Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La grandeur de l’homme est dans sa décision d’être plus fort que sa condition.» Florian Monkam

Burkina/Boulangerie : La Fédération des patrons menace d’augmenter le prix du pain

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 30 novembre 2021 à 12h11min
Burkina/Boulangerie : La Fédération des patrons menace d’augmenter le prix du pain

Dans une correspondance adressée au Ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’artisanat, la Fédération des patrons de boulangeries, pâtisseries et confiseries menace d’augmenter le prix du pain de 50 francs si rien n’est fait d’ici le 15 décembre 2021, pour trouver des solutions aux problèmes du secteur.

Oumarou Yugo et ses camarades dénoncent une concurrence déloyale pratiquée par un des membres de la Fédération. Selon les auteurs de la correspondance, la situation a été aggravée par l’augmentation du prix de la tonne de farine qui est passé de 350 000 francs à presque 420 000 francs CFA.

« Les audiences accordées à la Fédération par la Direction générale des impôts et le Ministre en charge du commerce n’ont pas permis de trouver une solution aux préoccupations des membres de ladite fédération », ont regretté les responsables de la Fédération des patrons de boulangeries, pâtisseries et confiseries.

« Nous portons à votre connaissance que si aucune solution ou mesures d’atténuation n’ont pu être trouvées afin de soulager le secteur de la boulangerie d’ici mi-décembre 2021, la Fédération sera dans l’obligation de procéder à une augmentation du prix du pain qui passera de 150 à 200 francs CFA afin d’assurer sa survie », ont prévenu Oumarou Yugo et ses camarades.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 30 novembre 2021 à 09:30, par le paysan En réponse à : Burkina : La fédération des patrons de boulangerie menace d’augmenter le prix du pain

    Et à Dieu la consommation du pain au Burkina Faso. yaayaa boin ?
    M. le ministre du commerce on vous regarde

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2021 à 09:46, par Ah bon !!! En réponse à : Burkina : La fédération des patrons de boulangerie menace d’augmenter le prix du pain

    Vous voulez en finir avec le Président du Faso ou quoi ? Vous savez bien que c’est l’augmentation du prix du pain qui est à l’origine du départ de l’ancien président du Soudan, Omar El Béchir.
    Si vous aussi, vous voulez que l’actuel PF dégage, dites le clairement. Là, on saura votre position. Le gouvernement a annoncé l’ouverture des frontières terrestres et ferroviaires demain 1er décembre 2021. D’ici là les choses vont commencer à rentrer dans l’ordre avec probablement la baisse du coût de la vie chère. C’est quoi vous voulez encore ? Actuellement notre préoccupation commune, c’est comment venir à bout de ces salauds de fils de putes que sont les terroristes et sécuriser l’ensemble du territoire de notre cher Faso. De grâce, ne jetez pas de l’huile sur le feu. A partir de décembre tout va commencer à aller au Faso sur tous les plans. Il faut y croire.
    Signé : L’Etalon Enragé mais Serein

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2021 à 09:51, par YAWOTO En réponse à : Burkina : La fédération des patrons de boulangerie menace d’augmenter le prix du pain

    Une augmentation du prix de la farine de 20% pour une augmentation du pain de 33%. Ne profitez pas de la situation pour exagérer, tous les secteurs d’activités connaissent des difficultés, mais on doit rester raisonnable, déjà que le pain ne pèse même pas grand chose, gonflé par l’air.

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2021 à 09:56, par HUG En réponse à : Burkina : La fédération des patrons de boulangerie menace d’augmenter le prix du pain

    Augmenter car la premiere augmentation du pain est intervenue avec larrivée au pouvoir du mpp.Vous avez raison car ttout a augmente sous le regime du mpp et acolytes.Allons seulement..

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2021 à 10:30, par Riibo En réponse à : Burkina/Boulangerie : La Fédération des patrons menace d’augmenter le prix du pain

    Voilà un pays qui ne produit pas un seul gramme de blé et où le pain de blé tend à être nourriture de base... Et si c’était le seul produit alimentaire. Il y a aussi les spaghettis et macaroni. Sans oublier le vin et même la bière dans une grande mesure... Ce pays ne veux pas se développer et il ne se développera certainement pas.

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2021 à 11:15, par Passakziri En réponse à : Burkina/Boulangerie : La Fédération des patrons menace d’augmenter le prix du pain

    Ok. D’accord. Augmentez alors ;
    Est-ce que vous avez besoin de menacer avant d’augmenter ?
    Ce que vous ne savez pas c’est que le pain que vous vendez n’est même pas bon pour la santé. Nous allons profitez dès que vous augmentez vos prix, animer nos populations à consommer ce qu’elles produisent et qui sont d#ailleurs mieux pour la santé que la farine blanche que vous utiliser pour le pain. Je veux parler de notre pétit mil avec lequel on peu aussi faire de très bonnes choses.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2021 à 11:20, par tibo le paysan En réponse à : Burkina/Boulangerie : La Fédération des patrons menace d’augmenter le prix du pain

    Pendant la révolution il y a eu du pain à base de farine de maîs. VOUS LAISSEZ UN FAIRE DE LA CONCURENCE DELOYALE. Regardez ce qu’est le Liban aujourd’hui ; un pays sans loi et sans gouvernement à cause de la corruption. Le 1er Ministre est interpellé pour un Gouvernement vertueux à partir de 1er Décembre en même temps avec l’ouverture des frontières.

    Répondre à ce message

    • Le 30 novembre 2021 à 13:48, par Riibo En réponse à : Burkina/Boulangerie : La Fédération des patrons menace d’augmenter le prix du pain

      @Tibo le paysan,
      Dites-nous davantage sur ce pain à base de farine de maïs. Si cela est vrai, il faut que dès ce mois de décembre des décisions et initiatives soient prises pour l’installation, dans toutes les villes du Burkina d’unités de production de ce pain à base de maïs. Mieux, il faut que dès ce mois de décembre des décisions et initiatives soient prises pour que des unités, aussi rudimentaires soient-elles, de production de ce type de pain soient ouvertes dans plusieurs pays, avec l’appui de l’Etat burkinabè. Il faut qu’un système de marketing brutal soit mis en place pour promouvoir ce pain de maïs et inciter à sa consommation et que ce pain reçoive la protection juridique nécessaire. Je vous assure qu’en un ans, ce pain qui sera nécessairement moins cher et plus consistant entrera dans les habitudes alimentaires, ce qui favorisera la production, l’écoulement et la consommation du maïs local.
      Ma proposition est tellement simple que beaucoup la jugeront ridicule. Et pourtant il suffit souvent de très peu pour réaliser de grandes choses. Souvenez-vous du petit de Kaya qui, avec un lance-pierre a vaincu un drone...
      J’en profite d’ailleurs pour proposer que le Lance-pierre soit retenu comme symbole de la ville de Kaya et de la lutte anti-impérialiste. Que Kaya soit déclaré capitale des panafricanistes anti-impérialistes et que le lance-pierre soit appelé désormais "kaya". Qu’un grand monument en forme de lance-pierre soit construit à l’entrée de kaya. Je propose une compétition nationale de tirs au au lance-pierre. Je propose une foire dénommée "Kaya - koura-koura", le mot "Kaya" signifiant à la fois la ville et le lance-pierre. Je propose que dans toutes les écoles primaires du Burkina, soit instituée la semaine nationale du Kaya (lance-pierre) avec compétitions de tirs au Kaya (lance-pierre) inter-classes, inter-écoles.... A Kaya, le Koura-koura pourrait se substituer au cailloux pour les tirs, avec bien sûr des dispositions pour ne pas gaspiller le précieux Koura-koura. A Kaya, toute installation d’autorité civile devrait comporter la remise symbolique du Kaya (lance-pierre).
      J’ai encore plein d’idées.

      Répondre à ce message

      • Le 30 novembre 2021 à 15:49, par tibo le paysan En réponse à : Burkina/Boulangerie : La Fédération des patrons menace d’augmenter le prix du pain

        "Dites-nous davantage sur ce pain à base de farine de maïs. Si cela est vrai, il faut que dès ce mois de décembre des décisions et initiatives soient prises pour l’installation, dans toutes les villes du Burkina d’unités de production de ce pain à base de maïs."
        Pendant la Révolution d’Aout, il y a eu sabotage sur nos produits d’exportation et pour déstabiliser la dite révolution il était difficile d’importer les produits de 1ère nécessité. Et cette initiave a été demandée à certains boulangers. Et le pain était gros et croustillant. c’est une réalité et certains associent aujourd’hui le pain avec 50% du céréale local

        Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2021 à 11:24, par Wend-yamba En réponse à : Burkina/Boulangerie : La Fédération des patrons menace d’augmenter le prix du pain

    Je pense qu’il est temps que nous consommions ce que nous produisons. Consommons la bouillie de petit mil aux galettes de petit mil ou de sorgho rouge accompagnée de notre sucre made in Banfora ou de notre miel venu directement du Gulmu. On fera monter la production locale et du même coup nos braves paysans auront des revenus. Ne nous laissons plus exploiter par ces faux industriels.

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2021 à 11:36, par Lawal En réponse à : Burkina/Boulangerie : La Fédération des patrons menace d’augmenter le prix du pain

    La situation d’augmentation des prix est générale concernant les produits consommés par les ménages . Je vous invite à consulter le site de l’INSD Burkina. L’indice des prix à la consommation (base 2014) a atteint son maximal en septembre 2021 au Burkina Faso . En considération la période janvier 2015 -septembre 2021.

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2021 à 22:11, par mathisluna75@gmail.com En réponse à : Burkina/Boulangerie : La Fédération des patrons menace d’augmenter le prix du pain

    vaut mieux de lutter contre l’augmentation du prix de la farine que d’augmenter le prix du pain qui jouera contre vous même

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Grippe aviaire au Burkina : « Si l’on n’arrive pas à contrôler cette maladie, c’est un véritable drame qui s’apprête à frapper les éleveurs », Anatole Zabre
Coup d’Etat au Burkina Faso : La suspension des cours dans les établissements scolaires prolongée jusqu’au 29 janvier 2022
Thèse de doctorat unique en sciences de la population : Pengdewendé Maurice Sawadogo interpelle le public sur le problème de la malnutrition chronique
Conversion de Saint Paul : Le petit séminaire de Tionkuy célèbre son saint patron
Archidiocèse de Ouagadougou : Dédicace du sanctuaire marial notre Dame des pauvres de Saponé
Coton et textile : En mode hybride, la 3e édition du SICOT va réunir plus d’un millier de participants
Protection civile au Burkina : La France offre du matériel aux sapeurs-pompiers
Rentrée des médias diocésains au Burkina : « Rechercher l’unité et la cohésion dans votre communication », Monseigneur Justin Kientega
Burkina Faso : Un couvre feu décrété, les établissements scolaires fermés pour 48 heures
Burkina/Ouagadougou : Le siège de campagne du parti au pouvoir (MPP) vandalisé
Burkina/Ouagadougou : Réunis près de l’échangeur de l’Ouest, des manifestants expriment leur soutien à l’armée
Burkina : Le ministre de la Défense invite l’armée à rester républicaine
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés