Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La grandeur de l’homme est dans sa décision d’être plus fort que sa condition.» Florian Monkam

Journée contre le sida : Les femmes vivant avec le VIH dépistées en prévention des lésions précancéreuses du col de l’utérus

Accueil > Actualités > Société • Lefaso.net • mercredi 1er décembre 2021 à 19h00min
Journée contre le sida : Les femmes vivant avec le VIH dépistées en prévention des lésions précancéreuses du col de l’utérus

En vue de renforcer davantage la mobilisation nationale pour l’élimination du cancer du col de l’utérus, l’ONG Jhpiego, en collaboration avec le ministère de la Santé, a organisé ce mercredi 1er décembre 2021 à Bobo-Dioulasso, une campagne de dépistage et de traitement des lésions précancéreuses du col de l’utérus à l’Hôpital de jour et deux cliniques que sont REVS PLUS et ESPOIR ET VIE qui sont des sites de suivi et de prise en charge des personnes vivant avec le VIH.

Cette campagne se tient à l’occasion de la commémoration de la journée mondiale contre le SIDA qui a lieu chaque 1er décembre et également dans le cadre du projet SUCCESS (Scale Up Cervical Cancer Elimination with Secondary prevention Strategy).
Il s’agit d’une journée pour sensibiliser et susciter l’adhésion des femmes vivant avec le VIH aux activités du projet.

Séance de sensibilisation des patientes à l’Hôpital de jour

La campagne a pour objectif de contribuer à l’élimination du cancer du col de l’utérus chez les femmes qui vivent avec le VIH au Burkina Faso.
Il s’agit par ailleurs dans les cliniques de l’association REVS PLUS et ESPOIR ET VIE, de sensibiliser les femmes vivant avec le VIH suivies dans leurs files actives, sur l’importance d’intégrer systématiquement la prévention secondaire du cancer du col de l’utérus à leur suivi ; de susciter leur adhésion aux activités de dépistage et traitement des lésions précancéreuses du col de l’utérus et renforcer l’engagement des responsables des associations REVS PLUS et ESPOIR ET VIE pour l’intégration systématique de la prévention secondaire du cancer du col de l’utérus dans le suivi des femmes vivant avec le VIH suivies.

Diverses activités seront menées à cet effet à savoir des causeries de groupe sur l’importance d’intégrer systématiquement le dépistage et le traitement des lésions précancéreuses du col de l’utérus au suivi des femmes dans les files actives, une projection de film sur le cancer du col de l’utérus pour sensibiliser les femmes, une offre de services gratuits de dépistage et traitement des lésions précancéreuses du col de l’utérus avec pour porte d’entrée la détection du HPV au laboratoire…

Des patientes de ESPOIR ET VIE

Intervention des patientes

La patiente Djéneba Guebré prévient que le cancer du col de l’utérus est une maladie silencieuse qui ne présente pas de signe et qui ne peut être détecté dès le début que par le dépistage. Elle témoigne que la toute première fois qu’elle s’est faite dépister, elle ne s’attendait pas du tout à ce qu’on lui révèle qu’elle a un début de cancer du col de l’utérus. Aujourd’hui, elle est à son 6e mois de traitement et à l’occasion de cette campagne de Jhpiego, les médecins lui ont souligné qu’elle en est guérie.

Aussi, elle a invité toutes les femmes et jeunes filles qui ont débuté les rapports sexuels à s’informer sur cette maladie car sans information, on ne peut pas se traiter. Elle les a également invitées à se faire dépister étant donné que c’est gratuit car, dit-t-elle, « Le cancer du col de l’utérus est une maladie mortelle, mais dépisté tôt, on peut en guérir ».
Odile Kando s’estime très ravie de se faire dépister et a tenu à remercier les organisateurs et ceux qui les soignent car dit-elle, « s’il y a la santé, il y a de l’espoir ».

La patiente Djéneba Guebré drapée d’un pagne noir

Mot des acteurs sur l’avantage du dépistage en prévention des lésions précancéreuses du col de l’utérus

Selon Dr Denise Béré, médecin généraliste à l’Hôpital de jour de Bobo-Dioulasso, ces femmes vivant avec le VIH sont plus exposées au cancer du col de l’utérus. Elle salue à cet effet l’initiative de Jhpiego pour cette campagne de dépistage. Elle souligne cependant que toute femme ayant commencé une activité sexuelle peut être atteinte du HPV (virus responsable du cancer du col de l’utérus) à long terme dans 10 à 20 ans plus tard. Donc pour éviter le stade de cancer il est proposé un dépistage précoce à travers le test HPV gratuit partout de même que le traitement.

Dr Denise Béré, médecin généraliste à l’Hôpital de jour

Bien que cette campagne du projet SUCCESS soit dédiée aux femmes vivant avec le VIH, Linda Traoré, médecin gynécologue et responsable du projet SUCCESS à Jhpiego, précise que le projet est destiné à l’endroit de toutes les femmes sans exception pour le dépistage des lésions précancéreuses du col de l’utérus qui permet d’éviter le cancer du col de l’utérus.

Cependant, parmi les associations avec lesquelles ils collaborent pour dépister les femmes, ils ont priorisé celles qui sont en faveur des femmes contre le VIH pour organiser cette campagne avec ces femmes car elles sont plus exposées aux lésions précancéreuses. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Haoua Touré
Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina/Ouagadougou : Le siège de campagne du parti au pouvoir (MPP) vandalisé
Burkina/Ouagadougou : Réunis près de l’échangeur de l’Ouest, des manifestants expriment leur soutien à l’armée
Burkina : Le ministre de la Défense invite l’armée à rester républicaine
Manifestations à Ouagadougou : Indignation autour de l’incendie de commerces
Ouahigouya : Les forces de l’ordre dispersent une marche
Déclaration universelle des droits de l’homme : Le 73e anniversaire célébré dans la région du Centre-Nord
Situation nationale : Le Balai citoyen annonce un meeting de protestation le 19 février 2022
Grippe aviaire au Burkina : Le comité de pilotage de la plateforme One Health prépare la riposte
Covid-19 au Burkina : Le ministre de la Santé prêche les bienfaits de la vaccination à la grande mosquée de Ouagadougou
Religions : L’Union des groupes bibliques lance officiellement les festivités de son 50e anniversaire
Burkina/Doctorat : La consommation de la noix de cajou réduit des risques de maladies cardiovasculaires, révèle Nomwendé Judith Semporé
Marche du 22 janvier 2022 : Un journaliste blessé à Ouagadougou dans des rassemblements dispersés par les Forces de l’ordre
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés