Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On ne peut penser à être acceptable aux yeux des autres avant de l’être pour nous-mêmes.» MALCOLM X

Promotion de la culture au Burkina : Quand le théâtre s’invite au musée

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET • mercredi 1er décembre 2021 à 11h02min
Promotion de la culture au Burkina : Quand le théâtre s’invite au musée

Le spectacle théâtral dénommé « Faufilé création-Zoos et musées humains », débuté le 5 novembre 2021 à Ouagadougou a refermé ses portes le jeudi 25 novembre au musée de la musique « George Ouédraogo », en présence des acteurs du théâtre, du musée, des étudiants et élèves. Cette initiative, première du genre au Burkina, vise à promouvoir les musées en délocalisant l’espace théâtre vers celui du musée.

Trois semaines durant, les acteurs du 7e art du Burkina Faso et de l’étranger (Allemagne et Haïti) ont travaillé en synergie pour la promotion et la valorisation de l’espace muséal au Burkina Faso. « Nos musées (burkinabé) ne sont plus visités », regrettent-ils, d’où l’initiative du spectacle théâtral « Faufilé création-Zoos et musées humains ».

Pour le scénographe burkinabè, par ailleurs promoteur du spectacle « Faufilé création- Zoos et musées humains », Sada Dao, cette initiative vise à rapprocher le monde du théâtre de celui du musée, c’est-à-dire opérer un brassage entre les deux arts. Aussi, a-t-il ajouté, « c’est une première au Burkina Faso qui est en phase d’expérimentation ». Plus loin, il a soutenu que ce spectacle est une manière également de se faufiler à travers les fissures dans ces murs et ces clôtures du musée ; de déconstruire l’illusion et les fantasmes du regard dominant des préjugés de la colonisation. En clair, déporter le théâtre au musée, selon le promoteur, c’est redonner vie aux objets qui sont sans vie, à l’art plastique.

Sada Dao, scénographe burkinabé et promoteur du spectacle « Faufilé création- Zoos et musées humains »

L’eau, la terre, l’air et le feu constituent les éléments basiques du spectacle « Faufilé création-Zoos et musées humains ». C’est une manière pour les organisateurs d’inviter les gens à retourner à l’essentiel en leur redonnant vie. Ce brassage entre ces éléments de l’univers est le socle de l’existence humaine, peut-on entendre. C’est ce qui amènera le conservateur du musée « George Ouédraogo », Mahamadi Ilboudo, à affirmer que « Faufilé création- Zoos et musées humains » est une manière de décoloniser notre regard : « comment voir, percevoir l’autre sans revenir aux structures de pouvoir qui le font apparaître comme un étranger ? Comment jouer et déjouer ce zoo humain dans lequel nous devenons tous des monstres ? » Pour clore ses propos, il a paraphrasé l’écrivain américain James Baldwin pour montrer la mission de l’artiste dans la conscientisation de la population « Le rôle de l’artiste est exactement le même que celui de l’amant. Si je vous aime, je dois vous faire prendre conscience des choses que vous ne voyez pas. »

Une vue du "couple" théâtre- musée (Allemands-Burkinabé et Haïtien)

« Réactiver la triple relation entre objets, sujets et regards des gens par la scénographie, le théâtre et la muséologie

« Ce spectacle veut ouvrir des espaces d’action et de performance permettant de trouver des alternatives de regard. Il veut donc activer l’intersubjectivité, objet et espace, éléments fondamentaux du théâtre et du musée. Il veut activer les objets en tant que personnages et acteurs et les actrices en tant que figures d’une transition vers ce qui pourrait devenir un espace mutuel, partagé et ouvert à l’autre qui ne nous ressemble pas, qui nous fait bouger et s’épanouir.

Axel Brauch, metteur en scène (débout) et Gesine Mahr, scénographe (assise)

L’ambition finale est de créer, après un processus de recherche protéiforme, une nouvelle forme de proposition théâtrale qui irait au-delà de la simple création artistique, d’une représentation dans un musée mais serait écrit, inscrit et exécuté avec et dans l’espace muséal », a argumenté le promoteur du spectacle, M. Dao.

Spectacle du théâtre

Présent à la cérémonie de clôture, le président de la Fédération nationale du théâtre burkinabè (FENATHEB), Paul Zoungrana, a salué l’esprit multidisciplinaire du spectacle à travers son promoteur de même que les acteurs du théâtre qui, selon lui, ont su incarner et véhiculer le message de fédération entre les deux arts. Il a aussi plaidé pour un accompagnement financier du ministère de la Culture pour l’émergence de « Faufilé création-Zoos et musées humains » dans notre contrée.

Dofinitta Augustin Khan
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Culture : Des associations culturelles à l’école de la gestion d’entreprise
Mode au Burkina : Levée de rideaux sur la troisième édition de Ouaga Fashion week
Festival « Zembala-son » : La 2e édition se tient sous le sceau de l’entrepreneuriat culturel
Reggae au Burkina : « La contribution de cette musique à la lutte contre le terrorisme est palpable et vraie », dixit Madess
Musique : Les rideaux tombent sur le festival jazz à Ouaga
Festival du patrimoine culturel à Imkouka (FESPACI) : La 2e édition se tiendra du 27 au 29 mai 2022
Humour : Boukary « le phoulosophe » en spectacle ce samedi 7 mai 2022 à Canal Olympia
Musique : Otoufo et Adama Victorine enflamment le public de jazz à Ouaga
Santé : La musicothérapie pour soigner la drépanocytose
3e édition du Festival de films pour enfants : 14 films et trois ateliers au programme
Musique : L’abbé Arnaud Wangrawa dédicace son premier album
Culture : Le Cercle des Arts vivants présente « Simporé et ses amis »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés