Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Toucher le fond est une victoire pour celui qui s’en sort.» Smarty

Révolution démocratique et populaire du Burkina : Thomas Sankara et les corvéables au conseil de l’Entente, quelques minutes avant le drame

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Procès Thomas Sankara • LEFASO.NET • mardi 4 janvier 2022 à 13h49min
Révolution démocratique et populaire du Burkina : Thomas Sankara et les corvéables au conseil de l’Entente, quelques minutes avant le drame

La reprise du procès Thomas Sankara et douze de ses compagnons, ce mardi 4 janvier 2022, est essentiellement consacrée à la lecture des procès-verbaux de la dizaine de témoins absents.

Le bal est ainsi ouvert avec la lecture du procès-verbal de Paul Sawadogo. Il était, à l’époque des faits, détenu à la MACO (Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou), corvéable au conseil de l’Entente.

Paul Sawadogo était, avec une dizaine d’autres co-détenus, au Conseil pour s’occuper de petits travaux de jardinage (arrosage et entretien des fleurs...). Il ressort de son procès-verbal qu’en cette après-midi du 15 octobre 87, ils étaient à la tache, lorsque Thomas Sankara est arrivé au Conseil. Il demande à des éléments venus de Pô, ce qu’ils sont venus faire à Ouagadougou. Ces derniers lui disent qu’ils sont-là pour payer du matériel. Le président Sankara s’adresse ensuite à eux, les corvéables, en les exhortant à bien travailler et à laisser le banditisme. « Il nous a dit que si on travaille bien, on va avoir du boulot, s’il est toujours président », note-t-on de la lecture du procès-verbal. C’est sur ces entrefaites que Thomas Sankara est entré dans son bureau, les laissant à leur tache.

Peu après, les coups de feu ont commencé à retentir, précédés de l’arrivée de deux véhicules au Conseil. Ramenés à la MACO, Paul Sawadogo et ses co-détenus seront à nouveau convoyés au conseil de l’Entente pour ramasser les corps afin de les enterrer. Il dit avoir reconnu le corps du président Thomas Sankara. Le témoin explique également que c’est à ce moment qu’a été retirée la bague de Thomas Sankara, vendue à 50 000 FCFA et dont le partage a fait des mécontents. « Certains ont eu 1000 francs », confie-t-il.

A sa suite, le témoin Rasmané Tiendrébéogo dont la déposition, jugée de la même nature que celle précédente, n’a donc pas été lue.

Du procès-verbal de Jean Romain Somé, militaire à la retraite, chef de service des transmissions à l’époque des faits. Après son premier passage devant le juge d’instruction, le 8 novembre 2016, M. Somé est revenu sur des propos, le 4 septembre 2018, puis une troisième comparution volontaire par laquelle, il est revenu et/ou a précisé des aspects antérieurs.

Il retient grosso modo de son procès-verbal que dans l’après-midi du 15 octobre 87, il était à son poste, hors du conseil de l’Entente. C’est lorsque les tirs se sont calmés qu’il va s’approcher du lieu, d’où il apercevra des corps de sa position, à l’entrée du conseil. Il explique avoir aperçu, après le drame, Gilbert Diendéré, arrêté seul, en tenue bariolée, décoiffé et talkie-walkie en mains.

O.L.
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Dossier Thomas Sankara et autres : Le volet international en cours, l’inhumation des restes en perspective
Procès Thomas Sankara : Les accusés condamnés à payer 1 franc symbolique aux ayants droit du père de la révolution
Procès Sankara et compagnons : Quand les réclamations « fantaisistes » fâchent les avocats de la défense !
Intérêts civils dans le procès Thomas Sankara : L’État réclame plus d’un milliard 145 millions de francs CFA pour les préjudices subis
Intérêts civils dans le procès Thomas Sankara : La famille de feu Thomas Sankara réclame une "somme symbolique"
Procès Thomas Sankara : Sept personnes condamnées font appel
Procès Sankara et douze de ses compagnons : L’audience sur les intérêts civils est renvoyée au 25 avril 2022
Procès Thomas Sankara : « Au Burkina, quand on parle de réconciliation, on revient presque toujours à la question de la grâce ou de l’amnistie » (Me Boukary Willy)
Verdict du procès « Thomas Sankara » : Pour le CDP, le verdict éloigne le peuple de la réconciliation nationale
Procès Thomas Sankara et douze autres : Justice enfin pour les familles !
Procès Thomas Sankara et douze autres : Ablassé Ouédraogo trouve le verdict humiliant pour certains condamnés
Procès Thomas Sankara et douze autres : Une victoire dans la lutte contre l’impunité, selon les avocats de la famille de l’ancien président
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés