Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Pour progresser, il ne faut pas répéter l’histoire, mais en produire une nouvelle. Il faut ajouter à l’héritage que nous ont laissé nos ancêtres.» Mahatma Gandhi

Mali : La junte militaire rétropédale sur les négociations avec les groupes terroristes

Accueil > Actualités > International • LEFASO.NET • dimanche 24 octobre 2021 à 21h00min
Mali : La junte militaire rétropédale sur les négociations avec les groupes terroristes

Le pouvoir malien est sur la corde raide et fait un numéro d’équilibriste pour parvenir à ses fins. Les autorités militaires de la transition ne veulent pas tenir les engagements qu’ils ont pris avec la communauté internationale sur l’abandon du pouvoir à des autorités élues et pour cela, elles se sont engagées dans des stratégies politiques de mise en avant de plusieurs autres sujets qui fâchent particulièrement l’ancienne puissance coloniale, pour éluder la question de la fin de la transition.

Voyons comment ils se sont pris pour allumer des feux qui ont mis à l’arrière-plan leur départ du pouvoir en février 2022.

Comment la communauté internationale a-t-elle réagi ? Et pourquoi se dédisent-ils publiquement sur la question du mandat donné au Haut Conseil islamique, dirigé par Moufa Haïdara, pour négocier avec les chefs terroristes maliens Amadou Kouffa et Iyag Ag Ghaly ?

Partira, partira pas, en février 2022 ? La deuxième option est la plus probable pour la junte militaire qui a pris le pouvoir en août 2020 à Bamako, mettant fin au pouvoir corrompu de Ibrahim Boubacar Keïta qui a été incapable de lutter contre le terrorisme. Les officiers qui tiennent davantage Bamako que le Mali savent que leur pays est aujourd’hui l’objet de toutes les attentions de la part de la communauté internationale. Et celui qui décide toujours des questions du Mali est toujours l’ancienne puissance coloniale, la France, qui est intervenue dans le pays pour stopper l’avancée des colonnes djihadistes sur Bamako.

Depuis le « coup d’État, dans le coup d’État », entre Paris et Bamako, on se balance les mots qui loin de cicatriser les plaies font ressentir les douleurs du passé et du présent.

Paris a décidé depuis le sommet de N’Djaména de réduire ses troupes au Mali, et Bamako a engagé des négociations avec un groupe de services de sécurité russe pour venir l’appuyer. Cette annonce va accentuer le conflit verbal entre les autorités françaises et maliennes. Mais cette arrivée du groupe Wagner annoncé depuis mi-septembre 2021 est encore de l’ordre du possible mais pas la réalité, alors que sur le terrain les troupes françaises ont commencé leur désengagement du nord notamment à Kidal.

On peut se demander à juste titre si les militaires maliens qui ne sont pas pressés de céder le pouvoir à des civils et de retourner se battre n’ont pas agité cette question pour que l’on oublie la principale, celle de leur départ du pouvoir. Et sur ce coup ils ont admirablement bien joué leur partition et Paris est tombé dans le piège. Avec Macron en campagne qui s’agite et parle beaucoup. Le débat est devenu le Mali a-t-il le droit de recourir aux mercenaires russes ? Et les puissances occidentales (Allemagne, Estonie,…) tour à tour apportent de l’eau au moulin français en déclarant leur intention de quitter le Mali si les mercenaires russes viennent.

Le pouvoir malien était maître du jeu, c’est lui que le monde entier regardait. Goïta deviendrait-il un nouveau Modibo Keïta ? Muré dans un silence, il laissait cette partie à son homme de la parole, le Premier ministre, Choguel Maiga qui confirme les négociations mais prétend que rien n’est signé. Mais à New York, il accuse la France de les avoir abandonnés en plein vol. Et pourtant le parachute russe n’est pas encore activé ?

Les négociations avec les groupes terroristes franchisés d’Al Qaeda

On en était là, à une volonté d’engager une société de services de sécurité russe de la part d’un État souverain et la volonté souveraine de ses partenaires étrangers de s’en aller si cela était fait. Les autorités maliennes pour fâcher davantage la France annonce la désignation d’un négociateur avec les groupes terroristes maliens le mardi 19 octobre 2021. La France s’est toujours opposée à cette option qui n’est pas nouvelle que ses partenaires du G5-Sahel (Mali, Burkina…) et des institutions comme Crisis Group préconisent. Ce deuxième départ de feu n’a pas donné lieu à des invectives de part et d’autres.

Les observateurs se demandaient quelles sont les clauses de cette négociation ? Le Mali accepterait-il la charia, l’État laïc et républicain était-il abandonné ? Les chefs terroristes qui ont toujours conditionné les négociations aux départs des troupes françaises et de la Minusma, accepteraient-ils de négocier ? Une négociation est un rapport de forces, le Mali ne part-il pas en vaincu dans cette offre de paix ? Pourquoi confier les négociations entre un État et des groupes terroristes à des religieux qui milite par ailleurs pour la prolongation de la transition ?

Mais patatras, le vendredi 22 octobre un communiqué gouvernemental félicite les bonnes volontés engagées dans la démarche et dément les avoir mandatées pour cette offre de négociation, alors qu’une mission de l’ONU est attendue dans le pays.

Dans le même temps l’Algérie qui avait envoyé son ministre des affaires étrangères au moment où les deux pays étaient en froid avec la France pour des motifs certes différents, annonce qu’il n’a rien à voir avec l’arrivée du groupe Wagner au Mali et que cela était une entreprise de désinformation d’un de ses voisins.

Le Mali est à la croisée des chemins, à la veille d’un isolement diplomatique si la junte s’enferme dans des schémas populistes et des discours qui ne s’attaquent pas aux racines du problème, mais contentent l’égo de la jeunesse petite bourgeoise urbaine.Une impression se dégage de toute cette agitation, c’est l’absence de lisibilité et de vision sur le pouvoir qui se bat pour survivre au-delà du délai à lui accordé.

Malheureusement, malgré toute cette agitation et ses discours les groupes terroristes continuent à endeuiller le Mali et ses voisins du Burkina et du Niger.

Sana Guy
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 23 octobre à 13:15, par Un citoyen citoyen En réponse à : Mali : La junte militaire rétropédale sur les négociations avec les groupes terroristes

    La caisse à résonance de la France et singulièrement de RFI. Continuez ainsi. J’espère que les djiadistes feront la différence entre leurs soutiens et les autres.

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre à 14:22, par TANGA En réponse à : Mali : La junte militaire rétropédale sur les négociations avec les groupes terroristes

    SANA GUY et lefaso,les Maliens sont de fins stratèges.
    Au Mali, personne ne supporte les djihadistes et personne ne veut l’ancien colonisateur.
    Alors mieux vaut une stratégie qui va chasser les deux. Au Burkina on est toujours restés avec le colonisateur et CA NOUS A RAPPORTE QUOI ?
    Parlant de laisser le pouvoir, de communauté internationale etc, la communauté c’est l’ensemble des membres et si un membre est effacé, ça sera toujours la communauté sans ce membre. Alors, laissons les Maliens faire leur choix de partenaire. Ce n’est pas les autres pays à dicter au Mali ce qu’il y a à faire. En attendant, qui a dicté à la Côte d’ivoire et au Tchad ce qu’il y a lieu de faire ?
    Peut être que je ne comprend pas français assez bien pour comprendre votre écrit mais là, je pense que vous participez à monter les lecteurs cotre le pouvoir Malien et cela ne doit pas être dans votre rôle. Essayez aussi de parlez du bien fondé des idées des anti PASS et de Gilets jaunes.
    Web master laissez passer svp !

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre à 16:34, par Negblanc En réponse à : Mali : La junte militaire rétropédale sur les négociations avec les groupes terroristes

    Mr Sana,
    Vous etes fort en analyse, dites-moi, sous nos tropics quelle serait la différence réelle entre un gouvernement élu à coup de milliards par les petits bourgeois que vous citez puisque le Mali est partiellement occupé ! Par ailleurs, pouvez vous me donner un exemple de pays où l’intervention de la communauté dite internationale a permis de mettre fin à u e guerre ?
    Bln weekend !

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre à 17:07, par Vérité Indiscutable En réponse à : Mali : La junte militaire rétropédale sur les négociations avec les groupes terroristes

    Chacun est libre de se masturber intellectuellement. Il n’y a rien de constructif dans tout ce discours qui ne vise qu’à faire peur aux maliens. On connaît les manœuvres de la France qui sait bien utiliser des cerveaux comme celui de SANA pour asseoir son règne macabre dans nos pays.
    Heureusement que les militaires savent ce qu’ils font. S’ils ne se laissent pas influencer par les français eux-mêmes, ce ne sont pas leurs vallets de chez nous qui les influenceront avec des analyses décousues et effrayantes.
    Beaucoup parmi nous ont heureusement dépassé ce niveau de panique.
    L’Afrique Libre où la Mort, nous vaincrons.✊🏽

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre à 17:44, par À qui la faute ? En réponse à : Mali : La junte militaire rétropédale sur les négociations avec les groupes terroristes

    - Négocier avec des terroristes suppose de concéder des points de vue venant de l’islamisme radical. On y est déjà quand je prend l’exemple du Burkina où le moindre sujet qui tourne autour de l’islam engage les plus grandes autorités du pays, ça sent la peur totale. Aucun juge ne peut donner tort à un imam au Burkina. Alors on y est déjà même si c’est honteux de le dire.
    - L’autre question qui vient ridiculiser les autorités c’est le remplacement des français par les russes plus bienveillants plus amoureux du Sahel. Et pourquoi allez-vous pleurer aux USA de surcroît, que la France veut vous abandonner ? C’est ce que le peuple réclame non ? C’est ce que vos populistes sur les réseaux sociaux demandent non ? La France vous sert sur un plateau ce que vous n’osez pas dire : partir au fur et à mesure que vous amenez les russes.
    Allez jusqu’au bout de votre logique en ramenant les russes le plus tôt possible

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre à 18:19, par Le Burkinabè En réponse à : Mali : La junte militaire rétropédale sur les négociations avec les groupes terroristes

    La situation sécuritaire au Sahel est tellement sérieuse et vitale pour nos populations sahéliennes et particulièrement celles du Faso, qu’il faut être objectif dans nos analyses, sans autre considération, au point de créer une méfiance et le doute sur la vision noble, humaine et populaire qu’a le Fasonet. A travers cet article, j’ai du mal à me retrouver comme tant d’autres personnes anonymes dans cette publication pour un pays en quête de sa sécurité et de sa souveraineté.
    Expliquer plutôt les *vrais raisons* de cette instabilité et mobiliser des alternatives pour lutter et éradiquer ce phénomène.
    A bon entendeur, salut.
    Le Burkinabè

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre à 21:12, par honnetes En réponse à : Mali : La junte militaire rétropédale sur les négociations avec les groupes terroristes

    Soyons honnêtes
    Les militaires au pouvoir au Mali ne rassurent pas
    1- Pendant que toute l’Afrique applaudissait parce que le Mali est sur le point de signer avec Wagner , pendant que nous étions tous dans l’attente , le 1er Ministre Choguel dément tout lien avec Wagner.
    2- On annonce que le Ministre des affaires religieuses a mandaté le Haut Conseil Islamique pour négocier avec Iag Aghali et Amadou Kouffa : 2 jours plus tard le gouvernement dément toute négociation.
    Ce dilettantisme ne rassure guerre.
    Je comprends les réactions des anti français qui voient la main de la perfide france partout et je respecte leur opinion , mais sur ce sujet là ,moi je m’en tient à un constat amer : Ceux qui dirigent au Mali semble naviguer à vue !

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre à 22:12, par Bigbale En réponse à : Mali : La junte militaire rétropédale sur les négociations avec les groupes terroristes

    À moins que tout le Mali ne soit habité par un peuple d’idiots, tout le monde sait qu’aucune négociation avec ces Djihadistes ne va aboutir. Ces Djihadistes trahiront toujours et monteront les enchères chaque fois qu’ils voudront de l’argent Frais pour vivre source le dos du peuple. Que cette sottise de négociation ne traverse jamais la frontière du Burkina car les Burkinabe ont pris conscience de leur situation et personne n’osera parler de négociations !

    Répondre à ce message

    • Le 24 octobre à 07:38, par Peuple insurgé En réponse à : Mali : La junte militaire rétropédale sur les négociations avec les groupes terroristes

      Moi j’ai confiance au pouvoir malien et en sa stratégie.
      1. Trouver des partenaires qui vont augmenter vos capacités d’actions ,
      2. Négocier avec l’adversaire, qui est malien aussi, afin de lui proposer des alternatives. La négociation permet à ce que chacun admette ses responsabilités dans le développement de la crise. Il n’y a rien à gagner à persister dans le déni, mon frère.
      A mon avis les maliens font preuve d’intelligence et de courage. Ce qui n’est pas forcément le cas ailleurs au Sahel.
      Je trouve aussi que l’analyse du journaliste n’honore pas.

      Répondre à ce message

  • Le 24 octobre à 02:04, par Gohoga En réponse à : Mali : La junte militaire rétropédale sur les négociations avec les groupes terroristes

    Les maliens doivent tout faire empêcher la mafia de revenir au pouvoir. Il faut modifier la constitution pour permettre à Goita de se présenter aux prochaines élections.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre à 09:13, par Ka En réponse à : Mali : La junte militaire rétropédale sur les négociations avec les groupes terroristes

    L’stratégie et la manipulation de l’Imam Dicko et ses acolytes n’ont pas marchées. On ne peut pas négocier avec des diables dont les têtes repoussent à toutes les secondes dès qu’on élimine un. Je pense que l’équipe de la transition a bien compris qu’on veut les manipuler et surtout les brouiller avec les vrais partenaires du Mali. C’est vrai que l’intégrisme islamiste est à la base du terrorisme. Certainement religieusement pure au départ dans leurs intentions de conquêtes islamistes, dont on pouvait négocier quelques règles pour le vivre ensemble. Mais, on constate que cela a vite été récupéré par tous les trafiquants de drogue et d’hommes.

    Au départ de tout cela avec la mission SERVAL et de la CEDEAO, les internautes de bonne foi sur les réseaux sociaux de la sous-région ont attiré vivement l’attention sur deux types de terreaux. L’un relevant de la délinquance juvénile, de la pauvreté et de l’absence d’éducation des parents à leurs enfants attiré par les miettes des Imams radicaux. L’autre relevant : Les Imams comme ce dernier, utilisent en sous-marin "les graines du prosélytisme salafiste financé par un pays du Golfe, pour baptiser le continent en continent de l’Islam radical. Outre la pauvreté, il y a une base familiale et religieuse qui est habilement exploité par les imams dits des agneaux mais des radicaux des temps nouveaux. Les non musulmans avec hypocrisie, n’osent pas aborder franchement la question, même voyant que Dicko veut conduire le Mali a un pays Islamique radical, de peur d’être taxé d’anti-Islam. Les vrais musulmans eux-mêmes au Mali comme ses pays voisin, jouent à l’Autruche, se disant ne pas être concernés par ceux qui sont des radicaux, et déforment les sourates du coran pour berner les autres. Pour dire que l’Imam Dicko sait ce qu’il fait, car, il joue un jeu politique qui sent du venin de vipère : suivez mon regard, négocier avec les terroristes au Mali est l’œuvre d’un manipulateur.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre à 17:18, par Voici vico En réponse à : Mali : La junte militaire rétropédale sur les négociations avec les groupes terroristes

    Je salue les analyses de tous les.intervenant. seulement, une chose est sûre ; l’Afrique est libre, doit rester libre avec des enfants libres et des opinions libre. Cependant, certains enfants d’Afrique ne sont pas au rendez vous, je veux parler de compréhension de la situation et ils veulent profiter ; chacun, tirer la veste chez soi donc tomber dans le piège de l’Occident et de l’arabe. Sinon vous Avez vous aussi vos traditions. Qui vous a dit que l’islam et le christianisme sont t-ils de la tradition s africaine ? Faux, revoyons véritablement qui nous sommes et menons la guerre sérieusement, vous ne pouvez pas boire du champagne a l’Occident du whisky a l’Arabie et vouloir séparé d’eux

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre à 21:29, par warzat En réponse à : Mali : La junte militaire rétropédale sur les négociations avec les groupes terroristes

    Hummm ! Chez nous on dit que quand tu ne peux terrasser Poko, tu ne peux pas dire que c’est Raogo que tu terrassera. Voici un pays, de généraux milliardaires sans industries, ni entreprises en leur nom. C’est dans ce pays, incapable de juguler le terrorisme que la démocratie même bancale a été interrompue par un coup d’état que certains ont cautionné dans ce forum. Les généraux, les colonels payeront avec les gisements d’or du pays pour être protégés, eux, leur famille et leurs biens mal acquis. Que l’armée revienne à son rôle premier et le pays se portera mieux. L’ignorance du passé, autorise les rêves cauchemardesques de pseudo leaders religieux obtus sur le devenir de leur peuple. Autrement les islamistes, grands brigands, assassins et autres pseudo djihadistes sauront que l’église catholique est passée par ses conquêtes, faites d’inquisitions, de chasse aux sorcières et n’a pas eu le succès escompté, sinon que de diviser les croyants. L’instruction doit nous servir dans notre vie quotidienne, comment avec un bac +5 ou 7, on arrive à se laisser entrainer dans des croyances illogiques et certainement pas divines. En effet Dieu est logique pour ceux qui connaissent réellement sa parole.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre à 09:06, par Abdoulaye En réponse à : Mali : La junte militaire rétropédale sur les négociations avec les groupes terroristes

    Mr sana..veut nous faire croire que les militaires maliennnes sont là uniquement pour le pouvoir com les prédécesseur présidents africains..mais c s’est faux..la jeunesse aujourd’hui à cesser de somnoler..le Mali appartient aux maliens pas à la France ni à l ONU. L ONU qui a validé pour la France l intervention lybiennne pour détruire le Sahel avec un agenda caché du Sahel.l ONU qui n a jamais stabiliser même un village.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre à 11:00, par Wendlaboumb En réponse à : Mali : La junte militaire rétropédale sur les négociations avec les groupes terroristes

    Vraiment cet article de Lefaso.net ressemble à un clin d’oeil à la France qui est sur la pente raide et qui tente frileusement de prouver qu’elle a toujours de l’influence dans la stratégique région du Sahel au sein du Conseil de Sécurité (CS). Le CS a 5 membres permanents et la France est le seul représentant permanent de l’Union Européenne après le Brexit. Dans le club des membres permanents, le Royaume Uni a rejoint les USA son allié naturel (scandale des sous-marins). Si la France perd le Sahel c’est l’unique représentant de l’UE au sein du "Club de Préservation des Positions de Domination Mondiale" qui perd la face. L’Union Européenne n’a pas intérêt à ce que la France quitte le Sahel même si l’Allemagne ne refusera pas la remplacer dans le cercle des membres permanents . Les USA aussi ne souhaitent pas voir la France remplacée par la Russie au Sahel parce que la Russie et la Chine incarnent l’alternance dans la gouvernance mondiale. Nous africains devrons être conscients qu’au Mali la communauté internationale ne se soucie ni de démocratie ni de populations civiles, mais de la préservation des positions dans la gouvernance du Monde. Si des médias stratégiques comme lefaso.net se mettent à lancer des articles à l’aveuglette comme celui-ci, "an laara, an bi na saa".

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre à 11:53, par Bel article En réponse à : Mali : La junte militaire rétropédale sur les négociations avec les groupes terroristes

    Bel article Monsieur le Journaliste
    Sur forum , il ya tellement d’internautes qui n’ont pas l’esprit de la contradiction et qui ne supportent pas une opinion qui n’est pas la leur quel que soit la qualité des arguments avancés.
    Maintenant vous du fasonet , faites bien une observation statistiques : tout article qui descend la France au lance - flamme est acceptée.
    Tout article qui fustige le comportement des dirigeants des états du sahel sans fustiger celui de la France , fait l’objet de vives critiques

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre à 12:14, par le juste En réponse à : Mali : La junte militaire rétropédale sur les négociations avec les groupes terroristes

    Je voudrais mettre un peu mon sel dans cette discution. Je trouve vraiment inquiétant que certains pensent que si l’on chasse les francais le probleme du mali sera résolu par les russes qui est une puissance non colonial. Quand les militaires sont arrivés au pouvoir au Mali les gens ont crié houra houra car on pensait qu’ils allaient libéré le pays des islamistes. Aprés quelques actions contre les terroristes rien n’a vraiment changer. Les terroristes continuent a terroriser la pauvre population. Ils doivent compter sur leur force de frappe et non aller s’agenouiller au prés d’une autre puissance pour demander de l’aide. En Afrique on est vraiment comme des enfants. Certains jurent au nom des Chinois et d’autre au nom des Russes en pensant qu’ils viennent en afrique sans arriere pensée. Un proverbe dit que je connais la femme avec qui je vis et non celle que je veux avoir. Les zambiens ont actuellement mare des chinois qui se conduisent en maitre absolu et non caché. Ils se sont libérés des anglais pour aller avec les chinois au lieu de compter sur leur force et c’est vraiment cela le problème de l’afrique. Nous devons compter sur nous meme pour resoudre nos problemes politiques, sécutaires ou meme de famille.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre à 12:19, par Zoodo En réponse à : Mali : La junte militaire rétropédale sur les négociations avec les groupes terroristes

    Les ennemies ne lacheront jamais, mais on avancent ! Vive le Mali libre ! Dehors les menteurs et colonialistes

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Convoi militaire français : Après le Burkina Faso, un nouveau blocus au Niger
Mali : Nouvelle donne avec le report des « assises nationales » ?
Congo Hold-up : Le plus grand leak d’Afrique révèle un détournement massif en RDC par l’entourage de Kabila
Mali : La CEDEAO sanctionne 149 personnalités
Mali : L’Union européenne prépare des sanctions contre la junte et le groupe Wagner
Coopération Russie-Mali : « Tout déploiement de mercenaires russes au Mali serait « inacceptable », avertit Paris
Rwanda : Sept ans de prison pour un Youtubeur opposant à Paul Kagame
Côte d’Ivoire : Isaïe Biton Koulibaly vient de ranger définitivement sa plume
Transition en Guinée : La junte rejette l’émissaire de la CEDEAO, Dr Mohamed Ibn Chambas
Plateforme de Protection des Lanceurs d’Alerte en Afrique : Afriland First Bank et consorts aux abois
Sénégal : Un médecin chirurgien-dentiste se donne la mort avec ses trois enfants
Côte d’Ivoire : La corruption des forces de l’ordre en procès
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés