Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne priez pas pour une vie facile, priez pour avoir la force d’endurer la difficulté.» Bruce Lee, Acteur, Artiste, Cinéaste, Pratiquant d’art martial, Sportif (1940 - 1973)

Éducation/Burkina : L’Institut supérieur de génie électrique ouvre à nouveau ses portes aux élèves de la terminale

Accueil > Actualités > Société • Lefaso.net • jeudi 20 janvier 2022 à 18h50min
Éducation/Burkina : L’Institut supérieur de génie électrique ouvre à nouveau ses portes aux élèves de la terminale

L’Institut supérieur de génie électrique du Burkina Faso (ISGE-BF) organise, du 20 au 22 janvier 2022 dans ses locaux, sa 7e édition de ses journées portes ouvertes. Le lancement officiel de l’activité a eu lieu ce jeudi 20 janvier avec l’accueil de futurs bacheliers venus des différentes écoles invitées.

Créé en 2003 sur l’initiative de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF), l’ISGE-BF est l’œuvre de seize entreprises en partenariat avec l’Ecole supérieure d’ingénieurs en génie électrique (Esigelec). Il forme des techniciens supérieurs (Bac+2), des ingénieurs des travaux (Bac+3) et des ingénieurs de conception (Bac+5) dans les filières électriques, industrielles et informatiques.
Au niveau des techniciens supérieurs (Bac+2), l’institut forme en trois options que sont l’électricité industrielle, les réseaux informatiques et télécommunications, la maintenance industrielle.

En cycle d’ingénieurs des travaux (Bac+3), trois autres options sont disponibles pour les étudiants. Il s’agit de l’ingénierie des systèmes électriques, les réseaux et systèmes de télécommunications, la maintenance des systèmes industriels.
Enfin en cycle d’ingénieur de conception (Bac+5), deux options sont disponibles : le génie des systèmes électriques et le génie des systèmes numériques.

Visite guidée des apprenants

L’objectif des journées portes ouvertes est de pouvoir sensibiliser les jeunes sur les filières techniques et industrielles après le baccalauréat. Le but visé par cet institut est d’« orienter les apprenants dans des filières porteuses et prometteuses après le baccalauréat », selon Innocent Compaoré, directeur général de l’institut. Le directeur général mettra ensuite l’accent sur les débouchés de ces formations. Il faut préciser que l’institut forme en trois spécialités : l’électricité, l’industriel et l’informatique.

Pour montrer tout le travail abattu en matière de formation, l’ISGE-BF a convié des élèves des classes de terminale, futurs bacheliers, à visiter ses locaux. Ces élèves ont été déplacés aux frais de l’institut afin de leur donner des informations via des projections et de leur faire visiter les laboratoires afin de motiver ces futurs bacheliers à choisir cet institut pour se faire former après le bac.

Daganon Kaiser, élève en classe de terminale au lycée Les Buissonnets se dit satisfait de cette visite guidée. « Nous pensons que ce lieu est un bon cadre de formation, un cadre sain dans lequel nous pouvons évoluer et avoir un futur », a-t-il fait savoir après sa visite.

Les étudiants au laboratoire

Leïlatou Sawadogo, élève en classe de terminale au lycée Péniel se fixe quant à elle le challenge de décrocher le bac afin d’intégrer cet institut. « Nous avons découvert beaucoup de choses au cours de cette visite et cela nous motive à fournir beaucoup d’efforts afin d’avoir une bonne moyenne pour pouvoir venir ici. En tout cas, ça nous a plu et nous remercions tout le personnel de l’institut », lance-t-elle.

Hafizoudine Bayo, élève en classe de terminale au lycée privé Nafa estime quant à lui que l’institut a du bon matériel. Pour avoir suivi les visites guidées dans les laboratoires avec des étudiants de l’institut, il dit être heureux que ce soit des aînés qui fassent la visite guidée à leurs jeunes frères. « Nous sommes venus découvrir l’institut. Vu que les étudiants nous ont donné de bonnes informations, nous en déduisons qu’ils reçoivent une bonne formation ici et que nous allons être bien formés si nous venons ici après le bac » a-t-il confié.

Innocent Compaoré, directeur général de l’institut

Faïdat Akio, élève en classe de terminale au lycée technique national Aboubacar Sangoulé Lamizana (LTN/ASL) a dit quant à elle qu’elle est venue pour voir quelle formation elle pourra faire après son baccalauréat. « Nous avons souvent de fausses informations. Nous sommes venus voir aujourd’hui les machines, les laboratoires afin de savoir ce que nous pourrons choisir après le bac » résume-t-elle à la sortie de sa visite.

Pour ces journées portes ouvertes qui se tiennent du 20 au 22 janvier 2022 à l’ISGE-BF, 3 500 élèves provenant d’une cinquantaine de collèges sont attendus.
Au total, 18 entreprises publiques et privées ont fondé cet institut dans le but de répondre aux besoins du marché de l’emploi.

Inocent H. Alloukoutoui (Stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Air Burkina : Maxime Toé, le nouveau commandant de bord, face à d’immenses défis
Burkina Faso : L’association CADIS-BF rend hommage aux martyrs camilliens le 25 mai 2022
Filtration des moteurs : Optez pour les filtres HIFI FILTER disponibles au Burkina Faso chez DRINCO
Mine de Perkoa - Burkina : La 2e chambre de refuge est vide, mais l’espoir reste permis
Camp de jeunes : Impliquer la jeunesse dans la recherche de la paix, la lutte contre l’extrémisme violent et la radicalisation
Koudougou : Après la mort d’un étudiant dans une bousculade, le ministre de l’enseignement supérieur ordonne la fermeture temporaire d’un restaurant universitaire
Décès d’un étudiant au restaurant universitaire de Koudougou : Le comité exécutif de l’UGEB et de l’ANEB exige l’ouverture d’une enquête
Analyse comparative entre les sexes dans le domaine de l’énergie : Le rapport remis à la première responsable de l’énergie, Maminata Traoré
Agropastoralisme dans le Centre-sud du Burkina : Les besoins réels des producteurs passés à la loupe
Mineurs coincés à Perkoa : La chambre de refuge retrouvée vide
Prévision saisonnière 2022 : Les pluies seront abondantes au Burkina, selon l’Agence nationale de la météorologie
Drame de Perkoa : Le gouvernement suit de près la poursuite des opérations sur le terrain
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés