Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On ne peut penser à être acceptable aux yeux des autres avant de l’être pour nous-mêmes.» MALCOLM X

Burkina Faso : Le Fonds DANIDA appuie 27 OSC pour la promotion de la paix et des droits humains

Accueil > Actualités > Société • Lefaso.net • vendredi 14 janvier 2022 à 19h55min
Burkina Faso : Le Fonds DANIDA appuie 27 OSC pour la promotion de la paix et des droits humains

Près de huit milliards de francs CFA, c’est le montant du Fonds Danida mis à la disposition des Organisations de la société civile pour le financement de projets pertinents dans le cadre du projet “Promotion des droits humains, de la paix et de la cohésion sociale (DHPCS). L’accord de ce fonds de l’Ambassade royale du Danemark, pour la période 2021-2025, a été matérialisé, ce vendredi 14 janvier 2022 à Ouagadougou.

En vue de promouvoir dans un contexte de crise sécuritaire, la paix, les droits humains et la cohésion sociale au Burkina Faso, l’Ambassade royale du Danemark a mobilisé environ huit milliards de francs CFA au profit d’OSC. Les bénéficiaires de la première phase de l’exécution du projet DHPCS sont au nombre de 27 sur 70, à l’issue d’un appel à propositions lancé en octobre 2021.

Ces derniers devront exécuter leurs différents projets validés par l’Unité d’appui technique (UAT) chargé du suivi et évaluation, d’ici décembre 2023. Pour ce faire, la signature d’accords de collaborations pour le respect des engagements et des résultats escomptés a été effectuée à cet effet.

Bertin Lukanda, chef d’équipe de l’Unité d’appui technique aux OSC bénéficiaires

« Nous voulons mettre en exergue le fait que les projets qui sont exécutés, ne sont pas ceux de l’Ambassade royale du Danemark ni de l’Unité d’appui technique mais ceux des acteurs qui sont sur le terrain et au contact des populations affectées dans leur chair », a précisé Bertin Lukanda, chef d’équipe de l’Unité d’appui technique aux OSC bénéficiaires.

La solidité de l’organisation, son expérience antérieure et la qualité du projet présenté sont entre autres les critères de sélections des postulants. Ils ont traduit leur reconnaissance pour la confiance qui leur a été accordée, tout en indiquant qu’elle représentait de grands défis à relever. « Nous avons présenté des projets, il faudrait que nous travaillions à les réussir », a déclaré Chrysogone Zougmoré, représentant des OSC bénéficiaires du Fonds Danida.

Pour lui, l’occasion doit être saisie pour fédérer les efforts des différentes organisations afin d’aboutir à de meilleurs résultats des objectifs fixés face à la crise sécuritaire. Les montants alloués aux bénéficiaires varient entre cent millions et cent soixante-quinze millions de francs CFA, selon que le projet est d’envergure nationale ou régionale.

« Nous avons présenté des projets, il faudrait que nous travaillions à les réussir », a déclaré Chrysogone Zougmoré, représentant des OSC bénéficiaires du Fonds Danida.

Parmi les projets retenus, il y a ceux du Mouvement burkinabè des droits de l’homme et des peuples (MBDHP), du Réseau national de lutte anti-corruption (REN-LAC), du Centre national de presse Norbert Zongo (CNPNZ) et du Sem films.
Le projet présenté par le MBDHP couvre tout le territoire national et est intitulé : « Contribution à l’efficacité des droits humains au Burkina Faso par une participation citoyenne accrue ». Celui du REN-LAC, s’étalant sur quatorze provinces issues de huit régions, s’intitule : « Tous débout contre les crimes économiques au Burkina Faso ». L’intitulé du projet du CNPNZ quant à lui est : « Amélioration des capacités de la presse dans la promotion et la consolidation de l’État de droit au Burkina Faso ».

« Pour nous, c’est la qualité de la relation entre la population et l’État qui est au cœur de nos efforts », a souligné le conseiller de la gouvernance de l’Ambassade royale du Danemark, André Gertz Sonnichsen

Le conseiller de la gouvernance et la stabilisation de l’Ambassade royale du Danemark, André Gertz Sonnichsen, s’est dit plein de confiance pour les cinq années à venir et a félicité l’ensemble des OSC sélectionnés. «  Pour nous, c’est la qualité de la relation entre la population et l’État qui est au cœur de nos efforts. Cette relation est fondamentale pour nos trois priorités centrales que sont la sécurité, la stabilité et la démocratie », a-t-il indiqué.

Dans son allocution, M. Sonnichsen a laissé entendre que la vision d’un tel programme est de renforcer les capacités des OSC dans le but de créer une société civile autonome, forte et dynamique pour une bonne relation entre l’État et les populations.

Hamed NANEMA
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Vie chère à Ouahigouya : Consommateurs et commerçants déplorent la situation
Dépolitisation et renforcement de la méritocratie au sein de l’administration publique : Un avant-projet de loi en cours de validation
Journée internationale du vivre-ensemble en paix : « Il y a aucune raison de ne pas croire à notre capacité de nous redresser et d’affirmer que nous existons », lance le ministre d’Etat Yéro Boly
Le Droit et le métier de Juriste avec Aurelie Compaore
Commémoration de la journée de l’infirmière : Le conseil de l’ordre des infirmiers de la région du Centre-ouest ne déroge pas à la règle
Avis de recherche : Sidibé Ramata, porté disparu depuis le 13 mai 2022 dans le quartier karpala
Éducation au Burkina : Les acteurs à l’école de la statistique de l’éducation non formelle
Bam : Bassinko en partage solidaire des personnes déplacées internes (PDI)
Droits humains et droit international humanitaire au Burkina : Les projets des trois derniers rapports périodiques 2015-2020 en cours de validation
Auto-emploi au Burkina : Les étudiants de l’université de Norbert Zongo à l’école l’entrepreneuriat communautaire
Lutte contre la drogue au Burkina : L’association LYDIE mène la croisade en milieu scolaire
Super Léo : La nouvelle farine infantile fortifiée en vente à Ouagadougou
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés