Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne priez pas pour une vie facile, priez pour avoir la force d’endurer la difficulté.» Bruce Lee, Acteur, Artiste, Cinéaste, Pratiquant d’art martial, Sportif (1940 - 1973)

CAN 2021 : les Etalons n’ont pas tenu les Walya en respect comme l’espéraient les Burkinabè

Accueil > Actualités > Sport • Lefaso.net • mardi 18 janvier 2022 à 22h50min
CAN 2021 : les Etalons n’ont pas tenu les Walya en respect comme l’espéraient les Burkinabè

La journée d’hier a été des plus palpitantes pour les Burkinabé. Achevé sur un score de 1-1, le match des Etalons contre les Walya de l’Ethiopie n’a pas su étancher la soif de victoire des supporteurs burkinabè. Bien que ce match ait offert un billet aux poulains de Kamou Malo pour les huitièmes de finale, le doute demeure tout de même dans l’esprit des Burkinabè quant à la capacité des joueurs à poursuivre dans la compétition.

Abdoul Aziz Guiré, étudiant en 3e année de marketing et gestion commerciale

« Malgré la qualification, notre équipe n’a pas été de taille. Pour la suite je ne pense pas que l’on pourra faire grand-chose. Il y a des défaillances à tous les niveaux. On pensait que le retour de Bertrand Traoré nous aurait apporté quelque chose. Mais sa présence n’a rien apporté de nouveau. On prie pour qu’il y ait de l’amélioration pour le match à venir mais sincèrement, avec ce qu’on a vu pendant les phases de poule, je n’ai pas espoir pour la suite. »

Isso Nabasse Sawadogo, entrepreneur

« Je suis déjà content que les Etalons soient qualifiés pour disputer les huitièmes de finale, ça fait une fierté nationale. Mais par rapport au déroulement du match, je ne suis pas très satisfait, parce que nous avons vu un match qui n’a pas vraiment répondu à nos attentes. Ce n’était pas un joli match. Le système offensif n’était pas bon. Il y a eu moins de tirs cadrés et il faut améliorer les choses à ce niveau pour avoir un bon système offensif. Même si je garde la foi, il sera très, très difficile pour les Etalons de ramener la coupe. »

Alpha Abdoulaye Karambiri

« Sincèrement, concernant la prestation des Etalons, au début, le but nous a mis du baume au cœur. Nous étions tous fiers. Plus tard, on n’a rien compris. La tension a commencé à baisser, jusqu’à ce que le pénalty arrive et que l’Ethiopie égalise. On les a sentis épuisés ou c’est peut-être leur condition physique qui fait défaut. En tout cas nous nous posions mille et une questions sans jamais trouver de réponses.

Pour aller loin il faudrait faire des retouches. Il faudrait que l’entraîneur revoie la condition physique des joueurs parce qu’ils tombaient trop facilement. Si tout cela est revu, je pense que l’on peut surprendre et, pourquoi pas, gagner la coupe. Ce n’est pas impossible. Les équipes qui gagnent ne surprennent pas par leur résultat. Ils s’y mettent juste à fond. En 2013 nous avons été en finale contre le Nigéria. C’est la fatigue qui nous a fait perdre. Nous avions les jambes lourdes. Cette fois-ci, nous pouvons remporter sans que ce problème ne se pose parce que les joueurs sont très jeunes. Ils peuvent donc mieux surprendre. »

Sidwaye Adama Ouédraogo, chauffeur

« Selon moi, le match des Etalons hier n’était pas un bon match. S’ils vont continuer à jouer de la sorte alors autant rentrer le plus vite possible. Surtout le nommé Bertrand Traoré, il n’a rien donné. Au premier match, il a offert un bon penalty pour l’équipe adverse à savoir les Camerounais. Le deuxième match il n’a pas réussi à le jouer. Pourtant, les jeunes ont pu faire un très bon match contre le Cap-Vert et hier quand il est arrivé, il n’a rien foutu de bon.

Bertrand ne fournit pas d’efforts, quand il gagne le ballon, il ne tarde pas à tomber à terre et quand il perd le ballon, il marche et ne prend même pas la peine de courir pour le récupérer. Par conséquent, si c’est de telles prestations qu’ils vont nous proposer en huitième de finale, autant qu’ils soient éliminés au plus vite afin de nous éviter des crises cardiaques. Hier, rien n’a donné. Seule la défense a bien travaillé. Il faut donc que Kamou Malo garde simplement Bertrand sur le banc de touche afin qu’il soit remplaçant et non un titulaire. Hier certains allaient être victimes de crise cardiaque. Cela dit nous gardons la foi que nous pouvons remporter la coupe. »

Mohamed Kaboré, étudiant en 3e année de marketing et gestion commerciale

« Par rapport au match d’hier, je dirai que dans l’ensemble tout ne s’est pas passé comme on le voulait. On espère que pour la phase à venir nous allons voir quelque chose de nouveau pour pouvoir atteindre les quarts de finale. Sinon que défensivement ça n’a pas été ça, offensivement aussi on était pauvre. Le potentiel y est mais ce n’est pas ce qu’on espère que l’on voit. On jouera peut-être contre le Maroc, le Gabon ou le Ghana. Si on exploite à fond notre potentiel, on pourra se qualifier. Mais d’ores et déjà, il faudrait revoir les tactiques parce qu’offensivement, on est pauvre. Face à des équipes purement offensives, ce sera compliqué pour la défense. »

Hamidou Ouédraogo, étudiant M2 en économie

« Je pense qu’on a toujours une chance, c’est toujours jouable mais au vu de la prestation d’hier, il y a toujours des choses à revoir. Mais il faut le dire dans la production du jeu hier, on n’a pas été à la hauteur. Il est vrai qu’on voulait la qualification mais il faut corriger un certain nombre de choses pour pouvoir aller loin. Mais on espère qu’ils pourront corriger ces défaillances parce qu’hier, il y’a eu beaucoup de déchets techniques, on a vu beaucoup de passes qui n’arrivent pas aux partenaires. Du côté de la défense, on a senti un manque de sérénité et au niveau de l’attaque beaucoup de failles. Les attaquants ne se retrouvaient pas et on vu des passes manquées. Mais je pense qu’on peut avoir la coupe ».

Adama Sawadogo, commerçant

« Concernant le match d’hier, je pense que la faute n’est pas imputable aux joueurs, mais il y a eu une erreur de coaching depuis même le début de la CAN à notre niveau. On ne peut pas mettre trois ailiers en attaque et vouloir marquer un but. Ce n’est pas possible. Dans le classement, il n’y avait pas un attaquant de métier. Celui qui était en pointe n’était pas en place. Il passait tout le temps à décrocher.

Pourtant c’est plus difficile de marquer quand on n’est pas dans la surface. Aussi, les milieux de terrain n’ont pas répondu à l’appel et Gustavo Sangaré devait terminer le match pour maintenir le milieu. Je pense que c’est le classement qui doit être revu. Sinon l’équipe en elle-même n’a pas de problème. Nous avons un problème de coaching. Je pense que l’entraîneur n’a pas assez d’idées pour faire fonctionner l’équipe convenablement.

Le premier match, nous l’avons perdu mais je trouve que le jeu était meilleur par rapport à la prestation contre l’Ethiopie. Pour la suite, la victoire dépend certes des joueurs, mais ce sera plus sur le coaching que cela va se jouer. Ce sont les entraîneurs qui décident. Il faudra faire des remplacements adéquats. Mettre les hommes qu’il faut à la place qu’il faut, parce que la moindre erreur sera payée cash. Nous n’avons plus droit à l’erreur. »

Abdoul Aziz Sankara, élève

« Le match d’hier a été bien dans son ensemble. Mais je suis un peu déçu parce que la façon de jouer des Etalons n’était pas très bonne. Ils devraient fournir plus d’efforts pour essayer d’améliorer leur jeu. Mais s’ils changent leur technique de jeu, je pense que l’on a encore une chance de gagner la coupe ».

Robert Yaméogo, élève

« Concernant le match contre l’Ethiopie, je ne l’ai pas suivi mais vu la façon dont il s’est terminé, je crois qu’on doit beaucoup espérer. Car pour moi on peut avoir la coupe parce que les joueurs ne s’en sortent pas mal. Donc on a beaucoup d’espoir et on sait qu’ils peuvent bien jouer et nous apporter la coupe. »

Nabolé Ismael, élève

« Le match d’hier était bien mais à mon avis c’était quand même assez mou. Ils n’arrivaient pas à bien tenir le ballon. Je suis un peu satisfait mais pas trop. Il y a eu quelques erreurs qu’ils pouvaient éviter. Par exemple, ils ne faisaient pas de bonnes passes, ne descendaient pas et n’étaient pas non plus défensifs. Et je pense qu’ils doivent chercher à mieux se comprendre parce qu’on sent dans leur jeu qu’ils ont de la détermination. »

Bassirou Guira

« Pour moi la qualification pour les huitièmes de finale est une bonne chose mais il faut qu’ils se mettent plus au sérieux, s’ils veulent avancer. Car avec la prestation contre l’Ethiopie, ça va être difficile d’avoir gain de cause. Je n’ai pas trop de connaissances dans le domaine mais je veux un changement positif. Mais je crois qu’on peut gagner et c’est d’ailleurs mon souhait. Mais j’aimerai aussi les conseiller de se donner davantage car ils sont plus forts que ce que l’on peut l’imaginer, donc nous avons toujours la foi. »

Erwan Compaoré
Rachid Sow
(Stagiaires)
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Football : Fin de saison heureuse pour certains internationaux burkinabè
Championnat national D1 : L’AS Douanes se positionne pour le titre
Coupe du Faso 2022 : L’USCO, l’invitée surprise des demi-finales
Cyclisme : La Fédération fait le toilettage de ses textes
Football : Le ministre des sports confirme la sélection de Hubert Velud comme entraîneur des Etalons
Volleyball : L’AS Douanes participe au championnat d’Afrique des clubs champions masculins
Justice/Burkina Faso : Le procès opposant Sita Sangaré à Aristide Bancé renvoyé au 31 mai 2022
Championnat national D1 : L’ASFA tombe face à l’EFO et s’éloigne du titre
Ligue 1 Lonab : L’EFO dispose de l’ASFA Yennenga (1-0)
Dernières journées de la ligue 1 Lonab : La Ligue professionnelle de football (LPF) invite les acteurs au fair-play
Fédération burkinabè de football : Lazare Banssé et les dissidents du Comité exécutif se réconcilient
Sports scolaire et universitaire au Burkina : La région des Hauts-Bassins fait la razzia chez les U15
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés