Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui n’a pas envie de donner, donne de la main gauche» Proverbe burkinabè

Mines au Burkina : Coris Bank international finance Orezone Bomboré SA à hauteur de 52,5 milliards de francs CFA

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET • mercredi 27 octobre 2021 à 08h50min
Mines au Burkina : Coris Bank international finance Orezone Bomboré SA à hauteur de 52,5 milliards de francs CFA

Les directeurs généraux de Coris Bank international, Diakarya Ouattara, et de la société minière Orezone Bomboré SA, Ousseni Derra, ont procédé, ce mardi, 26 octobre 2021 à Ouagadougou, à la signature d’un accord de financement de 52,5 milliards de francs CFA. Cet argent va contribuer à la construction de la mine.

Le Burkina Faso est depuis près d’une décennie un pays à fort potentiel minier. Depuis les années 2000, l’or est devenu le premier produit d’exportation du Burkina Faso, devant le coton. Le potentiel minier de notre pays le place au quatrième rang des pays exportateurs d’or en Afrique, après l’Afrique du sud, le Ghana et le Mali.

En 2020, sa production s’élevait à 60,757 tonnes d’or et de 166,596 tonnes de concentré brut de zinc. Ce qui a engendré une recette d’exportation de 1,928 milliards de francs CFA. Si ces performances sont à saluer, elles ne profitent pas selon les attentes aux populations burkinabè. L’Etat a alors conçu le concept « Local Content » dont l’objectif vise à impliquer les nationaux dans l’activité minière au Burkina Faso.

C’est cette veine que Coris Bank international a accepté de financer en prêt les activités de la société Orezone Gold Corporation qui a eu l’agrément pour exploiter la mine de Bomboré, dans la province du Ganzourgou. « Ce projet d’envergure et premier du genre au Burkina Faso tire sa particularité sur un financement local et sur des compétences des entrepreneurs burkinabè afin de promouvoir le « Local content » qui épouse la vision du ministère de l’Énergie, des mines et des carrières », a relevé Diakarya Ouattara, directeur général de Coris Bank International.

Pour Diakarya Ouattara, le projet de Bomboré prend aussi en compte les questions de l’impact environnemental et social de la mine. « En effet, les populations impactées par le projet sont relocalisées et des moyens de subsistance ont été restaurés au profit des ménages », a reconnu le directeur général de Coris Bank international. Mieux, il est prévu de déployer une source d’énergie verte pour fournir la mine en électricité.

Pour soutenir ce projet minier, la banque d’Idrissa Nassa accepte de financer Orezone Gold Corporation à hauteur de 95 millions de dollars américains soit 52,5 milliards de francs CFA. La convention a été obtenue après trois ans de discussion entre les deux parties. Elle est le dernier acte de la société minière dans la recherche de financements car elle vient clôturer le montage financier du projet de Bomboré.

Pour sa part, Ousseni Derra a salué la décision de Coris Bank international de financer le projet. Il s’est dit particulièrement satisfait de l’aboutissement des discussions. Le ministre Ismaël Bachir Ouédraogo était l’un des plus heureux. « Vous venez de prouver que, ce que certains pensaient impossible est en réalité possible. Après avoir confié la construction de la mine à des entreprises locales, vous venez de prouver que c’est possible qu’une banque burkinabè finance une mine au Burkina Faso. Je vous remercie pour cela », s’est réjoui le ministre de l’énergie, des mines et des carrières avant d’ajouter : « nous allons prendre les textes nécessaires pour que toute mine qui va se construire au Burkina ait l’obligation de prendre l’argent localement ».

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Trésorerie et comptabilité publique au Burkina : La transformation digitale des services au menu des échanges de la 23e conférence annuelle
Cadre d’actions prioritaires « CAP 2025 », une boussole pour le collège des commissaires de l’UEMOA
Gestion des fonds de la Caisse des dépôts et consignations : Le Trésor public et l’Ordre des notaires signent une convention de partenariat
Transport international de marchandises vers les pays sans littoral : Les étudiants de l’École burkinabè des affaires se cultivent en la matière
Promotion de l’inclusion financière : Des acteurs en concertation à Ouagadougou
Projets en partenariat public-privé du PNDES-II : 19 projets présentés au secteur privé burkinabè
Banque et finance : Société générale Burkina Faso échange avec sa clientèle Entreprises sur les subtilités des opérations internationales
Bobo-Dioulasso : Le Premier ministre Christophe Dabiré sur les chantiers d’extension et de réhabilitation du port sec
Finances publiques : Une formation pour renforcer les capacités des acteurs du ministère des Affaires étrangères
Coris Bank International s’installe en Guinée
Burkina/Économie : Plus de 19 000 milliards de francs CFA pour la réalisation du PNDES II
Burkina/ Commerce : La chambre de commerce invite l’ensemble des acteurs à n’accorder aucun crédit aux messages de l’acteur privé Ferdinand Ouédraogo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés