attaquées comme à Solham, à Inata et contre Yoro et son groupe.
    2)La France bloque l’achat d’armements lorsque surtout ce ne sont pas des armes Françaises puisque les achats se font en dollars et c’est la France qui donne les dollars.
    3) La base aérienne ne couvre pas les colonnes de soldats en mission et les hélicoptères MI 24,MI18 et MI 35 ont disparu. La seule bonne victoire sur les Djihadistes a été l’œuvre des Russes de Wagner lors de l’attaque de la base d’Arbinda. Ce qui n’a pas plu à Macron lors du sommet de Pau du G5 Sahel.
    Les morts causés par l’inaction de l’armée devant amener la population à se soulever pour chasser Roch. Et des cadres du CDP ne se cachent pas en se demandant pourquoi il n’y a pas de soulèvement et finalement Kombeibo donnant un ultimatum d’attaque contre Roch à démissionner.
    4) Instrumentaliser des OSC pour demander la démission de Roch et la libération de Gilbert.
    5) C’est mûr on fait le coup d’Etat.
    Balla Sankandé à informé le peuple que le gouvernement avait affecté un budget de plus de 765 milliards de F FCFA pour l’acquisition de matériel militaire et de soldats à recruter (1000 soldats à recruter cette année). Ou est partie cette argent ? L’inspecteur d’Etat Luc Ibriga a tenté de savoir comment l’argent du peuple est géré au sein de l’armée et à rencontrer un refus net sour prétexte secret défense.
    6) Blaise Compaoré peut maintenant venir après son refus incompréhensif de la part de Roch. Maintenant les choses sont claires.
    La jeunesse demande le départ de la France du Sahel et nous allons voir si ces Profrançais oseront le faire. Roch a fait son travail de chef d’Etat en donnant les moyens financiers à l’armée. C’est notre armée qui n’est pas à la hauteur. Ils ont 6 mois pour prouver qu’ils peuvent lutter contre les djihadistes et ramener les populations du Nord et de l’Est dans leurs localités avant la saison des pluies. Si elle n’arrive pas on saura alors qui sont les véritables HANI. D’autre part nous espérons que nos salaires seront payés dans les mois à venir. dans le cas contraire vous saurez qu’il ya de véritables combattants au sein du peuple Burkinabê. En bon entendeur Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 09:28, par Loiseau En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    L’erreur de Paul Henri et ses camarades sera de vouloir ramener impunément les exilés qui ont piller le pays de ramener François Compaoré et de tuer le procès Thomas Sankara la le peuple pourra se lever

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 09:49, par I COMME ICARE En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    1/ RSP
    2/MELE AU COUP DU CND
    3/MPSR (NOM SANS INSPIRATION ET AMBIGUE)
    4/DECLARATION DES PUCHISTES ’’SANS EFFUSION DE SANG’’ ALORS QUE LE SANG A ETE VERSE ET PRESENTE A LA TELE
    5/WAIT AND SEE
    NOUS CROYONS QUE LE RÔLE DU MILITAIRE C’EST DE SÉCURISER LES FRONTIÈRES TOUS LES CITOYENS ET NON DE SUIVRE SA PROIE COMME UN LION AFFAME QUI TRAQUE UN BUFFLE JUSQU’A L’ÉPUISER POUR BONDIR SUR LUI AVEC OPPORTUNISME..

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 10:11, par Sidpawalemde Sebgo En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    Ah ok...

    M.P.S.R. = M/ P.S.R. = M/ R.S.P. = Mouvement du R.S.P. ?
    En plus ils ne se cachent même pas ou à peine... Mais passons.

    Quelqu’un peut-il m’expliquer ça : Le comptable de l’entreprise réclame la place du DG parce que, dit-il, du fait de l’incompétence dudit DG, la comptabilité est mal tenue !

    Il promet qu’avec lui comme DG, non seulement la comptabilité sera bien tenue, mais que les autres fonctions de l’entreprise, pour lesquelles lui n’a aucune compétence, seront meilleures !

    Yon wan na yi sida ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 10:20, par Sougri En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    Je voudrais féliciter les putschistes pour leur réussite. La manœuvre a bien réussi. Ce qui a emporté Roch, c’est l’insécurité, le drame d’Inata, les mesures de la CEDEAO et de lUEMOA contre le Mali. Si l’insécurité a perduré, s’il y a eu le drame d’Inata, c’est parce que les militaires n’ont pas fait leur travail. Cela est devenu clair pour tous lors du massacre d’Inata. Les responsables militaires ont laissé la situation pourrir tout en sachant bien que l’accusation allait retomber sur le chef suprême. La signature par le président des mesures de la CEDEAO et de l’UEMOA était l’étincelle qu’il fallait pour que les amis des militaires tapis dans l’ombre attendant le moment propice s’agitent pour renverser le pouvoir en place. Félicitations. C’est une vraie réussite. Mais je tiens à dire ce qui suit : tant les civiles que les militaires qui ont renversé le pouvoir, vous constituez une minorité. Il ne faut pas croire que la guerre est gagnée. Une bataille oui, mais pas la guerre. Vous dites que vous l’avez gagnée sans effusion de sang. Ce que je sais, avec les tirs des militaires des maisons et des biens ont été endommagés, des manifestants ont brûlé des boutiques en faisant croire qu’il s’agissait des bombes lacrymogènes... Le peuple du Burkina n’est pas bête. vous avez dû le constater dans les événements de 2014 et 2015. Le peuple n’a pas peur de vous. Si votre coup c’est pour permettre à la France de perpétuer sa domination et sa colonisation, commencez à compter vos jours à la tête de l’Etat. Souvenez-vous ce qui s’est passé à Kaya et ailleurs quand le convoi français traversait le pays pour aller au Niger. Si vous avez pris le pouvoir pour faire revenir Blaise l’ivoirien, François le français et Diendéré le prisonnier, à bientôt. On se reverra.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 10:23, par Fasocitizen En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    Ma désolation est grande. Le président KABORÉ quoiqu’on dise était un bon chef d’état. Il a certes eu beaucoup d’insuffisances dans sa gestion mais ne jetons pas le bébé avec l’eau du bain. Aucun président ne souhaite que son pays soit attaqué et cela s’est imposé à lui. Il a fait ce qu’il pouvait mais il ne peut pas réussir à lui tout seul, il faut l’implication de tous. Ces tombeurs sont ceux qui devraient l’accompagner à avoir des résultats sur le plan sécuritaire.
    A quoi à donc servi l’insurrection populaire si le même peuple qui a dénoncé le pouvoir à vie et donc s’est battu pour la démocratie exulte le coup de force ? C’était mieux de laisser le président Compaoré régner à vie que de faire une insurrection, élire un Président et demander ensuite à l’armée de prendre ses responsabilités. Tout ça pour ça.
    Tout cela c’est le passé et nous devons en tirer leçon.
    Toutefois, espérons que nous soyons agréablement surpris.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 10:24, par kwiliga En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    Félicitations à SOME, Fasovision, Malien de passage et quelques autres,... qui sont sans doute largement satisfaits du résultats de leurs incitations au coup d’état et dont je déplore, autant que je m’étonne de l’absence de commentaires auto-satisfaits.
    Bon, sinon, trop de spéculations à mon avis. Attendons pour voir...

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 10:48, par La sagesse En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    C’est pas par ce que il fut un du RSP en sont temp qu’il a forcement les même idées que Blaise.. faire un coup d’état n’est pas synonyme de de tuerie, la preuve en est qu’ils ont travaillé avec du professionnalisme donc ça n’a rien à voir avec aller au front. N’allons pas trop vite en besogne attendons plus tôt de voir ce qui vas ce passé. peut être que c’est un arrangement entre Rock et les militaires par ce que la situation le dépasse et il ne sait plus quoi faire. Bref. Si non que Rock a eu 6ans pour remédier au massacre de nos frères FDS mais rien n’a changé. Que le Burkina retrouvé la paix et la quiétude. Vive le Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 11:28, par Le démocrate En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    Démocrates, Organisations de la société civile et syndicalistes unissons-nous. Ne laissons pas les putschistes avoir le temps de s’organiser et mettre leur plan à exécution. Organiser la transition dans un délai raisonnable est flou. C’est pour tromper les Burkinabè. Ce coup est une insulte à la mémoire des victimes de l’insurrection populaire et de toutes les personnes mortes pour la liberté et la démocratie. Ils ne peuvent pas diriger ce pays. Ils n’ont pas de Strategie antiterroriste. Ce sera le retour des anciens du RSP : vengeance froide, Repression, du sang et des larmes. Ils vont commencer à menacer, bastonner et torturer tous ceux qui vont commencer à critiquer. Que l’on ne se trompe pas : ce qui se passe au Mali n’est pas un bon exemple.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 11:39, par inconitos En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    Un grands pas en arrière avec ce coup d’état. A chaque fois qu’il y’a problème au Burkina Faso s’il faut faire un coup d’état un habitude, je pense qu’on est mal partie. Quand on est n’est pas aux affaires politique on pense pouvoir tout faire. Vous avez le pouvoir, on vous a à l’oeil. Pour la gestion de la crise sécuritaire on vous a aussi à l’oeil.
    Wait and see

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 12:02, par jan jan En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    Rock n’a pas su se défaire de la mauvaise gestion du pays kil a appris sous Blaiso, c’est ça ki a nui au pays. Sinon affaire de terroristes, je ne crois pas ke la nouvelle équipe puisse faire kelke chose, puisse ke ce sont ces mêmes militaires qui étaient o front et
    ki detallaient face aux djihadistes. Il a maintenu pendant longtemps des indésirables et incompétents dans son gouvernement allant contre la volonté du peuple, la dernière chose kil a fait ki m’a déplu, c’est la nomination d’un certain individu comme ambassadeur au pays du vin et fromage, alors ke je sais ke dans le pays d’origine de cette personne, aucun étranger ne pe prétendre à des postes politiques quelque soit sa qualité, Fasonet a zappé mes écrits plusieurs fois sur le sujet, mais comme disait Sankara, il fo appeler un chat un chat. J’espère ke mon écrit sera publié.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 12:06, par Sidpawalemde Sebgo En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    @Stalinsky, @Sougri, @I comme Icare, @Kwiliga :

    Vous commencez seulement à comprendre... Un certain général aurait été libéré depuis hier Lundi. C’est donc le "remix" de l’épisode de 2015. Comme je le disais plus haut, ils se signalent même avec le sigle R.S.P. contenu dans M.P.S.R. (ceux qui trouvent cela imprononçable, vous comprendrez alors le pourquoi) et sont soutenus par les mêmes qu’en 2015, quelques déçus du "Kaborisme" en plus.
    En outre, de braves soldats croyant participer à un mouvement d’humeur se retrouvent piégés dans ça.

    Quand aux activistes dont vous vous étonnez du silence sur le forum, ils sont probablement dans la ville, notamment à la place de la nation. L’objectif est de donner l’impression d’un large soutien populaire au putsch, et surtout de marteler qu’il est consommé alors que ce n’est pas encore le cas. Surement qu’ils reviendront en fin de journée pour soutenir la branche "désinformation et agitation" de l’opération.

    Les @HUG là eux sont fidèles au poste pour affirmer que c’est consommé et narguer leurs contempteurs d’hier. Certains ont même fabriqué une fausse lettre de démission pour espérer en convaincre tout le monde. L’idée que "la chose est pliée" et le silence de Roch ont au moins un avantage : Certains complices s’embourbent en se dévoilant, espérons que d’autres suivront.

    Sauf que pour le moment, il semble qu’ils n’ont que la télévision et certaines casernes. Ils n’ont même pas le soutien de toute l’armée, à plus forte raison des autres composantes de la société, et n’ont arrêté personne parmi les autorités. Bref, c’est une déclaration comme celle de Lougué à l’époque.
    Ils détiennent donc moins de leviers du pouvoir qu’en 2015, où ils avaient pratiquement tout, mais ont quand même échoué . Patientons donc et voyons la tournure que vont prendre les évènements.

    S’ils réussissent, ce sera le bain de sang comme l’a montré la tentative d’assassinat sur le PF Dimanche soir. Il parait qu’ils disent que s’ils ont échoué en 2015 c’est parce qu’il y avait des gens encore vivants pour revenir aux affaires. Prometteur...
    S’ils échouent, cela aura au moins l’avantage de nettoyer l’armée des taupes qui faisaient échouer la lutte anti-terroriste pour des objectifs politiques.

    Ceux qui disaient qu’il fallait libérer les ex-RSP pour qu’ils aillent au front, voilà la triste réalité : Ceux d’entre eux qui ont eu accès à des armes et des hommes ont laissé les djihadistes au Nord, à l’Est et au Centre-Nord pour descendre prendre le pouvoir à Ouagadougou. Et au passage, ont probablement saboté la lutte anti-terroriste et sacrifié des hommes depuis des mois pour justifier leur coup d’état. On ne s’improvise pas patriote...

    Ce qui est dommage, c’est que "on" a fait plus de 2 millions de déplacés et près de 3.000 morts sur 6 ans dans ce seul but, sans compter leurs frères d’armes qu’ils combattent depuis Dimanche. C’est d’autant plus absurde que cela risque fort d’échouer et que beaucoup de ces morts auraient pu être évitées.

    Dieu sauve le Burkina de ses enfants renégats...

    Répondre à ce message

    • Le 26 janvier à 08:07, par kwiliga En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

      Ben, moi aussi j’ai des tas d’hypothèses qui me travaillent.
      Moi aussi j’ai entendu dire que...
      Moi aussi, j’ai une multitude d’inquiétudes.
      Mais après...?
      Honnêtement, en l’état actuel des choses, il n’y a vraiment rien de clair.
      Et, au vu du déroulement des évènements des derniers jours, il semble que les choses ne soient pas claires au seine des putschistes eux-mêmes.
      La semaine qui vient va certainement nous amener quelques éléments d’analyse et de compréhension : rencontres avec la CEDEAO, avec des ambassades, déclarations,...
      Evitons les spéculations et restons éveillés.

      Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 12:30, par YES En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    courage au nouveau homme fort du pays. nous osons croire qu’il est de bonne foi et qu’il va travailler avec toutes les composantes politiques. on les tient à l’œil s’ils s’aventure à vouloir ramener l’ordre ancien au pouvoir à savoir les Compaoré et compagnies. nous n’avons pas fais notre insurrection et verser le sang de nos martyrs pour revoir ces sanguinaires et pilleurs encore dans les sphères décisionnelles. Diendieré et autres à défaut d’être amnistiés doivent purger leur peine et le procès Thomas SANKARA doit suivre son cours normal. on vous tient à l’oeil et le peuple ne tardera pas à descendre dans la rue si toutefois le processus judiciaire est interrompu. wait and see

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 13:09, par KingBaabu En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    Faisons un petit résumé : au Mali comme au Burkina, des commandants militaires peinent à réduire ou contenir la menace terroriste sur le terrain. Alors ils décident, après avoir pris déculottée après déculottée, de venir carrément s’installer dans les ors de la République pour se faire calife à la place du calife- juste parce qu’ils ont entre leurs mains les armes qui devraient leur servir pour nous défendre contre les bandits qui tuent nos parents à 120 km de Ouaga, 15 km de Ouahigouya, 10km de Kaya, 10km de Tougan, 0 km de Kongoussi, etc. Selon toute vraisemblance ces officiers ont saboté la lutte anti-djihadiste depuis le début, Yoro-le-Resistant a essayé d’attirer notre attention là-dessus, mais personne n’y a prêté attention, justement parce que le régime du Président déchu était corrompu. Selon toute vraisemblance ceux qui prétendent prendre le gouvernail du navire Burkina Faso aujourd’hui ont laissé pourrir la situation sécuritaire sur le terrain en mettant pratiquement l’arme au pied pour laisser commettre des tueries (Solhan, Inata, Yirgou, ...) Ils ont aussi désorganisé la résistance populaire (la bande à Yoro et les VDP) et réussi à créer une situation de mécontentement général... orienté contre l’homme de Tuiré. Hum !...Mes amis, faisons preuve de discernement. Je n’aime pas la gouvernance du Président Kaboré, je suis un ennemi irréductible de la malgouvernance, mais ce coup d’État est une forfaiture qui fera beaucoup de mal au pays. Il augure de lendemains sombres avec avis de grosse tempête dont tout le monde devrait tenir compte. Les excitations puériles et stériles du moment ne doivent absolument pas obscurcir notre jugement. Sachons identifier nos vrais ennemis. Le Burkina Faso d’abord.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 13:30, par Cisse En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    Je pense que la CEDEAO a du pain sur sa planche. Si elle doit sanctionner en plus du Mali, de la Guinée et maintenant le Burkina, son agenda serait juste réservé aux sanctions. C’est à ce niveau que Bazoum aussi doit revoir sa copie. Je ne l’accuse pas, il est dans son rôle de répéter ce que Macron lui demande mais en réalité, le problème est plus complexe.
    Si les militaires se font massacrer par les terroristes et ne se sentent pas aidés ou soutenus dans leur lutte, ils trouveront vite un argument de se retourner contre le chef suprême.
    Le prochain tour est à craindre au Niger qui ressemble beaucoup au Mali en termes de corruption dans l’armée et peut être pire.
    Je ne cautionne pas les coups d’états mais imaginer que les militaires envoyés en opération peuvent tenir des jours et des jours sans ravitaillement ou des militaires n’ont pas les moyens aériens mais des milliards prévus à cet effet soient détournés, c’est révoltant.
    A l’heure du bilan, je pense que la démocratie est un système, à nous vendu par François Mitterrand au début des années 1990. Après 30 ans, le système tel que conçu ne nous convient pas. La démocratie a détruit nos états. Oui, nous avions des dictateurs qui avaient leurs défauts mais les démocrates qui les ont remplacés n’ont pas été à la hauteur.
    Il faut revoir sérieusement cette copie. Quelle démocratie nous convient en réalité. C’est à nous de créer la nôtre. Celle venue d’ailleurs, a détruit les fondements de notre société. Oui, il n’est pas trop tard de faire le tour du monde et de voir comment les autres évoluent et peut être que nous pourrions innover d’ailleurs et trouver un système mieux adapté chez nous. Tous nos états font élection et d’ailleurs Kaboré vient d’être réélu au 1er tour mais demeure impopulaire. Ses électeurs sont où aujourd’hui ? Les élections aussi ne sont pas les seules solutions à nos problèmes comme chantent la CEDEAO et la France. S’ils ne veulent pas travailler avec les militaires, ils auront moins de superficie à parcourir bientôt.
    Bon courage aux Burkinabés et surtout ne proposez pas 5 ans de transition comme au Mali. Et bon courage à Allassane. S’il ferme sa frontière avec le Burkina, en plus du Mali, lui aussi serait en danger.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 13:31, par Lom-Lom En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    "Mouvement pour la Restauration" !! Si c’est pour restaurer la "Restauration-manger" de Blaise Compaoré, libérer Gilbert DIENDERE, permettre à la France de l’ambassadeur Français à la large bouche Luc HALLADE qui a déjà coordonner beaucoup de coups d’Etat en Afrique, eh bien cette junte militaire nous aura en face. Les militaires n’auront plus de raison de se faire tuer sur le terrain puisqu’ils toutes les cartes en main. On les attend car on sait que c’est la même hiérarchie militaire qui sabotait les opérations sur le terrain pour envoyer leurs hommes à la mort ! Dieu est là pour tout le monde !

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 15:22, par Georges En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    Avec ce sigle incomplet, j’ai des doutes sur la capacité et surtout la volonté de ces militaires à nous tirer d’affaire. MPSR : Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration de QUOI ou de QUI ????????
    Peut-on commettre une telle bourde avec un écrivain dans l’équipe ?
    Je suis vraiment sceptique pour la suite. SANS PLUS.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 19:00, par Sidpawalemde Sebgo En réponse à : Burkina Faso : Qui est Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, le nouvel homme fort ?

    @Lom Lom, il n’y plus de question à se poser : Ils ont déjà libéré Gilbert Diendéré selon des sources françaises. Ce n’est ni plus ni moins que le RSP à l’envers, PSR, avec mouvement devant.

    Espérons que le silence des républicains et des démocrates de tout bord est surtout dû au fait qu’ils ne savaient pas qui sont les putschistes. On comprendrait en effet difficilement qu’ils accueillent en héros et sauveurs ceux qu’ils avaient courageusement combattu en 2015.
    .
    Quand à votre cher ambassadeur, la même source dit qu’il s’est affairé à proposer comme sortie de crise "d’acheminer" le président élu en exil.

    Aveu d’impuissance ou choix clair du camp des putschistes ? Hum...

    Pour tout cela, let’s wait and see...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
LCL Daba NAON : « Le MPSR invite tous les Burkinabè à s’impliquer sans réserve dans le processus en cours pour une restauration de notre intégrité »
Burkina Faso : Le M21 se réjouit de la prise de pouvoir par le MPSR
Burkina Faso : Le Comité de soutien au MPSR propose le recrutement de 500 000 jeunes pour appuyer l’action des VDP
Prise et gestion du pouvoir MPSR au Burkina : Paul Henri Sandaogo Damiba apporte des éclairages
Bilan du coup de force du MPSR : Deux morts et une douzaine de blessés
Coup d’Etat du 24 janvier 2022 : Près de 76 % des Burkinabè favorables, selon un sondage
Burkina/MPSR : Une coalition d’organisations annonce un « giga-meeting » pour ce samedi 19 février 2022 à la Place de la nation de Ouagadougou
LCL Paul Henri S. Damiba, président du Faso : "L’œuvre de refondation portée par le MPSR ne s’inscrit pas dans une logique révolutionnaire mais un retour aux fondamentaux"
Ibrahima Maïga : "Je partage la vision du MPSR et j’ai adhéré"
Burkina : Une organisation de la société civile donne six mois au MPSR pour restaurer l’intégrité du territoire
Burkina Faso : Une délégation de "l’Appel de Manéga" rend visite à l’ex président Roch Kaboré
Burkina/Pouvoir MPSR : « Il faut combattre cette crise morale qui caractérisait les pouvoirs Kaboré et Compaoré », préconise Pr Etienne Traoré
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés