Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On ne peut penser à être acceptable aux yeux des autres avant de l’être pour nous-mêmes.» MALCOLM X

Burkina : La majorité présidentielle surprise de l’appel d’un allié à la démission du président du Faso

Accueil > Actualités > Politique • Déclaration • mercredi 12 janvier 2022 à 21h35min
Burkina : La majorité présidentielle surprise de l’appel d’un allié à la démission du président du Faso

L’Alliance des Partis et formations politiques de la majorité présidentielle (APMP) condamne énergiquement la déclaration de Gafarou Nignan, président du parti Front progressiste, qui avait, lors d’une sortie médiatique, exigé la démission de Roch Kaboré. Dans un communiqué, l’APMP invite tous ses militants, sympathisants et l’ensemble de l’opinion à s’en démarquer avec la plus grande fermeté.

COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’ALLIANCE DES PARTIS DE LA MAJORITÉ PRÉSIDENTIELLE (APMP)

L’Alliance des Partis et formations politiques de la Majorité Présidentielle (APMP) a appris, avec grande surprise par l’entremise des médias, une déclaration de Monsieur Gafarou NIGNAN, Président du Parti Politique dénommé « Front Progressiste » lors d’une conférence de presse, par laquelle il exige la démission du Président du Faso et la mise en place d’une transition au Burkina Faso.

Cette déclaration grave et hasardeuse ne pouvait logiquement émaner d’un parti membre de la Majorité présidentielle censé soutenir le programme politique du Président du Faso. Elle vient confirmer l’instabilité de ce président de parti qui se livre à des va-et-vient incessants entre la majorité et l’opposition par des attitudes incohérentes.

En tenant de tels propos, Monsieur Garafou NIGNAN, qui n’est donc pas à sa première dérive, se met en travers de la solidarité politique qui scelle les partis de ladite majorité. La légèreté et l’esprit de défiance qui animent cette sortie la rend abjecte, indéfendable et inacceptable.

L’APMP condamne énergiquement cette déclaration irresponsable de Monsieur Garafou NIGNAN et invite l’ensemble de ses militants, sympathisants et l’ensemble de l’opinion à s’en démarquer avec la plus grande fermeté.

L’APMP prend acte de sa position et tire les conséquences en découlant.

Fait à Ouagadougou, le 12 janvier 2022

Pour la coordination de l’APMP,

Clément P. SAWADOGO
Coordonnateur

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : L’Assemblée législative de transition "cuisine" le gouvernement sur la sécurisation des régions
Burkina : « On doit tous revoir nos attitudes des temps de paix pour adopter une attitude de temps de guerre », propose Dissan Boureima Gnoumou du PPS
Gestion de la crise sécuritaire : L’ex-président Roch Kaboré n’a pas répondu à une lettre de Mélégué Traoré
Burkina : « Ce sont des fantassins qui sont aujourd’hui au pouvoir, s’ils ne réussissent pas, qui va réussir ? », s’interroge Eddie Komboïgo
Burkina/Situation sécuritaire : « Notre constat est celui de tous les Burkinabè » (Zéphirin Diabré)
Burkina/Politique : « Le CDP reste et demeure le seul et unique parti fort de ce pays », clame Eddie Komboïgo
Dialogue politique au Burkina : « En politique on ne gagne jamais le combat seul, il faut mutualiser les forces », Zéphirin Diabré lors d’une visite de courtoisie à l’AGIR
Burkina-UPC-NTD : « Il est question de voir la contribution que nous pouvons apporter pour sauver le pays » (Vincent Dabilgou)
Alliance “Ensemble pour le Faso” : « Notre objectif, c’est de proposer un nouveau projet politique alternatif », lance Me Guy Hervé Kam
Terrorisme au Burkina : « On ne peut pas négocier en état de faiblesse », prévient Ahmed Aziz Diallo
Alliance “Ensemble pour le Faso” : « Notre objectif c’est de proposer un nouveau projet politique alternatif », lance Me Guy Hervé Kam
Transition au Burkina Faso : De la nécessité de recadrage et de recentrage
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés