Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Si quelqu’un fait un saut dans le feu, il lui reste encore un autre saut à faire. » Proverbe burkinabè

Restriction des réseaux sociaux : Les E- commerçants se disent au bord de la faillite

Accueil > Actualités > Economie • Lefaso.net • mardi 18 janvier 2022 à 23h08min
Restriction des réseaux sociaux : Les E- commerçants se disent au bord de la faillite

La Ligue des acteurs du E-commerce était face aux hommes de médias en cette après-midi du 18 janvier 2022. Objectif, réclamer le rétablissement du réseau social Facebook qui depuis plusieurs jours a connu des restrictions. Selon les membres de la Ligue, Facebook est devenu pour eux un outil indispensable d’écoulement de leurs produits. Et depuis la restriction, c’est une baisse notable de leur clientèle ainsi que du chiffre d’affaires qui est notée. Leurs entreprises se trouvent donc fragilisées et risquent de sombrer si rien n’est fait.

La Ligue des acteurs du E-commerce ne sait plus à quel saint se vouer. En effet, après une coupure de l’internet mobile en novembre 2021 pendant 08 jours, l’on assiste depuis quelques jours à la restriction du réseau social Facebook. Toute chose qui selon les conférenciers, met à mal la pratique quotidienne de leurs activités.

A en croire Sibiri Kévin Arsène Sampembré, membre de la Ligue, depuis le début des perturbations de la connexion mobile jusqu’à la restriction de l’utilisation de Facebook, les audiences de leurs pages Facebook connaissent une baisse estimée à 90% pour les e- commerçants ayant des boutiques physiques et 95% pour ceux qui n’en ont pas. Il évoque également une augmentation des charges liées à la communication dans le but de rester toujours visible, malgré le risque de ne pas pouvoir rentabiliser.

La Ligue craint qu’à la longue, cette situation ne fasse perdre à plus de 1000 jeunes à Ouagadougou et 400 à Bobo-Dioulasso leurs emplois. Pourtant note Issouf Nitiéma, également membre de la Ligue, le président du Faso lui-même a encouragé les jeunes à entreprendre au lieu de vouloir tous intégrer la fonction publique.

Sibiri Kévin Arsène Sampembré, membre de la League des acteurs du E-commerce

Le gouvernement doit donc, à l’en croire, agir pour éviter que l’on assiste à la mort de ces jeunes entreprises qui, souligne-t-il, contribuent au développement en payant les impôts et en absorbant un grand nombre de chômeurs.
Pour éviter donc la mort programmée de ces entreprises pour qui Facebook est devenu vital, le gouvernement est invité à rétablir l’accès au réseau social ou à défaut communiquer clairement sur la question.

Armelle Ouédraogo/Yaméogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 18 janvier à 20:51, par TANGA En réponse à : Restriction des réseaux sociaux : Les E- commerçants se disent au bord de la faillite

    Vous êtes sortis juste après le machin citoyen pour vous exprimer sur les coupures du net sur les GSM.
    A qui le tour maintenant ?
    Sachez que quand une frangée des travailleurs n’arrive pas à travailler, c’est aussi une perte pour l’état ; donc un manque à gagner pour la popularité du pouvoir. Le pouvoir le sais aussi et mieux que vous.
    Mais que faut il faire pour la sécurité de tous quand la nécessité s’impose de faire une coupure ? Bref,
    Partez vous devant l’ambassade d’un pays pour dire d’ouvrir sa frontière avec COVID ? Non, pourtant ça fait plus mal.
    Gardons la tête sur les épaules, n’allons pas écouter et ou prendre des miettes avec X et venir mettre la pression au pays. Comme on dit, on se sait tous.
    En attendant, si quelqu’un a besoin du net, qu’il prenne le filaire , là ça ne se coupe pas et vous aurez le câble plus le wifi

    Répondre à ce message

    • Le 19 janvier à 03:44, par Aol En réponse à : Restriction des réseaux sociaux : Les E- commerçants se disent au bord de la faillite

      Objectivement en quoi la coupure de Facebook a quoi à avoir avec la sécurité nationale du burkina ? Notre gros problème commun c’est le terrorisme et jusqu’à preuve du contraire j’ai pas encore vue ces bandits utilisés les réseaux sociaux pour recruter au burkina. La coupure d’internet en suite Facebook est seulement pour protéger un pouvoir à la dérive. Qu’il sache qu’en 1966 il y’avait pas encore internet mais Maurice est tombé.

      Répondre à ce message

    • Le 19 janvier à 08:27, par Vérité Indiscutable En réponse à : Restriction des réseaux sociaux : Les E- commerçants se disent au bord de la faillite

      TANGA, le chantre de la dictature. Le griot qui encourage la médiocrité des rois. Quelle honte. Il faut continuer à vous tromper en prenant toujours les mauvaises décisions pour traiter le problème de l’insécurité. On comprend pourquoi ça s’empire au lieu de s’améliorer.
      Couper Facebook ou autre Réseau social c’est de la dictature pure et simple. Ça n’a rien à voir avec les terroristes. Si vous le pensez, alors vous vous trompez et ça va vous coûter cher.
      A bon entendeur...

      Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 01:08, par Zempawékdjêleyé En réponse à : Restriction des réseaux sociaux : Les E- commerçants se disent au bord de la faillite

    Malheur a ceux qui baillonnent leur peuples. La coupure d’internet n’a jamais sauvé un pouvoir le populaion finssent toujour par se retrouver pour regler leurs comptes avec cela meme qui les baillonnent. Wait and see. Ils ne sont pas si stupides tout de meme,

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 01:09, par Hoopa En réponse à : Restriction des réseaux sociaux : Les E- commerçants se disent au bord de la faillite

    Avec la CEDEAO vous avez voulu faire au Mali ce quie vous avez fait a la liye de Khadfi. Attendez vous a l’effet boomerang qui est une loi universelle. Les coupures d’internet n’y feront rien mais repoussent un tout petit pls l’echeance. Ce qui doit arriver arrivera.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 04:42, par Jonassan En réponse à : Restriction des réseaux sociaux : Les E- commerçants se disent au bord de la faillite

    La Nation gagne sans Facebook : le temps perdu par les élèves, étudiants et fonctionnaires (l’Afrique danse est amplifiée par Facebook) à s’amuser dedans au lieu de s’instruire par Google.
    Les gains pour la Nation sont énormes par rapport aux petites pertes que vous enregistrez dont une bonne partie n’est que des arnaques.
    Avant d’entrer dans ce réseau social il eût fallu une formation adéquate préalable, hélas !

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 06:24, par Ghetto En réponse à : Restriction des réseaux sociaux : Les E- commerçants se disent au bord de la faillite

    Il faut que au Burkina on apprend aussi à accepter certaines restrictions, si le gouvernement pense que cela aide à la lutte contre le terrorisme donnons leur un temps et après on pourra se plaindre. À solle, titao et autre je pense que la connexion ne marche pas bien ne cherche qu’une chose la sécurité

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 06:32, par Sacksida En réponse à : Restriction des réseaux sociaux : Les E- commerçants se disent au bord de la faillite

    Franchement, l’on se demande que veut le President Rock Marc Christian et Kabore et son Gouvernement en coupant ou redundant internet qui est devenu un Outil commercial et de Marketing pour certains commencant ou operateur economique. Quand on avance des Faux arguments securitaire, l’on peut se demander ou vont les centaines de milliards affectes aux renseignements et a la securite de nos populations ? Est ce que c’est Internet ou Facebook qui vous a fait acquerir des Helicopters defecteux Incapables de voler en soutiens a nos FDS sur le Terrain des Combats contre le Terrorisme ? Est ce que ce sont ces Outils Modernes de communication qui font que nos service nationaux de renseignements sont moins operationnellise et efficace dans cette guerre Terroriste depuis 6 ans ? L’on peut constater des defaillances multiples dans les dispositifs humains et materiels qui devraient etre consequents pour l’efficacite de la Guerre contre le terrorisme et le Banditisme. En realite, couper Internet ou Facebook est un vrai faux problemes car c’est depuis debut 2016 que nos capacites operationnelles humaines de Vigilance, de materiels militaires et de mobilisation generale font defauts dues a l’absence de Gouvernance actuelle Vertueuse et revolutionnaire pour juguler la crise securitaire desastreuse. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 08:17, par PORTO En réponse à : Restriction des réseaux sociaux : Les E- commerçants se disent au bord de la faillite

    la vente en ligne des slips,soutiens gorges, de produits amincissants et autre aphrodisiaques devrait être plus important que la question de la sécurité national !?chacun en sa manière subit les contre coup de la situation sécuritaire les amis. Comme on dit chez nous "attrapez vos cœur ca va aller"

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 09:01, par LeMossi En réponse à : Restriction des réseaux sociaux : Les E- commerçants se disent au bord de la faillite

    Tanga, à vous lire, on a l’impression que vous avez pris "des miettes avec X" pour venir raconter votre vie. En quoi les restrictions de FB ont amelioré la securité du pays ? Les deplacés internes ont-ils rejoint leurs domiciles ? Les attaques terroristes ont-elles cessé ? Non et non ! Alors, à quoi servent les restrictions ?

    Il y a des lois qui encadrent les publications sur les reseaux sociaux. Si quelqu’un enfreint à ces lois, le gouvernment a tous les moyens de le traduire en justice et le sanctionner. Ou meme le signaler pour qu’on supende son compte si les plaintes du pouvoir sont justifié. Pourquoi sanctionner tout le monde par la faute de quelques uns ? On retire à tous la liberté d’expression parce qu’on a peur de la mobilisation populaire parce que les resultats sont en deca des attentes des populations. On ne fait pas baisser la temperature en cassant le thermometre.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 11:17, par Kouda En réponse à : Restriction des réseaux sociaux : Les E- commerçants se disent au bord de la faillite

    Chers commerçants et utilisateurs des réseaux sociaux, si la coupure des réseaux sociaux et de Facebook en particulier vous pénalise, attaquez le Gouvernement en justice. Avec de bons avocats et des arguments valables, vous allez gagner et surtout vous rendrez un grand service à tous les habitants du Burkina Faso qui utilisent ces réseaux sociaux.
    Votre action participera au renforcement de l’état de droit au Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 12:11, par jo En réponse à : Restriction des réseaux sociaux : Les E- commerçants se disent au bord de la faillite

    Il faudrait que le service militaire soit obligatoire pour tous les jeunes au Burkina. Chacun critique fort que l’armee est incompétente. Qu’il faut bombarder. Je voudrais poser une question aux burkinabè sincères : peut on dissocier les terroristes des populations innocentes ? Ou bien il faut exterminer toutes les localitées infestées par ces malfrats ? Soyons raisonnables et encourageons les FDS et les VOLONTAIRESocamillejoseph@yahoo.fr

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 12:32, par HUG En réponse à : Restriction des réseaux sociaux : Les E- commerçants se disent au bord de la faillite

    C est pas vous qui avez à voté le mpp lors des elections de novembre 2020.Prenez votre mal en patience le mpp ne va pas vous oublier Courage à vous.Allons seulement

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 13:28, par Touabga En réponse à : Restriction des réseaux sociaux : Les E- commerçants se disent au bord de la faillite

    @Tanga Pitié pour vous et vos géniteurs. Comment quelqu’un qui a un minimum de cervelle peut se faire exploiter ainsi. Pour avoir reçu quelques francs et mégas, vous vous sentez dans l’obligation d’intervenir dans tous les articles et déverser tout le temps des platitudes. What a pity.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : « Nous n’avons pas été associés aux discussions », dénonce le syndicat des boulangers
Flambée des prix au Burkina : Le Premier ministre met en place une cellule de crise
Burkina Faso : « Le prix du pain reste inchangé », selon le porte-parole du gouvernement
Burkina/affaire pain : « C’est difficile dans ce pays avec ces histoires de monopole », dénonce un boulanger
Burkina : Face à l’inflation des prix, le gouvernement choisit le conflit avec les boulangeries
"Guerre du pain" au Burkina : Les associations de boulangers annoncent la fermeture des boulangeries sur toute l’étendue du territoire national
Contrôle des prix du pain : Des boulangeries de Ouagadougou mises sous scellées
Prix des produits de grande consommation : Le Premier ministre rencontre demain la Chambre de commerce, le patronat et les boulangers
Hausse des prix au Burkina : La Ligue des consommateurs appelle le gouvernement à « siffler la fin de la récréation »
Hausse annoncée du prix du pain : Le ministère du Commerce exprime son désaccord
Burkina : Le gouvernement rejette l’augmentation du prix du pain et annonce des contrôles
Burkina : Le prix de la baguette de pain passe de 150 à 200 FCFA
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés