Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On ne peut penser à être acceptable aux yeux des autres avant de l’être pour nous-mêmes.» MALCOLM X

« Olympiades nationales des métiers » : Les lauréats de la deuxième édition ont reçu leurs prix à Bobo-Dioulasso

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • lundi 6 décembre 2021 à 10h00min
« Olympiades nationales des métiers » : Les lauréats de la deuxième édition ont reçu leurs prix à Bobo-Dioulasso

Les rideaux sont tombés sur la deuxième édition de la compétition « Olympiades nationales des métiers », le vendredi 3 décembre 2021 à Bobo-Dioulasso. Ainsi, la cérémonie officielle de proclamation des résultats et de remise de prix a connu la présence des autorités administratives et communales.

Cette deuxième édition a concerné plusieurs métiers dont la coiffure, l’informatique, l’électronique industrielle, l’électromécanique, la mécanique de précision et la coupe couture. Les trois meilleurs dans chaque catégorie ont été primés. Les premiers ont reçu chacun un trophée, une attestation et un chèque de 500 000 FCFA. Les deuxièmes ont reçu une attestation et un chèque de 300 000 FCFA. Les troisièmes pour leur part ont reçu chacun également une attestation et un chèque de 200 000 FCFA. Par ailleurs le prix de la meilleure structure de formation professionnelle est revenu au Centre de formation professionnelle industrielle de Bobo-Dioulasso (CFPI-B). Le centre reçoit ainsi un trophée, une attestation et un chèque de 500 000 FCFA.

Le directeur du centre de formation professionnelle de Bobo reçoit son prix

Cette cérémonie de proclamation des résultats et de remise de prix était placée sous la présidence du ministre en charge de la jeunesse, de la promotion de l’entrepreneuriat et de l’emploi. Ce dernier a été représenté par son conseiller technique, Jean Baptiste Zoungrana. Dans son allocution, il a fait savoir que cette compétition est un cadre d’émulation qui vise à favoriser l’émergence d’une jeunesse talentueuse, créative et compétitive, tant à l’échelle nationale qu’internationale au profit du développement socio-économique.

« La compétition olympiades nationales de métiers est organisée pour servir de cadre d’émulation, de promotion et d’accompagnement des hommes de métiers dans la perspective de stimuler leurs capacités créatrices, novatrices et imaginatives pour l’édification d’un Burkina prospère », a-t-il laissé entendre.

Le représentant du ministre de la jeunesse, Jean Baptiste Zoungrana

Selon lui, cette compétition traduit l’engagement des autorités du pays à relever le défi du chômage, du sous-emploi et de la pauvreté, autant de maux qui compromettent les droits humains fondamentaux, et qui constituent une menace à la stabilité sociale, économique et politique du pays. Il estime que la formation professionnelle est un secteur clé pour promouvoir le développement économique du pays. « A cet effet, elle apparaît comme un puissant levier de lutte contre le chômage des jeunes, car elle contribue de manière significative à améliorer leur employabilité pour favoriser leur insertion socio-professionnelle », a souligné Jean Baptiste Zoungrana. Au nom du ministre en charge de la jeunesse, il a félicité les lauréats pour, dit-il, leur abnégation et leur perspicacité. Il les a invités à garder le cap et à toujours viser l’excellence dans leurs domaines.

Les lauréats de la catégorie coupe couture reçoivent leur prix

Promouvoir la formation professionnelle pour une main-d’œuvre qualifiée
Yicheng Huang est le chef adjoint de l’équipe de la formation professionnelle de l’assistance technique chinoise. A cette cérémonie de remise de prix il a représenté l’ambassadeur de la République populaire de Chine. Pour sa part, il affirme que cette deuxième édition des olympiades nationales des métiers vise à promouvoir les métiers, à sensibiliser la population sur l’importance des métiers et des formations et à préparer la participation des lauréats au WorldSkills International (WSI).

Il a par ailleurs rappelé que le ministère a initié la première édition en 2019 en vue de favoriser l’émergence d’une jeunesse talentueuse, créative et compétitive. Dans cet effort, la République populaire de Chine a offert un accompagnement technique et financier d’une valeur de plus de 100 millions de FCFA dans l’organisation de la première édition des olympiades.

Les officiels de la cérémonie de remise de prix aux lauréats de la compétition

« Cet évènement entend encourager les jeunes aux métiers et développer en eux l’amour de l’entreprenariat. En formant les jeunes et en leur permettant de trouver leur place dans la société par l’insertion professionnelle, à leur tour ils créent de l’emploi pour d’autres jeunes. Aujourd’hui, plusieurs filières professionnelles sont représentées ici. Que vous soyez coiffeur, couturier, mécanicien, informaticien, électromécanicien ou électronicien etc. vous incarnez tous, l’espoir de tout un pays, le Burkina Faso », s’est-il adressé aux lauréats.

Il a saisi cette occasion pour saluer leurs talents et leur contribution au rayonnement du Burkina Faso. Il a aussi adressé ses vives félicitations aux candidats qui se sont démarqués dans la compétition et qui se sont hissés en tête du classement. Il a aussi rassuré de la disponibilité continue de la Chine à soutenir le gouvernement burkinabè pour former plus d’apprenants.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Vie chère à Ouahigouya : Consommateurs et commerçants déplorent la situation
Dépolitisation et renforcement de la méritocratie au sein de l’administration publique : Un avant-projet de loi en cours de validation
Journée internationale du vivre-ensemble en paix : « Il y a aucune raison de ne pas croire à notre capacité de nous redresser et d’affirmer que nous existons », lance le ministre d’Etat Yéro Boly
Le Droit et le métier de Juriste avec Aurelie Compaore
Commémoration de la journée de l’infirmière : Le conseil de l’ordre des infirmiers de la région du Centre-ouest ne déroge pas à la règle
Avis de recherche : Sidibé Ramata, porté disparu depuis le 13 mai 2022 dans le quartier karpala
Éducation au Burkina : Les acteurs à l’école de la statistique de l’éducation non formelle
Bam : Bassinko en partage solidaire des personnes déplacées internes (PDI)
Droits humains et droit international humanitaire au Burkina : Les projets des trois derniers rapports périodiques 2015-2020 en cours de validation
Auto-emploi au Burkina : Les étudiants de l’université de Norbert Zongo à l’école l’entrepreneuriat communautaire
Lutte contre la drogue au Burkina : L’association LYDIE mène la croisade en milieu scolaire
Super Léo : La nouvelle farine infantile fortifiée en vente à Ouagadougou
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés