Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Si quelqu’un fait un saut dans le feu, il lui reste encore un autre saut à faire. » Proverbe burkinabè

Cameroun vs Burkina Faso : Les « Etalons » ont refusé de manger du « Lion »

Accueil > Actualités > Sport • LEFASO.NET • lundi 10 janvier 2022 à 20h00min
Cameroun vs Burkina Faso : Les « Etalons » ont refusé de manger du « Lion »

Le coup d’envoi de la 33e Coupe d’Afrique des nations (CAN) a été donné le dimanche 9 janvier 2022, au Cameroun. Le match d’ouverture qui opposait les « Lions indomptables » du Cameroun et les « Etalons » du Burkina Faso, s’est soldé par une défaite des « Etalons » par le score de 2-1. Que doit-on retenir de cette sortie manquée des protégés de Kamou Malo ? Une chose est sûre, Bertrand Traoré et ses camarades ont manqué de lucidité.

Cette première rencontre de la 33e édition de la Coupe d’Afrique des nations a été précédée par une grosse polémique sur des joueurs de l’écurie des « Etalons » supposés positifs du covid-19. Cinq joueurs, non des moindre, et le sélectionneur, Kamou Malo, seront donc écartés. C’est donc dans cette ambiance que Bertrand Traoré et ses camarades entameront le match tambour battant. C’est dire qu’ils ne sont pas arrivés en victimes résignées face au pays hôte. Peut-être que ce que nous qualifions d’injustice les a davantage galvanisés.

En tout cas dès la 23e minute, sur un centre du capitaine Bertrand Traoré, sur Gustavo Sangaré, d’une reprise du pied gauche, ils ouvriront le score contre tout attente. Manque d’expérience ou manque de lucidité, les Etalons finiront par plier l’échine contre des Lions indomptables qui étaient pourtant à leur portée, « domptables » en un mot. Le capitaine du Cameroun, Vincent Aboubacar, donne l’exemple en égalisant coup sur coup sur deux penaltys en fin de la première mi-temps. Un réajustement tactique s’imposait dès la reprise de la seconde mi-temps. Mais il a fallu attendre les derniers quarts d’heure du match pour voir entrer Zakaria Sanogo, l’un des meilleurs Etalons des éliminatoires, et Hassan Bandé.

Les carottes, semblent-ils, étaient déjà cuites. Le score ne restera inchangé jusqu’à la fin de la rencontre. Lions indomptables et Etalons se quittent au coup de sifflet de l’arbitre algérien Moustapha Ghorbal.

Dur, dur pour les Etalons et pour tous les supporters. Nous tenions pourtant le bon bout. Plus sérieusement, les poulains de Kamou Malo ont manqué d’expérience. Le coach adjoint Firmin Sanou a fait cette déclaration à la fin de rencontre. A cela, on pourrait ajouter le manque de lucidité. Avec plus de concentration, certaines erreurs qui nous ont été fatales pouvaient être évitées. Qu’a cela ne tienne, les Etalons ont toute leurs chances pour sortir de cette poule, pour peu qu’ils se remettent en selle.

En attendant, le Cameroun et le Cap-Vert sont leaders de la poule, suivis du Burkina Faso et de l’Ethiopie. On retiendra d’emblée que le premier but de la 33e CAN a été marqué par le Burkina Faso. Une autre chose, moins reluisante, le record d’obtention du premier carton jaune, l’un des plus rapides (55e seconde), est pour l’instant détenue par les Etalons à cette CAN.

Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 10 janvier à 22:52, par Charly En réponse à : Cameroun vs Burkina Faso : Les « Etalons » ont refusé de manger du « Lion »

    Vraiment j’ai eu un coup au coeur hier. Tous les 2 penalties n’etaient pas necessaire. (Je ne dis pas que ce n’etait pas des penalties, mais aucun d’eux n’etaient necessaire). Une petite analyse :
    - 1er penalty : Le joueur Camerounais tentait de ressortir de la surface de reparation ; il ne faisait pas face au but ou a Herve Koffi (le gardien). Donc pas besoin de le tacler, il fallait l’escorter hors de la surface de reparation. La preuve en est qu’ils ont continuer a jouer et ont meme gacher l’opportunite avant que l’arbitre ne consulte le VAR pour accorder le penalty. Donc ce penalty n’etait pas necessaire pour empecher un but.

    - 2e penalty le ballon etait deja parti et donc perdu, mais la glissade (aggressive) de Dayo a fini par percuter et racler le joueur Camerounais (un joueur qui n’etait plus en possession du ballon).

    Dans l’ensemble, nous n’avons pas demerite, mais je pense que nous pouvions gagner ce match et garantir les 3 points. Anyway, si nous sommes emotionnellement collectes, nous pouvons remporter les 2 matchs contre l’Ethopie et le Cap Vert pour passer. Que le Seigneur vous assiste !

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier à 14:40, par kap En réponse à : Cameroun vs Burkina Faso : Les « Etalons » ont refusé de manger du « Lion »

    Le lion était pourri et avarié comme son président DESPOTE

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier à 14:47, par Zambo zambo En réponse à : Cameroun vs Burkina Faso : Les « Etalons » ont refusé de manger du « Lion »

    Bravos aux Etalons pour la qualité du Match en dépit de la défaite.
    Nous avons payé par cette défaite, les erreurs de coaching et la déconcentration de certains joueurs.

    1) Bertrand Traoré, la fameuse "Star" des Etalons ne devrait pas débuter ce match, lui qui revient de blessure, qui a peu joué en club, qui n’ a pas participé à la chevauchée héroïque des étalons faces aux Fenecs d’Algérie, qui de surcroit, en vrai Star, a été le dernier à rejoindre le groupe (06 Janvier ) avec lequel il eu à peine 3 séances d’entrainement avant le match de Dimanche !!!!!

    2) Il aurait fallu le garder sur le banc et lui demander de bien observer l’adversaire et ses failles et entrer en 2 eme partie pour porter la décision et la différence ou consolider les acquis.
    Si nous recommençons la même erreur contre le Cap Vert, nous risquons de dire Adieu à la compétition. Nul n’est indispensable en tout temps et on a bien l’impression que l’Équipe joue mieux libérée et avec cohésion sans Bertrand qui joue au Neymar Burkinabè en perdant des ballons dont l’adversaire se sert pour des contre attaques redoutables et meurtrières !!!.
    Sans être contre ce joueur qui a certes des qualités, il ne faut pas non plus que l’on se fasse prisonnier d’une starlette pour perdre des matchs importants. Il doit lui-même se remettre en cause pour progresser, sinon il deviendra un problème et non un atout pour l’Équipe Nationale.

    3) Sans remettre en cause le choix des entraineurs, il aurait peut être été bien plus lucide de conserver l’équipe type qui a joué le premier match contre l’Algérie quitte à ménager Blati Touré et Faissal Tapsoba qui revenaient aussi de blessures.

    4) Les absences de Edmond Tapsoba et de Soulaila Ouattara ont pesé lourdement sur notre défense centrale surtout que Steeve Yago a pris un carton matinal et donc jouait peut être à l’économie pour éviter le rouge et que l’expérimenté Issoufou Dayo toujours efficace est retombé dan ses travers de fautes inutiles et dangereuses (une des illustrations est le coup franc qu’il a provoqué pendant les arrêts de jeu en amical Côte d’Ivoire Burkina Faso qui a entrainé le deuxième but ivoirien synonyme de défaite pour les Étalons qui avaient aussi ouvert le score....). Cette fois-ci et encore dans les arrêts de jeu c’est un penalty qui a été "offert" aux camerounais. En latéral, Patrcik Malo a aussi pris son carton habituel pour excès d’engagement tandis que Issa Kaboré, offensivement présent devra revoir son repositionnement pour ne pas proposer des boulevards à l’adversaire car nous jouons avec 3 milieux

    5) Sans en faire des coupables il faut noter que le manque de concentration, de lucidité et peut être l’excès d’engagement de Bertrand et de Dayo, ont occasionné ces deux penalties et cette défaite qui étaient évitables. Il ne faut pas leur e, vouloir mais plutôt les encourager pour le prochain match.

    6) Nous sommes au pied du mur et le Cap Vert qui va jouer pour gagner ou pour le nul, va nous attendre pour piquer par contre attaque. Nous avons intérêt à marquer très vite, à bétonner le milieu de terrain, à bien assurer la possession du ballon et à concrétiser toute occasion.

    7) Ce lundi nous nous sommes réveillés avec la gueule de bois car tout avait bien commencé. Il faut se remobiliser et prendre les bonnes décisions pour gagner le prochain match. Il nous faut passer ce premier tour.
    Ne prenez pas négativement ces critiques et donnez y une contradiction seine si possible et nous restons mobilisés pour soutenir les Étalons.
    Encore beaucoup de courage à tous et la victoire à nous contre le Cap Vert.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
6e édition de Siniéna Tour : « Mon ambition c’est de faire de ce tour, le plus grand après le Tour du Faso », lance Madame Zoungrana
Coupe du Faso 2022 : L’AS Douanes se qualifie pour la finale
Eliminatoires CAN 2023 : Bertrand Traoré et Adama Guira absents pour les deux premiers matchs
USSU-BF 2021-2022 : Les phases finales se tiennent à Bobo-Dioulasso du 21 au 29 mai
Special Olympics Burkina : 370 athlètes ont pris part aux jeux nationaux
Football : La Fédération burkinabè annule son assemblée générale
Football : Le Rail club du Kadiogo sacré champion de la saison 2021-2022
Eliminatoires CAN 2023 : Babayoure Sawadogo signe son retour au sein des Etalons
Football : Hubert Velud signe pour 2 ans avec le Burkina Faso
Coupe du monde Qatar 2022 : Salima Mukansanga, première africaine retenue pour arbitrer
Football : Fin de saison heureuse pour certains internationaux burkinabè
Championnat national D1 : L’AS Douanes se positionne pour le titre
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés