Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Pour progresser, il ne faut pas répéter l’histoire, mais en produire une nouvelle. Il faut ajouter à l’héritage que nous ont laissé nos ancêtres.» Mahatma Gandhi

Secteur des transports publics : Le crédit de renouvellement de parc de véhicules désormais une réalité

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 26 octobre 2021 à 08h30min
Secteur des transports publics : Le crédit de renouvellement  de parc de véhicules désormais une réalité

La première phase des souscriptions au mécanisme d’accès au crédit pour le renouvellement du parc de véhicules de transport public routier de marchandises et de prime à la casse est officiellement lancée. C’est Vincent Dabilgou, ministre des transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière qui a procédé à ce lancement, le lundi 25 octobre 2021, à Ouagadougou. C’était au cours d’une cérémonie placée sous le haut patronage du Premier ministre, Christophe Dabiré. Ce mécanise a pour but d’améliorer les capacités des acteurs du secteur des transports.

Grâce au Projet d’appui à la modernisation du secteur des transports et la facilitation du commerce (PAMOSET-FC) et avec le soutien de la Banque mondiale, le gouvernement burkinabè a entrepris de mettre en place un mécanisme durable d’accès au crédit pour le renouvellement du parc de véhicules de transport public routier.

L’objectif visé par le gouvernement à travers ce programme, est de doter le Burkina Faso d’un système de transport routier performant, apte à soutenir le secteur productif et à améliorer les conditions de vie et de travail des populations.

Ce programme a une valeur de 5,5 milliards de francs CFA. Et en attendant son extension, sa première phase pilote permettra, entre autres, l’approvisionnement régulier du Burkina Faso en produits de première nécessité et la réduction des coûts et délais d’acheminement ; le renouvèlement de 150 véhicules poids lourds de transport public routier de marchandises ; la réalisation de la conformité des véhicules poids lourds aux normes communautaires de gabarit, de chargement et de charge à l’essieu par la casse de 150 véhicules hors âge, hors norme ; l’amélioration de la compétitivité des opérateurs burkinabè sur les marchés nationaux et internationaux.

L’Etat veut inciter les transporteurs au renouvellement de leur parc automobile frappé de vétusté avancée, selon le ministre Vincent Dabilgou

En lançant ce projet, le Burkina Faso vient de franchir une étape décisive dans le processus de professionnalisation et de modernisation du sous-secteur des transports routiers, assure le ministre en charge des transports, M. Vincent Dabilgou, représentant le Premier ministre à cette cérémonie.

« Elle annonce, parallèlement à la densification du réseau routier, les prochaines étapes de la réforme du secteur des transports, à savoir l’aménagement en site propre, l’équipement et la mise en service de l’unité de casse de véhicules hors usage en vue de la pérennisation du mécanisme, l’implémentation de programmes et de filières de formation diplômante et professionnalisante des gestionnaires d’entreprises de transport et de conducteurs routiers professionnels, la mise en place et l’exploitation de bases de données relatives à l’activité des transports. Elles permettront notamment aux transporteurs de bénéficier de réductions significatives sur le coût d’achat de leurs véhicules de transport. L’Etat entend ainsi inciter les transporteurs au renouvellement de leur parc automobile frappé de vétusté avancée, dans un contexte de forte mobilité urbaine, de faiblesse de l’offre de transport collectif, de déréglementation des transports de marchandises, d’ouverture du marché des transports et de concurrence sous régionale et même internationale », a-t-il laissé entendre.

L’Etat veut inciter les transporteurs au renouvellement de leur parc automobile frappé de vétusté avancée, selon le ministre Vincent Dabilgou

Ce programme a vu le jour avec la contribution de la Banque mondiale. Pour Maimouna Mbow Fam, la représentante de ladite banque au Burkina, ce financement va permettre au gouvernement burkinabè de renforcer et de dynamiser le secteur des transports.

Elle a affirmé le souhait de la Banque mondiale de contribuer à l’atteinte des objectifs du projet d’appui à la modernisation du secteur des transports et à la facilitation du commerce au Burkina.

Mme Mbow Fam a salué l’initiative une fois de plus et a réaffirmé le soutien et l’accompagnement de la Banque mondiale aux côtés du gouvernement burkinabè dans la mise en œuvre de ce projet.

Patricia Coulibaly (Stagiaire)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Université Joseph ki-Zerbo-thèse de doctorat en thèse lettre, option études anglophones : Jean DAO s’interroge sur l’identité religieuse du président George Washington
Burkina : La Grande Chancellerie annonce le report de la cérémonie de décoration du 11 décembre 2021 à Kosyam
Burkina Faso : La coopération suédoise et la FAO offrent des équipements motorisés aux producteurs
Burkina : Appel à dons au profit des déplacés internes de Sakoula
Prix de l’Union africaine des enseignants : La Burkinabè Pingdwindé Ouédraogo sacrée lauréate
Burkina/Sécurité : Du sang neuf à la Gendarmerie nationale
Année scolaire 2021-2022 : Le calendrier est réaménagé dans la région du Plateau central
Réouverture des frontières : La vaccination contre le Covid-19 ou le test PCR comme conditions d’accès
Petits exploitants agricoles au Burkina : Lancement officiel d’un projet de promotion d’une assurance climatique
Protection des végétaux : Des chercheurs à la rescousse des producteurs
Augmentation du prix du pain au Burkina : Les patrons des boulangeries précisent leur intention
Burkina : Le ministère en charge de la femme inaugure des infrastructures pour des enfants en situation difficile
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés