Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On ne peut penser à être acceptable aux yeux des autres avant de l’être pour nous-mêmes.» MALCOLM X

Bénin : L’homme d’affaires burkinabè Salif Kossouka Ouédraogo incarcéré pour escroquerie portant sur plus de 3 milliards

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET • mardi 30 novembre 2021 à 17h00min
Bénin : L’homme d’affaires burkinabè Salif Kossouka Ouédraogo incarcéré pour escroquerie portant sur plus de 3 milliards

L’homme d’affaires burkinabè, en exil depuis des années au Benin, Salif Kossouka Ouédraogo, a été interpellé et mis sous mandat de dépôt par la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) pour une affaire de 3 milliards de francs CFA. Selon nos confrères du journal béninois « Fraternité » qui rapportent l’information, l’affaire suit son cours malgré des pressions exercées par des proches du président Talon pour obtenir sa mise en liberté provisoire.

L’affaire, selon les journalistes béninois, a commencé à la Mecque, à quelques encablures de la Kaaba. Une dame, qui échangeait avec l’homme d’affaires burkinabè, a répondu à un appel téléphonique au cours duquel elle a parlé d’intrants. Saisissant la quintessence de la communication, Salif Ouédraogo informe la dame qu’il travaille aussi dans le coton et la vente d’intrants.

Les deux s’entendent alors pour une livraison de 25 000 tonnes d’urées perlées pour un montant de 3 132 150 000 de francs CFA. Une première somme de 3 milliards de francs CFA est transférée sur le compte de Salif Kossouka Ouédraogo. Ce dernier, au lieu de sacs de 50 kilogrammes d’urée perlée, fait livrer des sacs de 35 kilogrammes à la dame. La cliente se rend compte du faux et interpelle Salif Kossouka Ouédraogo qui prend l’engagement de compléter le manque. Mais plus rien.

Les deux partenaires se donnent rendez-vous à Abidjan sur insistance de la dame. Kossouka Ouédraogo qui avait donné son accord ne se présente pas au rendez-vous sous prétexte qu’il devait participer à une fête privée organisée par le président Patrice Talon dont il est un ami proche et client du cabinet du Ministre de la justice. La dame insiste encore et obtient un autre rendez-vous à Lomé. Cette fois-ci, Salif Kossouka Ouédraogo se présente et prend l’engagement de rembourser la somme perçue dès le lendemain. Seulement, dans la soirée, il prétexte un appel d’urgence du président Talon pour repartir au Benin sans tenir ses engagements.

La dame opte, dans un premier temps, pour un règlement à l’amiable mais conseillée par un proche, elle choisit finalement la voix judiciaire. Suite à sa plainte, la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) du Benin a mis aux arrêts l’homme d’affaires burkinabè. Le natif de Kossouka, village situé dans la région du Nord, est actuellement incarcéré à la prison de Missérété et attend d’être jugé.

Rappelons que Salif Kossouka Ouédraogo n’est pas à ses premiers déboires avec la justice. En 2008, il a dû quitter le Burkina Faso pour une affaire d’escroquerie et de tentative d’assassinat sur le responsable de British American Tobacco (BAT), Travaly Bandyan, une société qui lui disputait le marché de distribution de tabac au Burkina Faso. En 2006, le représentant de Nestlé au Burkina Faso a été agressé après que la société suisse ait mis fin à son partenariat avec Nesko, l’entreprise de Kossouka Ouédraogo qui avait le marché exclusif de la distribution des produits Nestlé au Burkina Faso, pour non-paiement des factures. On y avait également vu la main du patron de Nesko dans cette agression.

Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Effets de la grippe aviaire au Burkina : Au bord de l’effondrement, Moablaou SA attend toujours la main tendue de l’Etat
Société Générale Burkina Faso et African Guarantee Fund facilitent l’accès au financement des PME burkinabè
Burkina : Le gouvernement attend du secteur privé une solidarité active dans la limitation de la hausse des prix
Contrôle des prix des produits de grande consommation : 111 tonnes de céréales et 22950 pagnes Faso Dan Fani saisis entre janvier et avril 2022
Lutte contre la concurrence déloyale au Burkina : Les journalistes à l’école de la facture normalisée
Embouteillage de boissons gazeuses : Coca Cola et Castel rompent leur partenariat
BCEAO : Le Burkinabè Norbert Toé nommé gouverneur par intérim
Direction générale des impôts : Daouda Kirakoya veut poursuivre l’œuvre de la digitalisation des services
Financement de la filière miel au Burkina : La Maison de l’entreprise met face à face banquiers et apiculteurs
Achat de véhicules neufs : Un bon investissement à long terme, selon Camille Ndessoko, directeur général de CFAO
Burkina : Le RENCOF délivre son rapport d’enquête relatif aux opérations de contrôle des commerces par le gouvernement à Ouagadougou
Ministère de l’Economie : Les nouveaux responsables du cabinet et du secrétariat général installés
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés