Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La grandeur de l’homme est dans sa décision d’être plus fort que sa condition.» Florian Monkam

Promotion des droits humains au Burkina : Un nouveau projet au profit des acteurs de la société civile pour mener la lutte

Accueil > Actualités > Société • Lefaso.net • jeudi 2 décembre 2021 à 16h30min
Promotion des droits humains au Burkina : Un nouveau projet au profit des acteurs de la société civile pour mener la lutte

Un nouveau projet au profit des acteurs de la société civile pour la promotion des droits humains voit le jour au Burkina. Dénommé " Projet de promotion des droits humains, de la paix et de la cohésion sociale", il a été officiellement lancé ce jeudi 2 décembre 2021 à Ouagadougou.

C’est un projet mis en œuvre par l’Unité d’appui technique (UAT) et financé par l’Agence danoise pour le développement international (DANIDA) à hauteur de 7 057 000 000 de francs CFA. Il consiste à renforcer les capacités des acteurs de la société civile afin qu’ils puissent contribuer au respect des droits humains, à la prévention des conflits et à la préservation de la cohésion sociale.

Selon l’ambassadeur du royaume de Danemark au Burkina, Steen Sonne Andersen, le projet s’inscrit dans la perspective du nouveau cadre stratégique du Royaume de Danemark avec le Burkina Faso. Et cette vision, a-t-il confié, est la stabilité renforcée dans le respect des principes de l’Etat de droit.

L’ambassadeur du royaume de Danemark au Burkina, Steen Sonne Andersen, a salué l’initiative

« La promotion et la protection des droits humains, l’amélioration de la gouvernance, de la cohésion sociale et la paix sont les défis importants auxquels est confronté le Burkina Faso dans sa marche vers l’atteinte des objectifs de développement durable (ODD) », a soutenu le diplomate danois. Il a rappelé dans son discours que la coopération bilatérale entre le Royaume de Danemark et le Burkina Faso dure depuis plus de deux ans. Ce projet selon lui, répond à l’amélioration de cette relation bilatérale.

Les participants ont encouragé les initiateurs

Pour le chef d’équipe du projet, Bertin Lukanda, l’initiative a pour vocation de renforcer le pouvoir d’influence de la société civile vis-à-vis de l’autorité publique afin de consolider les valeurs démocratiques dans le respect des droits humains. Dans sa présentation du projet, il a souligné l’opportunité dudit projet. Pour lui, l’expansion du terrorisme, la résurgence des contestations sociales, l’augmentation des conflits communautaires, le regain de l’insécurité alimente des tensions locales entre les communautés.

« La société civile doit redevenir une force effective de la défense des droits humains et de gouvernance », selon Bertin Lukanda, Le chef d’équipe du projet

C’est pour faire barrage à ce phénomène et protéger les droits humains, dit-il, que ce projet a été mis en place. Il a aussi justifié le contexte d’intervention du projet dans la réponse aux défis socio-économiques.

Ledit projet couvre la période 2021-2025. Pour sa mise œuvre, les initiateurs ont lancé un appel à propositions aux différentes organisations de la société civile intervenant dans le domaine de la prévention des conflits, de la recherche de la paix et de la préservation de la cohésion sociale afin de les accompagner dans cette lutte.

S. I.K (stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 2 décembre 2021 à 17:58, par Negblanc En réponse à : Promotion des droits humains au Burkina : Un nouveau projet au profit des acteurs de la société civile pour mener la lutte

    Projet, projet et encore projet, tout chez nous c’est projet !... Peut être qu’il y aura un projet pour lutter contre le terrorisme... Bonne chance à nous !

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2021 à 18:16, par Bernard Luther King ou le Prophète Impie En réponse à : Promotion des droits humains au Burkina : Un nouveau projet au profit des acteurs de la société civile pour mener la lutte

    1) Nous avons besoin d’armes et de moyens de defense de la vie. A quoi sert les Droits de l’Homme si aucun moyen de defense de la chose la plus sacrée au monde reste inaccessible. Nous voulons des moyens pour preserver nos vies. Les droits-de-l’homisme, nous n’en voulons point. Si ce n’est parce que c’est un Pays respectable comme le Danemark, j’allais placarder cette citation "gbê" de Robert Mugabe, le GEANT Anti-Imperialiste. N’empeche, comme le disait un ancien combattant, "les tous, sont les mêmes pareils". Encore une mise en place sur l’echiquier de la guerre de 4eme generation, selon un expert Maghrebien, de passage au Burkina il ya deja 1 à 2 ans. Nos VDP ont besoin de plus d’aide que nos sociétés civiles.
    2) Question à ces experts : se souviennent-ils d’un des episodes du Debarquement de Normandie où pour aneantir l’ennemi les alliés ont choisi, le 6 Juin 1944, l’option de raser literalement toute la ville de Saint-Lô et tout son contenu : civils comme ennemis. Et pourtant, ces generaux n’etaient sur les bancs des accusés au Tribunal de Nuremberg.
    A bas Dieu et vive l’universalité d’esprit !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Grippe aviaire au Burkina : « Si l’on n’arrive pas à contrôler cette maladie, c’est un véritable drame qui s’apprête à frapper les éleveurs », Anatole Zabre
Coup d’Etat au Burkina Faso : La suspension des cours dans les établissements scolaires prolongée jusqu’au 29 janvier 2022
Thèse de doctorat unique en sciences de la population : Pengdewendé Maurice Sawadogo interpelle le public sur le problème de la malnutrition chronique
Conversion de Saint Paul : Le petit séminaire de Tionkuy célèbre son saint patron
Archidiocèse de Ouagadougou : Dédicace du sanctuaire marial notre Dame des pauvres de Saponé
Coton et textile : En mode hybride, la 3e édition du SICOT va réunir plus d’un millier de participants
Protection civile au Burkina : La France offre du matériel aux sapeurs-pompiers
Rentrée des médias diocésains au Burkina : « Rechercher l’unité et la cohésion dans votre communication », Monseigneur Justin Kientega
Burkina Faso : Un couvre feu décrété, les établissements scolaires fermés pour 48 heures
Burkina/Ouagadougou : Le siège de campagne du parti au pouvoir (MPP) vandalisé
Burkina/Ouagadougou : Réunis près de l’échangeur de l’Ouest, des manifestants expriment leur soutien à l’armée
Burkina : Le ministre de la Défense invite l’armée à rester républicaine
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés