Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La grandeur de l’homme est dans sa décision d’être plus fort que sa condition.» Florian Monkam

Covid-19 au Burkina : Une étude sur les conséquences de la pandémie au niveau alimentaire

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Coronavirus • Lefaso.net • lundi 8 novembre 2021 à 20h00min
Covid-19 au Burkina : Une étude sur les conséquences de la pandémie au niveau alimentaire

Le Conseil ouest et centre africain pour la recherche et le développement agricoles (CORAF) et le Centre de recherches pour le développement international (CRDI) ont organisé un atelier de restitution sur « L’impact des réponses du gouvernements à la covid-19 sur les systèmes alimentaires et les moyens de subsistances au sahel » au Burkina Faso. La rencontre a eu lieu ce 8 novembre 2021 à Ouagadougou.

La maladie à coronavirus a occasionné une crise sur la sécurité alimentaire dans le monde. Pour mettre en évidence ce phénomène, le centre de recherches pour le développement international (CRDI) du Canada a lancé un appel à projets pour vérifier cette tendance en Afrique. Les pays concernés étaient : le Burkina Faso, le Cap-Vert, le Mali, le Niger et le Sénégal.

Le conseil ouest et centre africain pour la recherche et le développement agricoles (CORAF) a postulé à l’appel à projet du CRDI pour la réalisation d’une étude au Burkina Faso. Elle a consisté à faire ressortir l’impact des réponses du gouvernements à la covid-19 sur les systèmes alimentaires et les moyens de subsistances au Sahel », plus précisément au Burkina Faso. L’étude a réalisé l’inventaire des mesures qui ont été prises par le gouvernement.

Les experts souhaitent que le contenu de l’étude permette aux différents gouvernements d’anticiper sur la crise alimentaire en cas de nouvelles pandémies

Après l’analyse de ces mesures, il fallait comprendre comment elles ont impacté les populations. Les enquêtes ont eu lieu dans 9 régions et 15 provinces. Les enquêteurs ont pu recueillir l’impression de 1 872 acteurs des quatre chaînes de valeur (céréales, oignon/tomate, volaille locale, bétail/ viande) dont 45% sont des femmes.

Les objectifs de l’étude étaient de faire l’inventaire des réponses et déterminer leur impact sur la production, la disponibilité d’accès et les mécanismes d’adaptation alimentaire et d’identifier les lacunes contenues dans les réponses à la covid-19 y compris celles de l’égalité des sexes, cela en vue d’améliorer la préparation à d’éventuelles pandémies.

Hamidou Traoré, directeur de l’INERA

La restitution du projet de l’étude

Ce 8 novembre 2021, un atelier a été organisé pour restituer les résultats de l’étude. Les participants étaient constitués de représentants de ministères, d’organisations professionnelles, d’ONG et d’associations, de partenaires techniques et financiers, de représentants des personnes enquêtées. Parmi les résultats attendus de la rencontre, il fallait permettre aux partenaires de s’exprimer, de faire des remarques sur le rapport et de procéder à la validation par les parties prenantes du rapport provisoire de l’étude.

Des recommandations ont été apportées afin d’améliorer les stratégies de réponses à des futures pandémies. L’Institut de l’environnement et de recherches agricoles (INERA) a également contribué à la mise en œuvre du projet. « L’INERA est la porte d’entrée du CORAF au Burkina. Le consultant nous a approchés pour la mise en œuvre de l’étude. Nous l’avons aidé à travers certains de nos experts pour élaborer le questionnaire, recruter des enquêteurs que nous avons ensuite formés », a expliqué le directeur de l’INERA, Hamidou Traoré.

Ibrahim Nébié, le consultant national recruté par le CORAF

L’enquête a été réalisée en une vingtaine de jours. Le consultant national recruté par le CORAF pour sur cette étude, Ibrahim Nébié, a affirmé que les mesures prises par le gouvernement ont eu des effets relativement négatifs sur les populations.

« Les mesures de réponses peuvent être classées en deux grandes catégories. D’abord, des mesures d’urgence sanitaire pour endiguer la maladie. Ce sont les fermetures de frontières, de lieux de loisirs, d’écoles, les couvre-feux, les quarantaines. Ces mesures ont eu des effets relativement négatifs sur une grande partie des populations. La deuxième catégorie, ce sont les mesures d’atténuations et d’accompagnement. Les mesures de solidarité sociales, les mesures de relance économique qui, dans l’ensemble, ont eu des effets positifs sur les communautés. Mais elles ont eu des limites parce que tout le monde n’en a pas bénéficié » ; a résumé M. Nébié. L’atelier prendra fin le 9 novembre 2021.

SB
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 9 novembre 2021 à 10:40, par kwiliga En réponse à : Covid-19 au Burkina : Une étude sur les conséquences de la pandémie au niveau alimentaire

    "des mesures d’urgence sanitaire... Ces mesures ont eu des effets relativement négatifs"
    " les mesures d’atténuations et d’accompagnement... ont eu des effets positifs...Mais elles ont eu des limites parce que tout le monde n’en a pas bénéficié"
    Etude, analyses, conférences,...
    Tout ça pour ça !
    Alors que l’essentiel réside dans la différence entre le titre de l’article : "Une étude sur les conséquences de la pandémie au niveau alimentaire" et le réel intitulé de l’étude : "L’impact des réponses du gouvernements à la covid-19 sur les systèmes alimentaires...".
    En effet, il faut bien comprendre ici que la pandémie en elle-même n’a aucunement impacté le niveau alimentaire, seules, les mesures prises par le gouvernement, qui à mon sens à sur-réagi à la réalité de la covid dans notre pays, ont été préjudiciable au plan alimentaire.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Nouvelle vague de Covid-19 au Burkina : Le ministère de la Santé contre-attaque
Coronavirus au Burkina : 40 nouveaux cas confirmés à la date du 20 janvier 2022
Coronavirus au Burkina : 41 nouveaux cas positifs à la date du 16 janvier 2022
Lutte contre le Covid-19 : Le ministre de la santé sollicite l’accompagnement du secteur privé
Covid-19 au Burkina : 54 nouveaux cas confirmés à la date du 15 janvier 2022
Covid-19 au Burkina : 168 décès enregistrés parmi 462 patients présentant des formes graves
Covid-19 au Burkina : 86 nouveaux cas à la date du 11 janvier 2022
Covid-19 au Burkina : 241 cas positifs enregistrés les 3 et 4 janvier 2022
Covid-19 au Burkina : 1 005 nouveaux cas, 531 guéris et 15 décès entre le 27 décembre 2021 et le 02 janvier 2022
Burkina : Augmentation de cas graves du COVID-19, le ministère en charge de la santé interpelle les populations
Covid-19 au Burkina : 592 cas confirmés durant la période du 20 au 26 décembre 2021
COVID-19 au Burkina : 368 cas confirmés, 21 décès dans la période du 13 au 21 décembre 2021
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés