Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui veut faire quelque chose trouve un moyen ; Qui ne veut rien faire trouve une excuse.» Proverbe Arabe

Burkina : Yéli Monique Kam lance le « rassemblement des vendredis »

Accueil > Actualités > Politique • Lefaso.net • vendredi 21 janvier 2022 à 23h44min
Burkina : Yéli Monique Kam lance le « rassemblement des vendredis »

Après une analyse de la situation nationale, qu’elle qualifie de « calamiteuse », et aux fins de « défendre la patrie », le président du Mouvement pour la Renaissance du Burkina (MRB), Yéli Monique Kam, annonce « une série de manifestations, tous les vendredis à partir de 14h » à la Place de la nation. L’information a été donnée au cours d’une conférence de presse, ce vendredi 22 janvier 2022 à Ouagadougou.

« A l’issue de cette communication officielle du MRB, nous entendons lancer une série de manifestations, tous les vendredis à partir de 14h (14 h à 16h). Les militants et sympathisants du parti vont organiser un rassemblement à la Place de la nation. Dès que nous finissons cette conférence, nous déposons tout à l’heure à la mairie de Ouagadougou, notre déclaration de manifester sur les voies publiques », a dévoilé l’ex-candidate à la présidentielle de 2020, Yéli Monique Kam, qui dit se retirer également, avec son parti, le MRB, de la majorité présidentielle.

Elle fait le constat qu’au lieu de trouver des réponses aux attentes et préoccupations du peuple, le pouvoir a plutôt opté pour le musellement par des actes de restriction des libertés et sans le moindre sens de redevabilité au peuple (elle en veut pour preuve que le ministre porte-parole du gouvernement ne juge pas nécessaire de justifier ou expliquer aux populations, la restriction d’accès à Facebook).

« La patrie est en danger, le peuple est en danger. (…). Nous soutenons toute lutte pour la défense de la mère-patrie. En adhérant à l’APMP, nous n’avons rien demandé, nous avons seulement demandé une amélioration de la situation sécuritaire et de la gouvernance. (…). Individuellement et collectivement, nous ne faisons pas suffisamment pour défendre la mère-patrie et pour interpeller nos gouvernants sur les dérives », interpelle-t-elle.

A Roch Kaboré et à son pouvoir, l’ex-allié, Yéli Monique Kam, brandit l’hymne du Wassoulou (leçon de leadership, donnée par les griots de l’empire Wassoulou ou empire mandingue) : « Si tu ne peux organiser, diriger et défendre le pays de tes pères, fais appel aux hommes les plus valeureux ; Si tu ne peux dire la vérité, en tout lieu et en tout temps, fais appel aux hommes les plus courageux ; Si tu ne peux être impartial, cède le trône aux hommes justes ; Si tu ne peux exprimer courageusement tes pensées, donne la parole aux griots ; Si tu ne peux protéger le fer pour braver l’ennemi, donne ton sabre de guerre aux femmes qui t’indiqueront le chemin de l’honneur ! ».

O.L/M.C

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 21 janvier à 20:38, par Le Vigilent En réponse à : Burkina : Yéli Monique Kam lance le « rassemblement des vendredis »

    Il faudra alors que le président Roch Marc Christian Kabore remette, ici et maintenant, « sabre de guerre » à Mme Yeli Monique Kam afin de sauver le Burkina. Burkinabé de toutes les conditions, réjouissez-Vous la baguette magique de Mme Yeli Monique Kam vous gratifie, ici et maintenant, d’une solution miracle à tous les problèmes qui assaillent notre nation depuis près d’une dizaine d’années. Reprenons à l’unisson : « Mme Yeli Monique Kam, la Yenega nationale, au pouvoir !!! ».

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 21:02, par Yovis En réponse à : Burkina : Yéli Monique Kam lance le « rassemblement des vendredis »

    Il y avait de la sympathie pour cette dame à cause du courage dont elle a fait montre lors des élections. Sa sortie ce soir est tout aussi déconcertante. Elle ferait œuvre Utile en se montrant force de proposition.

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 21:06, par Baoyam En réponse à : Burkina : Yéli Monique Kam lance le « rassemblement des vendredis »

    Il faut serieusement se poser des questions sur cette initiative. Combien ton parti compte t’il de militants capable de se rassembler ? Si ton intention est de mettre pression sur le pouvoir, ne vaut-il pas mieux s’aligner avec d’autres organisations ? S’agit-il d’un opportunisme ou d’une tactique de dilution de la colère populaire par une multiplication de la cacophonie ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 21:31, par MyMy En réponse à : Burkina : Yéli Monique Kam lance le « rassemblement des vendredis »

    - "... donne ton sabre de guerre aux femmes qui t’indiqueront le chemin de l’honneur ! ... » : WOUALAÏÏ..., LA GO-là A KO-débout ROCK.

    JE NE REGRETTE PAS D’AVOIR VOTÉ POUR MA "TIGRESSE PRÉFÉRÉE".

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 21:38, par YARO En réponse à : Burkina : Yéli Monique Kam lance le « rassemblement des vendredis »

    Pour une candidate novice vous ne manquez pas de courage mais votre démarche est vouée à l’échec puisque le maire vous interdira l’accès à la place. Mais j’espère que ces incapables et arrogants du MPP se rappelleront que Maurice Yameogo et COMPAORE ont perdu le pouvoir en exaspérant et énervant le peuple par l’attitude arrogante et les propos insultants des thuriféraires de leurs régimes. On se souvient tous ces propos du ministre Bougouma qui disait à l’assemblée nationale que le < régime de Roch est le plus démocratique que le Burkina ait jamais eu >. Comment se fait il qu’il soit le premier à couper les réseaux sociaux 6mois après ? Ce n’est que le début de la déchéance si le MPP ne revoit pas sa copie nous allons droit à la catastrophe

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier à 01:38, par Mechtilde Guirma En réponse à : Burkina : Yéli Monique Kam lance le « rassemblement des vendredis »

    Mme Yeli Monique Kam, la Yenega nationale  !..Oh ! Que si. Rien n’est plus vrai.

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier à 02:06, par Papa En réponse à : Burkina : Yéli Monique Kam lance le « rassemblement des vendredis »

    Franchement je ne comprends pas pourquoi le Burkina étant la capitale du cinéma Africain,nous arrivons pas à décrocher la palme d’or mais comme l’espoir fait vivre , grâce à Mme Kam , la messie que Dieu nous a envoyée le Burkina sera honoré du trophée YENENGA. Je me rappelle qu’après la proclamation des résultats de l’élection présidentielle de Novembre et où tout le monde avait des doutes sur les resultats, cette opportuniste Monique Kam est partie en vitesse à Kossyam faire allégence à Roch consolidant ainsi la victoire de ROCH, dans le seul espoir d’un poste ministériel et, comme ça tarde à venir, Mme Kam est ressortie de la mouvance présidentielle pour rejoindre l’opposition. Au Burkina Faso nous n’avons pas de politiciens credibles tous des opportunistes qui ne pensent qu’à leur seul intérêt égoïstes. Cette dame que j’admiraisi beaucoup pour son courage et sa ténacité est en train de se rediculiser honteusement.

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier à 06:27, par Ahmed En réponse à : Burkina : Yéli Monique Kam lance le « rassemblement des vendredis »

    Mr ou Mme YARO cette dame ne peut pas créer une satastrophe au BURKINA. Quel est son score aux élections présidentielles pour s’agiter à ce point. Le populisme n’a jamais payé. Qu’elle se renseigne auprès de Ablasse qui ne porte pas ROCK dans son cœur depuis le dépôt de son dossier . YARO le BURKINA s’en sortira sans vous.

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier à 07:01, par jan jan En réponse à : Burkina : Yéli Monique Kam lance le « rassemblement des vendredis »

    Le burkinabè a la mémoire courte, tous ces mouvements me rappelle l’ambiance avant le coup d’état de août 1983, ki a amené le coup d’état, celà a amené koi o pays, ça amené une élite plus bourgeoise, plus corrompu et plus sanguinaire que ce pays ai connu. Alors attention.

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier à 07:13, par jan jan En réponse à : Burkina : Yéli Monique Kam lance le « rassemblement des vendredis »

    Peuple du Burkina, attention aux loups déguisés en agneau, tout ce remu ménage risque de ramener le pays très en arrière. N’oubliez pas ce ke ces révolutionnaires ont amené comme crimes dans ce pays et comme milliardaires et corrompus. Faites très attention, j’ai peur du lendemain.

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier à 07:41, par Ady sln En réponse à : Burkina : Yéli Monique Kam lance le « rassemblement des vendredis »

    Après avoir squatter pdt lgts des postes en vain certains pyromanes du pays veulent reprendre leur vieux sabre

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier à 08:33, par TANGA En réponse à : Burkina : Yéli Monique Kam lance le « rassemblement des vendredis »

    Yamaha soaba.
    C’est une guerre d’usure que tu veux imposer au pouvoir.
    Vous vous veillerez chaque vendredi pour profiter de quand la garde du pouvoir a baissé pour prendre les institutions par surprise.
    C’est impossible de vous accorder ça pour plusieurs raisons :
    La première est que chaque rassemblement ne essote que des fds et des services de se ours se tiennent en alerte pour vous secourir et ou vous empêcher de faire du désordre.
    La deuxième est vendredi 14h, ce n’est l’heure de descente. Vous voulez ammener les gens à laisser le boulot et les marchés. De votre propre chef donc vous arrêtez l’économie.
    Pour finir, nos FDS et secouristes sont là pour tous et non pour seulement vos rassemblements.
    Et puis, n’oubliez pas que vendredi ça marche au Mali par ce que là-bas, c’est une vielle culture de ne plus retourner au boulot après la grande prière.

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier à 09:13, par HUG En réponse à : Burkina : Yéli Monique Kam lance le « rassemblement des vendredis »

    Ca commence.Je me rappelle que dame Saran Seremé avait organisé une marche sur cette meme place quand l homme fort de ziniaré voulait modifier l article 37 pour regner à vie. Allons seulement

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier à 09:39, par Aïma En réponse à : Burkina : Yéli Monique Kam lance le « rassemblement des vendredis »

    Arrêtons de flatter notre sœur Yéli Monique kam dans ses postures " va en guerre " pas politiquement correcte de mon humble avis.
    L’abîme dans lequel le Burkina est plongé déjà depuis les Compaoré et surtout depuis l’ère MPP et Roch est tel qu’on ne peut pas continuer à plaisanter avec de telles envolées lyriques.
    " Le rassemblement des vendredis " pour faire du bruit les vendredis à 14h à la place de la nation... Qui t’a encore mis ça dans la tête ma soeur Yéli ?
    " Yéli Monique Kam brandit l’hymne du Wassoulou (leçon de leadership, donnée par les griots de l’empire Wassoulou ou empire mandingue) " en pensant sûrement que si tous les burkinabè se mettaient à fredonner cet hymne, c’est elle Yéli le messie qui serait portée à la tête du Burkina-Faso ? Non, non et non, l’heure n’est pas à de telles plaisanteries dans un pays laminé et endeuillé comme ça. Pardon ! Et puis, toi Yéli, tu n’étais pas alliée de Roch un temps ? Fais gaff pour ne pas finir par énerver les burkinabè.
    Au lieu d’inciter quelques " pleupleus " à faire du boucan les vendredis après-midi, va directement à Kossyam munie d’un fouet, chasse Roch de son fauteuil présidentiel et installe toi. Point final ! Et tu verras que tous les " pleupleus " applaudiront la Yennega.
    Ma soeur Yéli, une femme peut présider aux destinées d’un pays, il y en a eu et je ne suis pas contre mais en dehors des effets d’annonce, il faut vraiment en avoir la carrure et la capacité. Ce n’est pas que du bavardage. Cela décrédibilise l’engagement des femmes en politique de mon humble avis. En tout cas, bon vent.

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier à 10:36, par Citoyen LAMBDA En réponse à : Burkina : Yéli Monique Kam lance le « rassemblement des vendredis »

    Franchement, le BURKINA FASO est tombé bien bas . Par la faute du président du Faso et de son parti le MPP qui ont érigé le laxisme ,la complaisance ,en mode de gouvernement ,nous sommes obligés d’assister dans ce pays à toutes sortes de clouwneries ,de comédies, d’enfantillages ,d’exhibitions farfelues d’où la chienlit qui s’est confortablement installé dans le pays sous prétexte de lutte politique et de liberté d’expression .
    En toute chose l’excès nuit . Ainsi, n’importe quel paltoquet ou paltoquette parce qu’il ou qu’elle a de l’argent pour payer des parutions sur les chaines télé et dans les réseaux sociaux, sort et se proclame libérateur ou libératrice de la Nation sur la base de délires de cabaret .
    Il faut qu’on arrête dans ce pays la pagaille ,le désordre ,l’attitude maladive de certains et certaines burkinabè de se donner le droit de perturber la vie nationale ,la vie et la liberté des autres . Je ne suis ni un fan du PF, ni du MPP, qui sont bien critiquables à bien des égards, mais pour cette activité projetée par dame KAM YELI ,il faut que le maire et les autorités soient très fermes et appliquent la loi sans état d’âme . Ce n’est pas parce qu’on est femme, qu’on peut s’octroyer le droit de semer le désordre et de distraire nos FDS, au moment où elles ont besoin de concentration pour lutter contre les terroristes . Tout le monde sait aujourd’hui ,que les terroristes par diverses astuces ,cherchent à profiter du désordre et de la distraction de nos autorités et de nos FDS pour infiltrer et pénétrer OUAGADOUGOU, Et si dame YELI faisait justement express pour faciliter la tâche aux terroristes ? Car, comment peut-on quitter tout à coup le majorité présidentielle ,se lancer dans une véritable diatribe contre le président RMCK et en même temps engager ce genre de mouvements stupides ,si on est pas habité par un agenda caché ? Tout ça, parce que Mme YELI qui espérait être ministre n’a pas eu gain de cause ,comme elle espérait et parait il, comme on lui aurait promis . Par qui ?
    Certes, tout le monde sait, que Dame YELI ne pourra même pas mobiliser des citoyens à hauteur du contenu d’une cabine téléphonique. Mais ce n’est pas une raison de tolérer à l’excès la chienlit dans ce pays . Trop c’est trop comme on dit .
    Le président HOUPHOUET disait que s’il devait choisir entre l’injustice et le désordre ,il préférerait l’injustice plutôt que le désordre . Aujourd’hui à voir le comportement de certains burkinabè finalement, n’a-t-il pas raison ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier à 11:52, par Ka En réponse à : Burkina : Yéli Monique Kam lance le « rassemblement des vendredis »

    ’’’’’’’’’’’’’A l’issue de cette communication officielle du MRB, nous entendons lancer une série de manifestations, tous les vendredis à partir de 14h (14 h à 16h). Les militants et sympathisants du parti vont organiser un rassemblement à la Place de la nation.’’’’’’’’’’’’’’’’’

    Un pas en avant, trois pas en arrière. C’est la troublante chorégraphie au Burkina avec nos politiciennes et politiciens aux petits pieds qui n’ont plus les moyens de manger gratuitement avec la caisse de l’état.

    Madame, vous êtes au chômage et peut se permettre tous les vendredis de vagabonder comme vous voulez : Mais quel fonctionnaire, quel commerçant, quel employer, peut abandonner tous les vendredis de 14h à 16h son poste et vagabonder sans perte de gains, ou être sanctionner par sa hiérarchie ?

    Oui le Burkina est un pays souverain et démocratique, et la liberté de tout faire est devenue une devise sous le régime mouta mouta de Roch Kaboré, mais madame, il y a des limites. Et si le maire de la capitale autorise une telle action, c’est que le pays est vraiment tombé plus bas de l’échelle mondiale.

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier à 12:40, par Sidpawalemde Sebgo En réponse à : Burkina : Yéli Monique Kam lance le « rassemblement des vendredis »

    Ahi ? Elle et ses militants (s’il y en a) ne travaillent pas ou bien ?

    Donc elle a décrété que tous les Vendredi on ne repart pas au boulot après la pause et la prière mais on va se griller au soleil pour faire plaisir à dame Kam ?

    La "Yennenga" de l’éducation a donné sa leçon : De l’art de se se couvrir de ridicule en engageant une action vouée à l’échec dès sa conception...

    Mais au juste là, elle a quitté l’APMP ou bien c’est l’APMP qui l’a quittée ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier à 15:43, par Sacksida En réponse à : Burkina : Yéli Monique Kam lance le « rassemblement des vendredis »

    Non. Mme Yeli Monique Kam est loin d’etre une femme necessiteuse, comme beaucoup d’autres Patriotes Burkinabe elle decouvert que ce Regime est bien incompetent et demagogue, corrompus, menteur et que des problemes du Peuple Burkinabe ne font que s’empirer au fil du temps et il ne pointe aucune lueur d’espoir afin de ramener la serenite et la Paix Sociale pour nos populations martyrisees et tuees a longueur de journee. Pendant ce temps la corruption endemique, les vols de nos deniers publics et la mauvaise gestion des problemes complexes ne font que s’empirer. Thomas Sankara disait que face a un Regime Dictatorial et Crapileux, le Peuple Burkinabe doit se mettre debout pour se battre contre ses ennemis et leurs valets locaux. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier à 16:40, par Pierre En réponse à : Burkina : Yéli Monique Kam lance le « rassemblement des vendredis »

    @ ka Vénérable ancien vous proposez quoi ? Face à la "Déliquescence de nôtre "nation" durant ces 7 ans de règne mouta mouta ???? Accepter et subir dans l’espérance de la fin de mandat du Président MPP ???? Eclairez ma lanterne !

    Répondre à ce message

    • Le 22 janvier à 21:54, par Ka En réponse à : Burkina : Yéli Monique Kam lance le « rassemblement des vendredis »

      Pierre : Ce que je propose est de laisser Rogh Kaboré finir son mandat démocratiquement, et les urnes, les seules juges nous choisira en 2025 une personnes capable avec un programme présidentiel qui va au peuple et l’émergences du pays.

      Pour l’instant une chose est certaine, tous ces politiciens d’appareil qui manipulent les enfants pour demander la démission du président, tous ces politiciens aux petits pieds ont fait sur le terrain des réalités concrètes la preuve de leur incompétence et de leur mauvaise gouvernance. C’est donc évident que, pour eux, il faut battre le fer quand il est chaud, c’est a dire chasser l’actuel locataire du palais de Kossyam et faire plus pire. Car, ils savaient que "les défis à venir s’annoncent difficiles". En d’autres termes, ce n’est plus en flattant l’électeur au dernier moment qu’ils obtiendront sa voix lorsqu’il le faudra. Le Burkinabé nouveau après le 31 Octobre 2014 " est intelligent, il ne vote pas pour n’importe quel enfariner.

      Répondre à ce message

      • Le 24 janvier à 08:14, par Pierre En réponse à : Burkina : Yéli Monique Kam lance le « rassemblement des vendredis »

        "Le Burkinabé nouveau après le 31 Octobre 2014 " est intelligent, il ne vote pas pour n’importe quel enfariner."

        @ Ka ! Et pourtant lors de l’élection présidentielle passée les billets de francs cfa le riz gras ont étés largement utilisées pour corrompre l’électorats burkinabés et a voir le nombre d’électeur de plus ou moins" 1600000" qui élisent le Président sur un collège électoral estimée a plus ou moins "6200000" peut on parler de "légitimité" réelle et acceptable ????? sous nos tropiques ???? Une telle Démocratie est a revoir.

        Répondre à ce message

      • Le 24 janvier à 09:46, par jan jan En réponse à : Burkina : Yéli Monique Kam lance le « rassemblement des vendredis »

        @Ka, vous avez bien parlez ici, celui ki a vécu l’ avant révolution, la révolution et l’air Blaiso, ne peut qu’être remplie de sagesse

        Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 08:16, par Pierre En réponse à : Burkina : Yéli Monique Kam lance le « rassemblement des vendredis »

    @ Ka
    Staline disait que " Ce qui compte ce n’est pas le vote, c’est comment on compte les votes."

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 08:21, par Pierre En réponse à : Burkina : Yéli Monique Kam lance le « rassemblement des vendredis »

    @ Ka
    Moi j’en veux a mes frères et sœurs Burkinabés qui ne votent hélas que pour leurs panses et gosiers leurs frères leurs amis et non pas hélas pour un réel projet de société de vivre ensemble et de bâtir ensemble pour comme le disait l’autre un "développement solidaire"

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier à 14:30, par Article 37 En réponse à : Burkina : Yéli Monique Kam lance le « rassemblement des vendredis »

    Vive Mme KAM, elle sera la présidente après la transition.
    Bonne chance.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Commune de Dapélogo (Plateau central) : La délégation spéciale installée
Opération mana mana : « Si nous pouvons nous mettre ensemble pour rendre nos villes propres, nous pouvons également nous mettre ensemble pour relever les autres défis », estime le Président du Faso
Opération Mana-mana : Le Premier ministre se réjouit de la mobilisation à Koudougou
Burkina/politique : Eddie Komboïgo répond à la lettre de Blaise Compaoré
Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) : Un congrès ordinaire pour apaiser les tensions
Enquête de perception des 100 jours du MPSR
"Détention arbitraire" de Roch Kaboré : « La junte ne doit plus attendre un énième appel à sa libération » signale Désiré Guinko
Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo
Dédougou : La délégation spéciale est opérationnelle
Assemblée législative du Burkina : Le projet de loi portant statut de héros de la nation est enfin adopté
Bobo-Dioulasso : Un regroupement de femmes invite les Burkinabè à soutenir les autorités de la transition
Conduite de la Transition politique : Le Médiateur de la CEDEAO est arrivé à Ouagadougou
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés