Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Que chacun apprenne à porter son fardeau tête nue, car dans certains lieux, il n’y a pas de chiffons» Proverbe burkinabè

Mali : Un employé de l’Onu tué lors de l’attaque d’un convoi

Accueil > Actualités > International • LEFASO.NET • samedi 4 décembre 2021 à 13h02min
Mali : Un employé de l’Onu tué lors de l’attaque d’un convoi

Des hommes armés ont, hier, vendredi, 3 décembre 2021, attaqué un convoi de l’ONU (Organisation des Nations-unies), tuant un travailleur contractuel civil et en blessant un autre, apprend-on de médias maliens.

Selon les confrères, le convoi était parti de Kidal (nord du pays) pour rejoindre Gao. Il a été la cible de tirs. "Cette attaque perpétrée par des éléments non identifiés est intolérable”, rapporte-t-on des propos de la Mission multi-dimensionnelle intégrée des Nations-unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA).

Forte d’environ 13 000 personnes, dont 11 200 militaires, la mission de l’ONU déplore plus de 250 victimes, depuis son déploiement en 2013.

Cette attaque survient au moment où l’action des groupes terroristes s’étend de plus en plus à des pays du littoral, avec le Bénin qui a, au cours de la semaine, enregistré deux agressions. Il y a environ trois semaines, c’est le Togo qui enregistrait le signalement des groupes terroristes, des années après la Côte d’Ivoire.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 4 décembre 2021 à 13:21, par Tengbiiga En réponse à : Mali : Un employé de l’Onu tué lors de l’attaque d’un convoi

    En quoi cette attaque est intolérable ? Les autres attaques contre des civils et des FDS sont-elles plus tolerable ? Vous devez denoncer toutes les attaques et pas seulement celles qui concernent vos agents.

    Répondre à ce message

    • Le 4 décembre 2021 à 22:21, par Le Vigilent En réponse à : Mali : Un employé de l’Onu tué lors de l’attaque d’un convoi

      @Tengbiiga, je suis parfaitement d’accord avec votre observation. En effet, aucune attaque n’est tolérable où et contre qui que ce soit. Par ailleurs, je trouve quand même curieux et franchement déplorable que pratiquement tous ces gens et toutes ces organisations qui, chez nous au Burkina, dénoncent, à travers conférences de presse, marchés et meetings, l’incapacité des hommes au pouvoir a sortir le pays des griffes du terrorisme, s’abstiennent délibérément de condamner les différentes attaques que subissent nos FDS, VDP et les civiles. L’on se contente de dénombrer les victimes civiles et militaires, lees personnes déplacées internes, les infrastructures sanitaires et scolaires fermées etc. Tout se passe comme si, pour ces personnes et organisations, les terroristes ont le droit d’attaquer, quitte au détenteur actuel du pouvoir, a lui tout seul, le prendre les mesures idoines pour protéger, tous, partout et à tout instant, contre ces attaques, que ces mêmes personnes et organisations jugent, à la limite tout à fait légitimes. Peut-être que ceux qui promettent de faire cesser les attaques, s’ils parvenaient au pouvoir, encouragent ces attaques, ou s’en réjouissent, et souhaitent qu’elles s’accentuent et fassent encore plus de victimes et de dégâts. Une telle éventualité constituerait un puissant moyen de destabilisation du pouvoir en place et une opportunité pour eux d’accéder au pouvoir..

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Sanctions de la CEDEAO contre le Mali : « Le Burkina Faso risque de payer le plus gros tribut », prévient Idrissa Ouédraogo
Décès d’IBK au Mali : Des chefs d’État saluent la mémoire d’un "ami"
Mali : L’ancien président Ibrahim Boubacar Keita est décédé ce dimanche 16 janvier 2022 à Bamako
« Le Mali et la CEDEAO, père et fils », le cours d’histoire du Premier ministre malien Choguel Maïga
Mali : Air France autorisée à reprendre le trafic Paris - Bamako - Nouakchott et retour
Sanctions de la CEDEAO contre le Mali : L’Union africaine des consommateurs craint une hausse des prix des produits de première nécessité
Mali : Après les sanctions, la junte et la CEDEAO doivent reprendre le dialogue
Mali : La résistance s’organise, mais la peur est-là !
Crise politique au Mali : « La hantise des coups d’Etat plane sur tous nos pays », estime Pr Ousséni Illy, enseignant-chercheur à l’université Thomas Sankara
Situation au Mali : L’Alliance africaine pour le développement (ALIAD) condamne les sanctions de la CEDEAO
Sanctions de la CEDEAO contre le Mali : « Les dirigeants africains font montre d’une morbide condescendance », estime le Cadre d’expression démocratique
Mali : « Nous avons fait le choix d’être sincères afin de prendre notre destin en main », déclare Assimi Goïta
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés