Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La grandeur d’un métier est avant tout d’unir les hommes ; il n’est qu’un luxe véritable et c’est celui des relations humaines.» Antoine De Saint-Exupéry

Education : Le ministre Stanislas Ouaro dans les locaux du lycée technique de Koudougou

Accueil > Actualités > Société • Lefaso.net • dimanche 16 janvier 2022 à 19h20min
Education : Le ministre Stanislas Ouaro dans les locaux du lycée technique de Koudougou

Le lycée technique de Koudougou a reçu, le vendredi 14 janvier 2022, la visite du ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales, Stanislas Ouaro. Le but de cette visite était de constater la fonctionnalité de l’équipement fourni à cet établissement pour les travaux pratiques des apprenants.

Situé à environ 5 km de la ville de Koudougou, dans le village de Villy, le lycée technique de Koudougou a ouvert ses portes en 2020. Il a reçu, ce vendredi 14 janvier 2022, la visite de son ministre de tutelle. Constater et vérifier la fonctionnalité de l’équipement était l’objet de cette visite. Ce joyau vient s’ajouter au lycée scientifique régional et au lycée professionnel Maurice-Yaméogo, pour porter à trois le nombre d’établissements d’enseignement technique et professionnel dans la région du Centre-Ouest.

Le matériel pour les ateliers mécaniques.

Selon le ministre Stanislas Ouaro, l’ambition de départ du gouvernement était de réaliser 20 lycées professionnels, treize lycées techniques et treize lycées scientifiques sur l’étendue du territoire. Cependant, étant donné que le Burkina Faso est touché par la crise financière mais aussi sanitaire et sécuritaire, qui nécessite plus de ressources au profit de la lutte contre le terrorisme et l’insécurité, cette vision n’est pas encore atteinte.

« Actuellement, au niveau des lycées scientifiques, l’engagement sera totalement tenu et même dépassé, car on sera à seize lycées à la rentrée prochaine qui seront réalisés, sinon fonctionnels. Nous en avons déjà quinze. Pour les établissements d’enseignement technique, c’est beaucoup plus cher à mettre en place ; donc nous sommes à douze réalisés ou en cours de réalisation, compte tenu de la situation de conjoncture mondiale qui n’épargne pas le Burkina. Cette vision doit donc se poursuivre, et nous sommes venus montrer que nous poursuivons cette vision malgré les difficultés », a expliqué Stanislas Ouaro.

Stanislas Ouaro, ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales.

A l’en croire, cette vision est la réponse à un constat, celle des difficultés d’employabilité des jeunes. En effet, dans le système éducatif, seulement 2% des élèves sont orientés dans les établissements d’enseignement technique et professionnel. Et sur cet effectif, seulement 1% des élèves sont dans des filières industrielles, ce qui est, pour le ministre, nocif pour le système éducatif.

Estimé à un milliard de francs CFA, l’équipement des deux ateliers de mécanique va permettre non seulement aux élèves de la série mécanique (F1) de poursuivre leur cursus de la première année, mais également à tous les élèves d’effectuer leurs travaux pratiques qui, jusque-là, se faisaient au lycée professionnel régional de Koudougou.

Yacouba Bakouan, proviseur du lycée technique de Koudougou.

Le lycée technique de Koudougou propose les filières construction mécanique, électro-technique et génie civil, avec un effectif actuel de plus de 130 élèves. Ce joyau fait la fierté des autorités de la région, dont le haut-commissaire du Boulkièmdé, la directrice régionale en charge de l’Education et bien d’autres qui se sont joints à cette visite.
Au compte des difficultés, le proviseur de l’établissement, Yacouba Bakouan, a cité le manque d’électricité et le difficile accès au lycée. Il a donc souhaité que des bus desservent le lycée technique de Koudougou. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 17 janvier à 11:46, par Sheikhy En réponse à : Education : Le ministre Stanislas Ouaro dans les locaux du lycée technique de Koudougou

    Le choix des lycées scientifiques et techniques est bon et même très bon. Quand j’entends les gens critiquer (cas du lycée Zinda) ça me décourage. Ceux qui sont familiers des évolutions scientifiques et techniques savent qu’on a un train à prendre. Si on le rate, les occidentaux reviendront nos envahir dans 50 ans d’une manière que nous ne saurons même pas. ça y est dans leurs plans. Maintenant, il faut s’assurer que ces lycées soient bien fonctionnels et que les enseignants soient duponibles et de bonn facture.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Des kits d’activités génératrices de revenus offerts à 80 femmes et jeunes filles du Centre-nord
Prévention des risques de catastrophes au Burkina : Un atelier pour renforcer les capacités des acteurs
Burkina : La Banque commerciale du Burkina et l’université Norbert Zongo unis par un protocole d’accord
Union nationale des supporters des Etalons : Le président Ousséni Tougouma offre une carte de président d’honneur au directeur général de la BCB
Confédération des institutions financières d’Afrique de l’Ouest : Des résultats appréciables obtenus au titre de l’exercice 2021
Sitarail : En moyenne 18 000 consultations médicales sont assurées chaque année
« Résidence surveillée » de Roch Kaboré : « Ce gouvernement en manque de vision portera toute la responsabilité des conséquences qui en découleront » (appel de Bobo-Dioulasso)
Insécurité alimentaire au Burkina : Environ 3,5 millions de personnes auront besoin d’assistance d’ici à août 2022
Le métier de chargé de mission en ressources humaines avec Marc Ouedraogo
Burkina : La direction générale des douanes fait son auto-critique sur la question de l’intégrité
Paix au Sahel : Les Conférences épiscopales régionales d’Afrique de l’Ouest appellent à des actions concrètes
« Opération Mana-Mana » : Les supporters des Etalons apportent des coups de balais aux rues de Pissy
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés